Archives de Catégorie: hôtel

Paradis dans les collines de Sainte-Lucie

Situé sur le côté nord ouest de Sainte-Lucie, plus précisément à Labrelotte Bay, le Windjammer Landing Villa Beach Resort fait partie des plus beaux établissements des Caraïbes. Et pour cause, l’endroit est tout simplement spectaculaire.

le Windjammer Landing Villa Beach Resort

le Windjammer Landing Villa Beach Resort

De l’aéroport International Hewanorra, il faut plus d’une heure pour atteindre Gros Îlet et notre hôtel. Qu’importe, la vue est magnifique et les arrêts photos sont ­nombreux. Puis c’est l’arrivée à la ­réception du Windjammer Landing Villa Beach Resort. Jusqu’à maintenant, peu de différence avec les tout-inclus du Sud.

Une fois notre inscription terminée, tout bascule. D’abord, les employés nous ­demandent d’attendre la petite voiturette pour se rendre à notre villa. Malgré nos protestations, prétextant une bonne forme physique, le personnel insiste. On ­comprend rapidement pourquoi quand le chauffeur s’engage sur les chemins de briques qui serpentent sur plus de 60 acres (242 811 mètres2), au travers de paysages luxuriants, d’allées ombragées, et de ­jardins parfumés dans lesquels scintille l’eau de nombreuses piscines, pour enfin atteindre notre villa camouflée derrière un bosquet d’arbres. Ouch. Pourra-t-on ­retrouver notre chemin?

Des villas disséminées derrière un bouquet d'arbres

Des villas disséminées derrière un bouquet d’arbres

capture-decran-2017-02-04-a-09-45-45

Le chauffeur nous informe alors qu’il suffit de téléphoner à l’Ambassador Club pour que le concierge s’occupe d’informer les chauffeurs de venir nous chercher ou pour tout autre de nos besoins (réservations au restaurant, location d’une auto, etc.)

Bon, c’est certain que l’on fera appel à lui pour se rendre au petit marché situé près de la réception. Une escale nécessaire puisque la suite possède une cuisinette avec frigo, cuisinière, micro-ondes, cafetière et tout ce dont on a besoin pour être ­autonome. Mais une fois installé, pourquoi voudrait-on quitter ce petit paradis intime?

Une vue spectaculaire de notre balcon

Une vue spectaculaire de notre balcon

Des suites luxueuses

Des suites luxueuses

Cet article a été publié dans la chronique Tout-Inclus de la Semaine du Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec, ICI.

En terminant, voici une photo de cet endroit magique, lorsque la nuit est tombée.

capture-decran-2017-02-04-a-09-45-34

L’Intercontinental, un hôtel qui respecte l’histoire

Hier soir, l’Intercontinental Montréal inaugurait sa toute nouvelle salle de bal.  , A & S Nordheimer. Pour cet événement, on a beaucoup attiré l’attention des convives sur la riche histoire de ce bâtiment lequel, en 1888, portait le nom de Nordheimer,

En réalité, l’Intercontinental, ouvert en 1991, compte deux bâtiments. Le plus ancien,  construit en 1888, n’est autre que le Nordheimer qui abritait la fabrique de piano des frères Abraham et Samuel Nordheimer, également éditeurs de partition musicales. Désireux de respecter cet héritage, le directeur général actuel de l’Intercontinental, Bernard Chênevert, a imaginé une salle toute en noir et blanc dont le lobby est luisant comme un piano.

Un grand escalier conduit à une terrasse extérieure qui devrait pouvoir accueillir 130 personnes. Elle sera prête en mai. On y reviendra.

Voici la vidéo promotionnelle permettant d’avoir une bonne idée de cette nouvelle salle de bal.

Amoureux de la musique et des artistes, les Nordheimer  avaient également réservé un grand espace pour le Nordheimer’s Hall, une salle de concert de 1000 places dans laquelle des artistes de renommée mondiale ont offerts leurs prestations. Parmi ces derniers, citons Emma Alabani, une cantatrice de réputation Internationale. Née à Chambly, tout près de Montréal,  et portant, dans la vie réelle, le nom de Marie-Louise-Cécile Lajeunessec, on pourrait dire qu’elle était la Céline Dion du 19e siècle. Voici une petite vidéo permettant d’entendre (avec beaucoup de parasites) l’un de ses enregistrements.

Le Nordheimer’s Hall a également accueilli  le cirque Barnum et Maurice Ravel, compositeur du célèbre Bolero. On dit que le concert qu’il a présenté à cet endroit fut mémorable.

Maurice Ravel

Maurice Ravel

La grande tragédienne française de cette époque, Sarah Bernhardt, compte également parmi les invités de ce lieu qu’elle hanterait encore, selon certains employés qui affirment avoir parfois  entendu des sons étranges et un doux murmure le long des murs. Ce serait son fantôme !

