Raconte-moi ton île !

Savez-vous où se trouvent l’ile aux oies, l’île Rocher rouge, l’Ile à deux têtes, l’île aux corneilles, l’île du Calumet, l’île du Cheval, l’île Ronde, l’île Patience, l’île Sottise, l’île Madame, l’île Gointon  ou l’île au Canot ?

Si je vous dis l’île-aux-Grues et Grosse-île, ça vous aide un peu ? Eh oui, toutes ces îles font partie de  l’archipel de l’île aux Grues qui compte 21 îles et îlots portant ces  jolis noms évocateurs.

Ce week end, j’ai eu l’opportunité de m’y balader avec Croisières Lachance.  Plus encore, j’ai eu la chance d’avoir comme capitaine, François Lachance que mon collègue Michel Julien surnomme le Seigneur des îles de Montmagny, sur son blogue Coup de Coeur pour le Québec.

Quelle mine d’informations cet homme ! Pour mieux connaître son histoire, voici un texte que j’ai publié dans le Journal de Montréal et qui s’intitule Sept générations dans l’archipel de l’Île-aux-Grues.

Lui et ses fils Dominique, Jean-François et Daniel forment la belle équipe de Croisières Lachance.

Daniel, Jean-François et Dominique entourent leur père François.

Ils connaissent les îles comme le fond de leur poche. Il faut dire que pendant cinq générations leurs ancêtres ont habité l’île-au-canot et ont sillonné les îles pour le ravitaillement, pour le travail, pour le plaisir et même pour y trouver l’amour.

Si vous avez la chance de rencontrer François, demandez-lui comment son grand-père a rencontré sa grand-mère et quel trajet il devait faire pour visiter sa bien-aimée. Il en a ramé un coup, pendant trois ans, pour gagner son cœur et sa main ! 🙂

Il ne vous reste plus qu’à mettre à votre agenda, une randonnée à Berthier-sur-Mer où sont amarrés les bateaux de Croisières Lachance, à choisir parmi les différents forfaits et à vous laisser bercer par la découverte de l’Archipel.

Nouveauté cette année, il même possible de jouer les insulaires pour quelques heures ou quelques jours à l’endroit même qui a vu grandir cinq générations de Lachance, l’île-au-Canot.

Crédit: Lise Giguère - La seule et unique maison de l'île-au-Canot qu'il est possible de visiter, de louer pour une nuit ou quelques jours. À l'automne, c'est une pourvoirie où il est possible de chasser l'oie blanche, le canard, le faisan et le dindon sauvage. .

Seul, en couple ou avec quelques amis, prenez le temps de savourer le silence de cet endroit, mais surtout essayez d’imaginer ce que devait être la vie familiale ainsi isolé sur une île, sans voisin et sans médecin.

Publicités

Une réponse à “Raconte-moi ton île !

  1. Pour ceux que les légendes intéressent j’aimerais vous signaler que j’ai produit un ouvrage concernant le légendaire petit bonhomme sans tête de l’Isle-aux-Grues (Le Petit bonhomme sans tête de l’Isle-aux-Grues, à la recherche d’une légende, éditions Archimède) dans lequel j’investigue également l’histoire du reclus de l’Ile aux Oies (qui habita la résidence surnommée la maison de l’aliéné) Il est fascinant de constater la somme d’histoires légendaires et étranges que recèle ces îles. Le mystère y est omniprésent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s