Archives de Tag: aéroport

Trucs et astuces pour faciliter son arrivée en France

Chaque année, des milliers de Québécois prennent la direction de la France. En fait, le Hub (plateforme de correspondance) d’Air France, connu pour être le plus puissant d’Europe, accueille 40 millions de passagers par année. De ce nombre, 50 % (deux passagers sur trois au départ de Montréal) sont en transit vers l’une des 320 des­tinations dans 114 pays qu’exploite le groupe Air France-KLM.

Travaillant en étroite collaboration avec cette compagnie, l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle offre quelques nouveautés bonifiant ainsi l’expérience des voyageurs:

1. Wi-Fi gratuit dans tout l’aéroport CDG.

2. Un nouvel espace, l’Instant Paris­­­, est proposé à tous les passagers, quelle que soit la classe. Situé au terminal 2E, ce magnifique endroit de détente s’inspire d’un loft parisien. C’est un si bel endroit qu’on a presque envie que notre avion soit retardé de quelques heures…

Un salon bibliothèque est mis à la disposition des passagers

3. Un YotelAir vient d’ouvrir ses portes dans la zone internationale du Terminal 2E du hall L, au cœur même de l’Instant Paris. Entre deux vols, de jolies chambres avec douche peuvent être réservées pour une ou quelques heures, et même pour la nuit.

4 chambres peuvent accueillir des personnes en fauteuil roulant

Une chambre régulière

4. Il est désormais possible de s’enregistrer et de déposer ses bagages la veille du départ (entre 16h30 et 20h30) (Terminal 2F, zone d’enregistrement 3). On peut ensuite profiter des restaurants et boutiques, passer les douanes et dormir quelques heures au YotelAir ou même choisir d’y passer la nuit.

5. À CDG, on mise beaucoup sur les innovations numériques avec 247 bornes en libre-service pour imprimer sa carte d’embarquement ou ses ­étiquettes de bagages; 58 dépose-bagages automatiques; 56 portes d’embarquement où ce sont des bornes qui vérifient les billets­­­, ce qui permet d’embarquer 178 passagers en 12 minutes, et enfin, 2500 tablettes permettant aux employés de répondre de façon plus efficace aux questions des passagers.

6. Le nombre de bornes automatisées Para­fe destinées aux Européens augmentera bientôt à 250, ce qui devrait facil­iter le passa­ge à la douane et rédui­re le temps d’attente.

7. Le Bus-Direct permet de se déplacer entre Paris-Orly et Paris-CDG, en ligne directe ou en effectuant sept arrêts dans Paris, ce qui permet, en même temps, de faire un petit tour de ville. Lebusdirect.com

8. Située au cœur du Hub, la gare Aéroport Paris-Charles-de-Gaulle est desservie par le TGV, le Thalys vers Bruxelles sans oublier le RER (Réseau Express Régio­nal).

9. On trouve six hôtels situés directement sur le site de l’aéroport (Ibis, Ibis Style, Pullman, CitizenM, Novotel et Hyatt) et plusieurs en périphérie qui sont reliés par des navettes.

Infos: www.airfrance.ca (Air France) et cdgfacile.com (aéroport Paris-Charles-de-Gaulle)

 

À SAVOIR

Adhérent à Atout France, l’agence pour le développement touristique de la France, le French Number est une plateforme téléphonique au numéro unique qui met en contact les gens du monde entier avec des Français capables de les renseigner! Ces répondants, véritables ambassadeurs de leurs pays, correspondent aux critères de sélection suivants:

  • Avoir plus de 18 ans
  • S’exprimer correctement en anglais­­­ et en français
  • Bien connaître son coin de pays
  • Avoir des centres d’intérêts ­spécifiques est un plus (œnologie, plein air, etc.)
  • Ils s’inscrivent volontairement et sont bénévoles. Le numéro: +33 1 76-49-84-98.