La Divine Sarah Bernhardt

La Divine Sarah Bernhardt

Serait-ce pour cette raison que l’Intercontinental a donné son nom, le Sarah B, à l’un de ses restaurants ?  Pour un petit aperçu des lieux (chambres et restaurant Sarah B.) voici une petite vidéo

Loger à l’Intercontinental, c’est loger au coeur de l’histoire. Si l’on aime ses chambres luxueuses et son confort, , il faut absolument prendre le temps de parcourir ces lieux , leur histoire, leurs attraits, sans oublier ce quartier.

Pour le faire à son rythme et n’en rien manquer, l’Hôtel Intercontinental offre à ses clients un Guide des découvertes, magnifiquement réalisé et fourmillant de détails permettant d’apprécier ce lieu mythique dont la direction actuelle prend un soin jaloux  de rendre hommage à son passé et de préserver cet héritage.

Les voûtes de l'Intercontinental ont été construites vers 1820 sous les premiers bâtiments en bois. Elles ont été restaurées à l'identique.

Les voûtes de l’Intercontinental ont été construites vers 1820 sous les premiers bâtiments en bois. Elles ont été restaurées à l’identique.

La Ruelle des fortifications, un vaste espace lumineux

La Ruelle des fortifications, un vaste espace lumineux

La vue qu'offrent certaines chambres de l'Intercontinental

La vue qu’offrent certaines chambres de l’Intercontinental

 

 

 

 

Le paradis des voyages intergénérationnels

En novembre dernier, une charmante invitation provenant de Beaches Resort  tombait dans ma boite de courriels. Elle était pour moi, mais aussi pour le petit homme de ma vie, mon petit-fils, Elliott. Totalement charmée par cette missive adressée à grand-maman et son petit-fils, il allait de soi que j’allais accepter et que, bien entendu nous allions emmener ma fille, la maman du petit Elliott.

Ce furent des journées magiques, d’abord entre mère et fille, mère et fils et grand-mère et petit-fils. Des journées à s’épuiser à découvrir le magnifique Beaches des Îles Turques est Caïques, à faire l’essai du plus grand nombre de se restaurants, à se baigner dans une mer chaude comme un bain, à tenter une première expérience de snorkeling (pour Elliott),

@lisegiguere - Première expérience de snorkeling pour Elliott

@lisegiguere – Première expérience de snorkeling pour Elliott

de s’émouvoir lors de sa rencontre avec les personnages de Sesame Street

capture-decran-2017-01-20-a-13-56-26

Elliott en compagnie d’un personnage

 

de rire à gorges déployées à le voir s’amuser dans le parc aquatique, d’apprécier ses talents de démolisseur de châteaux de sable,

@lisegiguere

@lisegiguere – Elliott et un château de sable

mais également à se reposer  (oui, c’est possible) dans le magnifique appartement mis à notre disposition.

Il  y aurait eu tellement à écrire, tellement de bonheurs à partager, mais les lecteurs s’intéressent davantage aux faits. Pour eux, j’ai écrit cette chronique que l’on a pu lire dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec. Cependant, pour mon petit-fils, ma fille et moi-même, des souvenirs sont à jamais gravés dans nos coeurs.

Voici le texte paru dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec

 

Les voyages intergénérationnels gagnent sans cesse en popularité. Il ne faudrait pas y voir qu’une mode passagère, c’est plutôt une tendance qui est là pour rester et pour se développer. Mariant luxe et plaisir, le complexe Beaches Turks & Caicos Resort Village & Spa comble les besoins de toute la famille.

capture-decran-2017-01-20-a-13-46-49

Les grands-parents d’aujourd’hui ­n’attendent plus sagement à la maison que leurs enfants et petits-enfants viennent leur rendre visite. Ce constat est encore plus vrai quand ces derniers vivent dans d’autres pays ou dans des villes éloignées.

Actifs et désireux de profiter au maximum du temps qui leur reste, nombreuses sont les familles qui optent pour des voyages dans un lieu paradisiaque, où ­chacun des membres trouvera son plaisir et où ils pourront faire le plein de ­souvenirs.

capture-decran-2017-01-20-a-14-03-04

Un site, quatre villages

Le Beaches Turks & Caicos Resort Village & Spa est un complexe haut de gamme réservé aux familles. Posé au cœur de jardins luxuriants sur la magnifique plage d’une vingtaine de kilomètres de sable blanc de Grace Bay, léchée par l’eau turquoise, chaude et calme de la mer des Caraïbes, il offre un cadre idyllique.

capture-decran-2017-01-20-a-13-47-44Ajoutons à cela de merveilleux récifs coralliens et des fonds marins contenant de nombreuses épaves de naufrages ayant eu lieu aux 16e et 17e siècles, que l’on peut explorer à ­loisir, et une infinie variété d’activités, et vous avez le portrait de ce que sera votre séjour.

