Archives de Catégorie: croisière

Le Saguenay finalement !

Le grand mystère est enfin éclairci, c’est pour le Saguenay que notre équipe a pris l’avion ce matin aux aurores. Vol sans histoire sur les ailes d’Air Canada et arrivée à Saguenay sous un magnifique ciel bleu.

IMG_9940

À notre arrivée, un Ford Escape rouge nous attendait pour un essai routier sur les routes du Saguenay tout en découvrant les beautés de cette région grandiose.

Quand on a demandé qui voulait prendre le volant, je me suis immédiatement portée volontaire. Je voulais comprendre quelque chose.

IMG_9947

Hier, quand on nous a tous présentés, j’ai été surprise de voir que sur 9 journalistes-blogueurs, 8 étaient des filles et aucun n’était chroniqueur auto ou ne semblait particulièrement écrire sur les automobiles en général. Mais pourquoi Diable Ford avait-il choisi des filles en tourisme, en gastronomie, en art de vivre ou autres disciplines pour tester sa voiture. Eh bien, je crois avoir compris.

D’abord la couleur est jolie (ah, vous l’attendiez celle-là), mais bon c’est vrai. Elle a une belle robe comme dirait un chroniqueur en vin. Et puis, elle a beaucoup de coffre. En fait, ce dernier est si vaste qu’il a pu avaler les valises des 4 filles. Pas mal. Finalement, elle a tout plein de petits gadgets lesquels, une fois qu’on les a assimilés, nous facilitent drôlement la vie.

Il y a d’abord la clé intelligente qui permet de démarrer d’une seule pression du doigt, le garde voie électronique qui nous remet justement dans la bonne voie en cas de distraction. Si l’on chevauche trop souvent la ligne droite, l’ordinateur en vient à la conclusion que l’on est fatigués et nous informe que l’on devrait prendre une petite pause. Il ira même jusqu’à nous illustrer un café sur le tableau de bord ce  qui signifie que tout ordinateur qu’il est, il commence à paniquer et qu’il souhaiterait vivement que l’on s’arrête.

Il y a les boutons pour les angles qui nous fait un petit clin d’oeil (lumière orange) si l’on tente de dépasser et que quelque chose est dans notre angle mort (pas vérifié si on y voit les cyclistes, ce serait une bonne chose), un système d’aide visuelle pour la conduite à reculons, le garde distance de 100 mètres qui nous avertit s’il y a risque d’emboutir la voiture qui nous précède, sans oublier les sièges réglables avec appui dos,  le toit ouvrant en deux parties, deux prises USB pour recharger son téléphone et, bien entendu le GPS intégré.

Bref, je n’ai vraiment rien d’une experte en automobile, mais j’ai adoré la conduire sur les routes du Saguenay que l’on a patrouillé toute la journée.

DSC00040

@lisegiguere – Blogueuse au traval

DSC00031 C’est une conduite souple et vraiment très agréable, un roulement silencieux et tout en douceur. Par contre,  il faut se montrer vraiment poli avec la pédale de frein parce qu’elle peut se montrer d’une persuasion légèrement brutale. Faut l’apprivoiser, mais n’ayez crainte, on y arrive.

 

Viking Homeland: Bergen (jours 14 et 15) #VikingStar

Suivi de la Croisière Viking Homeland à bord du Viking Star en mer Baltique

Ça y’est, la croisière est terminée. La dernière journée était à Bergen d’où nous prendrons l’avion aux aurores demain matin. Nous sommes encore dans les fjords où se trouve l’t un des plus larges glaciers d’Europe. Bergen a été fondée en 1070 par les Vikings.

Lors de fouilles, on a d’ailleurs trouvé des cranes qui seraient ceux de Vikings. Remarquez les dents de celui de gauche. Elles sont d’une blancheur immaculé et pourtant elle est restée sous terre pendant des siècles. Il semblerait que c’est parce que leur alimentation ne contenait pas ou peu de sucre.

IMG_1254- Oubliez les vikings aux dents sales, même les squelettes ont encore de belles dents blanches.

@lisegiguere – Squelette aux dents blanches – Musée de Bergen

Puis pendant longempts ce fut un des plus importants ports de la Baltique. En fait, ce port, comme celui de Londres, de Russie (j’oublie son nom) et de Bruges étient les principaux ports pour le commerce.

IMG_1300

 

@lisegiguere - Anciennes maisons de commeçants près du port. Ce sont aujourd'hui des boutiques et des restaurants.

