Archives de Catégorie: tours guidés

5 sorties à deux pas de chez soi

Le Grand Quai de Montréal

C’est le début de la saison des croisières au Grand Quai de Montréal. Cette année, 27 navires de 19 compagnies de croisière s’y arrêteront à 90 reprises au Port de Montréal.

Au fait, saviez-vous qu’il est possible de commencer ou de terminer sa croisière directement de Montréal ? Un véritable bonheur ! Cette année, pas moins de quatre compagnies offriront des itinéraires Montréal-Montréal, via Saint-Pierre-et-Miquelon ou les Grands Lacs. La métropole sera également le point de départ de 20 croisières vers Boston, 16 croisières vers New York, 16 croisières vers les Îles-de-la-Madeleine, 6 croisières vers la Floride, et des croisières vers les Grands Lacs, l’Europe (Royaume-Uni et Allemagne) et Cuba.


► cruises.alamontreal.com

 

Bonne fête Via Rail !

PHOTO AGENCE QMI, JOËL LEMAY

À l’occasion de son 40e anniversaire, VIA Rail Canada (VIA Rail) a fait produire 40 billets en acier forgé dans l’acier d’un wagon ayant parcouru six millions de kilomètres (l’équivalent de mille traversées du Canada), destiné à la ferraille. Ces billets seront donnés à l’issue d’un concours se terminant auj. (10 juin). Les gagnants se verront remettre un voyage aller-retour pour deux personnes d’un océan à l’autre ou vers toute autre destination desservie par VIA Rail.

► www.viarail.ca

 

Rabais au Fairmont de Boston

PHOTO COURTOISIE, FAIRMONT.COM

Jusqu’à la fin de l’année, afin de compenser la faible valeur du dollar canadien, le Fairmont Copley Plaza de Boston, situé au cœur du quartier historique Back Bay, du jardin Boston Common, etc., propose un rabais allant jusqu’à 30 %. De plus, invitation à devenir Membre du Club du Président Fairmont. C’est gratuit, ça offre de nombreux avantages (internet gratuit, inscription plus rapide, etc.) et, dans ce cas précis, les membres du Club recevront un cadeau au choix du chef lorsqu’ils effectueront une réservation.

► www.fairmont.fr

 

Le Village du père Noël a 65 ans !

PHOTO COURTOISIE, VILLAGE DU PÈRE NOËL

Pour souligner cet important anniversaire, le Village du Père Noël de Val-David ajoute deux nouvelles activités à sa quarantaine (mur d’escalade, sapin de cordes, tyroliennes, maison dans un arbre, jeux d’eau, spectacle de magie, etc.), permettant aux jeunes de parfaire leurs aptitudes d’apprentis lutins. L’ouverture de la saison estivale aura lieu le 16 juin.

► www.noel.qc.ca

Parcours épicuriens

Découvrir les quartiers de Montréal en se régalant, c’est possible, grâce aux Parcours épicuriens guidés de CELEB’Événements dans 4 quartiers de Montréal : Hochelaga, Wellington, Mile-Ex/Petite Italie et St-Henri. Chaque parcours est unique et propose entre 6 et 9 arrêts avec dégustations et rencontres avec des passionnés. À noter que 10 Parcours sont également proposés à Québec.

► www.celebevenements.com   

Ce texte a d »abord été publié dans le chronique Conseils pour voyageurs du samedi 26 mai du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

 

Publicités

Oak Bluffs, le village en pain d’épices

MARTHA’S VINEYARD, MASS | On a beau en avoir entendu parler ou avoir lu à leur sujet, impossible de bouder la joie enfantine qui s’empare de nous lorsqu’on déambule près des petites maisons aux couleurs vives et aux toits dentelés de Oak Bluffs. Ne viendrait-on pas, comme Alice au pays des merveilles, de traverser le miroir ?

PHOTO LISE GIGUÈRE

Situées sur l’île de Martha’s Vineyard, en retrait d’un pâté de maisons imposantes qui bordent la route principale, en face de la marina de Oak Bluffs, elles apparaissent comme un véritable enchantement avec leurs couleurs vives et leurs toits dentelés.

PHOTO LISE GIGUÈRE,

Pas étonnant qu’on leur ait donné le surnom de Maisons de pains d’épices (Gingerbread Houses). C’est vrai qu’elles ressemblent à celles que l’on décore de glaçage coloré, au temps des fêtes, pour le plus grand bonheur des enfants.

