Ma découverte de Silversea

 Jusqu’à ma découverte de Silversea, je n’étais pas fan des croisières. Ces villes ambulantes n’ont jamais eu d’attrait pour moi. Le seule perspective d’avoir à décider aujourd’hui avec qui et à quelle heure, je prendrai mon repas tous les soirs, me fait dresser les cheveux sur la tête. Puis, voilà que pour célébrer notre union, mon homme m’a fait découvrir la compagnie Italienne Silversea qui s’emploie à faire vivre la Dolce Vita à tous ses passagers.

@ Silversea - Embarquement

@ Silversea - Embarquement

Voici la retranscription du billet que j’avais écrit pendant la traversée à bord du Silver Whisper :

 

@ Silversea - Le Silver Whisper

@ Silversea - Le Silver Whisper

 

Les mots s’étranglent dans ma gorge et une grosse larme brillante tombe sur mes joues et continue sa course jusqu’à se mêler aux bulles de la coupe de champagne, offerte en guise de bienvenue.

@ Silversea - Un verre de champagne avant de traverser la haie d'honneur formée par tous les employés(es) de service.

@ Silversea - Un verre de champagne avant de traverser la haie d'honneur formée par tous les employés(es) de service.

L’émotion m’étouffe depuis que j’ai posé le pied à bord du grand paquebot blanc qui servira d’écrin pour notre lune de miel.Les yeux brillants, je tourne mon regard émerveillé vers cet homme qui a choisi la croisière Sur la route des Pharaons comme symbole de la traversée personnelle que nous entamons.

La croisière est une première pour nous deux. Oh, bien sûr nous avons pris des traversiers, de petits bateaux de pêche et nous avons regardé de nombreux documentaires sur le sujet, mais rien de tout cela n’a pu confirmer si ce type de voyage nous conviendra. Aussi, mon homme n’a pas lésiné et a opté pour l’un des quatre navires Silversea  dont la flotte figure en tête des compagnies de croisières. C’est peut-être un peu plus cher, mais tellement plus luxueux. Le bateau n’accueille que 350 passagers environ, les cabines sont grandes, aucune réservation n’est requise pour les repas et nous n’avons pas à observer un plan de table dressé en début du voyage. Mais surtout, tout y est inclus. Vins, champagnes, cocktails, pourboires, le prix initial comprend vraiment tout, sauf les excursions.

C’est justement en entrant dans cette immense et luxueuse cabine dont la porte-patio donne sur une véranda privée que l’émotion m’a submergée.  

@ Silversea - La suite Veranda avec porte-patio et balcon privé.

@ Silversea - La suite Veranda avec porte-patio et balcon privé.

Si mon petit cœur résiste aux roulis du navire, cette croisière  sera un avant-goût du  paradis !

Discret, le serveur s’éclipse tandis qu’accoudée à la rambarde de la véranda, j’admire les quais de Port Saïd. Mon homme m’y rejoint, m’entoure de ses grands bras et me murmure : Tu es ma princesse !

IMG_0101_1

Oh que oui, je suis une princesse !

La belle vie !

Si l’accueil chaleureux dont on m’a entourée à mon arrivée m’avait convaincue que pour quelques jours, du sang bleu coulerait dans mes veines, je le suis encore davantage dans les jours qui suivent. Après l’effervescence et le stress des préparatifs, l’émotion et la fatigue de la grande journée, ce décalage tout en douceur, en luxe et en harmonie me donne l’impression de flotter sur un nuage rose. Dans ce cocon bienheureux, je m’abandonne à la douceur de vivre et je profite pleinement de notre nouvelle vie à deux.

Pas étonnant que les croisières Silversea se retrouvent dans la catégorie Croisières de luxe. À bord, pas d’annonces, pas d’horaire, il suffit de se laisser porter par toutes les attentions dont nous comble le personnel.

Chaque jour se modèle à ce que nous sommes intrinsèquement. Envie de paresser dans la cabine ? Aucun problème. Du lit, immense et confortable, on contemple les flots bleus qui nous bercent.

@ Silversea - De la porte-patio, on peut admirer la mer.

@ Silversea - De la porte-patio, on peut admirer la mer.

Envie de lire en solitaire ? Notre véranda nous isole totalement et, si c’est frisquet, on peut toujours opter pour le grand salon ou la bibliothèque.

@Silversea - le grand salon pour la lecture et le thé d'après-midi.

@Silversea - le grand salon pour la lecture et le thé d'après-midi.

Envie d’un soin santé ? Une simple réservation suffit pour que le Spa nous ouvre les portes de la volupté.

 

@ Silversea - Le spa

@ Silversea - Le spa

Envie de manger dehors en solitaire ? Un simple coup de fil et l’on vient dresser notre table en cabine avec tout ce que l’on désire et ce, à toute heure du jour ou de la nuit.

@ Silversea - Table dressée dans la cabine.

