Archives de Catégorie: Uncategorized

42 heures à Perpignan

S’il fait encore un tout petit peu froid à Perpignan, la chaleur ne tardera pas. C’est le moment de prévoir des vacances dans cette magnifique région. Pourquoi pas un long séjour ?

C’est qu’il y a tellement d’endroits magnifiques à y voir. Ne pensons qu’à Banyuls-sur-Mer, Perpignan ou Collioure où l’on voudrait se poser quelques jours.

Voici un texte paru il y a déjà quelques mois, dans le Journal de Montréal et Journal de Québec. Je vous le propose à nouveau aujourd’hui, histoire de, peut-être, influencer votre prochain séjour.

Bien que nous soyons toujours en France, nous voilà en Catalogne… la Catalogne française. Passerelle privilégiée entre l’Espagne et la France, Perpignan possède un charme tout particulier. Difficile de rester insensible à la beauté des monts pyrénéens tout autour, à la Méditerranée tout près, à sa riche histoire qui se décline dans ses monuments et édifices d’un autre âge, à son intense vie culturelle et tout particulièrement à l’accueil chaleureux et amical de ses habitants.

Le Castillet

JOUR 1

On pose ses valises à l’hôtel Windsor Best Western Plus, un 4 étoiles au cœur de Perpignan. Non seulement l’endroit est magnifiquement situé, mais il dispose d’un stationnement intérieur (très apprécié) et il propose des chambres confortables et modernes avec l’internet, mais aussi, comme on le découvrira le lendemain matin, des petits déjeuners absolument fantastiques.

18 h

Pour un premier contact avec la capitale de la Catalogne française, on s’offre une promenade dans les ruelles sinueuses au charme médiéval. Après de nombreux arrêts pour apprécier la beauté des lieux, on arrive finalement devant une magnifique place, plantée d’oliviers. Il s’agit de la place Jaubert-de-Passa où se cache un petit restaurant qui semble des plus attirants.

19 h 30

Comme il pleut, c’est à regret qu’on tourne le dos à la terrasse pour pénétrer à l’intérieur de ce Bouchon catalan. Quelques minutes suffiront pour rendre grâce à la pluie. L’endroit est charmant et, surtout, on peut suivre le ballet du chef, Jean Roure, qui officie avec dextérité dans sa cuisine ouverte. Son organisation est si parfaite qu’il ne semble jamais surmené, bien qu’il soit seul aux fourneaux et malgré les convives qui ne cessent d’arriver. C’est avec le sourire qu’il prépare les tapas absolument savoureuses que nous dégustons. Une adresse à retenir !

JOUR 2

Après l’incroyable petit déjeuner servi au Windsor, on rejoint Stéphanie, une guide passionnée par cette ville qui a connu son âge d’or sous le royaume de Majorque. Ses principaux monuments à l’architecture gothique, dont le palais des rois de Majorque et sa sublime cathédrale, témoignent de cette période. Après un arrêt à l’étonnant et unique cloître funéraire Campo Santo, direction le Castillet (construit en 1368 par les rois d’Aragon), heureusement préservé lors de la destruction des fortifications au 20e siècle.

Le magnifique Campo Santo, un cloître-cimetière édifié au 14e siècle.

La visite se poursuit à place de la Loge, qui réunit l’hôtel de ville et son historique salle des mariages (1318) avec son plafond à caissons étoilés (fin du 16e siècle), la superbe Casa Xanxo, ancienne demeure d’un riche marchand, et la place de la Mairie, où l’on fait connaissance avec La Méditerranée, une œuvre d’Aristide Maillol, un sculpteur natif du pays dont les œuvres sont disséminées un peu partout dans la ville, ses musées, ses places et ses édifices.

Place de la Loge.

À noter que ceux qui ne peuvent pas s’offrir les services d’un guide peuvent utiliser l’application PERPIGNAN 3D. Une fois téléchargée, cette dernière guide les visiteurs (par GPS et géolocalisation) et fournit des contenus diversifiés (commentaires audio, textes, images, jeux, fiches thématiques, vidéo, modélisation 3D et reconstitution en réalité augmentée, etc.).

MIDI

Comme le soleil est au rendez-vous, on s’installe au patio-terrasse du Saint-Jean pour goûter l’exquise cuisine de Yann Auger, ex-trois fourchettes Michelin.

@lisegiguere – Salade froide de gambas et tomates confites au Saint-Jean.

Situé sur le parvis de la cathédrale et de l’ancienne église, actuellement en rénovation, cet endroit nous plonge dans l’histoire sacrée des lieux. Les travaux se déroulant à l’intérieur attisent notre curiosité. Il faudra revenir pour admirer le résultat lorsque l’église et la cathédrale communiqueront.

14 h

Départ pour la Côte Rocheuse (ou Côte Vermeille) en direction de Banyuls-sur-Mer, histoire de pousser la porte de la métairie où Aristide Maillol passait les six mois les plus froids de l’année.

@lisegiguere – Banyuls-sur-Mer, la dernière station balnéaire avant l’Espagne et le lieu de naissance d’Aristide Maillol.

