Archives de Catégorie: Musées

42 heures à Downtown Las Vegas

Destination chouchoute des Québécois qui s’y rendent pour les spectacles de Céline Dion et du Cirque du Soleil, Las Vegas est surtout connue pour son Strip avec ses mégahôtels et casinos thématiques. Et si, pour changer, on se dirigeait plus au nord, vers Downtown Las Vegas ?

On dépose ses valises au tout nouveau W, dont la décoration a été confiée au célèbre designer Philippe Starck. Toutes peintes en blanc, les 289 chambres affichent un petit air rétro, grâce à des ­tentures ­imprimées ondulant sur les murs.

La chambre de style retro du W

Afin de ­rappeler que l’endroit était autrefois occupé par le Sahara, jetons et cartes, provenant de cet ancien casino, ornent le hall ­d’entrée. Situé dans l’une des tours du grand hôtel-­casino SLS, le W ­partage avec ce ­dernier tous les ­services aux clients ­(restaurants, bars, spas, casinos).

13h

Une fois nstallé, on prend la direction du Red Rock Canyon, à environ 30 km.

PHOTO COURTOISIE
Il ne faut qu’une trentaine de minutes pour s’offrir une randonnée dans la nature sauvage du Red Rock Canyon.

Cette étrange formation géologique du désert du Mojave propose des aires de pique-nique et plus de 50 km de sentiers pédestres. On peut réserver ces dernières, en compagnie d’un guide naturaliste certifié au Centre d’accueil.

14h

De retour à l’hôtel, on troque les habits de randonnée pour le maillot de bain et l’on se rend au Wet Pool sur le toit de l’hôtel pour ­déguster un cocktail, se baigner, ou simplement relaxer.

PHOTO LISE GIGUÈRE
La Wet Pool du W avec vue sur la Stratosphère.

Si l’on a pris suffisamment de soleil et que la baignade ne nous dit rien, on peut aussi s’offrir un soin ou un parcours détente au Away Spa.

17h30

Chic et reposé,, on redescend au W Living Room pour faire l’essai d’un de leurs cocktails signature.

PHOTO COURTOISIE
Le Living Bar du W.

18 h 30

Ce n’est pas le choix qui manque en restauration. Bien que les sushis du Katsuya semblent ­délectables et que les menus méditerranéens du CLEO soient attirants, on opte ­plutôt pour un steak au ­Bazaar Meat by Jose Andres, que le Daily Mail a qualifié de meilleur steakhouse de Las Vegas. ­Attention, la facture est salée, il faut compter 125 $ US/personne pour le menu dégustation (sans les vins ni le pourboire). Petit truc: comme les pièces de viande sont vendues à la livre, on peut partager son assiette. Si notre bourse ne permet pas ce type de resto ou si ça ne nous dit rien, pas de panique, on trouve également d’excellents restos de pizzas (800 Degrees Neapolitan Pizzeria), de hamburgers (Unami Burger) et de sandwichs dans le casino.

21 h

On prend la direction du Strip pour assister au spectacle de Céline Dion ou l’un des ­spectacles du Cirque du Soleil (KÀ, O, ­Mystere, Criss Angel Mindfreak Live !, Zumanity, The Beatles Love ou Michael Jackson One) que l’on a pris la précaution de réserver.

PHOTO COURTOISIE, ERIC JAMISON
Notre choix ? KÀ. Bien que créé en 2004, le spectacle KÀ demeure toujours aussi impressionnant.

Infos: www.ticketnetwork.compour Céline Dion ou www.ticketcounter.com pour le Cirque du Soleil.

23h

On s’attarde  au Casino, après tout, Vegas, c’est Vegas!

SAMEDI

PHOTO LISE GIGUÈRE
Downtown Las Vegas

Après le petit-déjeuner, on se rend à Downtown Vegas, le centre-ville historique qui a vu naître le Strip qui l’a éclipsé. Depuis quelques années, artistes divers et entreprises de technologie s’évertuent à ­redonner vie à ces lieux et à surprendre les visiteurs, notamment grâce à la Freemont Street Experience, quatre quadrilatères fermés à la ­circulation dans lesquels règnent la musique, les lumières, les néons et à la Slotzylla (deux ­tyroliennes qui survolent la rue sur 533 mètres).

