Archives de Catégorie: croisière

Quand l’océan devient un instrument de musique

ESPIRITU SANTO – Hier, je vous parlais du bonheur que j’ai eu à visiter la Mélanésie. L’un des moments forts de ce voyage fut sur l’île de Espiritu Santo quand un groupe de femmes est entré dans l’eau pour nous offrir un concert, utilisant pour seuls instruments, leurs mains et l’Océan Pacifique.

Voici une petite vidéo que j’ai réalisé

Cette musique serait originaire de l’extrême nord du Vanuatu.

Cette croisière en Mélanésie est offerte par Ponant. .

 

La Croisière qui a fait revivre mes rêves passés

MELANÉSIE – En novembre dernier, j’avais le bonheur de découvrir des îles du Pacifique Sud, à bord du Soléal, un navire de la compagnie Ponant. Ce fut une croisière unique, remplie de découvertes, mais surtout elle m’a offert un véritable bond dans le passé.

Pour un peu, lorsque le zodiac, touchait terre et que l’on était accueillis par de jolies filles offrant des colliers de frangipaniers ou que des guerriers nous menaçaient de leur lance, je me serais cru accompagner les découvreurs.

@lisegiguere. Defi des guerriers - Owarah

@lisegiguere. Defi des guerriers – Owarah

Surtout, qu’après avoir mis pied à terre, sur nombre de ces îles, le temps semblait s’être arrêté. Pas de restaurants, pas d’hôtels, que de petites huttes de paille ou de terre, que des gens souriant offrant des fruits, des légumes ou des morceaux de poisson.

Que des peuples fiers de nous faire partager les rites du passé, qu’ils continuent toujours de pratiquer. Que des sourires d’enfant, heureux de nous présenter des chansons qu’ils avaient apprises pour notre bon plaisir. Bref, que du dépaysement. En fait, je dirais que cette croisière a été le plus dépaysant de tous les voyages que j’ai fait jusqu’à maintenant. Et ça, ça fait du bien.

Comme je l’écrivais, dans un statut publié sur Facebook, ce voyage m’a ramené aux origines de mon désir de faire ce métier de journaliste en tourisme. Je me suis revue, toute petite fille de 4 ou 5 ans, qui accueillait avec de grands yeux ronds, la visite de mon oncle Jean-Louis Rodrigue, un Franciscain ou de mon cousin, Gérald Caron, un Père Blanc.

Tous les deux débarquaient chez mes parents avec des photos d’enfants à moitié nu, dans des forêts touffus ou près de huttes étranges. Je ne comprenais pas. C’était le bout du monde. C’était fascinant. J’ai alors voulu être hôtesse de l’air, rêve exacerbé par ma lecture des Sylvie, hôtesse de l’air.

37301_1881675Ne pouvant satisfaire à toutes les exigences de l’époque, j’ai refoulé mes rêves de voyage jusqu’à ce jour béni où je suis devenue Journaliste en tourisme.

Depuis, je suis parfois surprise, souvent étonnée, quelquefois déçue, mais jamais je n’avais cru pouvoir marcher un jour sur les pas de ceux qui avaient ouvert mon esprit à l’amour des horizons lointains.

Pour lire le compte-rendu de ce voyage dans Canoe.ca, Cliquer ICI

Dans le Journal de Montréal, cliquer ICI

Dans le Journal de Québec, cliquer ICI

En prime, voici une galerie de photos qui n’ont pas été publiées dans le Journal.

La croisière d’une vie !

Il y a quelques mois, j’avais l’immense chance de me rendre dans les îles Galapagos à bord du Silver Galapagos, l’un des navires expéditions de Silversea. Un voyage dont je suis ressortie bouleversée par la beauté des lieux, mais surtout par la façon dont les animaux qui y survivent ont dû s’adapter.

Curieusement, c’est aujourd’hui, au lendemain des terribles attentats à Paris que mon texte a été publié dans le Journal de Montréal. En le voyant dans le Journal, il m’est apparu que si le terrorisme continuait à détruire notre confiance et notre liberté, nous n’aurions d’autres choix que de faire comme ces animaux et modifier notre façon de vivre pour s’adapter à ce monde qui devient de plus en plus cruel. Quelle tristesse !