Le site est tellement vaste qu’il faut prendre le temps de bien l’explorer avant de réaliser qu’il s’agit en fait de quatre ­établissements bien distincts réunis­­ en un seul. Ils combinent le style coloré et festif des Caraïbes, la sobriété élégante de la France, le charme majestueux de l’Italie et le raffinement décontracté de Key West.
capture-decran-2017-01-20-a-13-46-49

Chacun de ces villages affiche l’architecture et l’ambiance propres à la destination qu’il représente, que ce soit dans la configuration des lieux et des installations, dans les activités proposées, dans la restauration et, bien entendu dans le type de chambres ou de villas.

Si toutes ces dernières offrent une vue sur la plage ou sur les magnifiques jardins luxuriants, celles de la partie Key West (plus récente) s’apparentent davantage à des appartements.

@lisegiguere - Notre appartement dans le village de Key west

@lisegiguere – Notre appartement dans le village de Key west

Confortables et bien ­insonorisées, elles offrent un espace ­tranquille, où il est possible de se reposer pendant que les plus jeunes s’éclatent dans les différentes et nombreuses activités, surtout regroupées dans les villages italien et français.

Ces activités, qu’elles soient terrestres ou maritimes, ainsi que les garderies et les camps proposés aux enfants (même les ­bébés) ou aux adolescents, permettent à chacun de se réserver des moments pour soi et de faire le plein d’histoires à partager ­autour d’un repas ou d’un feu sur la plage.

capture-decran-2017-01-20-a-14-07-32

Pas étonnant que depuis plus de 15 ans, les Beaches Resorts, membres de la grande famille Sandals, accumulent les ­récompenses et soient reconnus comme la destination préférée des familles désirant vivre de précieux moments et se créer des souvenirs inoubliables.

LES INCLUSIONS

  • Transfert de l’aéroport
  • 769 chambres et suites ­divisées en 43 catégories, dont des villas pouvant accueillir­­ de 2 à 14 personnes
  • 4 salles de conférence et de banquet
  • Un immense parc ­aquatique de 4200 m2 (45 000 pi ca) comprenant 10 glissades d’eau et un ­simulateur de surfcapture-decran-2017-01-20-a-13-47-11
  • 15 bars
  • 21 restaurants de cuisine ­internationale, buffet ou autres
  • 10 piscines

    @lisegiguere - La piscine du village Italien

    @lisegiguere – La piscine du village Italien

  • 2 saunas
  • 4 bains-tourbillon (jacuzzi)
  • Choo choo train, un petit train faisant le tour des ­installations
  • @lisegiguere - Le Choo Choo Train

    @lisegiguere – Le Choo Choo Tra

  • Activités aquatiques: kayak, planche à voile, apnée, catamaran, Paddleboard, bateau à fond en verre, plongée en eau ­profonde illimitée pour ceux qui ont leur certificat de plongée
  • Activités terrestres: basketball, ballon de plage, ­soccer, tennis, croquet, ­palet, tennis de table, échecs sur gazon, billards, pool, gymnase, Xbox ­lounge – jeux pour le ­bonheur des adoscapture-decran-2017-01-20-a-14-13-53
  • Garderie pour les enfants de tous âges (y compris les bébés), camp Sesame Street® et présence des personnages de cette ­populaire émission de ­télévisioncapture-decran-2017-01-20-a-14-14-12

Le petit plus

Dans ce véritable tout-inclus, aucun pourboire n’est ­attendu par les employés.

À SAVOIR

  • Peu importe le village dans lequel vous réservez, puisque l’accès aux trois autres est non seulement ­toléré, mais fortement recommandé afin de ne rien manquer de tout ce qui est inclus.
  • Les îles Turquoises sont sur la liste des 10 meilleures destinations au monde pour la plongée et l’apnée.
  • Il existe deux autres complexes Beaches dans les Caraïbes. Ils sont ­situés en Jamaïque (Negril et Ocho Rios).
  • Beaches Turks & Caicos Resort ­Village & Spa est vendu au Québec par Vacances Air Canada (VAC). Le prix comprend le vol. De plus, si l’on ­réserve d’ici le 7 novembre, on ­obtient un forfait «Temps d’arrêt ­parental pour deux!» comprenant un massage et un dîner aux ­chandelles. Coût: pour une semaine (exemple: du 14 au 21 janvier 2017), pour une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants (14-10 ans), le prix affiché sur le site de Vacances Air Canada (incluant les vols) serait de 1614 $ par personne

Cet article a été publié dans la Chronique Tout-inclus de la Semaine du Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec, ICI

42 heures à Rouen

Porte d’entrée de la Normandie, sa capitale Rouen possède un riche patrimoine architectural, littéraire et artistique. Ici et là, dans son centre historique, on marche sur les traces de personnages célèbres, dont Monet, Corneille, Flaubert et Jeanne d’Arc.

@lisegiguere - De belles maisons anciennes face à la Place du Marché

@lisegiguere – De belles maisons anciennes face à la Place du Marché

VENDREDI

10 h 30

Dès l’arrivée, on pose ses valises à l’Hôtel­­ Mercure Rouen Centre. Magnifiquement situé au cœur du Rouen historique, on y trouve même un stationnement intérieur, ce qui facilite drôlement la vie. C’est l’endroit idéal, pour visiter Rouen à pied, sans se stresser.