Aujourd’hui transformé en musée, cet endroit retiré en pleine nature, sert également de dernier repos à l’artiste. Dans la cour, son tombeau est surmonté d’un exemplaire de La Méditerranée, une de ses œuvres préférées, mais également l’une des plus célèbres.

@lisegiguere – Le tombeau d’Aristide Maillol surmonté de Méditerranée, son œuvre préférée.

Avec Jean-Marie Berta, un passionné de l’artiste, les visiteurs qui le désirent ont droit à un véritable voyage au cœur de la pensée du sculpteur à travers ses dessins, ses pièces miniatures qui sont en fait des études permettant de conduire à l’œuvre monumentale finale et même à des anecdotes plus personnelles sur sa vie et son œuvre. Un véritable moment de grâce dans un lieu calme, éloigné de l’agitation de la ville. Le Musée Maillol est à  voir absolument.

16 h

Sur le chemin du retour, on roule doucement, le temps de laisser son regard plonger dans les petites criques rocheuses et sauvages de cette Méditerranée si belle. On se dit qu’ici, seule la beauté a sa place. Eh bien non ! Un arrêt au Site de Paulilles prouve qu’à une époque ce lieu abritait (jusqu’en 1870) la fabrique de dynamite Nobel. Quand même incroyable que ce Prix Nobel de la Paix soit celui-là même qui dirigeait une fabrique de dynamite !!!

Fermé en 1984, puis réaménagé en 2005, ce site rend hommage aux travailleurs tout en offrant une palette d’activités allant de la simple randonnée, à la restauration des barques catalanes, en passant par des visites guidées sur différents thèmes. Tournant le dos à ce passé, sans pourtant le renier, cet endroit est devenu l’un des plus beaux joyaux de la côte catalane.

18 h

On prolonge son plaisir par un repas et une nuit au cœur même de cette Côte Vermeille au Grand Hôtel du Golfe, à Argelès-sur-Mer, sur la route de Collioure, que l’on surnomme la Perle du Roussillon. Mais ça, c’est une autre histoire ou… un autre 42 h !

 

 

 

 

Publicités

Séjourner au RiU Negril, la Capitale de la relaxation

NEGRIL, Jamaïque | Endroit idyllique pour des vacances au soleil, Negril est renommé pour sa Seven Miles Beach, ses falaises accidentées et ses couchers de soleil inoubliables. Dans cet ancien paradis hippie, surnommé la capitale de la relaxation, le RIU Negril apparaît comme l’oasis rêvée.

Les bâtiments du Riu Negril suivent le long ruban de la plage de Bloody Bay

C’est vrai que ce luxueux complexe dont les bâtiments, tout blancs, font face à la mer et à la magnifique plage de Bloody Bay est charmant ! Entouré de jardins fleuris et jouissant de l’ombre dispensée par les palmiers, il accueille aussi bien les couples que les petites familles qui se dispersent sur ce vaste site. On s’y croirait presque seuls.

Faux ! La disposition des bâtiments, qui suivent le long ruban de la plage privée, renforce cette illusion. C’est surtout lors des repas et des évènements spéciaux que l’on prend pleinement conscience du nombre d’invités.

Inauguré en 2004 et entièrement rénové en 2015, le Club Riu Negril jouit d’un décor moderne et dispose d’un Riuland Kid Club avec terrain de jeux et programme d’animation pour les 4-12 ans. En toute confiance, les parents peuvent laisser leurs enfants s’amuser dans ce lieu qui leur est réservé. Un ajout important si l’on considère que Negril compte parmi les destinations familiales les plus populaires.

Profiter du site

De nombreux espaces pour profiter du soleil et relaxer

Ici et là, de nombreuses installations invitent à relaxer et à profiter de ses vacances au maximum. Il y a d’abord les trois piscines extérieures (dont une pour enfants, une avec un bain à remous et une avec un bar), mais également les huttes Tiki pour ceux qui préfèrent les endroits ombragés, les cabanas du Spa Renova pour qui aimerait recevoir un soin au son des vagues qui viennent mourir sur le sable, sans oublier les nombreuses activités, aquatiques et terrestres, en tout genre pour satisfaire les accros à l’adrénaline.

Un endroit élégant et charmant

Dans cet environnement doté d’une nature exubérante, on peut s’amuser sur la terre ferme, dans les eaux invitantes de la mer des Caraïbes ou lors d’excursions vers des lieux plus typiques permettant d’escalader des chutes ou de survoler la forêt tropicale en tyrolienne.

En soirée, un peu partout, les plages de Negril se transforment en espaces festifs et bourdonnent d’airs de Reggae confirmant la réputation des Jamaïcains, reconnus pour leur sens de la fête et leur mode de vie décontracté. Quelques minutes à les observer, et voilà qu’on se surprend à se déhancher et à imiter leurs démarches chaloupées.

Des chambres plus lumineuses

Les chambres ont été entièrement rafraîchies et décorées au goût du jour

Après avoir dégusté les spécialités proposées dans les cinq restaurants (italien, asiatique, buffet, steak house, jamaïcain) ou profité du BBQ et festoyé sur la plage, on regagne sa chambre avec le sourire. Comment pourrait-il en être autrement ?