PHOTO LISE GIGUÈRE
Dans le 18b District, de nombreuses murales colorées recouvrent des bâtiments.

12 h

Une fois bien installé, on part à la ­recherche des restaurants et des cafés. On fait un arrêt dans l’un d’eux, le ­Vespa Café. Ce dernier est situé tout près de l’une des sculptures en forme de pinceau ­de l’artiste de Dennis Oppenheim. Si cette dernière n’éblouit pas ­particulièrement de jour, malgré ses 14 mètres de ­hauteur, elle ­devient éblouissante en soirée alors qu’elle s’éclaire et que ses faisceaux ­rejoignent ceux de sa jumelle érigée à l’intersection suivante. Fascinant!

13h

PHOTO LISE GIGUÈRE
Le Heart Attack Grill.

On passe devant le Heart Attack Grill, devant lequel il est impossible de ne pas s’arrêter. Surtout quand on lit sur ­l’affiche que le «repas vous sera offert gratuitement si vous pesez plus de 350 lb» (158,7 kg). Ouch!

Bien qu’affamé, on tourne le dos à cette invitation à célébrer les orgies de calories et l’on se dirige plutôt vers l’immense mante religieuse que l’on aperçoit au loin.

PHOTO LISE GIGUÈRE
La mante religieuse placée devant le Container Park s’aperçoit de loin Surtout en soirée alors qu’elle crache du feu…

Cette dernière marque l’entrée de Container Park. Dans ce parc formé de conteneurs recyclés en bars, restaurants, cafés ou boutiques, on trouve différents types de restauration, même végétarienne.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Le Container Park regroupe d’anciens conteneurs transformés en restaurants, boutiques, bars et même en ascenseur.

­Difficile de ne pas craquer pour son dôme ­géodésique dont le toit ­(intérieur) forme un ciel rempli d’étoiles ou d’aurores ­boréales.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Les aurores boréales du Dôme.

En soirée, le Container Park ­s’illumine et sa mante religieuse crache du feu!

15 h

On s’offre une visite guidée ­(réservation nécessaire) du Neon ­Museum, ­véritable cimetière des ­affiches lumineuses géantes qui ­ornaient les premiers casinos de ­Vegas.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Une affiche fort populaire du Neon Museum.

L’entrée de ce musée en plein air est ­d’ailleurs située dans une ­partie de l’ancien ­hôtel-casino La Concha que l’on a ­déménagé en ces lieux. C’est une belle façon de découvrir ou de ­redécouvrir l’histoire de Vegas.

17 h

On se rend au Gold Spike pour ­goûter leurs inimitables milk shakes aux ­saveurs plus qu’originales, tel le Strawberry Cheesecake qui contient de la vodka vanille, du sirop de fraise, du fromage à la crème, de la crème glacée à la vanille, de la crème ­fouettée et des fraises!

PHOTO LISE GIGUÈRE
Les incroyables milkshake du Gold Spike.

On brûle ­ensuite ce déluge de calories dans cet ancien casino, entièrement ­réaménagé en terrain de jeux pour adultes ­(musique, danse, bars, jeux de balles, patins, etc.)

PHOTO COURTOISIE
L’ancien casino Gold Spike abrite maintenant un véritable terrain de jeux pour adultes.

PHOTO COURTOISIE
Pendant les chaudes soirées d’été, la cour arrière du Gold Spike se fait très attirante.

On peut même y ­passer la nuit dans un petit chalet (le Sugar Shack) situé en plein cœur de ­l’animation.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Le «Sugar Shack» situé dans la cour arrière du Gold Spike peut être loué pour la nuit.

NOTE: Si notre séjour coïncide avec le ­premier vendredi du mois, il faut ­absolument réserver sa journée et sa soirée dans ce district, quand se tient, le First Friday, un évènement artistique et culturel qui attire des milliers de visiteurs.