PHOTO LISE GIGUÈRE,
Peintes de couleurs vibrantes, leurs décorations en dentelles les font ressembler aux petites maisons de pain d’épices que l’on décore pour Noë

Un camp méthodiste

Aujourd’hui attraction majeure de Martha’s Vineyard, ces charmantes petites maisons de poupées n’ont cependant pas été créées pour le plaisir des touristes, mais plutôt pour des réunions spirituelles, au 19e siècle.

En 1835, alors que l’Église méthodiste choisissait cet endroit comme lieu de retraite, de grandes tentes étaient installées sous un immense chêne afin d’accueillir les membres. Comme les tentes devaient être montées et démontées chaque année, certains fidèles ont commencé, vers 1860, à s’y construire de petits chalets.

Collées les unes aux autres et placées en cercle autour d’un grand Tabernacle (lieu du culte à parois ouvertes), elles se multiplièrent rapidement. C’est le besoin de renforcer les liens de la communauté, par fierté, mais aussi pour se démarquer, qu’au fil des années, leurs propriétaires ont multiplié les fioritures décoratives et ont baptisé l’endroit Oak Bluffs, en hommage au chêne des premières rencontres.

Un attrait touristique

Des 500 petites maisons qui ont existé aux temps forts de ce camp, il en reste un peu plus de 300. Minuscules (entre 200 et 300 mètres carrés), elles sont réunies autour de Trinity Park, près du Tabernacle et de la Grace Methodist Church.

Photo: Lise Giguère
Certaines sont vraiment petites. En fait, leur dimension varie entre 200 et 300 mètres carrés

Entretenues avec amour et fierté par leurs propriétaires, elles sont ornées de fleurs abondantes autant sur leurs balcons que dans leurs magnifiques jardins. On peut même pousser la porte de l’une d’entre elles, devenue le Musée Cottage City (Oak Bluffs s’est d’abord appelé Cottage City) qui raconte leur histoire.

PHOTO : TOURISM MARTHA’S VINEYARD
L’une d’entre elles a été transformée en Musée et raconte l’histoire du lieu

En août, l’endroit se fait encore plus magique, lors de la fameuse Illumination Night. En effet, chaque année, dès 21 h, les lumières de la rue s’éteignent et des lanternes chinoises illuminent le Tabernacle et l’extérieur de chaque petite maison.

Crédit : Tourism Martha’s Vineyard
En aout, pour la Illumination Night, l’endroit se fait particulièrement magique

La communauté perpétue ainsi une tradition qui remonte à 1868 alors qu’on soulignait la fin de la saison. Pour cette occasion, plusieurs d’entre elles ouvrent même leur porte.

Crédit : Tourism Martha’s Vineyard
En aout, l’extérieur est décoré de lanternes

Cependant, l’activité est si populaire qu’il est impossible de savoir, avant la semaine qui précède, à quelle date aura lieu cet événement. Il faut donc surveiller de près ! Cependant, quelqu’un m’a murmuré que ce serait le 15 août. Chut, soyez discrets !

On dit que ces petites maisons sont les plus photographiées de tous les É.-U.. En raison de leur couleur vibrante, la prise de photo peut s’avérer difficile. Il vaut mieux éviter le plein soleil qui délave les couleurs et qui produit des jeux d’ombre. Par contre, n’importe quel temps est idéal pour les admirer, même la grisaille et la pluie. Info: Info www.mycma.org

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Est des USA du samedi 26 mai du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

 

Conseils pour voyageurs: cinq infos pertinentes pour vos vacances

Avec l’arrivée du printemps et des belles journées qui ne vont pas tarder à se faire sentir, on commence à penser à ses vacances d’été. Voici cinq idées qui vous guideront dans votre planification.

1. Penser au camping

PHOTO COURTOISIE

La nouvelle application mobile Go Camping Québec permet de bénéficier de nombreux avantages dans quelque 200 campings du Québec (rabais sur le premier séjour, pourcentage sur les autres, gratuités, escomptes, locations, etc.). Il suffit de la télécharger.