Tous les jours, un buffet international est proposé

Entièrement rafraîchies, ces dernières affichent un look plus moderne. Peintes en blanc et agrémentées de couleurs festives, propres à RIU, elles possèdent un balcon ou une terrasse sur lesquels on peut prolonger la soirée en sirotant le cocktail que l’on s’est préparé grâce au distributeur de spiritueux déposé près du minibar. En trinquant, on reprend l’expression jamaïcaine typique Yah Man ! (No problem)


LE PLUS

  • Les chambres offrent pratiquement toutes la vue sur la plage

LE MOIN

  • Lors de notre séjour, un invité faisait jouer sa musique à tue-tête et personne n’est venu l’avertir. Manque de surveillance ?

A FAIRE TOUT PRÈS

♦ À 3,5 km du parc aquatique Kool Runnings Waterpark et à 11 km du centre-ville de Negril et du Centre commercial Times Square.

♦ Au légendaire Ricks Cafe, ouvert depuis 1974, on prend une bière locale, Red Stripe, tout en admirant les spectaculaires couchers de soleil. Certains braves osent même le plongeon de près de 11 mètres d’une plateforme surplombant les falaises.

Le Rick’s Cafe, un incontournable pour admirer les couchers de soleil

♦ YS Falls, cascade de 7 chutes se déversant les unes dans les autres. Sur l’ancien site d’une ferme de canne à sucre. On peut s’y baigner ou s’offrir la tyrolienne.

♦ Scotchies, un incontournable pour se régaler de porc et de poulet Jerk accompagné de Festivals. Délicieux et typique !

À SAVOIR

♦ RIU Negril est situé à 80 km de l’aéroport de Montego Bay.

♦ On y trouve 420 chambres et suite, 5 restaurants, 6 bars, 3 Piscine(s) dont une pour enfants dotée de glissades d’eau, un sauna, une salle de sport, une terrasse ainsi qu’un spa Renova.

♦ L’établissement propose des sports terrestres et nautiques (gym, workout, ballon de plage, tennis, windsurfing, kayak, catamaran, snorkeling (initiation en piscine).

♦ Coût : Une recherche, effectuée par Sunwing, le 11 juillet 2017, donnait ceci : 1 315 $ Par personne en septembre (2017) et 2745 $ par personne à compter du 3 mars 2018. Ce prix comprend le vol à partir de Montréal, les transferts, l’hébergement pour 7 nuits et les repas. Difficile de donner un prix exact car ce dernier varie selon la saison et l’occupation. Il vaut mieux surveiller de façon régulière. Cet hôtel est vendu par Sunwing (www.sunwing.ca) et offert exclusivement par Vacances Signature (www.signaturevacations.com/fr).

♦ S’y rendre : On peut se rendre en Jamaïque toute l’année : l’île bénéficie en effet d’un climat tropical maritime idyllique (entre 27°C et 30°C) le long des côtes. La haute saison s’étend de la mi-décembre à la mi-avril. La saison des pluies d’étend de mai à nov. Il y fait un peu plus humide et on a droit à de courtes averses, mais ça demeure très agréable.

http://www.journaldemontreal.com/2017/11/25/sejourner-dans-la-capitale-de-la-relaxation

 

http://www.journaldequebec.com/2017/11/25/sejourner-dans-la-capitale-de-la-relaxation

Croisière dans les Caraïbes après le passage d’Irma et de Maria

MIAMI, Floride | Naviguant toute l’année sur les eaux turquoise des Caraïbes, l’Equinox de Celebrity Cruises a dû composer, cet automne, avec les violents ouragans qui ont semé la dévastation sur plusieurs de ses escales.

Le navire Equinox de Celebrity Cruises

Si quelques îles demeurent inaccessibles à ce jour, d’autres n’ont que peu souffert. C’est vers ces dernières que s’est dirigée cette croisière de 11 jours dans les Caraïbes du Sud.

La piscine de l’Equinox

Planifié depuis plusieurs mois déjà, le voyage offrait la double opportunité de vérifier l’état des lieux, mais également de se familiariser avec les mesures mises en place lorsque de tels événements surviennent. De plus, il permettait de connaître les impressions de ceux qui étaient à bord pendant la tourmente, les membres du personnel. Ces derniers nous ont expliqué que les passagers, rassurés par les décisions du capitaine, étaient cependant fascinés de constater la lourdeur du temps lors des escales. Comme si les tempêtes s’étaient nourries de tous les vents, même les plus petites brises.

Durant cette période, tous les navires de croisière présents dans les Caraïbes ont non seulement pu continuer à offrir leurs prestations et à débarquer des passagers dans des escales protégées, mais plusieurs ont également apporté leur aide aux sinistrés. C’est le cas de l’Equinox, comme le raconte la concierge destination, Hilde Sanderman : « Comme, après le passage d’Irma, tous les habitants de Barbuda avaient été évacués vers Antigua, l’équipage et plusieurs passagers ont aidé la Croix-Rouge. Ça s’est finalement avéré une très belle expérience pour tous. »

Plusieurs semaines plus tard, lors de notre escale, l’Equinox continuait à apporter son aide à cette population en débarquant des vivres, des outils, de l’eau. Un beau geste qui a ému de nombreux passagers qui ont d’ailleurs tenu à contribuer par des dons d’argent ou de vêtements.