@ Silversea - Table dressée dans la cabine.

 Envie de socialiser ? On opte pour la piscine qui ondule aux bruits des vagues et autour de laquelle ne lézardent qu’une vingtaine de passagers.

@ Silversea - La piscine

@ Silversea - La piscine

La vie à bord me plaît tellement que j’hésite à prendre les excursions, pourtant fort invitantes. Paresseusement installée sur ma chaise longue, je profite de la traversée du Canal de Suez en admirant le génie de Ferdinand de Lessep qui l’a construit en 1869 pour relier la Méditerranée à la Mer Rouge. Bien qu’il fût visionnaire, je doute qu’il ait pu imaginer que ce canal soit, de nos jours, emprunté par quelque 18 000 navires chaque année et rapporte au-delà de 3,5 milliards.

À Sharm-El-Sheik, on délaisse l’excursion offerte et l’on choisit plutôt de piquer une tête dans la mer Rouge. Le spectacle des poissons tropicaux aux milliers de couleurs et l’Histoire rattachée à ce plan d’eau expliquent les frissons qui parcourent ma chair. Mais quelques secondes sur le sable chaud suffit pour les faire disparaître.

@lise Giguère

@lise Giguère - Sharm-El-Sheik

En Jordanie, la découverte de Petra exige que nous prenions l’excursion. Nous ne le regretterons pas. En se tenant la main devant ces immenses gorges roses, merveilles de l’Antiquité, on ne dit mot, trop émus par tant de beauté 

@ Lise Giguère - Petra en Jordanie

@ Lise Giguère - Petra en Jordanie

Au retour, après un passage dans le Wadi Rum, le désert où fut tourné le film Lawrence d’Arabie, un écran de cinéma est installé sur le pont du navire. On y présente le film Indiana Jones et la dernière croisade dont une partie se déroule justement à Petra et dans le désert de Wadi Rum. Confortablement allongés sur une chaise longue avec verre de champagne à la main, nous suivons Indiana Jones qui poursuit ses aventures dans ces paysages que l’on vient de quitter.

@ Lise Giguère = Le Wadi Rum

@ Lise Giguère = Le Wadi Rum

Partons, la mer est belle !

Les prochains  jours se déroulent en mer. Quatre jours de pur bonheur à se laisser vivre, entourés de calme, de douceur, de luxe. Comme si le temps faisait une pause en se berçant doucement.  

@ Lise Giguère - Coucher de soleil sur la mer

@ Lise Giguère - Coucher de soleil sur la mer

Même si la découverte de nouveaux pays m’enchantent, j’en viens presque à souhaiter que le navire continue sa course. J’envie certains des passagers qui sont embarqués pour de longs mois. Avec Silversea, il est en effet possible de s’offrir un Tour du monde à la carte, c’est-à-dire de marier deux ou trois destinations l’une après l’autre afin de prolonger le plaisir. Wow !

Après un arrêt à Oman, la destination fashion des Anglais  

@ Lise Giguère- Oman
@ Lise Giguère- Oman

et quelques autres jours en mer, c’est l’arrivée dans la démesure de Dubaï

@ Lise Giguère - Dubaï

@ Lise Giguère - Dubaï

et la fin de cette douceur de vivre. Ce petit émirat qui compte aujourd’hui près de 1,5 million d’habitants bourdonne comme une ruche.

@ Lise Giguère - Moi devant le Burj El Arab !

@ Lise Giguère - Moi devant le Burj El Arab !

Heureusement, il nous reste encore une soirée à bord. Et la possibilité de pouvoir s’attabler seuls, en amoureux, à l’heure qui nous convient et dans le restaurant de notre choix, s’avère, ce soir, un véritable bonheur. 

@ Silversea - Le grand restaurant

@ Silversea - Le grand restaurant

ou

@ Silversea- Le terrasse café

@ Silversea- Le terrasse café

Toute entière au désir de prolonger ma félicité, je ne me sens pas vraiment le goût de socialiser. Pas encore !

@ Lise Giguère - Champagne sur le balcon

@ Lise Giguère - Champagne sur le balcon

Le lendemain, au moment du débarquement, une soudaine tristesse m’envahit. Il me faut reprendre pied dans la réalité et remiser mon sang bleu. Mais jamais, jamais je n’oublierai ces 15 jours qui m’ont ouvert la porte sur un monde de douceur et de volupté. L’expérience Silversea restera à jamais gravée dans ma mémoire. En souriant, mon homme me murmure «T’en fais pas, on en fera une autre l’an prochain» 

Il a tenu promesse ! Je vous en reparlerai. 🙂


Publicités

2 réponses à “Ma découverte de Silversea

  1. Je n’ai jamais vraiment été attirée par les croisières, mais j’avoue que ton récit et tes photos font vraiment rêver! Tiens, je vais «subtilement» faire lire ton billet à mon homme, pour le jour où il décrochera son super-boulot! hi! hi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s