10 accessoires technos pour les voyages

Pour les voyageurs, les concepteurs technos imaginent de nombreux accessoires. En voici quelques-uns.

1. Lors d’un long voyage, si l’on veut dormir ou si l’on ne veut plus entendre les enfants ou les passagers bruyants, on peut se procurer la Machine à bruit blanc (White Noise Machine) de Sound Oasis. Cet appareil, le plus petit du genre, produit un son naturel (sorte de grésillement). On aime ou pas, mais il serait cliniquement prouvé que ça aide les gens à dormir et à mieux se concentrer. 49,99 $.

 

2. Chaque jour dans le monde, 82 000 bagages en transit sont perdus et plus de 10 000 d’entre eux ne sont jamais retrouvés. La cause ­principale de ces pertes provient d’étiquettes arrachées, rendant le bagage non identifiable. Pour éviter ce désagrément, on se ­procure l’étiquette connectée E-Lostbag. La puce électronique qui y est dissimulée exploite la technologie RFID/NFC (méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance). Elle permet au voyageur de conserver un lien permanent avec ses bagages et les rend identifiables auprès de l’ensemble des compagnies ­aériennes. 15 $.

3. Comme ce ne sont pas tous les avions qui offrent la prise USB permettant le rechargement, on a besoin de piles d’appoint, mais ces dernières sont souvent lourdes et encombrantes, et il arrive même qu’on les ­interdise dans le bagage à main. Depuis quelques années, Mophie propose le juice pack®, un étui de protection pour cellulaire équipé d’une batterie qui ­recharge la pile de l’appareil à mesure qu’elle se décharge, ­permettant d’en doubler l’autonomie. Point négatif: Il est un peu plus lourd qu’un étui normal et exige un adaptateur pour utiliser ses écouteurs. 139 $.

Apple fait également le même type d’étui pour un peu moins cher (129 $) et parfaitement adapté aux iPhone.

4 Il existe différents types d’adaptateurs, mais si l’on voyage souvent et que l’on souhaite être connecté, l’idéal est le cube qui comprend, en plus des prises adaptées pour tous les pays, une ou des prises USB, ce qui permet de recharger ses appareils sans avoir à ­transporter tout un attirail.

5. Les liseuses électroniques permettent de traîner sa bibliothèque avec soi. On en choisit une dont l’autonomie dure plusieurs heures et, ­surtout, qui est à l’épreuve de l’eau, comme la Kobo Aura One. 249,99 $.

6. Nombreux sont désormais les voyageurs qui délaissent les caméras pour n’utiliser que leur ­téléphone cellulaire. Ces derniers aimeront la lentille 4 dans 1 (iPhone 6 et 6S) de Olloclip, qui permet des options créatives (fisheye ou grand angle) et un ­rapprochement (zoom) de 10X ou 15X. Facile à ­installer, elle permet d’utiliser la caméra orientée vers l’arrière, mais aussi vers l’avant. 94,99 $. Pour les iPhone 7, c’est le Core lens. 139,99 $.

7. Les amateurs de techno aimeront la SCOTTeVEST et ses nombreuses poches (intérieures et extérieures) dans lesquelles on peut transporter tous les accessoires et appareils que l’on veut ­protéger (cellulaire, batteries ­d’appoint, routeur, écouteurs, etc.). Disponible pour homme et femme. 225 $.

8 Le câble de chargeur de téléphone MEEM cache un stockage intégré de 16 ou 32 go et sauvegarde automatiquement les données du téléphone. Celles-ci peuvent ensuite être récupérées sur un second mobile, en cas de perte ou de vol. Le câble permet en plus de créer un code PIN personnel qui garantit que les données y sont ­sécurisées. 60 $ à 120 $ (32, 64 ou 128 G).

9. La valise de cabine Travelpro de la collection Crew 11 de Holiday Group est munie d’un port USB externe qui sert à alimenter ses appareils, permettant de rester connecté plus longtemps. Le chargeur portatif (Power Bank) n’est pas inclus, mais on a prévu un compartiment à glissière, facilement accessible, pour l’insérer et avoir un accès aisé à la ­sécurité. 269,99 $ chez La Baie.

 

10. La valise de cabine ­motorisée MODOBAG veut révolutionner nos voyages. Non seulement elle transporte nos vêtements et ­possède un port USB capable de recharger ses appareils, mais elle peut aussi nous transporter dans les longs couloirs d’aéroport, à une vitesse maximale de 13 km/h. Environ 1500 $.

Cet article est paru dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec, ICI »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s