LES ESCALES

Comme tous les navires naviguant dans ces eaux, l’Equinox de Celebrity Cruises a dû modifier son itinéraire initial, mais a tout de même offert quatre jours en mer et sept escales dans des îles qui n’avaient que peu ou pas souffert des éléments déchaînés.

  1. Nassau

Les magnifiques plages, les bâtiments coloniaux et les nombreuses attractions de la capitale des Bahamas n’étaient pas du programme initial, mais personne ne s’est plaint de visiter l’ancien repaire de Barbe-Noire et de ses pirates.

@lisegiguere – Nassau, l’ancien repaire de Barbe-Noire

  1. St Kitts

@lisegiguere – Le mont Liamuga

  1. Martinique

L’île aux fleurs était pluvieuse lors de notre escale. Belle occasion d’apprendre la tragique histoire de Saint-Pierre, ville entièrement détruite en 1902 par l’éruption soudaine du volcan Montagne Pelée (1397 m) qui a tué 30 000 personnes en quelques minutes. Encore aujourd’hui, ce volcan, toujours en activité, est l’un des plus surveillés au monde.

Crédit : Lise Giguère
Quelques ruines qui rappellent que la ville de Saint-Pierre a été totalement détruite et ses 30 000 habitants tués, par l’éruption de La Montagne Pelée en 1902.

 

  1. Barbade

    Crédit : Lise Giguère
    La partie Nord Est de la Barbade du côté de l’Atlantique

Avec ses plages idylliques (roses ou blanches) du côté Caraïbes et celles plus rocailleuses dont les vagues invitent au surf du côté Atlantique, la Barbade séduit à tout coup. Ici, pas de volcans, mais de nombreuses attractions dont la plus célèbre est sans doute Harrison’s Cave.

Crédit : Lise Giguère
Avec ses stalactites, stalagmites et lacs souterrains, Harrisson’s Cave est l’une des principales attractions de la Barbade

Cette immense grotte calcaire que l’on traverse en tramway électrique nous permet d’admirer des stalactites, des stalagmites, des chutes et des piscines émeraude.

Crédit : Lise Giguère Difficile de ne pas apprécier la grotte Animal’s Flower qui permet de se baigner tout en admirant l’Atlantique

  1. Sainte-Lucie

Il faudrait être totalement blasé pour ne pas succomber aux splendeurs de sa forêt tropicale luxuriante, de ses plages de sable blanc, de ses récifs de corail et de ses mythiques pitons (pics volcaniques), symboles de l’île.

Crédit : Lise Giguère
Les célèbres Pitons, symboles de Sainte-Lucie

Crédit : Lise Giguère
A Sainte-Lucie, Anse Chastenet offre une magnifique crique avec plage, eau turquoise et poisson multicolore

  1. Antigua

Reconnue pour ses ananas, plus petits et beaucoup plus sucrés que ceux que l’on connaît, l’île possède 365 plages (toutes publiques) que l’on dit être les plus paradisiaques des Antilles.

Crédit : Lise Giguère
L’une des 365 plages d’Antigua

Crédit : Lise Giguère
Le Celebrity Equinox débarque des vivres et des outils pour venir en aide à la population de Barbuda qui ont du quitter leur île.

  1. Miami

Port d’embarquement et de débarquement. Des excursions proposent de découvrir les nouveaux quartiers de cette ville effervescente.

 

LE NAVIRE

Construit en 2009, l’Equinox marie l’élégance, le confort et le modernisme. Long de 315 mètres et large de 37 mètres, ce navire possède 19 ponts et peut accueillir 2850 passagers et 1250 membres d’équipage. Il offre de nombreux espaces, dont certains vraiment très agréables,

@lisegiguere – La magnifique bibliothèque du navire Equinox de Celebrity Cruises, malheureusement très bruyante, surtout en soirée.

mais avis aux amateurs de silence, ce dernier s’y fait rare (si l’on excepte un tout petit espace au 16e pont).

La zone spa

Non seulement on y trouve des piscines et une piste de jogging, mais également un hammam, des bains à remous, un sauna et un centre de remise en forme. Son Aqua Spa est particulièrement impressionnant.

En plus du Café Oceanview (buffet) et du restaurant Silhouette, ouverts à tous, quatre restaurants de spécialités exigent un léger supplément.

Les restaurants à bord offrent un décor somptueux.

Bars, disco, clubs et salles de spectacles ont de quoi satisfaire les oiseaux de nuit. Bien qu’appartenant à la Royal Caribbean, les navires de Celebrity ne misent pas sur les immenses glissades, les piscines à surf et autres attractions décoiffantes. On privilégie davantage une ambiance relax et décontractée.

La discothèque Quasar à bord du navire Equinox de Celebrity Cruises.

LA CROISIÈRE EN BREF

Le type de croisière

  • Élégance à prix populaire. Cependant, si on calcule tous les ajouts proposés, on peut avoir une grosse surprise au moment de régler sa note.

