Archives de Catégorie: randonnées

Voyager dans les paysages du Trône de fer

Faites-vous partie des millions de téléspectateurs totalement accros à la série Trône de fer ? Si oui, vous savez sans doute que la majorité des paysages qu’on y voit sont réels. La saison 7,  diffusée  présentement, en français à Super Écran, et en anglais à HBO, vous donnera peut-être envie d’organiser vos prochaines vacances dans ces paysages spectaculaires. Voici une petite recherche susceptible de vous éviter quelques maux de tête à planifier votre voyage sur les traces du Trône de Fer.

IRLANDE

C’est dans le studio Paint Hall de Belfast (aussi appelés Titanic Studios), en Irlande du Nord, qu’a été tournée la grande majorité des scènes intérieures de la série. Ce pays aux étendues vertes, falaises et châteaux a également servi de décor à de nombreuses scènes extérieures.

À mettre à votre itinéraire : Castle Ward, Dunluce Castle, les Dark Hedges, le parc forestier de Tollymore, le port de Ballintoy, la plage de Downhill et le temple de Mussenden. Aussi, dans le comté d’Antrim, il faut voir les grottes de Cushendun, décor où Mélisandre (la sorcière aux cheveux rouges) a donné naissance à l’enfant de l’ombre.

Liens utiles :

ISLANDE

C’est sur cette terre rude à l’aspect lunaire que l’on se retrouve de l’autre côté du mur. Plus précisément, il faut se rendre du côté de la plus grande calotte glaciaire d’Europe et admirer les glaciers Myrdalsjökull, Vatnajökull et Svinafellsjokull.

À voir aussi : le lac Mývatn (zone protégée, mais accessible aux visiteurs) et le parc national de Skaftafell.

  • Gray Line Iceland offre une visite des lieux de tournage : grayline.is.
  • Iceland Travel propose le circuit « Mývatn, Mystery and Magic ». Le temps d’une journée, les voyageurs voyagent au « Nord du mur » et vivent comme un membre de la garde de nuit. La visite comprend une visite des ruines de Dimmuborgir (Castle Black). www.icelandtravel.is/tour
  • Enfin, Viator propose un tour de 6 h sur ce thème. www.viator.com

MALTE

Port-Réal (King’s Landing) a changé de location à quelques reprises. Dans la première saison, c’est Mdina, l’ancienne capitale de Malte, qui représentait la ville principale de Westeros.

Liens utiles :

  • Pour une visite guidée, en groupe ou privée, des lieux de tournage dans cette magnifique république : www.viator.com.

CROATIE

Après Malte, ce fut au tour de la Croatie, plus précisément de la sublime Dubrovnik à devenir Port-Réal.

On a également utilisé l’île de Lokrum et ses jardins botaniques pour représenter Qarth, la riche cité marchande. Pour ne rien manquer, il vous faudra également faire un arrêt à Šibenik, Klis et dans la cité antique de Split, notamment au palais de Dioclétien.

Liens utiles :

MAROC

La ville historique d’Aït-Benhaddou, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, a servi de décor pour Yunkai, la ville jaune, et pour certaines scènes de Port-Réal.


La belle Essaouira, cité antique inoubliable, n’est autre qu’Astapor, ville des Immaculés.

Liens utiles :

  • Au Maroc, des fans de la série proposent un tour de 5 jours « Orakarys, the tour » qui vous conduit de Marrakech à Essaouira, en passant par Aït-Benhaddou : www.winteriscoming.it.

ESPAGNE

C’est le magnifique Alcazar de Séville, dans le sud de l’Espagne, qui a servi de toile de fond pour Dorne et l’arène d’Osuna, en périphérie, pour les scènes de combats et l’envol du premier dragon de Daenerys.

Liens utiles :

  • Cette compagnie offre un tour guidé en Espagne : www.opitrip.com.
  • Aussi, Viator propose une virée de 8 h entre Girona et Barcelone. www.viator.com

Ce texte a d’abord été publié sur Canoe.ca ICI puis dans le cahier weekend du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI et enfin sur le site de TVA nouvelles ICI

Publicités

Redécouvrir Montréal avec des yeux de touristes

Et si, cette année, on célébrait le 375e de Montréal en ­redécouvrant sa ville à la ­manière d’un touriste ? À pied, en vélo, en scooter ou en autobus, on accompagne des guides passionnées qui nous racontent son histoire, ses secrets, ses ­particularités et/ou nous invitent à ­déguster des plats typiques.