QUOI DE NEUF EN FRANCE CET ÉTÉ

  • 25e anniversaire de Disneyland Paris.
  • Expositions consacrées à Pissarro et à Rodin (au musée Marmottan et au Grand Palais, à Paris).
  • Marseille sera la capitale ­européenne du sport en 2017, alors que Troyes sera une ville-étape du célèbre Tour de France.
  • 500e anniversaire du Havre.
  • Nouveau musée Yves Saint Laurent (à Paris).
  • Musée de la mer et de la marine de Bordeaux.
  • Cité de la gastronomie à Lyon, qui s’ajoute aux ouvertures récentes de la Cité du vin et de Lascaux 4, qui ont marqué le dernier semestre de 2016.
  • Réouverture de l’Hôtel Crillon et du Hyatt Regency Paris Étoile (à Paris), du Four Seasons et du ­Domaine du Mont d’Arbois à ­Megève (à l’automne) et du ­Terminal Neige Refuge – ­Montenvers à Chamonix (en juin).
  • Arrivée de deux nouvelles lignes de TGV (Paris-Bordeaux et ­Paris-Rennes).
 Ce texte a été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

 

8 Trucs pour les voyages du temps des fêtes

Pendant la période  des fêtes, les aéroports et de nombreux éléments extérieurs peuvent perturber nos projets : tempête de neige ; retard ou annulation du vol, sans oublier tous ces cadeaux qu’il faut transporter. Tous ces détails augmentent le niveau de stress. Voici quelques trucs.

Photo: Fotofolia (tirée du Journal de Montréal et Journal de Québec)

Photo: Fotofolia (tirée du Journal de Montréal et Journal de Québec)

1 – On s’assure que la compagnie d’aviation a notre courriel et notre numéro de téléphone afin d’être informé de tout retard ou annulation.

2 – Si notre départ est le matin très tôt, il peut s’avérer très avantageux de loger près de l’aéroport. Il existe d’excellents hôtels installés à peu de distance. L’essai récent du Holiday Inn Express & suites (1,8 km de l’aéroport PET) a permis de constater l’excellent rapport qualité/prix, la propreté des lieux et l’accueil chaleureux. Le wifi et les petits déjeuners sont inclus sauf si l’on doit quitter avant 06 h (heure d’ouverture du bar à déjeuner) ce qui est malheureusement souvent le cas pour les vols pour le Sud. Malgré ce détail, choisir cette option permet d’arriver la veille, d’éviter le stress de se retrouver au cœur d’un trafic intense causé par une tempête de neige, de stationner son automobile à un prix vraiment moindre que l’aéroport (6,95$) et de bénéficier du service d’une navette gratuite qui nous dépose à l’embarquement et qui revient nous chercher au retour. De plus comme cet hôtel est membre du groupe IHG (Intercontinental, Crowne Plaza, Holiday Inn, Indigo, etc.) on peut payer avec ses points fidélités en devenant membre du IHG Rewards ClubMC. Info : https://www.ihg.com/holidayinnexpress/hotels/us/en/reservation

3 – Si l’on préfère stationner à l’aéroport, on peut réserver en ligne et ainsi économiser jusqu’à 25 % du prix à la barrière (7 jours ou plus) ! Offre spéciale 2 pour un (deux semaines pour le prix d’une) à l’AeroParc pour les membres CAA, jusqu’au 15 janvier.

4- On n’oublie pas de télécharger l’application YULi (www.admtl.com/fr/application-mobile) qui permet de réserver son stationnement en ligne, de se repérer facilement dans l’aérogare, de connaître le temps de marche et le temps d’attente aux points de contrôle, d’obtenir des offres exclusives des restaurants et des boutiques et de recevoir des informations (en temps réel) sur son vol.