Le prix

  • À compter de 1937 $ pour une cabine « Oceanview » ou 2125 $ pour une cabine avec véranda. Ce prix est par personne et il faut ajouter 158 $ pour les taxes et autres frais. Ce prix ne comprend pas les vols ni les transferts. De plus, il faut s’attendre à débourser à bord pour des forfaits boissons (entre 20 $ et 80 $ par personne, par jour), pour les restaurants de spécialités (autour de 50 $ par personne, par restaurant), pour le wifi (entre 24,95 $/h et 300 $ pour un service illimité), les excursions, les photos, etc.

Le plus

  • L’accueil chaleureux, amical, empressé et souriant des employé(e)s qui demeure constant tout au long de la croisière.

Le moins

  • L’incitation constante à la consommation (ça frise le harcèlement) et la difficulté d’obtenir des informations en français.

Bon à savoir

  • Moment de l’année le plus favorable : de décembre à avril. Cela dit, même si la période allant de la mi-août à la fin octobre est la saison des ouragans, de la chaleur et de l’humidité, aucune inquiétude, le navire peut s’éloigner des zones menacées.
  • Info : www.celebritycruises.com

* Notre collaboratrice était l’invitée de Celebrity Cruises.

 

Cet article a d’abord été publié dans le Journal de Montréal ICI et dans le Journal de Québec ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 festivals insolites pour séduire les globe-trotteurs

L’un des grands plaisirs des voyages est de s’imprégner de la culture des pays. Pour ce faire, il faut profiter de toutes les occasions. Les festivals en sont une. Il faut bien avouer cependant que dans certains pays, ces derniers sortent tout à fait de l’ordinaire. Pour vous présenter les nombreux festivals insolites offerts dans le monde, il aurait fallu plusieurs chroniques. Je vous en ai donc sélectionné sept qui auront lieu dans les mois à venir. Ne les manquez surtout pas, si vous planifiez un voyage dans ces pays !

La fête des morts au Mexique

PHOTO AFP – Le jour des morts au Mexique.

Chaque année, les 1 et 2 novembre, c’est El Dia de los Muertos ou La fête des morts ! Pour rendre hommage aux disparus et guider leur âme, on fait la fête, parfois jusqu’à l’ivresse… ce rituel, qui remonterait à quelque 3500 ans, serait issu des croyances des anciens peuples (Mayas, Toltèques, Aztèques) voulant que la vie n’est, en fait, qu’un rêve… Les boulangeries proposent des calaveritas de azúcar, des friandises de sucre candi en forme d’os, de cercueils, de crânes ou de squelettes rieurs sur lesquels on écrit les prénoms de nos morts et que l’on dépose sur les tombes ou les autels installés dans les maisons.

On trouve aussi le el pan de muertos ou le pain des morts (sorte de brioche saupoudrée de sucre au goût de cannelle) qui symbolise la mort et la renaissance. Les familles, vêtues de leurs plus beaux atours se rendent ensuite au cimetière pour pique-niquer au son des mariachis, sur la tombe de leur cher défunt.

Info : www.visitmexico.com

La fête des singes en Thaïlande

 

PHOTO FOTOLIA= La fête des singes en Thaïlande.

Principale attraction touristique de Lopburi (ils ont même envahi un temple), les singes sont vénérés, car ils sont considérés comme les descendants du dieu-singe Hanuman. Une fois l’an, à la fin novembre, ils ont même droit à un grand buffet en leur honneur. Au menu : des gourmandises, dont ils raffolent, leur sont offertes, accompagnées de révérences, dans une ambiance festive.

Infos : http://www.thailande-tourisme.com

Le Mardi Gras des chiens en Louisiane

Au Krewe of Barkus carnaval, les pitous et leurs maîtres se déguisent selon un thème imposé. On y fait même l’élection d’une reine canine. Mais attention, derrière cet événement festif, né en 1994 comme une simple blague, se cache une bonne œuvre. En effet, le Krewe de Barkus est une organisation à but non lucratif qui favorise l’adoption et le sauvetage des animaux sans-abri dans La Nouvelle-Orléans. Début février.

Info : wwww.barkus.org

Festival de sculpture sur glace et neige de Harbin, en Chine

PHOTO FOTOLIA -Festival de sculpture sur glace et de neige de Harbin, en Chine

Chaque hiver, du 5 janvier au 15 février, la ville de Harbin, capitale de la province de Heilongjiang, tient l’un des plus importants (top 4) festivals de sculptures sur glace dans le monde. Ces œuvres d’une grande beauté, représentent des monuments ou des personnages et peuvent atteindre, pour certaines, la hauteur d’un immeuble de trois étages

Info : wwww.icefestivalharbin.com

Le championnat du Monde de pères Noël en Suisse

Le Championnat du monde des pères Noël, ou « ClauWau » se déroulera le 25 novembre à Samnaun, un comté de l’est des Alpes ! Ce Championnat du monde des pères Noël du monde met en compétition les participants sur différentes disciplines : le bobsleigh, l’organisation des cadeaux de Noël, la sculpture sur neige, la décoration des pains d’épices et la descente d’une cheminée.