11 h 30

On se rend à l’Office de tourisme de Rouen pour faire le plein de brochures et préparer son séjour, mais également pour admirer ce bâtiment, le plus ancien de la Renaissance. De nombreux tours guidés sont offerts : à pied, à vélo, en bateau, etc.

13 h

Visite guidée à pied dans les petites rues piétonnes du Rouen historique, en compagnie d’un guide accrédité ou d’un greeter (volontaire). Malgré les bombardements des guerres passées, Rouen a conservé de nombreux bâtiments de l’époque médiévale. En fait, la ville compte toujours 2000 maisons en bois dont 200 datent du Moyen Âge. On passe devant la Cathédrale où l’on reviendra à la nuit tombée pour voir sa façade­­ éclairée.

En marchant vers la place du Vieux Marché, où fut brûlée Jeanne d’Arc, on emprunte la rue du Gros-Horloge (horloge astronomique­­ du XIVe siècle), l’un des monuments emblématiques de la ville,

@lisegiguere - La belle horloge astronomique

@lisegiguere – La belle horloge astronomique

on aperçoit la fenêtre où Monet s’est installé pour peindre la Cathédrale, on découvre l’église Saint-Maclou, l’un des plus beaux témoignages d’architecture gothique flamboyante et l’on fait un arrêt à l’Ossuaire, un ancien cimetière charnier datant du XVIe siècle, dont la ville espère faire un marché. Puis, direction l’église Sainte-Jeanne d’Arc et un mémorial civil pour commémorer l’héroïne.

@lisegiguere - La maison penchée de Rouen. Cette belle maison à Colombages penche ainsi depuis le XIXe siècle alors qu'on a enlevé les maisons attenantes

@lisegiguere – La maison penchée de Rouen. Cette belle maison à Colombages penche ainsi depuis le XIXe siècle alors qu’on a enlevé les maisons attenantes

  • À noter qu’il est également possible de découvrir tous les secrets et les mystères de la ville de Rouen en se munissant d’un audioguide ou grâce aux bornes interactives. En visitant de façon autonome, on peut pousser la porte de nombreuses petites boutiques, goûter différents produits, s’asseoir­­ aux terrasses et ainsi s’offrir un repas du midi rempli de découvertes.

15 h 30

On se dirige vers la Seine, plus précisément sur la rive droite, un quartier en pleine effervescence. Au quai de Boisguilbert, le Panorama XXL propose Rouen en 1431 à l’époque de Jeanne d’Arc. Dans une rotonde d’une hauteur de 35 m pour 34 m de diamètre est suspendue une immense toile de 101 m réalisée par l’artiste Yadegar Asisi. Pour admirer cette dernière dans toute sa splendeur et en 360°, il faut emprunter un escalier qui permet d’admirer l’œuvre sur 3 niveaux et de différents angles (6,12 et 15 m). Tout à fait envoûtant et fascinant. Présentée en première mondiale, la fresque sur les traces de Jeanne d’Arc propose une vision exceptionnelle de Rouen, de ses maisons en pan de bois et de ses habitants en 1431.

19 h 30

On revient place du Vieux Marché, face à laquelle se trouve l’Auberge La Couronne, la plus ancienne auberge de France. Toujours en fonction depuis 1345, ce fut d’abord un petit endroit misérable encerclé de hautes maisons aux nombreux pignons. Mais tout a changé le 30 mai 1431, jour où Jeanne d’Arc fut amenée au bûcher après avoir été jugée pour crime de sorcel­lerie. Située­­ juste en face du bûcher, la Couronne a connu une journée d’affluence mémorable ce jour-là et a toujours continué sur cette lancée. Cette belle maison de bois et de pierre où l’on sert le fameux canard au sang, une spécialité rouennaise, a accueilli de nombreuses personnalités, dont les photos­­ ornent les murs. Parmi elles : Sophia Loren, John Wayne, Grace de Monaco, Jean-Paul Sartre, Christian Lacroix, Serge et Charlotte Gainsbourg et Patrick Bruel, sans oublier Julia Child. Pour les besoins du film Julia, le restaurant a été recréé dans les studios de cinéma. Malgré­­ cela, de nombreux cinéphiles se présentent régulièrement au restaurant pour s’asseoir à la même table et manger exactement le même menu. Pour satisfaire ces derniers, les aubergistes ont fait des recherches et retrouvé exactement le menu qui lui avait été servi lors de sa visite. Pour le déguster, il suffit de demander le menu Julia Child.

@lisegigeure - À l'Auberge la Couronne, le fameux pressoir qui permet de servir le Canard au sang, une spécialité rouennaise.

@lisegigeure – À l’Auberge la Couronne, le fameux pressoir qui permet de servir le Canard au sang, une spécialité rouennaise.