5 – Pour économiser du temps, on réserve son passage prioritaire à la sécurité (pour tous les départs sauf à destination des Etats-Unis. 24h avant l’heure de son vol, il suffit de réserver en ligne (maximum 5 personnes) et de confirmer son inscription en répondant à un message SMS. Bien entendu, il faut se présenter à l’heure prévue dans la ligne Secur Express. (www.admtl.com/fr/vols/secure_express)

6 -Afin de faciliter l’inspection au contrôle pré-embarquement, ADM suggère de placer ses cadeaux emballés dans ses bagages enregistrés (en soute). Si ce n’est pas possible et qu’on les transporte avec soi en cabine, ils ne doivent pas être emballés. Pour plus d’information sur les objets permis en cabine, on consulte le site www.catsa-acsta.gc.ca.

7- Perdre ses bagages alors qu’ils sont remplis de cadeaux pour nos proches serait une catastrophe. On s’assure de placer, sur ses valises, une étiquette (et même deux) contenant tous les renseignements sur l’endroit où l’on se rend. De plus, à l’intérieur de ces dernières, on glisse une grande feuille avec nos noms, adresses et téléphones bien visible. Enfin, protection supplémentaire, à l’aide de son tel cellulaire, on photographie ses valises ainsi que les petits coupons pour les réclamer. Ainsi, en cas de perte, on retrouvera facilement ces informations permettant de les retracer.

8 – S’il nous manque quelques cadeaux d’hôtesses, les achats en vol dans le catalogue de la boutique hors taxe peuvent être une bonne solution. On y trouve tout un tas de suggestions originales pour ceux qui possèdent déjà tout.

NOTE: Le manque d’espace ou les choix éditoriaux modifient parfois les textes. Cette semaine, le Journal de Montréal et le Journal de Québec ont publié ma chronique sous le titre 6 trucs pour voyager pendant la période des fêtes, amputant mon texte de deux trucs.

On peut lire celui publié dans le Journal de Montréal ICI et Journal de Québec

Maximiser son passage à l’aéroport

Vous n’avez pas mis les pieds à l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal depuis un certain temps ? Préparez-vous à un choc. C’est désormais un réel plaisir d’y attendre son prochain vol.

Capture d’écran 2016-05-29 à 02.28.52

Les 350 M$ consacrés à l’agrandissement et aux améliorations afin d’accroître la capacité du secteur international, d’agrandir le secteur domestique et d’ajouter une nouvelle aire commerciale afin de bonifier l’expérience-client ont donné lieu à un aménagement lumineux et franchement très agréable. Dans les aires ouvertes sont intégrées des éléments artistiques et culturels dont des murales de grandes dimensions créées par des artistes d’ici, des vitrines dédiées aux grands musées montréalais ainsi qu’une aire de jeux fantaisiste.

Capture d’écran 2016-05-29 à 02.29.03Élément devenu essentiel à tout voyageur, le WIFI est disponible gratuitement et quelque 1000 fauteuils ont été dotés de prises électriques ou USB. De nombreuses boutiques ont ouvert leur porte tandis que des restaurants bien connus, comme Auberge St-Gabriel, Burger Queue de Cheval, bar à vin Le Grand Comptoir, resto-bar Avenue des Canadiens ainsi que Montreal Bagel & Deli, proposent des menus variés. On y trouve même un Food Truck Montréal Cuisine de rue !

Capture d’écran 2016-05-29 à 02.28.18Bref, Aéroport de Montréal qui célèbre cette année son 75e anniversaire, a réussi son pari. À l’arrivée et au départ, on y trouve un lieu fonctionnel et vibrant qui offre une image fort positive de Montréal !

BOX

Saviez-vous ?

Voici quelques petits trucs, susceptibles de vous simplifier la vie, lors de votre passage à l’aéroport Montréal-Trudeau ? Ces derniers sont accessibles facilement sur le site www.admtl.com.

1 – Possibilité de réserver un passage prioritaire à la sécurité pour tous les départs sauf à destination des Etats-Unis et ce 24h avant l’heure de son vol. Il suffit de réserver en ligne (maximum 5 personnes) et de confirmer son inscription en répondant à un message SMS. Bien entendu, il faut se présenter à l’heure prévue dans la ligne Secur Express.