Info : https://www.myswitzerland.com

Le Mystery week-endde Langley aux États-Unis

Sur l’île de Whidbey aux É.-U., la ville de Langley tiendra son annuel Mystery weekend, les 24 et 25 février. Chaque année, toute la ville participe à un jeu de rôle visant à résoudre un faux meurtre. Le jour J il faut se procurer l’édition spéciale du journal qui détaille les grandes lignes d’un assassinat avec photos des suspects et une carte des lieux du crime.

Toute la ville se met alors en quête de résoudre ce mystère grâce aux indices. De nombreux comédiens viennent brouiller les pistes. Le dimanche à 16 h, l’affaire est résolue en public et des prix sont attribués aux meilleurs détectives.

Info : https:////visitlangley.com

Le festival de la nuit des radis au Mexique

La « Fiesta de Noche los rábanos » est une fête insolite dont l’origine remonterait à 1897.

Elle a lieu chaque année, dans la nuit du 23 au 24 décembre à Oaxaca au Mexique. La foule se rassemble au centre-ville près du Zocalo déjà décoré pour l’occasion. Maraîchers et artisans participent ensuite à une compétition qui consiste à sculpter des radis, sur le thème de Noël. Les œuvres sont ensuite exposées sur la rue piétonne.

Info : http://destioaxaca.com

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

 

 

10 comportements qui énervent les agents de bord

On critique souvent les agents de bord, mais on oublie trop souvent que leur travail n’est pas toujours facile. Si les voyageurs ne se gênent pas pour formuler des plaintes à leur sujet, ils en auraient également long à dire sur la façon d’agir discutable de certains passagers. Le comparateur de vols et de d’hôtels Jetcost a fait une sélection de dix comportements qui non seulement les agacent, mais dérangent les autres et/ou peuvent représenter un danger.

1 – Les moqueries à propos des mesures de sécurité.
Lorsqu’on voyage fréquemment, on connait par cœur les gestes expliquant les mesures de sécurité et montrant les issues de secours, l’emplacement des gilets de sauvetage, etc. Ce n’est pas une raison pour tourner en ridicule cette partie de leur travail.
2 – Monopoliser le compartiment à bagages.
Beaucoup de voyageurs embarquent avec de gros bagages à main pour éviter de payer pour une valise en soute. Ainsi, ils envahissent l’espace destiné à leurs voisins, refusent de glisser leurs sacs sous les sièges, rangent ce dernier loin de leur siège ou exigent que ce soit les agents de bord qui hissent leurs valises.
3 – Encombrer la circulation dans les couloirs.
L’espace est de plus en plus exigu dans les avions et certains passagers empiètent sur l’espace du voisin, monopolisent les accoudoirs, laissent dépasser bras et jambes dans le couloir en gênant le service et non seulement ne s’excusent pas lorsque les agents trébuchent, mais les engueulent. Il faudrait garder en tête qu’ils ne sont en rien responsables de cette réduction d’espace et qu’ils sont les premiers à en souffrir.

4 – Utiliser ses appareils électroniques lorsque c’est interdit.
L’utilisation d’appareils électroniques (portables, tablettes et téléphones) est autorisée pendant certaines phases du vol (en mode silencieux). Cependant, non seulement certains ne respectent pas ces règles, mais laissent leurs enfants s’amuser avec des jeux très bruyants sans écouteur. Et ils osent se mettre en colère lorsque le personnel leur rappelle le règlement.
5 – À l’arrivée, se lever avant la consigne

Après plusieurs heures de vol, nombreux sont ceux qui n’attendent pas le signal du pilote pour se lever. Non seulement ce geste dérange les passagers et l’équipage, mais c’est dangereux de le faire avant l’arrêt complet de l’appareil.

6 – Allumer son mobile trop tôt
Certains passagers ont une telle urgence de prendre leurs messages qu’ils rallument leur appareil dès que l’avion est en approche de la ville. Un capitaine d’avion a révélé à Jetcost qu’il a déjà du demander aux passagers d’éteindre leurs mobiles parce qu’une interférence avait bloqué le train d’atterrissage, l’empêchant de faire pivoter l’appareil au sol avant de le garer.
7 – L’usage abusif de la sonnerie.
Il ne faut pas abuser de la sonnerie permettant d’appeler le personnel de cabine. On s’en sert pour des problèmes techniques ou des demandes précises.

8 –Aller aux toilettes ou se mettre debout lorsque c’est interdit.
Pendant les turbulences et lors du décollage ou de l’atterrissage, les passagers n’ont pas le droit de se mettre debout. Nombreux sont cependant ceux qui passent outre cette interdiction notamment pour aller aux toilettes ou pour chercher ou ranger quelque chose dans leur bagage à main. Ce n’est pas interdit pour rien, c’est dangereux !

9 – Prendre l’avion pour une poubelle.
Les auxiliaires de cabine passent à plusieurs reprises dans les couloirs munis de sacs poubelles. Cela n’empêche pas certains voyageurs de mettre leurs emballages de chocolat, sachets de chips ou de coller leur vieux chewing-gum aux magazines dans les pochettes des sièges ou de les jeter par terre. En raison des temps de battements de plus en plus court entre deux vols, ce surcroit de travail pour nettoyer l’appareil peut parfois être la cause de retards.