@lisegiguere – Anciennes maisons de commeçants près du port. Ce sont aujourd’hui des boutiques et des restaurants.

On y trouve encore d’anciens entrepôts en bois du 14e siècle et qui sont protégé par l’Unesco. C’est aujourd’hui la seconde plus grande ville de Norvlge, 270 000 h.

@lisegiguere - Entrepôts en bois du 14e siècle protégés paar Unesco

@lisegiguere – Entrepôts en bois du 14e siècle protégés paar Unesco

Un feu a détruit la ville à 80% en 1916. Il a fallu tout reconstruire, mais on a fini la reconstruction en 1940. Pendant la guerre, un autre incendie, due à un navire allemand qui a explosé près de la ville.

@lisegiguere - Cette maison de 1665 est la seule à ne pas avoir brule dans l'incendie.

@lisegiguere – Cette maison de 1665 est la seule à ne pas avoir brule dans l’incendie.

C’était aussi bien entendu, un village de pêcheurs. On y pêchait surtout la morue à laquelle était rattachée une étrange superstition. Selon la légende, les morues portent chance. Autrefois, on les faisait sécher (on le fait encore comme vous voyez), mais par superstition on les accrochait au-dessus de la porte, pour porter chance. Aussi, on accrochait une morue dehors et selon le côté ou elle balançait, ça donnait la température. Si elle tournait sur elle-même, on avait peur à une tornade.

@lisegiguere - morues séchées

@lisegiguere – morues séchées

c’est aujourd’hui la seconde plus grande ville de Norvège avec 270 000 habitants.

Surprise à son marché aux poissons, le Torget Fish Market, j’ai découvert qu’ici on chasse la baleine et on vend la viande. On a le droit pour le Petit Rorqual  (Minke Whale) que l’on voit en grande quantité lors de nos croisières à Tadoussac.

Capture d’écran 2016-08-26 à 10.23.55Chez nous, elle est protégée, mais là-bas, on en  tue environ 3000 par année. On prétend que c’est d’abord pour la recherche ? Mais on vend la viande.

@lisegiguere - viande de Minke Whale

@lisegiguere – viande de Minke Whale

C’est sur cette note un peu triste que je suis remontée à bord pour une dernière nuit, enfin pas tout à fait puisque le réveil a lieu à 02h30, histoire de reprendre l’avion. Mais quel merveilleux voyage et surtout quel navire magnifique que le Viking Star.

Je ne vous en ai pas parlé beaucoup dans ces blogues parce que je le ferai dans un texte qui paraîtra très bientôt et que, bien entendu, je vous partagerai.

En attendant, si vous désirez en savoir plus sur ce navire, je vous invite également à consulter le blogue Escale Croisière qui en fait l’éloge. Sachez que je suis tout à fait d’accord avec ce qui y est écrit.

 

 

Viking Homeland: Flam (jour 13)

Suivi de la Croisière Viking Homeland à bord du Viking Star en mer Baltique

Flam – Norvège

Bien que Bergen soit d’habitude l’entrée pour les Fjords de la Norvège, le Viking Star a plutôt navigué vers Flam (prononcer Flomme) pour revenir demain à Bergen où se terminera la croisière.

Ce matin donc, réveil à 0630 pour admirer le majestueux majestueux Aurlandsfjord, un bras du Sognefjord, le plus long fjord d’Europe et le 2e plus long au monde (204 km) et dont la profondeur atteint 1 308 mètres. Site du patrimoine de l’Unesco, il offre des paysages sauvages et spectaculaires surtout quand on emprunte les chemins tortueux (en auto ou en train) à travers la montagne.

IMG_1178

@lisegiguere – petit village dans le Fjjord

IMG_1185

@lisegiguere – de nombreuses chutes et cascades d’eau

IMG_1187

@lisegiguere – des paysages plus grands que nature

Pour ce, il faut emprunter de longs tunnels (2,5 km à 15km) creusés dans le roc, ressortir dans des routes en lacet très étroite, admirer des chutes, des moutons gambadant dans les rues et des fermes totalement isolées.

IMG_1226

@lisegiguere – L’herbe et les plantes sur le toit servent à l’isolation

Il ne faut pas oublier qu’ici, l’hiver il n’y a pas de soleil et le soleil se couche à 3h. Faut aimer la solitude. Les photos ne contiennent pas beaucoup de commentaire. C’est la nature dans sa démesure et son immensité.

Quant à Flam, c’est vraiment tout petit. quelques maisons, une rivière où l’on peut pêcher le saumon, ce qui a rendu mon homme très excité.