2. Faire un arrêt au château Frontenac

PHOTO COURTOISIE

Fairmont Le Château Frontenac poursuit la programmation de son 125e. Pendant tout le mois d’avril, des activités autour du thème de la santé et du bien-être seront organisées et plusieurs seront gratuites. C’est le cas, entre autres, des parcours historiques permettant de renouer avec l’histoire de cette icône de la ville de Québec. Pour la programmation complète : http://www.fairmont.fr

3. Faire Compostelle au Québec

PHOTO COURTOISIE

Tous ceux qui rêvent de faire Compostelle, mais qui n’ont ni le temps ou les moyens pourront désormais s’offrir une randonnée pédestre de 1200 km, ici au Québec. Le Chemin du Québec traverse neuf régions touristiques, relie de multiples sentiers, pistes cyclables, routes rurales, etc. Les marcheurs sont autonomes, libres de choisir leur lieu de départ et d’arrivée ainsi que leurs lieux d’hébergement ou de restauration et peuvent voyager selon leur budget. Une application mobile sera bientôt disponible. http://www.quebeccompostelle.com

4. Visiter MontréaL en tour guidé

PHOTO FOTOLIA

Depuis 33 ans, l’entreprise Guidatour organise des visites de Montréal, en compagnie de guides professionnels. Cette année, elle propose encore plus de départs, et ce, de mars jusqu’à décembre.

5. Planifier ses vacances familiales

PHOTO FOTOLIA

Que l’on soit parents ou grands-parents, c’est avec beaucoup de plaisir que l’on feuillette le livre Maman a un plan – En famille sur la route. Les trucs, conseils, coups de cœur, bonnes adresses, trouvailles, informations diverses qu’on y trouve sont d’Odile Archambault qui a fondé le blogue Maman a un plan (mamanaunplan.com) en 2013 et de Marianne Prairie qui l’y a rejointe deux ans plus tard. Les photos sont de Caroline Dostie. Toutes trois mamans, ces femmes unissent leurs forces pour suggérer de bons plans pour que toute la marmaille profite au maximum de ses vacances. Chez Parfum d’encre

Cet article a d’abord été publié, le samedi 7 avril 2018, dans la chronique Trucs pour voyageurs, du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

5 suggestions de voyages différents et originaux

1. Cyclothon en Islande

PHOTO AFP

Depuis 2012, au mois de juin, c’est le retour du Cyclothon WOW, la plus importante et la plus longue course cycliste en Islande. Les cyclistes parcourent 1358 kilomètres sur les routes les plus pittoresques du pays, découvrant les spectaculaires panoramas naturels de ce pays. On s’inscrit en solo ou en équipe de 2 à 10 membres qui se relaient pour pédaler et conduire le véhicule qui accompagne leurs coéquipiers. Une catégorie spéciale (Hjólakraftur) a même été créée pour ceux qui souhaiteraient tenter l’expérience en famille. Cette sixième édition partira de Reykjavik pour faire le tour de l’île. ►www.wowcyclothon.is

2. Randonnée pédestre dans le désert marocain

PHOTO FOTOLIA

Désertours, voyagiste bien connu pour l’organisation des rallyes Trophée Rose des Sables ou Rose des Andes au cours desquels des femmes se lancent en 4 x 4 à l’assaut du désert, tiendra son tout premier événement pédestre, le trek Rose Trip, en 2018. Cette randonnée nomade, 100 % féminine, aura lieu du 31 octobre au 5 novembre prochain. Elle est réservée aux femmes en quête d’aventures, de dépassement et… qui sont en forme. Les filles sont rassemblées par équipe de trois et devront compléter quatre étapes dont une est consacrée à un défi solidaire au profit de l’Association du Cancer du sein.

www.trekrosetrip.com

3. À vélo dans les Rocheuses

PHOTO FOTOLIA

La Promenade des Glaciers, entre Jasper et Banff, donne accès à un territoire sauvage et majestueux, composé de lacs cristallins, de montagnes enneigées, de glaciers et de larges vallées. Il s’agit de l’une des plus belles routes panoramiques au monde et l’une des plus gratifiantes pour un cycliste. Du 29 juillet au 14 août.

►1 800 561-8747/450-373-8747

velo.voyagesgendron.com

4. L’Inde à moto

PHOTO FOTOLIA

Un voyage qui s’adresse aux motards expérimentés, car la circulation, en Inde, est chaotique et de nombreux chemins sont en terre ou en boue. Heureusement, les motos sont adaptées et un guide national accompagne le groupe pour ce voyage, d’une durée de 20 jours, du 20 juillet au 20 août.

►1 888 907-7712

www.traditours.com

5. La Fierté gaie à Tel-Aviv

PHOTO AFP

Vacances Air Canada (VAC) propose un départ exclusif et direct de Montréal, du 3 au 11 juin prochain afin de célébrer la Semaine de la Fierté gaie à Tel-Aviv. À compter de 3329 $ par personne. Ce prix comprend les vols, l’hôtel pour 7 nuits, les transferts, des circuits privés, les visites guidées de Tel-Aviv et Jérusalem, les taxes et trajets vers Massada et la mer Morte, les droits d’entrée aux soirées Pride (6-8-9 juin) et pour l’ensemble des sites d’intérêt de la semaine Pride.