Cet article est paru dans la Chronique 42h à… du  Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec, ICI 

Les «nouveaux» Trois Tilleuls

La semaine dernière, j’ai reçu une invitation pour me rendre aux Trois Tilleuls, l’auberge dont l’humoriste  Michel Barrette est maintenant le co-propriétaire. Bien entendu, je m’y suis rendue. Surtout que, connaissant bien cette auberge qui portait autrefois le nom de  Les Trois tilleuls & Spa Givenchy et qui était membre des Relais & Châteaux, j’avais très hâte de voir ce qu’elle était devenue.

Les Trois Tilleuls magnifiquement située sur les rives du Richelieu

Dans un premier temps, même en cette période de l’année, l’endroit est toujours aussi beau. C’est le lieu rêvé, quand on veut fuir l’agitation de la ville pour s’offrir une virée champêtre. 

Si l’on ne le perçoit pas de prime abord de l’extérieur, les changements apportés à cette ancienne maison de ferme transformée en restaurant (1974) puis en auberge (1981) par Michel Aubriot qui l’a opéré pendant toutes ces années, il suffit de pousser la porte pour réaliser qu’elle a subi toute une cure de rajeunissement

Dans un premier temps, le Spa Givenchy n’existe plus. Cet immense bâtiment porte désormais la signature de Michel Barrette. Dans  le grand  hall baigné de lumière naturelle, trône la réplique exacte de la voiture dans laquelle James Dean, l’idole de l’humoriste,  a perdu la vie.

Cette voiture, réalisée à la demande de Michel Barrette, est la réplique exacte de celle dans laquelle James Dean a perdu la vie.

A l’étage inférieur, on retrouve la grande piscine chauffée à l’eau salée

La piscine

ainsi que la salle de spectacle Turquoise dans laquelle se produisent de nombreux  (surtout des humoristes, mais également des chanteurs) qui viennent y roder leur spectacle pour le plus grand bonheur des spectateurs qui se voient, ainsi, offrir la possibilité de rencontrer leurs idoles tout en bénéficiant d’un prix vraiment intéressant pour un souper-spectacle ou, mieux encore, pour un souper-spectacle-coucher.

Salle de spectacle Turquoise

Le Musée de Michel Barrette

Il semble que l’Auberge des Trois Tilleuls ait le chic pour attirer les collectionneurs. En effet, l’ancien propriétaire,Michel Aubriot, ornait les murs de son auberge de nombreuses oeuvres d’art. Le nouveau propriétaire, Michel Barrette a remplacé les tableaux par les trésors qu’il accumule depuis des années. On y trouve de tout. Mis à part la place d’honneur réservée à James Dean dans le grand hall, il a regroupé quelques thèmes dans le tunnel séparant  ce bâtiment à l’auberge. Des vitrines présentent aujourd’hui des  guitares autographies de noms célèbres,

Michel raconte les histoires derrière chacune de es guitares

des vêtements portés par des vedettes pendant leur performance (Whitney Huston et la Priscilla de Jean-Michel Anctil, le chandail du Canadien porté par Ginette Reno lorsqu’elle a chanté l’hymne national, etc. ), quelques souvenirs de sa participation à l’émission Km/h, de nombreux documents rattachés à John Kennedy et/ou Marilyn Monroe et, bien entendu,  James Dean et de nombreuses autres trouvailles.

on peut même y voir des cheveux ayant appartenu à JFK et Marylin.

Bien identifiés et leur histoire racontée sur de petits cartons, ces différents objets attirent le regard et font le plaisir des visiteurs qui s’y attardent. Dans notre cas, comme c’était une soirée spéciale, nous avons eu la chance d’avoir Michel Barrette  comme guide. Avec la passion et la verve qui le caractérise, ils nous a invités à  un véritable voyage au coeur de ses recherches et de ses trouvailles. Petit truc: si jamais vous le croisez pendant que vous regardez les objets qui sont présentés, n’hésitez surtout pas à lui poser des questions. Avant, assurez-vous cependant que vous avez suffisamment de temps, car il est intarissable. 🙂

Comme en plus, il nous a donné la chance de pénétrer dans son bureau et dans l’un des  entrepôts où il range ses collections, il ne me semble pas trop risqué de prédire que l’Auberge des Trois Tilleuls deviendra, au fil du temps, le Musée Michel Barrette.