@lisegiguere- Incroyable que dans cette petite rivière tranquille on puisse pêcher le saumon

@lisegiguere– Incroyable que dans cette petite rivière tranquille on puisse pêcher le saumon

Et des trolls…  Flam, les trolls sont partout. Sur les t-shirts, en petites statues dans les rues, en boules de Noel, bref… Ils sont là. L’un des meilleurs auteurs scandinaves pour enfant a d’ailleurs écrit un très joli conte sur les trolls.

Capture d’écran 2016-08-26 à 10.05.47

Est-ce à cause de lui que les trolls sont partout ? J’essaie de trouver la réponse.

À suivre…

Viking Homeland: Stavanger (jour 12) #VikingStar

Suivi de la Croisière Viking Homeland à bord du Viking Star en mer Baltique

Stavanger – Norvège

Nous sommes en Norvège, un pays qui arrive au 2e rang des endroits où les gens seraient le plus heureux de vivre, toujours selon le World Happiness Report qui analyse les indices de bonheur du monde.

Nous avons quitté la mer Baltique pour la mer du Nord. Notre premier arrêt est Stavanger (prononcer Stavannguir), un ancien village de pêcheurs et de navigateurs qui a 800 ans d’histoire.

 

@lisegiguere - Stavanger vue du navire

@lisegiguere – Stavanger vue du navire

On y trouve une grande concentration de petites maisons blanches qui datent du 17e et 18e siècle jusqu’au tout début du 20e. Pourquoi toutes blanches ? Parce que la peinture coûtait cher et qu’on l’achetait au 3 litres et qu’on la partageait. Valait donc mieux ne choisir qu’une couleur. Destinées à être démolies dans les années 1950, elles ont été sauvées par un architecte. Aujourd’hui protégées, elles sont considérées comme les maisons de bois les mieux préservées de toute l’Europe du Nord.

@lisegiguere - Des petites maisons blanches toutes fleuries

@lisegiguere – Des petites maisons blanches toutes fleuries

Ici, aucun danger de se perdre, il n’y a que deux rues : la basse et la haute. Et les routes sont en pierres rondes. Un peu difficile pour la marche, faut surtout pas porter de talons hauts. Mais ces routes avaient été construites, à l’origine, pour les chevaux.

@lisegiguere - Ces routes en pierre ont été pensées pour les chevaux

@lisegiguere – Ces routes en pierre ont été pensées pour les chevaux

Il n’y a vraiment pas grand chose à voir, une ancienne vannerie, un Musée Maritime qui nous ramène au 18e siècle et le moderne Musée norvégien du pétrole. L’architecture se veut une interprétation scénographique du roc norvégien et des installations pétrolières en mer. La Norvège est un des principaux pays producteur de pétrole

@lisegiguere - Le Musée du pétrole

@lisegiguere – Le Musée du pétrole

C’est joli, c’est sympa, mais pour les gros coups de coeur il faut partir vers les Fjords et les baleines. Est-ce que ce sera très différent de notre magnifique Fjord du Saguenay ?

À suivre…

Viking Homeland: Aalborg (Jour 11) #VikingStar

Suivi de la Croisière Viking Homeland à bord du Viking Star en mer Baltique

Aalbord, Danemark

Le fait que le Viking Star soit plus petit, permet d’ntrer dans des ports inaccessibles aux immenses paquebots. C’est ainsi que ce matin, notre navire a accosté à Aalbord, une ville fondée par les Vikings en 900.

C’était de ce port que, dès le 11e siècle, ils partaient sur leurs navires vers la Norvège. Au 17e siècle, le commerce y était florissant ce qui explique les magnifiques demeures qui étaient autrefois celles des marchands. C’est la 4e plus grande ville du Danemark.

@lisegiguere - Résidences cossues du XVIIe siècle appartenant aux riches marchands

@lisegiguere – Résidences cossues du XVIIe siècle appartenant aux riches marchands

Un peu plus loin, un charmant quartier avec de toutes petites maisons très bien entrevues et très colorées. On apprend que c’est un quartier cossu et branché (rien d’étonnant), mais que ces jolies maisons sont en fait d’anciennes écuries.

@lisegiguere - D'anciennes écuries devenues de bien jolies maisons

@lisegiguere – D’anciennes écuries devenues de bien jolies maisons

Tout près, une maison amusante et curieuse. Regardez bien la photo, à partir de la ligne rouge du haut, voyez-vous comment elle  s’élargit vers le bas. À cause de cet étrange architecture on lui a donné le surnom de   la «Maison enceinte».