Pour ceux qui rêvent découvrir ce paradis parsemé d’embûches, voici les liens pour lire mon texte.

Les îles Galápagos sont souvent dépeintes comme un véritable paradis. Pas étonnant qu’elles se retrouvent sur la liste «des endroits à voir avant de mourir» de plusieurs voyageurs.

@lisegiguere - Les fascinantes tortues géantes des Galapagos

@lisegiguere – Les fascinantes tortues géantes des Galapagos

@lisegiguere - L'ile Bartolomé et Pinnacle Rock

@lisegiguere – L’ile Bartolomé et Pinnacle Rock

@lisegiguere - Se baigner en compagnie des liions de mer

@lisegiguere – Se baigner en compagnie des liions de mer

@lisegiguere - Une plage des Galapgos

@lisegiguere – Une plage des Galapgos

Pour lire la suite sur QMI-Canoe. ca

Ou dans le Journal de Montréal

ou encore dans le Journal de Québec

Naviguer dans les Émirats Arabes Unis

DUBAÏ, Émirats arabes unis | Depuis quelques années, les émirats de Dubaï et d’Abu Dhabi réinventent l’architecture… et changent la face du monde.

La croisière «À la découverte des ­Émirats arabes unis» que propose la ­compagnie MSC permet la découverte de ces villes dont le cœur bat au rythme de la démesure, mais invite également à voir celles qui demeurent attachées aux ­traditions et à fouler le mystérieux désert.

Les passagers du  MSC sont accueillis chaleureusement

Les passagers du MSC Lirica sont accueillis chaleureusement

Fait en décembre dernier, ce voyage a été publié la semaine dernière sur Canoe.ca, dans le Journal de Québec et le Journal de Montréal. Pour lire la suite, cliquer ICI ou ICI

Une traversée historique à bord du Queen Mary 2

Du 2 au 12 juillet dernier, j’ai eu le plaisir et l’honneur de participer à la traversée historique du  175e anniversaire de la traversée de l’Atlantique. Une croisière inoubliable, à bord d’un navire mythique et l’impression de faire, à jamais, partie de l’histoire. 

Le Queen Mary 2 à New York

Le Queen Mary 2 à New York

Suite à ce voyage, j’ai fait paraître un article dans le Journal de Montréal (ICI) et dans le Journal de Québec (ICI)

Voici cependant, la version intégrale de ce texte ainsi que de nombreuses photos qui ne sont pas accessibles sur le site de ces deux quotidiens. Bonne lecture ! L.G.

TRAVERSÉE HISTORIQUE DE L’ATLANTIQUE À BORD DU QUEEN MARY 2

Parti de Southampton le 2 juillet, le Queen Mary 2 a modifié son itinéraire habituel pour recréer la toute première traversée de l’Atlantique de la ligne Cunard, en 1840. Dans chacun des ports (Liverpool-Halifax-Boston et New York), des manifestations festives ont marqué le passage du mythique navire. Le Journal était présent pour cette traversée au cœur de l’histoire.

C’est le 4 juillet 1840 que le RMS Britannia a effectué ce périple de 2 650 km entre Liverpool et Boston, via Halifax, lieu de résidence du canadien Samuel Cunard qui fut l’instigateur du projet. Depuis ce premier voyage, les navires de Cunard ont traversé l’Atlantique des milliers de fois et ont transporté des millions de personnes, mais ils ont également marqué notre histoire.

L’un d’eux le Carapathia est celui qui a répondu au signal de détresse du Titanic ce qui a permis de sauver 705 passagers. Ce sont aussi les navires Cunard qui ont transporté les chevaux utilisés par l’Armée anglaise lors de la guerre de Crimée. Ce sont enfin le Queen Mary et le Queen Elizabeth qui ont transporté les soldats américains (Ils en embarquaient 15 000 alors que le navire était conçu pour 3 000) lors de la dernière guerre mondiale. Enfin, ce sont ces navires qui ont transporté le plus de membres de la famille royale et de nombreuses célébrités dont Bing Crosby, Bob Hope, Elizabeth Taylor, Marilyn Monroe et même, l’écrivain britannique Charles Dickens, en 1842.