22 h 30

Notre hôtel étant situé tout près de la cathédrale, on prend le temps d’admirer les projections de lumières (tous les soirs d’été) qui racontent l’histoire de Jeanne d’Arc ou rappellent la présence des Vikings, fondateurs de la Normandie. Spectaculaire.

La cathédrale sous sa parue de nuit

La cathédrale sous sa parue de nuit

SAMEDI

10 h

Au sein de l’Archevêché de Rouen, le site même où fut prononcée la condamnation de la Pucelle en 1431 et où se déroula, en 1456, son procès de réhabili­­tation, se trouve l’Historial Jeanne d’Arc. Ce parcours immersif et scénographique utilise des technologies multimédias et se déroule dans différentes salles pour présenter l’épopée de Jeanne d’Arc, mais fait également découvrir sa légende. Bouleversant !

14 h

Goûter-croisière au fil de la Seine à bord de La Lutèce, en compagnie d’un guide. Balade pleine de charme offrant des vues imprenables sur les deux rives, sa cathédrale, ses quais, la flottille de péniches­­, les bateaux de plaisance, le club d’aviron et même de gros navires. Une promenade de deux heures, à la redécouverte­­ des méandres du fleuve.

19 h 30

Restaurant La Marmite. Un sympathique petit restaurant gastronomique dont la chef, Frédérique Antoine, est la seule femme de la prestigieuse Association des Toques de Rouen vallée de Seine. Pendant qu’elle nous mijote des petits plats du terroir présentés avec finesse­­, son mari Jean-Luc joue les hôtes et s’assure que ses invités sont traités aux petits oignons. Un petit endroit discret et inoubliable situé tout près de la place du Vieux-Marché.

@lisegiguere - Rouen possède aussi de beaux espaces verts

@lisegiguere – Rouen possède aussi de beaux espaces verts

À SAVOIR

  • Rouen est située à 133 km de Paris (1 h 40 environ)
  • Meilleur temps pour s’y rendre : de mai à septembre
  • S’y rendre : de Paris : en automobile, en train, en avion.
  • City Pass de la métropole Rouen Normandie (24 h, 48 h ou 72 h) donne accès, gratuitement ou à un tarif réduit, à l’ensemble des sites et musées du territoire, dont l’Historial Jeanne d’Arc, le Panorama XXL et le Gros Horloge.
  • La ville de Rouen célèbre Jeanne d’Arc tous les mois de mai.
  • Dans ses bagages, on rapporte les Larmes de Jeanne d’Arc, une spécialité d’Auzou Chocolatier
  • Infos : www.rouentourisme.com

Cette chronique a été publiée, sous ma signature, dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec

42h à Nantes

Ancien port négrier, porte d’entrée du sel, Nantes a une riche histoire qui s’étend de la période médiévale au XXIe siècle. Si la capitale de la Loire sait mettre en valeur son patrimoine, elle ne renie pas son passé industriel qu’elle tente même de réhabiliter. Il en résulte une ville où il est agréable de flâner, que ce soit dans ses espaces verts, dans ses rues pavées ou même sur l’île de Nantes où un vaste projet de réhabilitation rend hommage à l’imaginaire de Jules Vernes, natif de l’endroit.

JOUR 1

Installation à Oceania Hotel de France, un hôtel particulier datant du XVIIIe siècle situé au cœur de Place Greslin. L’endroit idéal pour abandonner son automobile et découvrir la ville à pied ou en tramway. Chambres modernes et confortables, vaste hall d’entrée au large escalier­­ et accueil chaleureux.

10 h 30 | Promenade nantaise

On opte pour la Visite guidée Promenade nantaise qui invite à découvrir le quartier médiéval avec le Château des ducs de Bretagne, monument breton du XVe et XVIIIe siècle. Puis direction la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, joyau de style gothique où repose François II et son épouse (les parents d’Anne de Bretagne). Vient ensuite l’île Feydeau, témoignage de l’histoire maritime du XVIIIe siècle pour se terminer à Place Graslin, à quelques pas de notre hôtel.

12 h | Dîner

Direction la Crêperie Heb Hen où l’on sert des galettes de froment et des crêpes de blé noir avec du cidre. Un vrai délice.

@lisegiguere, La crêperie Heb Ken et son authentique goût de Bretagne.

@lisegiguere, La crêperie Heb Ken et son authentique goût de Bretagne.

 

14 h | Château des ducs de Bretagne

C’est l’estomac bien rempli que l’on reprend la direction du Château des ducs de Bretagne. Bâti à partir du XVe siècle au bord de la Loire, ce palais Renaissance a traversé les siècles. Il abrite aujourd’hui le musée d’histoire de Nantes que l’on découvre à l’aide de technologies audiovisuelles et multimédias. On termine la visite par la découverte du jardin des douves et des chemins de ronde sur les remparts fortifiés

@lisegiguere- Statue de Anne de Bretagne, en face du château

@lisegiguere– Statue de Anne de Bretagne, en face du château

16 h | Crébillonner

La visite guidée nous ayant appris le mot crébillonner (magasiner) utilisé par les Nantais, on revient vers notre hôtel en empruntant le Passage Pommeraye qui sépare la basse et la haute ville. Dans cette galerie couverte inaugurée en 1843, des boutiques sont situées de chaque côté d’un magistral escalier sur trois niveaux. Ce lieu emblématique, classé monument historique, a servi pour le tournage de scènes des films Lola et Une chambre en ville.