@lisegiguere - la Maison enceinte

@lisegiguere – la Maison enceinte

En traversant un pont (Limfjoden Bidge) on peut explorer un ancien site viking où quelque 700 tombes datent de l’âge de fer et du temps des Vikings en 900 et plus tard quand c’est devenu un prospère village de pêche et de commerce.

Au Alborghus Castle qui date de 1633, un dongeon d’époque. À l’intérieur, à peine un mètre carré en pierre, sans fenêtre. Et on fermait la porte. Ouf.

@lisegiguere - Au Alborghus Castle qui date de 1633, un dongeon d'époque. À l'intérieur, à peine un mètre carré en pierre, sans fenêtre. Et on fermait la porte. Ouf.

@lisegiguere – Un dongeon

Menestrels et campement Vikings rappellent leur présence en ces lieux.

@lisegiguere - Menestrels avec tambour et un type de cornemuse

@lisegiguere – Menestrels avec tambour et un type de cornemuse

IMG_1093

@lisegiguere – Prêt au combat

IMG_1094

@lisegiguere – dégustation de porc, une viande très appréciée à l’époque et encore aujourd’hui

On visite également un monastère, plutôt un Cloitre (1431) où moines et nonnes vivaient sous le même toit, mais dans des appartements séparés. On raconte qu’un jour, une nonne est tombée enceinte. On l’a emmurée vivante. Bien sûr le moine n’a rien eu. On dit aujourd’hui que son fantôme hante ces murs.

@lisegiguere - Un fantôme dans cet endroit paisible ?

@lisegiguere – Un fantôme dans cet endroit paisible ?

Cependant, l’endroit qui m’a le plus impressionné est un musée franciscain. Dans les années 90, en faisant des excavations, on a trouvé les restes d’un ancien monastère franciscain. Au lieu de tout remonter à la surface, on a fait l’inverse. On monte dans un ascenseur et l’on descend 3 mètres sous le sol pour découvrir les fondations, les murs, des tombes et aussi des squelettes. Fait amusant, comme l’ascenseur ne peut contenir qu’un certain poids, on paie à la livre (selon son poids)

@lisegiguere - Entrée pour la visite du musée franciscain

@lisegiguere – Entrée pour la visite du musée franciscain

Enfin, je vous ai dégoté un petit cadeau. Grâce à la photo ci-bas, apprenez à écrire votre nom comme on le faisait à l’époque des Vikings.

IMG_9919

 

À suivre…

 

 

Viking Homeland: Copenhague (jour 10) #VikingStar

Suivi de la Croisière Viking Homeland à bord du Viking Star en mer Baltique

Copenhague – Danemark

Tristesse ce matin en se levant. Il pleuvait des clous. Moi qui rêve de Copenhague depuis si longtemps. On a eu un peu envie d’annuler, mais comme notre excursion n’était qu’à 13h, on a eu le temps de réfléchir et on a décidé de partir quand même. On est monté dans l’autobus sous la pluie, puis quand est venu l’arrêt pour la petite sirène, la pluie a cessé. Ça a fait mon bonheur.

En regardant cette petite statue, une question m’est venue en tête: Qu’est-ce qui est le mieux:  l’histoire originale de Hans Christian Andersen où la Petite Sirène sacrifie tout à l’amour pour que son beau Prince en choisisse finalement  une autre ou celle de Disney où il reconnaît son sacrifice et la choisit ?

@lisegiguere - La petite sirène

@lisegiguere – La petite sirène

Après cet arrêt obligatoire pour tous ceux qui passe dans cette ville, Miracle, les nuages disparaissent et s’installe un ciel tout bleu qui durera le reste de la journée.

On a donc fait un arrêt à la fontaine de Gefion, une grande fontaine représentant une déesse vierge qui conduit quatre bœufs qui seraient en fait les fils qu’elle a eus avec un géant. Dans la  mythologie nordique, un mythe veut qu’elle ait arraché un morceau de terre  du roi suédois  pour en faire une île danoise, le Seeland.

@lisegiguere - La fontaine Gefion

@lisegiguere – La fontaine Gefion

 Mon coup de coeur ? Bien sûr Nyhavn ou New Harbor  un lieu, était autrefois non fréquentable, àsauf pour les malfrats, les pauvres et les prostitués. C’est dans l’une de ces maison qu’aurait vécu Hans Christian Andersen. C’est aujourd’hui un lieu très fréquenté et la foule s’y presse en grand nombre.