2 – Réserver son stationnement en ligne permet d’économiser jusqu’à 35 % du prix à la barrière (7 jours ou plus) !

3 – Sur réservation en ligne, les membres CAA peuvent obtenir un rabais de 10 % sur le prix régulier de tous les stationnements. Aussi, rabais de 12 $ si l’on réserve avec Air Transat, Nolitours et Vacances Transat, en inscrivant son code promotionnel.

4 – Le Marriott Terminal Aéroport de Montréal offre le forfait Stationnez ici qui comprend une nuit d’hébergement dans une chambre de luxe et le stationnement intérieur gratuit (8 jours ou 15 jours). À partir de 249,00 $. http://www.marriott.fr/hotels/travel/yulma-montreal-airport-marriott-in-terminal-hotel/

5 – Télécharger l’application YUL permet de trouver son chemin facilement dans l’aérogare, de connaître le temps de marche et le temps d’attente au point de contrôle, de repérer facilement et d’obtenir des offres exclusives des restaurants et des boutiques, de recevoir des informations (en temps réel) sur son vol et de réserver son stationnement en ligne.

BOX

Truc

  • Au moment de passer la sécurité, ne jetez pas votre bouteille d’eau vide. Une fois cette étape franchie, rendez-vous près des toilettes où des fontaines d’eau ont été spécialement adaptées pour remplir rapidement, et très facilement, votre bouteille.
  • Si votre vol ne comprend pas le repas, vous pouvez acheter ce dernier dans un restaurant de l’aéroport et l’apporter dans l’avion. Il est également possible de vous confectionner des sandwichs à la maison et de les apporter. Eh oui, ils passeront la sécurité. Oubliez cependant les liquides, yogourt, etc.

Bilan de mon année 2014

Le 31 décembre, c’est l’heure des bilans. Même si j’ai été très sage côté blogue cette année, je n’en ai pas moins beaucoup travaillé et… voyagé. Voyons un peu.

Janvier – Cuba

Du 10 au 17 janvier, j’expérimentais la toute nouvelle Cuba Cruise, une croisière autour de l’île de Cuba à bord du Louis Cristal de la compagnie Louis Cruise, devenue depuis novembre Celestyal Cruise. Même si les Cayos de Cuba nous font rêver, il y a aussi de très jolies villes, chargées d’histoire comme Santiago de Cuba, Holguin,Cienfuegos, Trinidad, l’île de Punta Frances, la Havane et, si l’on choisit un départ en Jamaique, Montego Bay , en tout six ports différents que cette croisière nous permet de découvrir.

@lisegiguere - Cette croisière permet, entre autres, une visite de Holguin

@lisegiguere – Cette croisière permet, entre autres, une visite de Holguin

Pour lire le compte rendu paru dans le Journal de Montréal, de Québec ou sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

À lire également bientôt dans le Journal de Montréal, 42h à la Havane.

Du 29 janvier au 7 février : La Tunisie

Ça faisait un certain temps que je n’étais pas allée en Tunisie. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis embarquée pour ce voyage qui avait pour but premier de nous vanter les mérites des soins médicaux dans ce pays. N’étant pas médecin et n’ayant aucune compétence en ce domaine, difficile pour moi de suggérer d’aller se faire soigner au loin, surtout que le système de santé du Québec, malgré ses failles, est tout de même excellent.

@lisegiguere - les murailles de Mahdia possédaient deux portes permettant de pénétrer à l’intérieur de la ville. Celle-ci donnait sur la Mediterranée.

@lisegiguere – les murailles de Mahdia possédaient deux portes permettant de pénétrer à l’intérieur de la ville. Celle-ci donnait sur la Mediterranée.

J’ai donc préféré lancer un appel à la prudence à tous ceux qui comme moi ne peuvent juger des soins dans un autre pays. Lire ICI

Parler un peu de la Nouvelle Tunisie, après la Révolution du Jasmin. ICI

Je me suis donc concentré sur la découverte d’une magnifique petite ville Mahdia (Lire ICI)

J’ai également écrit sur un de ses tout inclus, le magnifique Mahdia Palace  Thalasso ou j’ai logé.  À lire en 2015.

