Archives de Catégorie: croisière

L’Elbe, le fleuve de la réunification

BERLIN | Moins connu que d’autres fleuves d’Europe, l’Elbe a pourtant joué un rôle crucial au 20e siècle alors qu’il servait de frontière entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest.

Crédit: Viking Cruises Le Viking Beyla sur l’Elbe, à Meissen, en Allemagne.

Crédit: Viking Cruises
Le Viking Beyla sur l’Elbe, à Meissen, en Allemagne.

À bord du Viking Bayla, une croisière sur l’Elbe est synonyme de merveilles ­architecturales et artistiques, de villages agricoles au charme bucolique, mais aussi d’émotions diverses devant un pan de l’Histoire qui a changé la face du monde.

Transformé en frontière à la création de la RDA (République démocratique ­d’Allemagne) en 1949, l’Elbe est devenu un triste «couloir de la mort» après la construction du Mur de Berlin en 1961, car les fugitifs s’y noyaient en tentant de le traverser. Ce rôle ingrat a cependant fait en sorte que le paysage de ses rives est demeuré pratiquement intact, ce qui vaut à l’actuelle «réserve de biosphère du paysage fluvial de l’Elbe» d’être reconnue digne de protection par l’UNESCO.

Au fil de l’eau et de l’histoire

Pour lire la suite de ce texte, allez sur Canoe.ca ICI

Sur le Journal de Montréal ICI

ou

sur le Journal de Québec ICI

Croisière sur l’Elbe, le fleuve de la Réunification

Moins connu que d’autres fleuves d’Europe, l’Elbe a pourtant joué un rôle crucial au 20e siècle alors qu’il servait de frontière entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest.

À bord du Viking Beyla, une croisière sur l’Elbe est synonyme de merveilles architecturales et artistiques, de villages agricoles au charme bucolique, mais aussi d’émotions diverses devant un pan de l’Histoire qui a changé la face du monde.

Le Viking Beyla sur l'Elbe

Le Viking Beyla sur l’Elbe

Transformé en frontière à la création de la RDA (République démocratique allemande) en 1949, l’Elbe est devenu un triste «couloir de la mort» après la construction du Mur de Berlin en 1961, car les fugitifs s’y noyaient en tentant de le traverser.

Ce rôle ingrat a cependant fait en sorte que le paysage de ses rives est demeuré pratiquement intact, ce qui vaut à l’actuelle «réserve de biosphère du paysage fluvial de l’Elbe» d’être reconnue digne de protection par l’UNESCO.

Pour lire la suite, voir sur Canoe. ca, ICI

Dans le Journal de Montréal ICI

Dans le Journal de Québec ICI

12 petites croisières à deux pas de chez soi

Découvrir une ville ou une région par ses rives propose une perspective fort intéressante. Pendant la belle saison, de charmantes petites croisières de quelques heures sont offertes un peu partout au Québec. Voici quelques suggestions.

@chienurbain

@chienurbain

1. LA CROISIÈRE QUI A DU CHIEN

Que diriez-vous d’amener Toutou en bateau? L’an dernier, une croisière du genre a été offerte à Québec et elle a obtenu un immense succès. Les pitous sont donc invités à nouveau cette année, le dimanche 12 juin à Québec sur le AML Louis Jolliet et le 10 juillet à Montréal sur le AML Cavalier Maxim. Une initiative qu’il faut saluer, car il est rare que les chiens soient invités à bord des navires. Une exception: le mythique Queen Mary 2www.croisiereaml.com

2. LES CROISIÈRES DU LAC CHAMPLAIN

Croisière-brunch, croisière-découverte ou croisière souper spectacle: à vous de choisir votre formule à bord du Missisquoi. Vous découvrirez Venise-en-Québec et la baie Missisquoi, de même que les rives québécoises du lac Champlain. Possibilité de forfait hébergement en auberge ou en chalet. www.venisesurlelac.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.08

3. CROISIÈRE À GROSSE-ÎLE

Au départ de Berthier-sur-Mer, Croisières Lachance nous mène sur cette ancienne station de quarantaine, où ont transité quatre millions d’immigrants entre 1832 et 1937. Longtemps interdite d’accès, Grosse-Île se dévoile désormais en compagnie des guides de Parcs Canada. Un fascinant et troublant périple historique rempli d’anecdotes. La visite de ce lieu historique peut se faire à pied, ou encore à bord du train balade.
 www.croisiereslachance.com

4. CROISIÈRE AUX PETITS PINGOUINS

Connus sous le nom de petits pingouins, les Alca torda, ces oiseaux de l’extrême est du Saint-Laurent, viennent par milliers sur les îlots de l’archipel de l’Isle-aux-Grues afin d’y faire leur couvaison. Jusqu’au 11 juin seulement. www.croisiereslachance.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.32.27

 

