Un Musée du nougat

MONTÉLIMARParticiper à une tournée gastronomique en Rhônes-Alpes, c’est la rencontre de grands chefs, mais aussi la découverte de nombreux petits délices. À Montélimar, nous avons visité la Fabrique et Musée de nougats Arnaud Soubeyran.

Musée du Nougat Arnaud Soybeyran- Montelimar

Musée du Nougat Arnaud Soubeyran- Montelimar

Si les origines de la confiserie se perdent dans la nuit des temps, celles de la maison Arnaud Soubeyran commencent en 1837 par un mariage entre le confiseur Arnaud, et Mademoiselle Soubeyran.  Ce couple audacieux fût l’un des premiers à se lancer dans la production de nougat.

Il faut dire que leur confiserie était magnifiquement située. Montélimar étant sur la route reliant le Nord au Sud. À cette époque, on voyageait en train et c’est à Montélimar que ce dernier s’arrêtait pour charger le charbon et l’eau.

À l’époque, on comptait 114 nougatiers qui présentaient leurs friandises dans des paniers à la gare pour le plus grand plaisir des voyageurs. Rapidement, Montélimar est devenue (et est encore aujourd’hui) la Capitale du nougat.

Bien qu’il ne reste plus que 14 nougatiers, 12 d’entre eux sont toujours des artisans. Plus ancienne fabrique artisanale à être toujours en activité, la Fabrique et Musée de nougats Arnaud Soubeyran demeure une entreprise familiale (trois générations), n’utilise encore que des ingrédients du terroir et conserve le mode de cuisson ancestral, en chaudron de cuivre et au bain-marie.

DSC05417-Fabrication du nougat tout en partageant  son savoir-faire dans un musée entièrement consacré au nougat.

Si vous passez dans le coin, offrez-vous une petite visite. Offertes toutes les heures, elles sont très instructives. Vous pourrez y voir comment on traite délicatement le nougat

DSC05425

En goûter

DSC05434

Goûter même des gâteaux au nougat

DSC05435

Dans leur joli petit salon de thé

DSC05409- Salon de thé Montelimart - Musée nougat

Ou encore, si vous êtes curieux comme moi, y apprendre pourquoi le nougat s’appelle le nougat. Vous voulez savoir ? Voici l’histoire.

À la fin du XVIIe siècle, vivait à Montélimar, une demoiselle très estimée que l’on appelait «Tante Manon». Experte en cuisine, pâtisserie et confiserie, elle recevait ses neveux et leurs amis, tous les jeudis. Pour les régaler, elle leur confectionnait un dessert dont elle conservait le secret. Quand elle leur présentait, les enfants battaient des mains et s’écriaient : Tante Manon, tu nous gâtes !

À sa mort, elle légua sa recette à sa jeune nièce en lui écrivant : Ma chérie, je te lègue la recette de «Tu nous gâtes !», garde-la jalousement. Pour immortaliser le cri de joie avec lequel vous accueilliez jadis ma friandise, vous l’appelerez «Nougat».

(origine : Musée du nougat de Montélimar)

• Ce voyage a été organisé par Atout France et la Région Rhônes-Alpes. Le transport était assuré par Air-France.

NOTE:

Comme c’est le cas pour tous mes voyages, Maurice, mon ourson voyageur, m’accompagnait.Il a d’ailleurs rédigé tout un billet sur cette tournée gastronomique. Le Voici

À Lire également:

Les Coussins de Lyon, quel délice ! ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s