Sur les traces de Riopelle

À peine de retour de la belle région de Chaudières-Appalaches et alors que je m’apprêtais à écrire un petit texte sur les «Refuges de Riopelle», voilà que je reçois une invitation de la Corporation de développement touristique de L’Isle-aux-Grues, de la Conservation de la nature et de la Fondation Hydro-Québec pour le Lancement du circuit touristique «Sur les traces de Riopelle» et l’inauguration des aménagements de la réserve naturelle Jean-Paul Riopelle permettant d’explorer la pointe aux Pins, un écosystème forestier exceptionnel.

Il est de notoriété que cet artiste peintre de renommée mondiale adorait l’Isle-aux-grues où il a vécu les 15 dernières années de sa vie dans le manoir seigneurial MacPherson, qu’il a acquis en 1994, sur la Pointe est . Cet endroit magnifique, classé site historique depuis 1979, est plutôt difficile à apercevoir de l’île et se laisse admirer plus facilement du Saint-Laurent.




@ Lise Giguère - Manoir McPherson à l'île-aux-Grues

On sait également que, pendant deux hivers (2001-2002), il a peint au Lieu historique national de la Maison Sir Étienne-Pascal-Taché de Montmagny.


@ Lise Giguère - Lieu historique National Sir Étienne-Pascal Taché

En parcourant les îles de l’Archipel, on passe également devant son atelier de l’île-aux-oies.

@ Lise Giguère - Atelier Riopelle à l'île-aux-oies

C’est là qu’il a réalisé l’immense fresque dédiée à Joan Mitchell, l’artiste d’origine américaine qui a été sa compagne de vie durant plus de 25 ans. Intitulée Hommage à Rosa Luxembourg, cette œuvre peut être admirée au Musée national des beaux-arts du Québec.

Bien entendu, Riopelle se partageait entre son manoir de l’Isle-aux-Grues et sa résidence de Saint-Marguerite du Lac Masson où il ne manquait jamais de saluer son bon ami Champlain Charest du Bistro à Champlain.

Le Bistro à Champlain

Depuis son décès, le 12 mars 2002, sa compagne des dernières années, Huguette Vachon, continue d’habiter le Manoir McPherson et préside  la Fondation Riopelle-Vachon dont le mandat est de contribuer à la protection des écosystèmes et de la diversité biologique en milieu naturel.

En visitant l’île-aux-Grues, après avoir parcouru le nouveau Circuit Riopelle, n’oubliez surtout pas de faire un arrêt   à la Fromagerie de l’Isle-aux-Grues pour faire provision de «Riopelle» ce délicieux fromage qui porte le nom du célèbre peintre dont l’une des œuvres forme l’étiquette.

Le fromage Riopelle

Publicités

2 réponses à “Sur les traces de Riopelle

  1. Ca donne vraiment envie de faire ses bagages et de prendre la route

    Amicalement
    Gilles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s