Sur les pas du Britannia

Après avoir quitté Southampton (son port britannique actuel), le Queen Mary 2 est arrivé à Liverpool (son port jusqu’en 1968) le 4 juillet, date du départ du Britannia en 1840.

Queen Mary 2 à Liverpool

Queen Mary 2 à Liverpool

L’événement a été souligné de façon grandiose à la Cathédrale anglicane alors que les passagers se sont vus offrir un émouvant concert intitulé The Triumph of a Great Tradition par l’orchestre philarmonique Royal de Liverpool, le chœur de la Cathédrale et la fanfare de la garde galloise.

@lisegiguere- Concert à la cathédrale de Liverpool

@lisegiguere– Concert à la cathédrale de Liverpool

Au programme : musique, airs d’opéras et d’opérettes ponctués d’images d’archives et de touchants témoignages de gens ayant une relation particulière avec Cunard (petite-fille du capitaine du Carpathia, petit-fils de Samuel Cunard, soldats survivants, etc.).

En soirée, c’est sous un fabuleux feu d’artifice colorant Liverpool, que le Queen Mary 2 a repris la mer pour cette traversée historique de l’Atlantique.

Détente et festivités

Pendant les cinq jours suivants, les passagers ont contemplé la mer, de nombreux dauphins, des baleines et ont vécu quelques instants d’excitation quand, au large, est apparu un vieux rafiot abandonné.

@lisegiguere - ce vieux rafiot abandonné a causé bien des émois aux passagers.

@lisegiguere – ce vieux rafiot abandonné a causé bien des émois aux passagers.

Mis à part ces quelques distractions, la vie à bord s’est déroulée entre les conférences, les spectacles, les repas, les galas et la détente.

Il est fascinant de se promener sur cet immense paquebot qui a conservé les traditions et les rituels d’antan. Sur les larges ponts, on s’attend presque à croiser de belles dames en robe longue et en grands chapeaux.

C’est plus fort que nous, l’on s’imagine toujours apercevoir l’une de ses belles d’autrefois avec robe longue et grand chapeau.

C’est plus fort que nous, l’on s’imagine toujours apercevoir l’une de ses belles d’autrefois avec robe longue et grand chapeau.

De grands panneaux, installés sur tous les ponts, permettent d’ailleurs de se familiariser avec la riche histoire de Cunard. Certains détails permettent de comparer notre confortable traversée à celles du 19e siècle qui avait lieu sur un trois mâts à aubes de 1100 tonnes, dont la dimension équivaut à l’actuel restaurant principal du Queen Mary 2 (151 400 tonnes), auquel on a d’ailleurs donné son nom.

À l’époque, le voyage entre Liverpool et Boston prenait 14 jours, aucune activité n’était offerte et on avait de la nourriture fraîche pour trois jours seulement. À noter cependant qu’on avait toujours du lait frais, grâce à une vache installée dans un hamac, des œufs grâce aux poules qui étaient du voyage et que trois chats s’occupaient de faire le ménage de la vermine.

C’est d’ailleurs pour revisiter cette histoire que de nombreux passagers ont profité de l’escale à Halifax pour saluer Samuel Cunard (du moins sa statue), fondateur de la compagnie et magnat de l’industrie maritime au 19e siècle.

@lisegiguere - Statue de Samuel Cunard à Halifax

@lisegiguere – Statue de Samuel Cunard à Halifax

Par la suite, les passagers se sont dispersés dans le Musée canadien Pier 21 où l’on explique la difficile réalité des nombreux immigrants qui ont fui la misère à bord de navires, souvent rudimentaires, pour se créer une nouvelle vie au Canada ou aux Etats-Unis, en entrant par Halifax et l’exposition du Musée Maritime sur l’impact qu’a eu Cunard sur le transport et les événements mondiaux.

@lisegiguere - Le confort tel que vu dans le passé. Rien à voir avec les luxueuses cabines d'aujourd'hui

@lisegiguere – Le confort tel que vu dans le passé. Rien à voir avec les luxueuses cabines d’aujourd’hui

C’est escorté du remorqueur Théodore, d’un bateau-pompe pulvérisant des jets d’eau, de voiliers, de bateaux de plaisance et même de canots que le Queen Mary 2 a quitté Halifax dont le port demeure, encore aujourd’hui, l’un des plus importants du Canada.