Place à la modernité et aux spectacles

L’auberge compte 21 chambres et 17 suites dont la Suite Michel Barrette.

La Suite Michel Barrette

Toutes offrent une vue sur la rivière Richelieu. Elles n’ont guère changées. Peintes de couleurs pastels et offrant confort et  ambiance chaleureuse, elles invitent c à poursuivre la détente et à la relaxation amorcées au cœur des magnifiques jardins ou sur les terrasses. 

Parce que oui, maintenant il y a des terrasses extérieures. Jouxtant le restaurant et la rivière, elles permettent de se relaxer en prenant un verre

La terrasse-lounge

ou de manger près de la Rivière Richelieu.

En été, un quai attend les bateaux qui peuvent s’accoster le temps du souper-spectacle ou seulement pour un verre.

La marina

Parmi les changements majeurs, il faut noter le Pub Irlandais qui a été entièrement démoli. On a plutôt opté pour un bar d’un style beaucoup plus moderne à l’intérieur même du restaurant.

Le bar

Ce dernier qui se nomme désormais l’Artiste  a été également beaucoup modifié. Entièrement peint en blanc, on a fait disparaître les vitraux des fenêtres pour permettre à ces dernières de laisser entrer la lumière et de s’ouvrir davantage sur les jardins, les terrasses et la rivière.  Le tapis a également cédé sa place à des planchers de bois, les oeuvres d’art ont été remplacés par des photos d’artistes  tandis que les tables débarrassées des nappes donnent à l’ensemble un style bistro.

La salle à diner l’Artiste

C’est également le type de cuisine qu’y propose le chef, lequel s’emploie à mettre en valeur les produits de la Montérégie et du terroir québécois (cerf de boileau, truite, saumon, boeuf, etc.).

Un plat de ravioli du menu du Souper-spectacle

Lumineuse et agréable, l’ambiance est cependant beaucoup plus bruyante qu’à l’époque, mais convient bien à une clientèle qui choisit l’endroit pour se divertir et s’amuser. Par contre les amoureux de la nature y trouveront également leur compte. Ils pourront même, s’ils le désirent, prononcer ou renouveler leurs  vœux dans la petite chapelle à laquelle on accède par un pont de bois.

La petite chapelle

 Les invités peuvent ensuite se réunir pour la réception dans l’une des salles pouvant accueillir 10 à 110 personnes ou, si le temps le permet, célébrer en plein air sur les bords de la Rivière Richelieu.

Salle Petit Foyer

Salle de réunion

À SAVOIR

Michel Barrette en spectacle

Spectacles à venir: Michel Barrette ( 13 avril, 9-15-16 juin); Labo de l’humour (14 avril, 26 mai); Jeremy Demay (20-21 avril); Mario Jean (28 avril); Katherine Levac (11-12 mai); Dominic et Martin (19 mai); Phil Laprise (2 juin); Réal Béland (8 juin); Vincent Vallières (21 juillet); Julien Tremblay (28 juillet); François Massicotte (3 août); Michel Rivard (11 août); Emmanuel Bilodeau (7 septembre); Bruno Pelletier (20 octobre) et Simon Gouache (27 octobre). D’autres dates et d’autres noms devraient s’ajouter. Pour les infos, on se rend sur http://www.lestroistilleuls.com

• À noter: Nos amis à 4 pattes sont magnifiquement bien accueillis aux Trois Tilleuls. Voyageant avec mon petit teckel, j’ai eu la surprise (et lui aussi) de voir qu’on lui avait posé un petit lit près du foyer. Était également mis à sa disposition un  coussin absorbant et des sacs, ainsi qu’un plat pour l’eau et la nourriture et des gâteries.:-)

Petit lit près du foyer et gâteries attendent les visiteurs canins

Tarif : Souper-spectacle à compter de 67 $/pers (+ taxes et frais billetterie). Si l’on ajoute qu’il n’y a aucun stationnement à payer, ça vaut le coût de rouler un petit 30 min en dehors de Montréal. Surtout qu’il est possible d’obtenir un forfait-hébergement + petit-déjeuner.