10 – Essayer des aventures insolites. 
Certains passagers ont le fantasme de faire l’amour à bord d’un avion et de se retrouver au sein du Mile High Club qui regroupe ces derniers. En général, si c’est fait avec discrétion (pas facile), les auxiliaires de cabine n’interviennent pas, sauf si la situation tourne au scandale ou s’ils essaient d’obtenir leur complicité ou … leur participation.

Source : Jetcost : www.ca.jetcost.com/fr

Ce texte (handicapé de trois situations énervantes)  a été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

 

9 beautés de la Costa Del Sol

Partie la plus ensoleillée du littoral espagnol, la Costa del Sol attire des milliers de visiteurs chaque année. Si ces anciens villages de pêcheurs ont perdu de leur charme d’origine en multipliant les attractions touristiques, ils ont préservé la beauté de leurs plages de sable fin et les trésors architecturaux de leurs vieux quartiers.

1. Malaga

Malaga

Ville portuaire et lieu de naissance de Picasso, qui y a vécu jusqu’à l’âge de 14 ans, la ville de Malaga offre des plages urbaines facilement accessibles et certaines plus éloignées, mais situées près de quartiers de pêcheurs traditionnels. Cœur culturel de la Costa del Sol, cette ville est une étape incontournable pour ses monuments historiques comme l’Alcazaba, la cathédrale, le château de Gibralfaro (14e siècle) ou le palais des comtes de Buenavista (1520) dans lequel se trouve le musée Picasso, sans oublier les remparts de la casbah qui dominent la ville.

2. Ronda

On dit de Ronda qu’il est le plus beau des villages andalous sur la Costa del Sol. Situé à 45 km de la côte, il est séparé par une gorge de 170 mètres de profondeur, enjambée par le véritable chef-d’œuvre qu’est le Pont-Neuf. L’ensemble est tellement romantique, qu’il avait inspiré cette phrase à Ernest Hemingway : « Aussi loin que porte le regard, cette ville n’est qu’un décor de théâtre romantique. »

3. Torremolinos

Berceau du tourisme de la Costa del Sol, cet ancien village côtier est aujourd’hui la plus grande et la plus célèbre station balnéaire d’Espagne. Non seulement dispose-t-elle de longues plages de sable volcanique, mais elle est certainement le meilleur endroit où poser ses valises pour ensuite partir à la découverte d’autres endroits.

4. Benalmádena

Station balnéaire très touristique, Benalmádena possède de nombreux parcs et autres infrastructures (terrains de golf, casino, port de plaisance). Un téléphérique monte au sommet du mont Calamorro et permet d’admirer toute la côte et les paysages méditerranéens environnants. Il faut absolument faire une promenade dans le parc Paloma – où l’on croise des canards, des poules et des paons – et se rendre à Benalmádena Pueblo, son village pittoresque aux ruelles étroites et aux charmantes petites places.

5. Marbella

Marbella

Destination parmi les plus populaires d’Espagne, Marbella est sans aucun doute la station balnéaire la plus renommée de la Costa del Sol. Depuis le milieu du 20e siècle, ses plages, son climat, sa végétation, son ambiance festive et ses services exceptionnels attirent la jet set internationale. On n’a qu’à voir le luxe des yachts amarrés dans son port de plaisance. Bien qu’elle dispose de 23 plages, le long de ses 27 km de côte, la très chic Marbella a su préserver son authenticité. Dans les ruelles fleuries de son quartier historique, des bâtiments aux toits rouges et aux murs blanchis à la chaux côtoient une forteresse arabe du 9e siècle. Derrière ses remparts se cachent les thermes de Guadalmina et une fontaine de style Renaissance.

6. Nerja

Les grottes de Nerja

Construite sur une falaise qui domine la mer, Nerja est célèbre pour ses petites plages entourées de rochers, mais davantage pour ses spectaculaires grottes et son Balcon de l’Europe, un belvédère créé au-dessus d’une falaise. Il offre une vue sur la Méditerranée et même sur les côtes du Maroc. C’est, sans aucun doute, la partie la plus authentique de la Costa del Sol.

7. Fuengirola

Fuengirola

À Fuengirola, l’Histoire joue les séductrices. Il y a d’abord les thermes de Torreblanca, qui rappellent que même les Romains ont habité la Costa del Sol. Il y a également le château de Sohail, une forteresse du 9e siècle, théâtre de nombreux festivals, chaque année, ce qui a contribué à rendre célèbre son ambiance nocturne.

Comptant parmi les plus belles destinations de la Costa del Sol, cet ancien petit village de pêcheurs est désormais une station balnéaire recherchée pour la beauté de ses plages (8 km) et son atmosphère festive, faisant une large place au folklore andalou.

8. Mijas

Situé à 428 m d’altitude, Mijas a conservé son aspect traditionnel avec ses maisons blanches aux gouttières en terre cuite, ses petites ruelles pavées ou dallées, ses escaliers bordés de céramique, ses patios fleuris et ses jolies places agrémentées de fontaines. Sa station balnéaire et ses 12 km de plages se trouvent à plusieurs kilomètres du village historique.