@lisegiguere - vedette de livres et d'une émission de télévision, Théodore dirigeait les autres remorqueurs au départ du Queen Mary 2

@lisegiguere – vedette de livres et d’une émission de télévision, Théodore dirigeait les autres remorqueurs au départ du Queen Mary 2

Après une nouvelle journée en mer, le navire a atteint Boston où la compagnie Cunard a tenu une réception dans l’édifice où était autrefois situé leur quartier général et a offert à la ville un modèle réduit d’un navire qui sera conservé dans ce bâtiment historique. À nouveau l’émotion était palpable car ce n’est que depuis 1968 que New York a remplacé Boston comme escale finale. Au moment du départ, sous un ciel étoilé, un autre grand feu d’artifice a souligné la longue histoire unissant Boston et Cunard.

À Boston, le départ du Queen Mary 2 a également été souligné par un émorme feu d’artifice

À Boston, le départ du Queen Mary 2 a également été souligné par un émorme feu d’artifice

La dernière journée en mer a réuni presque tous les passagers sur les ponts. Il faut dire que dauphins et baleines avaient eu aussi tenu à faire la fête au Queen Mary 2. Au petit matin suivant, tout le monde était présent sur le quai pour le passage sous le pont pont Verrazano-Narrows de New York, pour saluer Dame Liberté et pour admirer l’accueil triomphal réservé au mythique navire.

@lisegiguere - Accueil triomphal a New York.

@lisegiguere – Accueil triomphal a New York.

Pour quelques chanceux, dont le Journal, les festivités se sont poursuivies jusqu’en soirée alors que le majestueux paquebot s’est positionné face à Battery Park pour offrir un magnifique spectacle d’adieu Sons et lumières aux invités qui ont levé leur verre à Samuel Cunard, mais également à cette traversée inoubliable qui a donné à tous l’impression d’être entrés dans l’Histoire.

@lisegiguere - Les invités du Queen Mary 2 ont eu droit à un spectacle d’adieu Sons et lumières provenant du navire

@lisegiguere – Les invités du Queen Mary 2 ont eu droit à un spectacle d’adieu Sons et lumières provenant du navire

BOX

Plus sur le Queen Mary

  • Bien qu’il soit 40 mètres plus haut que la tour Eiffel, qu’il ait la dimension de 4 terrains de football et qu’il mesure 345 mètres (85 mètres de plus qu’un porte-avion), le Queen Mary 2 n’accueille qu’un maximum de 2 600 passagers.
  • Il compte 13 ponts, 293 cabines intérieures, 1017 cabines extérieures dont 879 avec véranda, un simulateur de golf (12 trous), 5 piscines, 6 bains tourbillon, 1 pont d’observation, un casino, une bibliothèque comprenant 9 500 livres en différentes langues, une salle de bal (la plus grande en mer), un planétarium, une zone pour enfants et ados, un théâtre, cinq restaurants dont le Todd English, pour lequel il y a des frais et 18 bars salons ou salle de réunions, sans oublier le chenil.
  • À l’été 2016, le Queen Mary 2 fera l’objet, d’une remise en état et de d’ajouts de 30 suites, de 15 cabines réservées aux voyageurs solo et de 10 espaces supplémentaires pour les chiens et les chats. Eh oui, le Queen Mary 2 est le seul navire à accueillir des passagers canins et félins !
  • Eh oui, les chiens sont les bienvenus à bord du Queen Mary 2

    Eh oui, les chiens sont les bienvenus à bord du Queen Mary 2

  • Le Queen Mary 2 continue de reproduire en mer les différences sociales. Ainsi, certains restaurants sont réservés aux classes Princess et Queens et il est obligatoire de porter un veston pour s’attabler au Britannia.
  • Le Queen Mary 2 traverse l’Océan Atlantique environ une trentaine de fois par année, en alternant ses départs entre New York et Londres, d’avril à novembre. Il reste encore de nombreux départs en 2015 et on en offrira 19 en 2016.
  • Coût : À compter de 2, 309 $ pour cette croisière pour une cabine intérieure jusqu’à 10 888 $ pour une cabine très grand luxe.
  • Info : http://www.cunard.com

* Notre collaboratrice était l’invitée de Cunard.