• Hébergement: À compter de 169 $ (entre mai et septembre) et 139 $ (entre octobre et avril).

• Commodités sur place : Marina, salle de spectacle, salle de réunions,  piscine intérieure chauffée à l’eau salée, balançoires, Wifi gratuit, borne de recharge électrique, salle d’exercices,  saunas finlandais,chapelle,  terrasse au bord de l’eau et  héliport (sur réservation).

Les Trois Tilleuls , 290 Richelieu Rue, Saint-Marc-sur-Richelieu, tel : 514 856-7787/1 800 263-2230 ouhttp://www.lestroistilleuls.com

Classification : 4 étoiles

Vous rêvez de partir en Italie ? Qu’à cela ne tienne, en attendant de vous envoler vers le pays de la Dolce Vita, procurez-vous la programmation de la Semaine Italienne de Montréal qui débute ce vendredi (5 août) jusqu’au 14 août.

Ce festival qui revient pour une 23e année et qui célèbre la beauté et la diversité de la culture italienne propose une foule d’activités dont plusieurs sont totalement gratuites.  Au programme:  spectacles de nombreux artistes dont Marco Calliari, des défilés de mode, de la musique populaire, des conférences, du folklore, de l’Opéra, des expositions, des films italiens, des Fiat 500, IMG_9818et, bien entendu, la gastronomie. Mais que vient faire un Concours de Queues de castor dans cet événement ? Eh bien, il semble que pour souligner la beauté de la mixité italo-Canadienne, les participants devront engloutir le plus rapidement possible une queue de castor au Nutella ! 🙂

Pour ceux qui ne seraient pas familiers de ce quartier que les Montréalais ont affectueusement baptisé La Petite Italie, AMARRAGES sans frontières propose des circuits historiques commentés, en français et en anglais. D’une durée de 3h, ces derniers incluent un exposé introductif sur l’histoire de la communauté italienne de Montréal, une visite à pied de la Petite Italie au cours duquel vous aurez droit à une «douceur italienne» ainsi que plusieurs arrêts sur les rues Dante et Saint-Laurent, dont un à la très belle église La Madonna della Difesa (Église Notre-Dame de la défense) et au Parc Dante. Réservation nécessaire au 514 272-7049 ou amarrages.sansfrontieres@sympatico.ca

Nos musées s’en mêlent

À noter que Le Musée Dufresne-Nincheri présente le Studio de vitrail de l’artiste Guido Ninceri, le plus ancien atelier de vitrail du Québec, ayant appartenu à l’un des plus importants artistes italo-canadiens du 20e siècle.

Le Musée McCord présente Eleganza, la mode italienne de 1945 à aujourd’hui, jusqu’au 25 septembre

Au Musée des Beaux-Arts, l’exposition Pompei vous offre l’occasion de vous imprégner de la splendeur et de l’opulence de cette ville dévastée. Plus de 220 artéfacts archéologiques dans un environnement multi sensoriel inédit. Jusqu’au 5 septembre.

Au Musée Stewart, découvrez un pan méconnu de l’histoire de Montréal grâce à la visite guidée de structures militaires datant de la seconde guerre mondiale à l’île Sainte-Hélène. Saviez-vous que plus de 300 Italiens en provenance de Grande-Bretagne y furent internés,  dans le camp appelé S/43  ? Le Camp d’Internement est présenté jusqu’au 4 septembre.

Circuit Seconde guerre mondiale en Normandie

NORMANDIE – Chaque année, de nombreux Québécois prennent la direction de la Normandie afin de revisiter les lieux historiques de la Seconde Guerre mondiale.

S’il est un endroit qu’il faudrait inscrire dans son programme, c’est bien le Centre Juno Beach, un lieu de mémoire qui rend hommage aux 45 000 Canadiens qui ont perdu la vie pendant cette guerre, dont 5500 au cours de la bataille de Normandie et 359 le Jour J.