@lisegiguere. Le Passage Pommeraye, un élégant raccourci entre Place Graslin et  la Place du commerce

@lisegiguere. Le Passage Pommeraye, un élégant raccourci entre Place Graslin et la Place du commerce

20 h | La Cigale

À La Cigale, une brasserie classée monument historique pour son style Art déco (hauts plafond, faïences, miroirs, sculptures), on opte pour le plateau d’huîtres. En soirée, on peut également s’installer à la terrasse pour admirer l’activité autour de la fontaine de la place Greslin et de l’Opéra, tout en dégustant un vin de Loire.

@lisegiguere - La cigale, une brasserie historique avec des tableaux de céramique sur les murs

@lisegiguere – La cigale, une brasserie historique avec des tableaux de céramique sur les murs

22 h | Un verre au Nid

Pour s’offrir une expérience unique, on se rend au Nid, un café-bar des plus originaux, situé au 32e étage de la Tour de Bretagne (144 m). À l’intérieur, un immense oiseau blanc, mi-cigogne mi-héron, dont le long cou enserre coquilles d’œufs qui servent de sièges et de tables et dont le corps fait office de bar. Cette œuvre de Jean Julien, qui fait partie du Parcours Estuaire du Voyage de Nantes, offre un moment magique avec un point de vue spectaculaire sur Nantes.

Le Nid

Le Nid

JOUR 2

8 h 30 | Petit-déjeuner au marché

Direction Marché de Talensac, le plus ancien marché de Nantes (1937) où l’on peut rencontrer une centaine de commerçants et d’artisans et une trentaine de producteurs. Ouvert tous les jours sauf le lundi.

10 h 30 | Croisière vers Tentemoult

Départ en tramway vers la Station du Navibus pour une petite croisière d’une dizaine de minutes vers Tentemoult, un ancien petit village de pêcheurs sur la rive gauche de l’estuaire, face au port de Nantes. C’est là que vivait le capitaine des bateaux de Jules Verne. On prend le temps de marcher dans ces petites ruelles étroites, qui embaument­­ les roses trémières, les hortensias et les glycines, et admirer ces maisons colorées.

12 h | La Civelle

La Civelle, une ancienne guinguette à l’ambiance très vivante, a conservé ses grandes tables de bois éclairées par des lampes industrielles. C’est le temps de goûter les andouilles, les poissons, etc.

14 h | Visite du secteur industriel

Retour sur l’île de Nantes, véritable laboratoire­­ urbain où les anciens secteurs­­ industriels et portuaires se sont métamorphosés en édifices originaux abritant de grandes écoles (architecture, arts graphiques, design, etc.) et des entreprises liées au monde de la culture. C’est aujourd’hui un haut lieu de promenade et de tourisme avec des restaurants. À voir: le hangar à bananes, la Fabrique, le bâtiment Manny, le Palais de Justice

@lisegiguere - Sur l’île de Nantes, les architectes remplacent les bâtiments industriels…

@lisegiguere – Sur l’île de Nantes, les architectes remplacent les bâtiments industriels…

et quelques œuvres du Parcours estuaire, dont L’Absence et les Anneaux de Buren, sans oublier les Machines de l’île.

@lisegiguere -Les anneaux de Buren, l’une des œuvres du Parcours estuaire du Voyage de Nantes.

@lisegiguere -Les anneaux de Buren, l’une des œuvres du Parcours estuaire du Voyage de Nantes.

15 h | Les Machines de l’Île

Sur le site des anciens chantiers navals, Les Machines de l’île de Nantes nous entraînent dans un monde fantaisiste, à la croisée de l’univers imaginaire de Jules Vernes et de celui, plus mécanique, de Léonard de Vinci. Après la promenade sur le dos ou dans le ventre du Grand Eléphant (45 tonnes, 12 m de haut) qui barrit et arrose les importuns

@lisegiguere - L’éléphant dans let sur lequel on  peut monter est le premier projet des Machines de l’Ile.

@lisegiguere – L’éléphant dans let sur lequel on peut monter est le premier projet des Machines de l’Ile.

, quelques tours de manège dans le Carrousel Les Mondes Marins,

@lisegiguere - L’éléphant et le Carrousel des Mondes marins, les 2 projets des Machines de l’ïle.

@lisegiguere – L’éléphant et le Carrousel des Mondes marins, les 2 projets des Machines de l’ïle.

on se rend à La Galerie des Machines, un laboratoire où des machinistes expliquent l’histoire et le fonctionnement de ces étranges créatures et nous présentent les différentes parties du 3e projet, l’Arbre aux hérons.