@lisegiguere - Nyhavn

@lisegiguere – Nyhavn

Au moment de remonter à bord, je n’ai pas pu résister et j’ai marché à nouveau vers la Petite sirène, toujours dans la même position sur son rocher du sur le Quai de Langelinie dans le port de Copenhague, près de la Marina. Elle a beau avoir plus de 100 ans, la célèbre statue de bronze attire toujours les foules.

Elle attire également les jeunes artistes

Sur le chemin du retour, j’ai pris le temps de flâner sur la Marina

@lisegiguere - la marina

@lisegiguere – la marina

J’ai également admiré avec beaucoup d’attention la statue de l’ours polaire qui rappelle que le Groenland appartient au Danemark.. C’est que j’essayais de trouver un trou ou une marque quelconque. C’est que selon notre guide, en 1940, un bateau qui passait a cru que c’était un véritable ours et aurait tiré dessus. Je n’ai rien vu.

J’ai encore flané longtemps. En fait, j’ai attendu la dernière minute pour monter à bord. C’est que Copenhague est vraiment une ville magnifique. Le Happiness Report de 2013 qui analyse les indices de bonheur du monde déclarait que c’était la ville où il faisait le mieux vivre. Il faut dire que les avantages sociaux (soins médicaux, éducation, etc) est très semblable à chez nous. C’est aussi l’une des villes les plus célèbres de la Baltique. Elle cumule 850 ans d’histoire.

Cette journée m’a prouvé hors de tout doute que la température est vraiment changeante dans les pays nordiques. Il faut obligatoirement se trainer  une petite laine et un imper.

À suivre..

Viking Homeland: Warnemunde et Berlin (jour 9)

Suivi de la Croisière Viking Homeland à bord du Viking Star en mer Baltique

Warnemünde et Berlin

Pour cette 9e journée, le Viking Star s’amarre à Warnemünde, une banlieue balnéaire de Rostock qui  sert de point de départ pour des voyages à Berlin. Il faut compter environ 6h par autobus pour s’y rendre.  Comme lors d’un précédent voyage, j’avais déjà visité ce charmant petit port et que Viking avait pris la peine de réserver un train pour tous ceux désirant se rendre dans la capitale de l’Allemagne, je n’ai pu résister.

Quelle bonne idée et quelle délicatesse. À bord du train, qui nous était entièrement réservé, nous étions évidemment plus confortable et, en plus, on avait droit à de petites gâteries (café, biscuits, sandwich au retour et même vin ou bière).  J’ai donc opté pour Berlin que j’ai retrouvé avec plaisir.

Bien entendu, j’ai revisité quelques endroits, dégusté un plat de saucisses et une bière et j’ai flâné avec plaisir dans cette ville cosmopolite qui compte  170 musées et de nombreux théâtres ce qui en fait un important centre culturel

@lisegiguere - Ben non, j'étais pas toute seule pour manger ça !

@lisegiguere – Ben non, j’étais pas toute seule pour manger ça !

Autrefois divisé par le fameux mur de la Honte, érigé en une seule nuit le 13 août 1961, et qui séparait l’Est de l’Ouest, Berlin a totalement changé depuis la chute de ce dernier en 1989.

@lisegiguere - Sur le trottoir, près du mur

@lisegiguere – Sur le trottoir, près du mur

@lisegiguere - Partie de l'ancien mur

@lisegiguere – Partie de l’ancien mur

Depuis la chute du mur en 1989, lon a rénové de nombreux bâtiments. Le plus puissant et certainement celui qui symbolise le plus Reichstag, le parlement. Sa coupole de glace symbolise la transparence et l’ouverture.

@lisegiguere - Le Reichstag par temps gris

@lisegiguere – Le Reichstag par temps gris

Petite devinette. Savez-vous qui est le fameux Charlie du non moins célèbre Checkpoint Charlie ? C’est, en fait,  le code militaire (a=Alpha ; B=Beta, C=Charlie). Il y avait autrefois 25 de ces points de surveillance pour le passage entre l’Est et l’Ouest. Aujourd’hui, ce sont des comédiens qui jouent les soldats.

@lisegiguere - Checkpoint Charlie

@lisegiguere – Checkpoint Charlie

La porte de Brandebourg, il y avait 11 portes autour du mur autrefois.

@lisegiguere - la Porte de Brandebourg

@lisegiguere – la Porte de Brandebourg

 

À suivre…