Miscou ou Moscou ?

MISCOU – NOUVEAU-BRUNSWICK. L’histoire que je m’apprête à vous raconter est réelle, mais quand on l’entend, on se dit qu’une telle coïncidence relève du Miracle.

Imaginez un peu la tête des pilotes du  Moksva  (bombardier soviétique TsKB-30)   qui, partis de Moscou pour se rendre à New York afin d’assister à l’exposition universelle,  se voient déviés de leur course, en raison d’un brouillard au Labrador. Forcés d’atterrir, ils se  retrouvent plutôt, 24 heures plus tard, sur les plages de  Miscou.

Ne parlant ni français, ni anglais, les deux rescapés tentent bien de se faire comprendre, mais quand les habitants de Miscou tentent de leur indiquer où ils sont tombés: MISCOU, les pauvres pilotes croient qu’ils leur demandent en fait d’où ils viennent et leur répondent: NON, MOSCOU.

Il faudra du temps, des interprètes et bien des explications pour qu’enfin tout ce monde parvienne à se comprendre.

Cet événement qui a marqué l’histoire de l’aviation transatlantique a eu lieu le 29 avril 1939.

Si le Nouveau-Brunswick vous intéresse, voici d’autres textes:

Fred, le héron fidèle

L’église Sainte-Cécile, une petite église criante de couleurs

Le festival des bannières

Vous pouvez également lire le texte Plages et homards qui a été publié dans le Journal de Montréal

Vous pouvez également lire les aventures de Maurice, mon ourson voyageur : Maurice se la coule douce au Nouveau-Brunswick

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s