@lisegiguere - Cet étrange animal, un faucon,  fera partie du 3e projet des Machines de l’Ile, l’Arbre aux hérons !

@lisegiguere – Cet étrange animal, un faucon, fera partie du 3e projet des Machines de l’Ile, l’Arbre aux hérons !

20 h | Dîner-croisière sur l’Erdre

Au départ de la gare fluviale, Quai de la Motte Rouge, embarquement sur les Bateaux Nantais pour un dîner-croisière sur l’Erdre. Cette excursion permet de découvrir le cadre bucolique de Nantes, d’admirer les châteaux sur les rives ainsi que les péniches qui servent de maison ou de bureaux.

À SAVOIR

  • Nantes compte 282 000 habitants (600 700 avec périphérie). C’est la 6e ville de France.
  • Nommée Capitale verte européenne, en 2013, Nantes possé­derait 37 m2 d’espace vert par habitant dans la ville. En périphérie­­, ce chiffre grimperait à 57 m2.
  • Avant le départ, on se procure le Pass Nantes (24, 48 ou 72 h) sur internet­­. Il donne accès à tout le réseau­­ de transport public de l’agglomération­­ (tramway, bus et navettes fluviales), à plus de 20 sites touristiques incontournables de Nantes, et offre des rabais sur toutes les visites suggérées dans cet article.
  • S’y rendre: Vol Montréal-Paris–Nantes avec Air France.
  • Dès votre arrivée, rendez-vous à l’Office de tourisme (face au château) pour faire la provision de cartes, dépliants, sans oublier le guide annuel Les Tables de Nantes . À noter­­ que tous les restaurants suggérés dans cette chronique sont sur la liste de 2016.
  • Nantes marque le début ou la fin du Parcours Estuaire, un parcours artistique et poétique comprenant 30 œuvres contemporaines à découvrir à St-Nazaire, à Nantes et le long de l’estuaire de la Loire et sur des sites emblématiques. Chacune de ces œuvres guide vers un lieu atypique ou un site remarquable de l’estuaire: réserves naturelles, bâtiments industriels ou lieux historiques. Pour ne rien manquer de ces dernières, on suit la ligne verte sur le sol, sur 12 km.
  • À glisser dans ses bagages: Nantes en quelques jours de Lonely Planet.

Cette chronique 42h à…. a d’abord été publiée, sous ma signature,  dans le Journal de Montréal et dans le Journal de Québec.

Le mystère persiste

Ou vais-je finalement ? Eh bien, comme moi, il vous faudra encore attendre parce qu’on nous ne l’a pas ENCORE dit.

Il y a déjà cependant une première étape de passée et je dois dire qu’elle s’est plutôt bien déroulée ce qui augure bien pour la suite. Un taxi est venu me chercher à la porte. Le pauvre, il n’en revenait pas du fait que ce n’était pas moi qui l’avais appelé, que je ne le paierais pas et que je n’avais aucune idée où je m’en allais. Résultat, ça a donné lieu à une super jasette.

Finalement, c’est au magnifique Marriott de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau qu’il m’a déposée. Là, j’ai fait la rencontre de tous ceux qui participeront à cette aventure à l’aveugle. Nous sommes neuf en tout. Un seul gars dans le groupe. Après une petite présentation où l’on nous a vanté les mérites de la nouvelle Escape,un petit SUV parfaitement adapté à l’aventure et dont j’ai très hâte de découvrir toutes les applications technologiques,

IMG_9925 on nous a servi des bouchées, des drinks et, sourires en coin, on nous a regardé tenter de découvrir LA destination.

IMG_9927

l’on nous a regardé sourire en coinl’on nous a remis un sac avec une étiquette de couleur.

IMG_9924Trois couleurs différentes. Je suis rose. Je partirai donc avec les Rose.

Puis, on nous a dit que le contenu du sac pourrait peut-être nous éclairer sur la destination. Très franchement, ça ne m’éclaire pas beaucoup, sauf que ce sera sans doute un endroit où il y aura des moustiques puisque j’ai de l’anti-moustique.

IMG_9929

Et ça s,est arrêté là. Non, on ne saura pas ce soir où nous partirons demain matin. Rien à faire. Motus et bouche cousue de la part des organisateurs. Les paris sont ouverts. En attendant, c’est tout de même très excités que nous sommes partis découvrir les chambres du Marriott, un hôtel dans lequel j’apprécie tout particulièrement rester quand j’ai des vols aux aurores.

D’abord, il est magnifique

Capture d’écran 2016-08-26 à 21.17.45

Les chambres sont confortables et malgré l’allée et venue des avions, elles sont bien insonorisées et ne laissent filtrer que peu de bruits.

Capture d’écran 2016-08-26 à 21.18.01

Et il y a une super piscine, mais ça, je n’aurai pas le temps de l’essayer car mon départ est à 07 h 15.

Capture d’écran 2016-08-26 à 21.16.30Je suis chanceuse parce pour les autres le vol est autour de 06 h. On partira donc dans trois destinations différentes.