Sur le Saint-Laurent avec Pitou

Récemment, je vous parlais du Queen Mary 2, le mythique navire de croisière qui accepte les chiens à son bord, pour ses traversées de l’Atlantique. Avant de vous lancer dans cette aventure, pourquoi ne pas vérifier si Pitou a les «pattes marines»? Pour cela, rendez-vous à Québec, ce samedi (13 juin), pour la Croisière qui a du chien.

Photo 1D’une durée de 1 h 30, cette croisière, organisée en collaboration avec Croisières AML et la boutique Chien Mondain, comprendra également un mini-défilé de mode canin, un verre de bulles et des bouchées pour les maîtres, de l’animation et un cadeau souvenir pour les 200 premiers chiens inscrits. Attention cependant, Pitou devra bien se comporter, être sociable et non agressif, ne pas avoir de tiques ou de puces, être vacciné, vermifugé, en bonne santé, les ongles taillés et être tenu en laisse en tout temps.Info: 1 866 856-6668

Ce texte fait partie de ma chronique hebdomadaire,  publiée dans le Journal de Montréal et dans le Journal de Québec. Pour la suite: p cliquer ICI ou  ICI. 

 

11 croisières de rêve

En pleine effervescence, le monde des croisières offre des forfaits de plus en plus variés pour tous les goûts et toutes les bourses. Les vacanciers peuvent maintenant découvrir plusieurs nouvelles destinations et explorer des thèmes de plus en plus recherchés (musique, golf, vins, chants celtiques, etc.) Voici onze suggestions de eroisières pour vous faire rêver. Cet article est paru dans ma chronique Voyager sans risque du  Journal de Montréal et du  Journal de Québec

Célébrations sur le Queen Mary 2

Le Queen Ma;ry 2 à New York

Le Queen Ma;ry 2 à New York

1- À tout seigneur tout honneur, commençons par le Queen Mary 2, le navire amiral de Cunard et l’un des plus magnifiques navires jamais construits. Cet élégant navire sur lequel ont voyagé de nombreuses célébrités et de nombreuses têtes couronnées perpétue la grande tradition transatlantique et célèbre, cette année, le 175e anniversaire de la première traversée, effectuée le 4 juillet 1840 par le Britannia. Le paquebot quittera Liverpool le 2 juillet pour une croisière de 12 jours se terminant à New York. Dîners de gala, invités spéciaux et surprises diverses promettent de rendre cette traversée inoubliable.

Silversea et ses expéditions

Le Silver Galapagos

Le Silver Galapagos

2- Si certaines croisières favorisent la détente, d’autres s’adressent tout particulièrement aux passionnés d’aventure et de découverte. Pour eux, Silversea dispose de trois petits navires capables d’accoster à des endroits inaccessibles pour d’autres. L’un d’eux, le Silver Galapagos (100 passagers) explore ce mystérieux territoire de l’Équateur. Au programme: observation de la faune et de la flore, lieux isolés, photographie, marche dans la nature, plongée et guides certifiés.

Le nord canadien

Akademik dans la baie  Disko

Akademik dans la baie Disko

3- ►Également pour les aventuriers et les amateurs de grande nature, la compagnie canadienne One Ocean Expedition propose la découverte de la côte est canadienne, de l’Arctique et de l’Antarctique. Du 7 au 16 juillet, la croisière Louisbourg-Louisbourg fera des arrêts aux îles de la Madeleine, à Gaspé, à Anticosti, à Terre-Neuve et à Saint-Pierre-et-Miquelon. Aussi, du 2 au 12 août: le cercle arctique.

Adventure Canada, le spécialiste des expéditions dans l’Arctique canadien navigue également dans ces eaux à bord de petits navires. Programme bilingue d’activités (ateliers, visites guidées) pour deux de ses prochaines expéditions: Majestueux Saint-Laurent (du 14 au 23 juin) et Cœur de l’Arctique (du 17 au 29 juillet).

