3e jour: Würzburg. Croisière Marché de Noël en Allemagne

WÜRZBURG – ALLEMAGNE.  Me revoilà encore une fois dans cette jolie petite ville que je n’avais pas eu vraiment l’occasion d’admirer la dernière fois. Détruite à 87% pendant la seconde guerre mondiale (des avions des Alliés  l’ont bombardée pendant 20 minutes, tuant 4 000 personnes), la ville s’est reconstruite en redonnant aux édifices leur lustre d’antan.

Bien entendu, on ne saurait se rendre dans cette ville sans une  visite du spectaculaire  Bishop’s Residenz,  le plus grand palais d’Allemagne.

@lisegiguere - Residenz

@lisegiguere – Residenz

Construit au 18e siècle, ce palais baroque est  aujourd’hui reconnu au Patrimoine de l’héritage mondial de l’Unesco. Il a fallu 60 ans pour le compléter, mais il faut dire qu’il   compte plus de  300 pièces, un escalier spectaculaire dont on dit qu’il est le plus imposant et magnifique au monde et la plus grande fresque au monde également. Il fut, pendant 22 ans  la résidence de la famille Shönborn qui contrôlait la ville. Si vous faites le calcul, il a fallu plus d’années pour le construire qu’il n’a été habité.

Certains d’entre vous ont-ils reconnu la façade ? C’est dans ce palais qu’a été tourné le film Les 3 mousquetaires mettant en vedette Orlando Bloom. Ils prétendaient que c’était le Louvres.

C’est une ville universitaire, donc la population y est jeune et très vivante . Son université est reconnue. 13 récipiendaires de prix Nobel y sont issus, dont l’inventeur du Rayon X.

Leur marché de Noel est vieux de 200 ans, il est bien situé et, comme partout ailleurs il fleure bon le vin chaud, les saucisses, les épices et les pâtisseries

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

Une longue marche pour retrouver le navire m’a permis de découvrir ce que j’avais manqué la première fois. Cette ville est vraiment magnifique avec son pont médiéval,

@lisegiguere

@lisegiguere

sa magnifique forteresse Marienberg, devenu l’emblème de la ville qu’elle prédomine du haut de la colline Marienberg. Elle était autrefois (13e au 18e) la résidence des princes de la ville,  avant qu’ils ne déménagent dans la Residenz.

@lisegiguere - Forteresse Marienplaz

@lisegiguere – Forteresse Marienplaz

ses champs de vigne que l’on voit au pied de la Forteresse. On y cultive le fameux vin de Franconie, un vin blanc sec très recherché en Allemagne. sa Kappelle,(Chapelle de pèlerinage)  qui s’élève sur le site d’une ancienne chapelle (1600).

@lisegiguere - Kappele

@lisegiguere – Kappele

L’histoire raconte que durant les 30 ans que dura la guerre, le fils d’un pêcheur  a transporté l’image de la Vierge Marie  à l’endroit  où la vieille chapelle avait été détruite. Rapidement, des histoires de miracles ont couru dans toute la région ce qui en fait un important lieu de pèlerinage et un endroit très en vogue pour les mariages.

En après-midi, nous partons vers Aschfeld, un idyllique petit village de 750 habitants qui a été entièrement détruit (sauf trois maisons) pendant la guerre. Des murs d’enceinte ou de défense érigés au Moyen Age autour de l’église ont protégé de vieilles maisons de pierre qui ressemblent à des troglodytes.

@lisegiguere - Ashfield

@lisegiguere – Ashfield

Lors des bombardements, les personnes qui s’étaient réfugiées dans ces lieux ont toutes survécues. C’est aujourd’hui un Musée qui montre la vie d’autrefois.

On y rencontre le maire et quelques habitants dont aucun ne parle anglais ou français. Ils nous accueillent avec chaleur et font même venir Saint-Nicolas au grand plaisir des enfants.

@lisegiguere - Saint-Nicolas

@lisegiguere – Saint-Nicolas

On en profite pour nous apprendre  que le Noël allemand est légèrement différent du nôtre. D’abord, c’est le 6 décembre que St-Nicolas qui est en fait un évêque avec une crosse passe dans les maisons pour récompenser les enfants sages ( il a un grand livre d’or ou sont consignés les noms)

Aux sages, il donnera des biscuits au gingembre, une pomme et des noix tandis que ceux qui n’ont pas été sages  se retrouveront dans son grand sac pour une punition.

Le 24 décembre, ce n’est pas le Père Noël qui apporte les cadeaux mais l’enfant Jésus. Pour la célébration, on ne mange pas la dinde comme chez nous ou aux USA, mais chacun a ses propres traditions. On trouve cependant beaucoup de saucisses et de choucroute.

Cette croisière a lieu à bord du River Queen, un navire de la flotte Uniworld

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s