►1 877 752-7710

www.aircanada.com

Cet article a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du 17 mars 2018 dans le Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

5 suggestions utiles aux aînés

À plusieurs reprises, des lecteurs m’ont écrit pour me demander s’il existait des sorties ou certaines facilités pour les aînés ou pour les personnes dont la mobilité exige parfois un répit. Voici 5 suggestions.

Dormir à l’aéroport

Que ce soit pour se reposer quelques heures entre deux vols ou simplement prendre une douche, les Yotel Air s’avèrent un choix des plus judicieux. Leurs petites chambres, dont le modèle a été inspiré par les cabines de première classe, offrent le calme, la technologie et le confort nécessaire pour faire le vide avant de remonter à bord d’un avion.

Une chambre dans un YotelAir

On trouve les YotelAir à Londres Gatwick, Londres ­Heathrow, Amsterdam ­Schiphol et Paris Charles-de-Gaulle. Singapour Changi Airport devrait avoir le sien en 2019.

Infos : www.yotel.com

Balades à vélo réservées aux aînés

@lisegiguere – Promenade à Saint-Lambert

Si l’on a 65 ans et plus, on peut bénéficier gratuitement d’une balade ludique dans sa ville. Appelé « Un vélo, une ville », ce concept, créé il y a quatre ans, vise à sortir les aînés de leur isolement. Pour le moment, comme ­l’organisme ne possède que 24 vélos, ils ne sont présents que dans quelques villes. Une belle façon de donner le sourire à un parent qui s’ennuie en lui offrant une petite visite et une charmante balade en plein air. Jusqu’au 27 août. On réserve au 1 844 835-6383 ou sur www.unvelouneville.org.

Voir le père Noël avec ses petits-enfants

Encore une fois cette année, les grands-parents se voient offrir un prix spécial (10 $) lorsqu’ils se rendent au Village du père Noël pendant la semaine du 21 au 25 août. Une belle occasion d’emmener ses petits-enfants à la rencontre des animaux de ferme (vaches, cochons, chèvres, moutons) et de les regarder s’amuser dans les jeux d’eau ou dans les activités d’hébertisme. En tout, une quarantaine d’activités sont offertes aux enfants de 2 à 8 ans. Une belle sortie multigénérationnelle. Infos : http://noel.qc.ca/

Apprendre l’espagnol

L’Université de tous âges à Montréal (UTAM) propose aux 50 ans et plus le cours « Parler espagnol pour voyager ». Pendant 10 mardis consécutifs, du 19 septembre au 21 novembre, on peut ainsi se familiariser avec cette langue, puis s’envoler pour découvrir des pays magnifiques. Infos : http://www.dgfc.ulaval.ca/UTAM/

Des sorties de plein air avec Pitou

Ce n’est pas tout le monde qui a un parc à deux pas de chez soi pour promener son fidèle compagnon et, même si on a cette chance, il fait bon varier ses déplacements. Au Québec, il existe 578 sentiers de randonnée où Pitou est le bienvenu. Pour en avoir la liste : Baliseqc.ca. Aussi, la SEPAQ (Société des établissements de plein air du Québec) permet la présence des chiens dans certains secteurs de trois parcs de son réseau : le Parc national de Frontenac, le Parc national de la Jacques-Cartier et le Parc national d’Oka. Infos :www.sepaq.com/

Ce texte a été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

Redécouvrir Montréal avec des yeux de touristes

Et si, cette année, on célébrait le 375e de Montréal en ­redécouvrant sa ville à la ­manière d’un touriste ? À pied, en vélo, en scooter ou en autobus, on accompagne des guides passionnées qui nous racontent son histoire, ses secrets, ses ­particularités et/ou nous invitent à ­déguster des plats typiques.

L’idée de cette chronique est née dans un restaurant du Vieux-­Montréal où des groupes se ­succédaient pour écouter religieusement les origines du pouding chômeur avant de se plonger dans une dégustation ponctuée de mmmm…

Curieuse, j’abordais la serveuse : Qu’est-ce qu’ils ont tous aujourd’hui à vouloir découvrir ce dessert ? C’est une visite gourmande de la ville avec différents arrêts pour goûter des plats reliés à notre histoire, a-t-elle expliqué.