Découvrir les châteaux de la Loire

Une cabine du Princesse

Une cabine du Princesse

4- CroisiEurope, le chef de file de la croisière fluviale en Europe, a récemment lancé le tout nouveau MS Loire Princesse, un bateau à aubes qui sillonnera la Loire tout l’été. Une belle occasion de visiter le riche patrimoine qui borde ce fleuve. Au programme: Nantes, Saint-Nazaire, Ance­nis, Angers, Saumur, Bouchemaine et, bien entendu, les châteaux de La Loire!

Un nouveau navire pour Ponant

Le grand hall du Lyrial

Le grand hall du Lyrial

5- Ponant a récemment lancé son cinquième yacht de croisière, le Lyrial. Pour sa saison inaugurale, ce dernier sillonnera la Méditerranée (Italie, Croatie, Monténégro, Grèce, Turquie) pour mettre ensuite le cap sur les glaces de l’Antarctique, où il rejoindra d’autres navires de la flotte. À noter que Ponant offre également cette année des croisières vers l’Alaska ainsi que vers Hawaï, la Polynésie, l’île de Pâques, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Prestige sur le Saint-Laurent

Le Saint-Laurent

M/V Saint-Laurent Prestige

6- Depuis le temps qu’on l’espérait, voici qu’un navire de croisière de type River Cruise sillonnera le Saint-Laurent. Le luxueux M/V Saint-Laurent Prestige (200 passagers) de la compagnie française Rivages du monde partira de Montréal et permettra d’admirer les plus beaux paysages du Québec et de l’Ontario. Au programme: Montréal, Québec, Toronto, Kingston, les chutes du Niagara, les Mille-Îles, le lac Saint-Pierre et Trois-Rivières. À compter du 12 mai jusqu’en octobre. http://www.rivagesdumonde.fr. On peut également réserver auprès de Traditours

Luxe sur le Danube

Le Scénic Jasper

Le Scénic Jasper

7- Scenic Cruises accueille deux nouveaux navi­res sur le Rhin, le Main et le Danube. Il s’agit des Scenic Opal et Scenic Jasper, qui proposent des cabines luxueuses et même une piscine sur son toit plat, ce qui est plutôt inusité sur ce type de navire.

Revivre La Croisière s’amuse

Le Regal Princess

Le Regal Princess

8- Pour souligner son 50e anniversaire et lancer son tout nouveau Regal Princess, la compagnie Princess Cruise avait invité les interprètes de La Croisière s’amuse (Love Boat), l’émission culte qui était enregistrée à bord d’un navire Princess et qui a donné envie à toute une génération de décou­vrir les croisières. Ce tout nouveau navire naviguera tout l’automne et tout l’hiver dans les Caraï­bes. À compter du 8 novembre.

Pitou en croisière

Pets on Deck9- Saviez-vous qu’il est possible d’emmener votre chien en croisière? Vous pouvez le faire à bord du paquebot Queen Mary 2, mais seulement durant les croisières transatlantiques (Southampton-New York ou l’inverse). Le programme «Animaux sur le pont» (Pets on the deck) comprend toute une gamme de services. Ainsi, votre toutou aura droit à un choix de lits et de couvertures, il sera logé dans un chenil, surveillé et promené, et il aura même droit à un manteau au logo du Queen Mary 2!

Plus de choix pour Cuba

Le Cuba Crystal

Le Cuba Crystal

10- Cuba Cruise, désormais propriété de Celestyal Cruise, prolonge sa saison jusqu’au 11 avril. De plus, Celestyal Crystal (anciennement Louis Crystal) modifie son itinéraire autour de l’île de Cuba. La compagnie passera désormais deux jours à La Havane, fera une escale à Maria La Gorda, un lieu idéal pour la plongée, en plus d’ajouter trois départs pour cette saison 2015/2016.

Les délices de France

Emerald Waterways

Emerald Waterways

11- Emerald Waterway propose un nouvel itinéraire de 11 jours dans le sud de la France entre Lyon et Arles, le long des pittoresques Rhône et Saône. Organisée sur le thème «Les délices de France», cette croisière gourmande entraînera les passagers dans la visite de magnifiques petites villes chargées d’histoire (Chalon-sur-Saône, Tournon, Avignon), de châteaux, de palaces et de ruines, sans oublier qu’ils pourront déguster des vins de cette région et même suivre des cours de cuisine. À compter du 13 juin.