Coup de foudre pour la Sardaigne

Profitant de mon passage à Montréal, je suis allée fouiner au SIAL (Salon Internationale de l’Alimentation pour le marché nord-américain). J’adore me promener et découvrir les nouveaux produits et les innovations.

Pour cette 7e édition, qui se tient jusqu’au 23 avril, le choix est vaste. Une trentaine de pays rassemblent quelque  530 exposants québécois, mais aussi canadiens, américains, sans oublier Chypre, le Chili, le Pérou et l’Italie.

C’est justement l’Italie qui m’avait invitée à venir découvrir la Sardaigne et son chef Luidgi Pomota, gagnant du Bocuse d’or et de nombreux autres prix prestigieux. Il  cuisinait devant quelques privilégiés à qui il offrait une dégustation des spécialités de son île.

Bien installé devant un paysage représentant les plages magnifiques de la Sardaigne, il nous a concocté trois plats tout à fait délicieux.

@Lise Giguère - Le chef Luigi Pomota devant un tableau montrant son île.

1er plat : Un mille feuilles de Carasau

@ Lise giguère - Mille feuilles de Carasau

Le carascau est un pain friable que malheureusement on ne trouve pas encore ici.

Sur ces disques de pain croustillant, le chef avait déposé une tranche d’aubergine, une autre de tomate et une troisième de  fromage, le tout arrosé d’huile d’Olive. Un délice !

2e plat: Risotto Boutargue

@ Lise Giguère - Risotto Boutargue

Saviez-vous que le risotto ne doit jamais être servi immédiatement ? Après avoir été cuit avec du vin blanc et de l’huile d’olive, on le laisse reposer  en mettant une serviette au-dessus du plat, ce qui permet l’évaporation sans continuer la cuisson.

Le chef a ensuite ajouté un pesto à la courgette  dans le riz. Et il a saupoudré le tout de Boutargue.

La Bottarga di Sardegna est typique de l’île. Il s’agit en fait d’un sac utérin d’œufs de thon salés et séchés pendant deux mois. On croit que l’origine de ce produit remonterait au temps des phéniciens. Quoi qu’il en soit, ça sent la mer, c’est salé et c’est délicieux.

@Lise Giguère - Bottarga di Sardegna

3e plat: Soupe de patates et Carasau

@ Lise Giguère - Soupe de patates et Carasau

Faire une  soupe avec des pommes de terre, des œufs et du fromage bleu. Quand le mélange est prêt,  le chef émiette le carascau

@ Lise Giguère -

Il laisse le tout reposer quelques instants

@ Lise Giguère

À notre table, nous sommes tous tombés d’accord. Ça nous a rappelé les biscuits sodas qu’on émiettait dans la soupe que préparaient nos mamans. Un plat réconfortant.

Une  belle rencontre qui m’a donné le goût de découvrir davantage la Sardaigne et de revenir les prochains jours au SIAL pour y faire d’autres belles découvertes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s