Virée chez BMW

MUNICH – ALLEMAGNE.

Bien que n’étant pas une fan de l’automobile en général, je me suis tout de même payé une petite virée au Musée BMWde Munich. Force est d’avouer que je ne l’ai pas regretté.

@lisegiguere

Depuis les jeux olympiques de 1972, le visage de Munich a beaucoup changé. Situé sur le Parc olympique, l’usine BMW, le Monde BMW (BMW Welt) et le Musée BMW forment un ensemble impressionnant. Inauguré en 1973, au pied du célèbre siège social « quatre cylindres » de la marque

le Musée a  fermé ses portes en 2006 et les a réouvertes en 2007,  après une rénovation complète. La technologie mise en place il y a déjà plus de quatre ans, nous semble encore innovatrice aujourd’hui.

@lisegiguere. Une installation technologique rendant hommage à l'équilibre

@lisegiguere.

@lisegiguere. Une immense table «Touch Screen» qu'il suffit de toucher pour y voir apparaître les informations sur la chronologie de la compagnie.

Sur une surface de 5 000 m² (cinq fois la surface initiale), un décor épuré où le verre et le métal prédominent offrant une ambiance zen rehaussée par de petites lumières invisibles projetant des ombres qui dansent sur les murs. Dans ce décor quasi futuriste, une grande rampe tourne sur trois étages.  Tout au long de cette dernière, sont encastrées les  25  salles d’exposition accueillant les  125 pièces de collection qui retracent le parcours de BMW depuis ses débuts, en 1916.

D’abord spécialisée dans la construction de moteurs d’avion (1916), BMW s’est ensuite intéressé aux  motocyclettes (1923)

@lisegiguere. Bmw32 produite de 1923 a 1926

finalement aux automobiles (1928).

@Lisegiguere. Cette BMW limousine produite de 1921-1931 roulait a 75 km/ h

@lisegiguere. Van de livraison produite de 1930-1931

@Lisegiguere.

@lisegiguere. Le BMW C-1. Ce scooter produit à la fin de 1999, misait sur la protection du conducteur en cas d'intempéries ou d'accident. Commercialisé au début de 2000, sa production a été abandonnée en 2003.

@lisegiguere. Modèle de 1930

@lisegiguere.@lisegiguere.

@lisegiguere. Entièrement faite a la main, cette automobile a été produite en quantité limitée (250), en 1956. Elle a fait le bonheur de nombreuses personnalités dont Alain Delon et Elvis Preslay. À l'époque, elle se détaillait 30 000 Euros, soit le prix d'une maison. Aujourd'hui, elle vaut dans les six chiffres ce qui est, en fait, toujours le prix d'une maison !

@lisegiguere. Dans cette salle, réservée aux voitures de course, on peut voir des autos de course, mais également visionner des films montrant ces mêmes voitures dans des courses célèbres.

@lisegiguere.

@lisegiguere. Cette Isetta 1955 était comparée à un «espadrille pour éléphant» !

@lisegiguere. Dans un décor qui rappelle l'année de fabrication de cette automobile: 1968

@lisegiguere. En 2009, au Salon de Francfort, BMW exposait un prototype des plus futuristes : la LOVOS, la voiture hérisson.

@lisegiguere

@lisegiguere. En 2004, BMW a misé sur un modèle plus écologique. Mais la grosseur et le manque d'espace a eu raison de cette automobile, demeurée un prototype.

Aujourd’hui, 30 000 employés travaillent  pour cette compagnie qui s’emploie à faire un marketing d’émotion.

@lisegiguere. Une affiche publicitaire où l'on peut voir un camion Mercedès transportant plusieurs BMW. La légende dit: Même les Mercédes aiment conduire les BMW.

Un autre exemple de ce marketing d’émotion: Les nouveaux acheteurs de  BMW sont invités à prendre livraison de leur nouveau véhicule au siège social. C’est facile si l’on vient d’Allemagne ou même d’Europe, mais même ceux du Canada et, oui, oui, de Montreal ont doit à ce privilège.

Il suffit d’en avertir son concessionnaire, puis de réserver ses vacances en Allemagne en débutant par Munich.On peut alors prendre  possession de sa voiture au siège social BMW, la conduire pendant ses vacances et la ramener à la compagnie qui la fera ensuite livrer chez notre concessionnaire.

Comme l’Allemagne n’a pas de limite légale de vitesse sur les autoroutes, les nouveaux propriétaires peuvent ainsi «tester» la capacité de leur nouveau bolide. Paraît qu’après avoir roulé  jusqu’à 200 km heure, avec sa BMW, on ne rêve plus jamais à une autre marque 🙂

NOTE: À la fin de ce mois-ci (octobre 2011), une nouvelle exposition présentera les Coupés et les convertibles a travers le temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s