L’idée de cette chronique est née dans un restaurant du Vieux-­Montréal où des groupes se ­succédaient pour écouter religieusement les origines du pouding chômeur avant de se plonger dans une dégustation ponctuée de mmmm…

Curieuse, j’abordais la serveuse : Qu’est-ce qu’ils ont tous aujourd’hui à vouloir découvrir ce dessert ? C’est une visite gourmande de la ville avec différents arrêts pour goûter des plats reliés à notre histoire, a-t-elle expliqué.

Il n’en fallait pas plus pour que l’envie de découvrir l’offre des visites guidées s’impose. Le résultat s’avère large et varié. En plus des visites gourmandes, on compte des circuits littéraires, des visites de quartiers, le Montréal souterrain, bref de quoi faire osciller notre podomètre autour des 10 000 pas recommandés, et ce, tout en s’amusant, en rencontrant de nouveaux amis et en apprenant l’histoire de cette ville vibrante et multiculturelle

Au terme d’une de ces visites, on ne regarde plus Montréal avec les mêmes yeux et une seule envie nous tenaille : faire l’essai de tous les tours guidés qui sont offerts. Pour vous, voici sept compagnies et leurs ingénieux (ou alléchants) circuits.

MONTREAL FOOD TOUR

À tout Seigneur, tout honneur, commençons par celui qui est à l’origine de cette chronique. C’est en effet Montréal Food Tour qui propose de revisiter 375 ans de nourriture, d’histoire et de culture et qui permet de goûter le pouding chômeur. Un autre tour conduit dans la Petite Italie avec arrêt obligatoire au Marché Jean Talon, etc.

 


GUIDATOURS

Depuis 32 ans déjà, cette compagnie fait découvrir les beautés de Montréal. Si autrefois, les visiteurs désiraient des visites classiques, aujourd’hui, ils cherchent plutôt à vivre des expériences, selon Louise Hébert, la présidente. Aux visites classiques, on a donc ajouté Secret Montréal qui nous plonge dans l’époque révolue du Red Light avec ses bordels et sa corruption. De sombres histoires datent de cette époque. Pour les découvrir, on attend la tombée de la nuit pour suivre les Fantômes du Vieux Montréal.


L’AUTRE MONTRÉAL

Également en poste depuis une trentaine d’années, l’Autre Montréal propose des balades à pied dans différents quartiers de la ville. Conçus à l’origine pour les Montréalais, ces circuits s’adaptent aux visiteurs qui apprécient découvrir l’histoire du jazz, les ruelles de Saint-Henri. Côte-des-Neiges, etc. Aussi, un circuit en autobus : les autochtones et la ville.


KALÉIDOSCOPE

Opérant depuis 20 ans, cette compagnie est celle qui offre la plus grande variété de thèmes, et ce, toute l’année. Les visites se déclinent en Plaisirs Gourmands, découverte de quartiers, d’un groupe ethnique ou d’un thème littéraire comme : Sur les traces de Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy, le Plateau de Michel Tremblay ou même de curiosités (le Montréal ferroviaire, les Églises disparues, etc.)

 


TOURS DE LA TABLE

Depuis déjà 4 ans et demi, Tours de la Table propose des aventures gastronomiques, à pied ou à vélo. Quelle belle façon de découvrir un quartier ethnique par ses spécialités culinaires (tapas du Montréal Ibérique, cuisine de la rue, l’heure du thé, les microbrasseries, le chocolat de la fabrication à la dégustation, etc. Mise en garde : il vaut mieux se présenter l’estomac vide pour ces visites.


GRAY LINE

Les premiers jours dans une ville inconnue, la meilleure façon de prendre ses repères et de choisir ce que l’on veut vraiment voir et dans quel ordre, c’est de monter à bord des autobus à deux étages Hop On Hop Off. Ces autobus existent également à Montréal et ils offrent des circuits avec arrêts multiples, sans oublier un Montréal by night !

 


MUSÉE DU MONTRÉAL JUIF

Pour mieux découvrir le peuple juif, son histoire, sa gastronomie et leur apport dans la ville, plusieurs tours sont proposés : Laisser leur empreinte ; Au-delà du Bagel et ­Rabbins, écrivains et Radicaux.

 

AMARRAGES sans frontières

Depuis plus de 20 ans, Amarrage Sans Frontière offre des  activités à la découverte des différentes communautés culturelles de Montréal (Chinois, Haïtiens, Portugais, Ukrainiens, arabe, etc.) Plus encore, cette fin de semaine (12-13 août à 14 h),  dans le cadre de la  Semaine italienne de Montréal, on propose des circuits historiques permettant de mieux connaître la Petite Italie. En français et en anglais.

NOTE : D’autres excursions permettent de partir à la découverte des Laurentides, de la Route des vins ou de la belle ville de Québec que l’on peut également explorer grâce à de nombreuses visites guidées. Bon été au Québec !

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.