Je vous invite fortement à me suivre sur Facebook, Twitter et Instagram, pour connaître mes déplacements et découvrir la destination. Et surtout, n’oubliez pas de me donner vos impressions. J’adore vous lire et ce, sur toutes les plateformes.

Démystifier la classification «étoilée» des hôtels.

Êtes-vous de ceux qui accordent une grande importance aux étoiles qu’affiche un établissement avant d’y faire une réservation ? Attention, car vous pourriez bien être surpris.

En effet, comme chaque pays possède son propre système de classification, on peut être généralement satisfait d’un 3 étoiles au Québec alors qu’ailleurs dans le monde, un hôtel de la même classification serait en deçà de nos attentes.

Certains pays ou certaines provinces ont adopté des règles de classification différentes. C’est le cas du Canada. Les provinces de l’Ouest sont évaluées par le système mis en place par Canada Select. De son côté, le Québec fait plutôt appel à un organisme sans but lucratif, la Corporation de l’industrie touristique du Québec (CITQ).

Depuis 2001, les classificateurs visitent les établissements et les évaluent sur la base de critères qui tiennent compte du confort, de la qualité des installations, de la propreté et de l’accessibilité­­. Avec ces critères, on souhaite éliminer toute subjectivité.

«Le classement par étoiles n’est pas nécessairement un gage de qualité, affirme David Debeule­­, directeur régional pour le Canada de Hotels.com. Un hôtel peut offrir les services nécessaires pour être classé quatre étoiles tout en fournissant un service de qualité médiocre». C’est donc un système qui comporte ses faiblesses.

Selon Michel Rheault, directeur général de la CITQ, les prestations du service peuvent varier d’une journée à l’autre ou d’une personne à l’autre.

C’est pourquoi la CITQ n’en tient pas compte dans son évaluation «objective» d’un établissement. Même chose pour l’évaluation du décor, qui en ravira certains et d’autres pas du tout.

Ailleurs dans le monde

Aux États-Unis, la classification est basée sur un système volontaire de nature commerciale (AAA, Mobil) pour lequel les établissements doivent payer. En clair, si un établissement ne paie pas, il n’obtiendra pas d’étoiles.

Par contre, en Europe, bien que la façon de faire soit différente de celle du Québec, la CITQ a pu vérifier que le résultat est sensiblement le même.

Là où les différences sont les plus marquées, c’est dans les tout-inclus dans le sud. Dans ces endroits, ce sont les grossistes en voyage (Vacances­­ Air Canada, Vacances Transat, Sunwing­­) qui attribuent la cote aux établissements qu’ils offrent à leurs clients. Voilà qui explique­­ les incroyables fossés entre deux tout-inclus qui affichent pourtant les deux 5 étoiles.

Faisant preuve de transparence, Vacances Air Canada indique d’ailleurs clairement cette pratique sur son site internet: «La classification proposée est établie à partir de l’interprétation de renseignements recueillis auprès de différentes sources et prend en considération l’opinion de critiques indépendants ainsi que celle de la clientèle et de ses employés qualifiés».

Comment s’y retrouver ?

Comme les voyageurs n’ont pas tous les mêmes besoins en matière d’hébergement, il n’est pas facile de répondre à cette question, indique­­ David Debeule.

Certains voyageurs choisissent leur hôtel en fonction du système de classification des étoiles parce qu’ils désirent un minimum de confort ou des services particuliers, tandis que d’autres préfèrent séjourner dans des hôtels qu’ils connaissent.

Finalement, le critère décisif est habituellement le prix, et à en juger par la liste des services les plus recherchés (WiFi gratuit, stationnement gratuit, déjeuner gratuit), les voyageurs cherchent par tous les moyens à économiser.

COMMENT FAIRE SES PROPRES RECHERCHES ?

Se fier uniquement au nombre d’étoiles affichées par un établissement hôtelier peut s’avérer très risqué, surtout dans le sud.

Soyez donc très précis dans vos recherches et lorsque vous réservez, prenez le temps d’étudier les sites internet, informez-vous auprès de ­votre agent de voyages, de vos amis et connaissances et rendez-vous sur les sites de commentaires comme TripAdvisor (https://fr.tripadvisor.ca) et Monarc (www.monarc.ca/ commentaires-hotels/).

Enfin, gardez bien en tête que de nombreux commentaires négatifs ont été écrits à la suite d’une frustration tandis que ceux qui sont dithyrambiques­­ viennent parfois d’un vif encouragement de l’hôtelier ou proviennent directement de ses proches.

Sachez lire entre les lignes et faire le tri.

Le nombre d’étoiles permet aussi de faire un choix plus éclairé, sachant que plus il y a d’étoiles, plus on s’y sentira comme dans un cocon, mais plus le prix sera élevé.

Il faut toutefois garder à l’esprit les informations citées plus haut, à savoir que ce système de classification n’est pas uniforme.

 

Cet article est paru le 7 juin dans le Journal de Montréal ainsi que dans le Journal de Québec.