Le goût de l’Okanagan

COLOMBIE-BRITANNIQUE – Imaginez que partout où votre regard se pose, il n’y ait que vignobles chargés de grosses grappes et arbres fruitiers ployant sous les pommes, les pêches, les poires, les prunes ou les cerises joufflues.

Ajoutez à cela un paysage de montagne désertique et sauvage et une vallée au fond de laquelle scintille un immense lac d’un bleu azur. Serait-ce le paradis terrestre? Non, c’est la vallée de l’Okanagan!

C’est avec un brin de nostalgie que plusieurs Québécois reviennent dans cette région où, durant leur jeunesse, ils ont cueilli des fruits durant l’été pour payer leurs études. Il faut dire qu’il s’agit de l’une des plus belles de la Colombie-Britannique. Dotée d’un climat tempéré, protégée par les montagnes, bénéficiant de quelque 2000 heures d’ensoleillement annuel et abreuvée par le grand lac Okanagan, elle est l’une des plus chaudes régions du Canada, mais aussi l’une des plus fertiles.

@lisegiguere - Vignoble de la Vallée de l'Okanagan

@lisegiguere – Vignoble de la Vallée de l’Okanagan

Si ses lacs et ses montagnes offrent de multiples possibilités aux sportifs de tout acabit, c’est surtout en suivant les circuits vers les vignobles et les fermes, en rencontrant les producteurs et en goûtant les mets de chefs inspirés qui ont puisé dans cette corne d’abondance, que l’on prend vraiment la mesure de l’Okanagan.

Pour lire la suite de cet article, on va sur Canoe.ca en cliquant ICI

Dans le Journal de Montréal, cliquez ICI

Dans le Journal de Québec, cliquez ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s