 

@lisegiguere - Le Centre Juno Beach

@lisegiguere – Le Centre Juno Beach

 

Pour lire la suite dans le Journal de Montréal, cliquer ICI

Pour le Journal de Québec, cliquer ICI

ROYAUME-UNI. Cette année marquant le 400e anniversaire de la mort de William Shakespeare (1564-1616),

The Shakespeare Birthplace Trust Portrait high resil est à prévoir que plusieurs prendront ce prétexte pour visiter sa ville natale Straford-Upon-Avon où, justement on doit réouvrir la Maison de New Place, l’endroit où il a passé les dernières années de sa vie.

Entrée de Shakespeare New Place

Entrée de Shakespeare New Place

De nombreuses autres activités sont au programme.

Plus près de nous, l’Université d’Ottawa offrira Shakespeare 400, une grande variété d’activités et d’événements, sous le thème général de La postérité de Shakespeare.

Bien sûr, The Globe, le théâtre londonien de William Shakespeare prévoit une saison dédiée à ses « merveilles » comprenant notamment « Macbeth et Le marchand de Venise. 

The Globe Shakespeare Theatre

The Globe Shakespeare Theatre

Que voilà une belle occasion de passer quelques jours à Londres. Reconnue comme étant  l’une des villes les plus chères du monde, sa visite exige que l’on fasse des compromis si l’on veut tirer profit de son séjour, particulièrement ces temps-ci alors que notre dollar bat de l’aile. Voici quelques suggestions publiées dans un texte paru en 2015 dans le Journal de Montréal. ICI.

À NOTER que la London Pass dont je parle dans ce texte est actuellement en promotion jusqu’à la fin janvier (-10%).  et vous pouvez vous la procurer auprès de l’Office de tourisme de Londres. Profitez-en !

10 lieux d’Écosse peuplés de fantômes

Certains lieux, surtout ceux marqués par des crimes sanglants, des morts inexpliquées ou des injustices criantes, semblent abondamment fréquentés par des esprits incapables de s’en évader. 

S’agit-il réellement de fantômes ou si le rappel de ces événements agit sur notre subconscient ? Pour le savoir, il vaut mieux aller y faire un tour.  Publié à la veille de l’Halloween, dans le Journal de Montréal, Journal de Québec et Canoe.ca, voici  10 lieux d’Écosse que l’on dit hantés.

 

@lisegiguere - Le château d'Edimbourg

@lisegiguere – Le château d’Edimbourg

Pour lire la suite de ce reportage dans le Journal de Montréal, cliquer ICI ; dans le Journal de Québec, cliquer ICI.

Si vous ne pouvez les lire dans ces deux journaux dans leur intégralité, sachez que le texte se trouve également sur Canoe.ca, ICI

Sur les traces de James Bond

LONDRES | À l’approche de la sortie de Spectre, le nouveau film de James Bond qui prendra l’affiche cet automne, j’ai profité d’un séjour à Londres pour participer à une visite guidée, offerte par Brit Movie Tours,  sur les traces de l’agent secret de Sa Majesté.

Statues de cire de Judi Dench et Daniel Craig chez Madame Tussauds

Statues de cire de Judi Dench et Daniel Craig chez Madame Tussauds

Au cours de la visite d’environ trois heures, notre guide Mickael Bendib nous a conduits sur différents lieux de tournage de quelques-uns des 24 films officiels de 007, tout en nous révélant des aspects de la personnalité de son créateur Ian Fleming, qui a su marier la réalité de son passé à sa fiction.

@lisegiguere - Le véritable MI6 que l’on dit indestructible

@lisegiguere – Le véritable MI6 que l’on dit indestructible

Pour lire la suite de cet article et découvrir les lieux qui ont inspiré l’auteur ou l’on a tourné des scènes de nombreux James Bond:

Pour Canoe.ca, Cliquer ICI

Pour le Journal de Montréal, cliquer ICI

Pour le Journal de Québec, cliquer ICI