Il n’en fallait pas plus pour que l’envie de découvrir l’offre des visites guidées s’impose. Le résultat s’avère large et varié. En plus des visites gourmandes, on compte des circuits littéraires, des visites de quartiers, le Montréal souterrain, bref de quoi faire osciller notre podomètre autour des 10 000 pas recommandés, et ce, tout en s’amusant, en rencontrant de nouveaux amis et en apprenant l’histoire de cette ville vibrante et multiculturelle

Au terme d’une de ces visites, on ne regarde plus Montréal avec les mêmes yeux et une seule envie nous tenaille : faire l’essai de tous les tours guidés qui sont offerts. Pour vous, voici sept compagnies et leurs ingénieux (ou alléchants) circuits.

MONTREAL FOOD TOUR

À tout Seigneur, tout honneur, commençons par celui qui est à l’origine de cette chronique. C’est en effet Montréal Food Tour qui propose de revisiter 375 ans de nourriture, d’histoire et de culture et qui permet de goûter le pouding chômeur. Un autre tour conduit dans la Petite Italie avec arrêt obligatoire au Marché Jean Talon, etc.

 


GUIDATOURS

Depuis 32 ans déjà, cette compagnie fait découvrir les beautés de Montréal. Si autrefois, les visiteurs désiraient des visites classiques, aujourd’hui, ils cherchent plutôt à vivre des expériences, selon Louise Hébert, la présidente. Aux visites classiques, on a donc ajouté Secret Montréal qui nous plonge dans l’époque révolue du Red Light avec ses bordels et sa corruption. De sombres histoires datent de cette époque. Pour les découvrir, on attend la tombée de la nuit pour suivre les Fantômes du Vieux Montréal.


L’AUTRE MONTRÉAL

Également en poste depuis une trentaine d’années, l’Autre Montréal propose des balades à pied dans différents quartiers de la ville. Conçus à l’origine pour les Montréalais, ces circuits s’adaptent aux visiteurs qui apprécient découvrir l’histoire du jazz, les ruelles de Saint-Henri. Côte-des-Neiges, etc. Aussi, un circuit en autobus : les autochtones et la ville.


KALÉIDOSCOPE

Opérant depuis 20 ans, cette compagnie est celle qui offre la plus grande variété de thèmes, et ce, toute l’année. Les visites se déclinent en Plaisirs Gourmands, découverte de quartiers, d’un groupe ethnique ou d’un thème littéraire comme : Sur les traces de Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy, le Plateau de Michel Tremblay ou même de curiosités (le Montréal ferroviaire, les Églises disparues, etc.)

 


TOURS DE LA TABLE

Depuis déjà 4 ans et demi, Tours de la Table propose des aventures gastronomiques, à pied ou à vélo. Quelle belle façon de découvrir un quartier ethnique par ses spécialités culinaires (tapas du Montréal Ibérique, cuisine de la rue, l’heure du thé, les microbrasseries, le chocolat de la fabrication à la dégustation, etc. Mise en garde : il vaut mieux se présenter l’estomac vide pour ces visites.


GRAY LINE

Les premiers jours dans une ville inconnue, la meilleure façon de prendre ses repères et de choisir ce que l’on veut vraiment voir et dans quel ordre, c’est de monter à bord des autobus à deux étages Hop On Hop Off. Ces autobus existent également à Montréal et ils offrent des circuits avec arrêts multiples, sans oublier un Montréal by night !

 


MUSÉE DU MONTRÉAL JUIF

Pour mieux découvrir le peuple juif, son histoire, sa gastronomie et leur apport dans la ville, plusieurs tours sont proposés : Laisser leur empreinte ; Au-delà du Bagel et ­Rabbins, écrivains et Radicaux.

 

AMARRAGES sans frontières

Depuis plus de 20 ans, Amarrage Sans Frontière offre des  activités à la découverte des différentes communautés culturelles de Montréal (Chinois, Haïtiens, Portugais, Ukrainiens, arabe, etc.) Plus encore, cette fin de semaine (12-13 août à 14 h),  dans le cadre de la  Semaine italienne de Montréal, on propose des circuits historiques permettant de mieux connaître la Petite Italie. En français et en anglais.

NOTE : D’autres excursions permettent de partir à la découverte des Laurentides, de la Route des vins ou de la belle ville de Québec que l’on peut également explorer grâce à de nombreuses visites guidées. Bon été au Québec !

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.