5. CROISIÈRES AUX BALEINES

Croisières AML propose trois points de départ (Tadoussac, Baie-Sainte-Catherine et Rivière-du-Loup) pour partir à la rencontre de ces majestueuses visiteuses au cœur du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. On offre même la «garantie baleine». En effet, si le capitaine juge qu’aucune baleine n’a été observée lors de votre excursion, on vous remet un billet pour une autre croisière offerte au Québec par la compagnie. www.croisieresaml.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.39.21

@Marc Loiselle/Tourisme Côte Nord

 

6. LE PETIT NAVIRE

Ce bateau à propulsion électrique propose une croisière d’exploration du Vieux-Montréal, du Vieux-Port et du canal de Lachine. À partir du bassin Jacques-Cartier, la balade est d’une durée de 45 minutes est guidée par le capitaine qui vous fera découvrir les bassins du Vieux-Port de Montréal et son histoire. Aussi possible: balade pour admirer les feux d’artifice. lepetitnavire.ca

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.24.40

7. LE BATEAU-MOUCHE

Deux options avec ce navire: croisières guidées de 60 ou 90 minutes avec des vues spectaculaires sur Montréal ou souper croisière d’une durée de 3 h avec musicien et ambiance. Grâce à son faible tirant d’eau, le Bateau-Mouche propose des trajets exclusifs dont une partie se fait dans des eaux inaccessibles aux autres bateaux. Aussi: croisières spéciales pour les feux d’artifice et soirées jazz. bateaumouche.ca

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.45

8. CROISIÈRE MONTRÉAL-QUÉBEC

Passez une journée entière à remonter le fleuve à bord du AML Cavalier Maxim et à découvrir l’importance du Saint-Laurent dans l’établissement de la Nouvelle-France. Forfait «combo terre et mer» incluant croisière, déjeuner, dîner, animation et nuitée à l’hôtel Palace Royal ou à l’hôtel Château Laurier, ainsi qu’une visite guidée avec les Tours du Vieux-Québec. www.croisieresaml.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.24.53

9. LES ÎLES DU POT À L’EAU-DE-VIE

Dans le Bas-Saint-Laurent, au départ du quai de Rivière-du-Loup, le Sauvagiles propose une croisière guidée à découvrir la faune, la flore et l’histoire maritime des îles du Pot à l’Eau-de-vie et à faire escale le temps de visiter son phare historique. www.duvetnor.ca

IMG_3149-Phare du Pot-à-l'eau-de-vie

10. CROISIÈRE SUR LE BAYOU OUTAOUAIS

Que diriez-vous d’une balade d’une heure à la découverte du parc de la baie McLaurin (refuge faunique en création) à seulement 15 minutes du centre-ville de Gatineau? Vous serez au cœur de l’habitat de plusieurs mammifères dont le castor, le vison d’Amérique et le rat musqué avec possibilité de croiser également un grand héron, un aigle à tête blanche ou encore un balbuzard pêcheur. www.bayououtaouais.comCapture d’écran 2016-06-12 à 14.25.18

11. CROISIÈRE DU FJORD DU SAGUENAY

Au départ du Terminal maritime (quai de Bagotville), la Marjolaine invite à découvrir le majestueux fjord du Saguenay depuis plus de 40 ans. Au programme: Sainte-Rose-du-Nord, Baie-Éternité, les caps les plus escarpés du fjord, le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, la Descente des Femmes, le Tableau, Saint-Basile-de-Tableau, et enfin la statue de Notre-Dame-du-Saguenay avec l’interprétation de l’Ave Maria par un ténor québécois. www.croisieresdufjord.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.36

12. DÉCOUVERTE DE TROIS-RIVIÈRES

Au départ du quai de Trois-Rivières, une croisière guidée à bord du «AML Suroît» permet de découvrir Trois-Rivières sous un nouvel angle avec des vues incomparables sur le centre-ville, le port, le pont Laviolette, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, l’île Saint-Quentin et l’embouchure de la rivière Saint-Maurice. www.croisieresaml.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.27

Cet article a été publié sur Canoe.ca, mais également dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec
Vous pouvez également lire quelques textes que j’ai aussi écrits, sur d’autres croisières, aussi sur  CANOE.CA:

Quand l’océan devient un instrument de musique

ESPIRITU SANTO – Hier, je vous parlais du bonheur que j’ai eu à visiter la Mélanésie. L’un des moments forts de ce voyage fut sur l’île de Espiritu Santo quand un groupe de femmes est entré dans l’eau pour nous offrir un concert, utilisant pour seuls instruments, leurs mains et l’Océan Pacifique.

Voici une petite vidéo que j’ai réalisé

Cette musique serait originaire de l’extrême nord du Vanuatu.

Cette croisière en Mélanésie est offerte par Ponant. .

 

La Croisière qui a fait revivre mes rêves passés

MELANÉSIE – En novembre dernier, j’avais le bonheur de découvrir des îles du Pacifique Sud, à bord du Soléal, un navire de la compagnie Ponant. Ce fut une croisière unique, remplie de découvertes, mais surtout elle m’a offert un véritable bond dans le passé.