9. casares

Casares

Situé à une quinzaine de kilomètres de la côte, Casarès n’en demeure pas moins l’un des plus spectaculaires arrêts de la Costa del Sol. Posé sur un piton rocheux, ce village blanc andalou typique, qui semble dégringoler dans la vallée, séduit non seulement par ses ruelles pavées, ses escaliers en pierre et les ruines du château du 12e siècle qu’on y trouve, mais également par les paysages de la route qui y mène. Avant d’arriver, il faut faire une halte au belvédère qui permet de l’observer de loin.

 

Ce texte est paru sur le site de Canoe.ca ICI, dans le cahier Weekend du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

Voyager par les papilles à Montréal et Québec.

Même si le portefeuille ne permet pas de partir au loin chaque année, ce n’est pas une raison pour ne pas voyager. En effet, différentes possibilités sont offertes pour découvrir de nouveaux horizons, et ce, sans avoir à prendre l’avion. Voici quelques suggestions :

LA MARTINIQUE GOURMANDE

La 10e édition du festival de la Martinique gourmande se termine aujourd’hui. Pour cet événement culinaire, lancé à l’initiative du Comité martiniquais du tourisme afin de faire découvrir les curiosités gastronomiques martiniquaises et de promouvoir la destination, une quarantaine de restaurants de Montréal et de Québec ajouteront des mets ou des cocktails martiniquais à leur menu.

JOUER LES VIGNERONS

Les 30 septembre, 1er, 7, 8, 14 et 15 octobre, on s’offre l’expérience unique (et gratuite) d’être vendangeur d’un jour au Vignoble Rivière du Chêne de Saint-Eustache. La journée comprend la visite guidée du vignoble, une formation sur la cueillette des raisins, un repas, une récolte et une dégustation de vins. Réservation obligatoire. Pour ceux qui ne désirent pas vendanger, mais qui aimeraient bien assister à ce spectacle, des visites guidées ont lieu les fins de semaine (à 11 h, 13 h, 14 h 30 et 16 h). Également, possibilité de brunch le dimanche et de Foodies tapas les jeudis sur la terrasse. Informations : 450 491-3997 

DÉCOUVRIR LES SPIRITUEUX

Le Domaine Lafrance, le tout premier producteur de spiritueux québécois ayant la possibilité de vendre ses produits à la propriété, ouvre sa distillerie au public pour des visites guidées. Ces dernières, animées par Éric Lafrance et son équipe, permettront de tout savoir sur la production du gin Dandy (eau de vie de pommes, poires, raisin) élaboré avec les fruits du Domaine Lafrance. Aussi, dégustation. Les samedis et dimanche, entre 11 h et 15 h, jusqu’à l’Action de grâce.

VENDANGES ET AUTOCUEILLETTE

Pour sa deuxième édition de Vendanges et autocueillette en Chaudière-Appalaches, une trentaine d’entreprises accueilleront les visiteurs dans les régions des Appalaches, de la Beauce, de Bellechasse, de Lotbinière et de Montmagny pour l’autocueillette de bleuets, framboises, courges, citrouilles, pommes, poires et raisin. Cette année, c’est par l’intermédiaire des médias sociaux, notamment par la page Facebook Vendanges & autocueillette en Chaudière-Appalaches, que l’on peut avoir accès à la mise à jour des différentes activités.

GOÛTER LA CULTURE LOCALE

Les 23 et 24 septembre, Omnivore Montréal invite les gourmets à participer à une classe de maître de deux jours sur la culture culinaire locale à la Société des arts technologiques de Montréal. De jeunes chefs d’ici discuteront des produits locaux et offriront des démonstrations culinaires gratuites.

MANGER DANS LA RUE

Le 6 octobre, pour une dernière fois, les camions de La cuisine de rues de Montréal se rassembleront au Stade olympique de Montréal, sur l’Esplanade Financière Sun Life, comme ils l’ont fait tous les premiers vendredis du mois pendant tout l’été.

LA SEMAINE DES RESTAURANTS

Mieux connue sous le nom de MTLàTable, la Semaine des restaurants aura lieu du 2 au 16 novembre prochain. Pour l’occasion, 175 restaurants de Montréal serviront des menus Table d’hôte à prix fixe. Une belle occasion d’apprécier la variété de la gastronomie montréalaise.

DU CINÉMA, ON EN MANGE

Les 3-4-5 novembre prochain se tiendra le tout premier Festival cinéma & bouffe au Québec. L’événement aura lieu à Baie-Saint-Paul en collaboration avec l’Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix et la Maison Mère. Au programme : trois jours de dégustations, découvertes, échanges, ateliers de cuisine et des repas inspirés des films à l’affiche. Informations : www.legermainhotels.com/fr/charlevoix/

VOYAGER EN TOUT CONFORT

Dans le premier de la série des cinés-conférences des Grands Explorateurs, place au globe-trotter Maximilien Dauber, qui expliquera les gestes millénaires de la cérémonie du thé au Japon. En plus de cette destination mystérieuse, les autres pays visités au cours de l’année, seront Compostelle, Afrique du Sud, Texas, Cuba, Laos, Côte Est américaine et Croatie.

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec Ici