Pour un peu, lorsque le zodiac, touchait terre et que l’on était accueillis par de jolies filles offrant des colliers de frangipaniers ou que des guerriers nous menaçaient de leur lance, je me serais cru accompagner les découvreurs.

@lisegiguere. Defi des guerriers - Owarah

@lisegiguere. Defi des guerriers – Owarah

Surtout, qu’après avoir mis pied à terre, sur nombre de ces îles, le temps semblait s’être arrêté. Pas de restaurants, pas d’hôtels, que de petites huttes de paille ou de terre, que des gens souriant offrant des fruits, des légumes ou des morceaux de poisson.

Que des peuples fiers de nous faire partager les rites du passé, qu’ils continuent toujours de pratiquer. Que des sourires d’enfant, heureux de nous présenter des chansons qu’ils avaient apprises pour notre bon plaisir. Bref, que du dépaysement. En fait, je dirais que cette croisière a été le plus dépaysant de tous les voyages que j’ai fait jusqu’à maintenant. Et ça, ça fait du bien.

Comme je l’écrivais, dans un statut publié sur Facebook, ce voyage m’a ramené aux origines de mon désir de faire ce métier de journaliste en tourisme. Je me suis revue, toute petite fille de 4 ou 5 ans, qui accueillait avec de grands yeux ronds, la visite de mon oncle Jean-Louis Rodrigue, un Franciscain ou de mon cousin, Gérald Caron, un Père Blanc.

Tous les deux débarquaient chez mes parents avec des photos d’enfants à moitié nu, dans des forêts touffus ou près de huttes étranges. Je ne comprenais pas. C’était le bout du monde. C’était fascinant. J’ai alors voulu être hôtesse de l’air, rêve exacerbé par ma lecture des Sylvie, hôtesse de l’air.

37301_1881675Ne pouvant satisfaire à toutes les exigences de l’époque, j’ai refoulé mes rêves de voyage jusqu’à ce jour béni où je suis devenue Journaliste en tourisme.

Depuis, je suis parfois surprise, souvent étonnée, quelquefois déçue, mais jamais je n’avais cru pouvoir marcher un jour sur les pas de ceux qui avaient ouvert mon esprit à l’amour des horizons lointains.

Pour lire le compte-rendu de ce voyage dans Canoe.ca, Cliquer ICI

Dans le Journal de Montréal, cliquer ICI

Dans le Journal de Québec, cliquer ICI

En prime, voici une galerie de photos qui n’ont pas été publiées dans le Journal.

La croisière d’une vie !

Il y a quelques mois, j’avais l’immense chance de me rendre dans les îles Galapagos à bord du Silver Galapagos, l’un des navires expéditions de Silversea. Un voyage dont je suis ressortie bouleversée par la beauté des lieux, mais surtout par la façon dont les animaux qui y survivent ont dû s’adapter.

Curieusement, c’est aujourd’hui, au lendemain des terribles attentats à Paris que mon texte a été publié dans le Journal de Montréal. En le voyant dans le Journal, il m’est apparu que si le terrorisme continuait à détruire notre confiance et notre liberté, nous n’aurions d’autres choix que de faire comme ces animaux et modifier notre façon de vivre pour s’adapter à ce monde qui devient de plus en plus cruel. Quelle tristesse !

Pour ceux qui rêvent découvrir ce paradis parsemé d’embûches, voici les liens pour lire mon texte.

Les îles Galápagos sont souvent dépeintes comme un véritable paradis. Pas étonnant qu’elles se retrouvent sur la liste «des endroits à voir avant de mourir» de plusieurs voyageurs.

@lisegiguere - Les fascinantes tortues géantes des Galapagos

@lisegiguere – Les fascinantes tortues géantes des Galapagos

@lisegiguere - L'ile Bartolomé et Pinnacle Rock

@lisegiguere – L’ile Bartolomé et Pinnacle Rock

@lisegiguere - Se baigner en compagnie des liions de mer

@lisegiguere – Se baigner en compagnie des liions de mer

@lisegiguere - Une plage des Galapgos

@lisegiguere – Une plage des Galapgos

Pour lire la suite sur QMI-Canoe. ca

Ou dans le Journal de Montréal

ou encore dans le Journal de Québec

Naviguer dans les Émirats Arabes Unis

DUBAÏ, Émirats arabes unis | Depuis quelques années, les émirats de Dubaï et d’Abu Dhabi réinventent l’architecture… et changent la face du monde.

La croisière «À la découverte des ­Émirats arabes unis» que propose la ­compagnie MSC permet la découverte de ces villes dont le cœur bat au rythme de la démesure, mais invite également à voir celles qui demeurent attachées aux ­traditions et à fouler le mystérieux désert.

Les passagers du  MSC sont accueillis chaleureusement

Les passagers du MSC Lirica sont accueillis chaleureusement

Fait en décembre dernier, ce voyage a été publié la semaine dernière sur Canoe.ca, dans le Journal de Québec et le Journal de Montréal. Pour lire la suite, cliquer ICI ou ICI