Mars et avril

C’est rare, mais j’ai pris un peu de temps pour relaxer, me remettre en forme et surtout écrire mes textes. Il le fallait car le reste de l’année était plutôt chargé.

Mai

Du 5 au 10 mai – Cancun – Mexique

Chaque année, le Mexique organise son Tianguis Turistico tandis que Cuba propose un FITCUBA. Il s’agit d’événements réunissant des professionnels du voyage auxquels ils présentent leurs nouveautés. Cette année, les deux activités se déroulaient en même temps. Dommage. Mon choix s’est donc porté sur le Tianguis qui avait lieu à Cancun. Une belle occasion de redécouvrir cet endroit chéri des Québécois pour son soleil et sa plage magnifique. J’ai aussi eu l’immense privilège de voir les préparatifs du tout nouveau spectacle du cirque du Soleil Joya qui a fait ses débuts le mois dernier.

@lisegiguere - Cancun

@lisegiguere – Cancun

Compte rendu du Tianguis – ICI

Texte sur Joya, le nouveau spectacle du cirque du Soleil. ICI

Texte sur Fiesta Americana Grand Coral Beach and Resort, le magnifique hôtel ou j’ai logé. À lire ICI

Du 12 au 16 mai – Panama

À peine le temps de défaire la valise et de la refaire avant de repartir au Panama pour l’ouverture d’un tout nouveau tout inclus Riu PLaya Blanca, situé sur la côte ouest de Panama, dans la province de Coclé, Riu Playa Blanca est vendu en exclusivité par Vacances Signature qui offre des vols directs Montréal-Playa Blanca  ; Québec-Playa Blanca et Bagotville-Playa Blanca (à partir du 6 février 2015).

@lisegiguere - Panama City

@lisegiguere – Panama City

Lire ICI

Ce voyage était d’autant plus intéressant qu’il a permis une visite du Canal de Panama, une merveille d’ingénierie qui célébrait cette année son 100e anniversaire.

DSC03468

Ça a également été l’occasion de publier un petit texte sur Copa Airlines qui a établi une  liaison sans escale (quatre vols par semaine) Montréal-Panama tout au long de l’année.

Il faut dire que la situation stratégique de cet aéroport en fait une plaque tournante des Amériques et un pôle de départ pour l’ensemble des destinations (Colombie, le Pérou, le Chili, le Venezuela, le Costa Rica, l’Équateur ou le Brésil.) À lire . ICI

Du 18 mai au 4 juin – L’Aquitaine

Décidément, par chance que mars et avril m’avait permis de rattraper mon retard parce que ce mois-ci a été pour le moins occupé. Cette fois-ci encore, à peine ai-je défait mes valises que je repartais pour l’Europe. Direction : l’Aquitaine pour une croisière sur un bateau habitable d’Aquitaine navigation. Heureusement que l’on nous avait fourni un capitaine car je crois bien que je serais encore sur la Baïse, cette jolie rivière que l’on parcourt en faisant de magnifiques arrêts dans des villages parfois étonnants.

@lisegiguere - Bateau-habitable naviguant sur la Baïse

@lisegiguere – Bateau-habitable naviguant sur la Baïse

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

Au cours de ces arrêts, j’ai eu l’immense plaisir de découvrir Moncrabeau la Capitale des menteurs. J’ai adoré cette visite,

@lisegiguere -La Traverse des éléphants rose de Moncrabeau

@lisegiguere -La Traverse des éléphants rose de Moncrabeau

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Après cette expérience qui m’a prouvé que je ne serais jamais navigatrice, j’ai passé quelques jours dans la magnifique ville de Bordeaux de laquelle je suis tombée amoureuse

@lisegiguere - Un carousel dans le Vieux Bordeaux

@lisegiguere – Un carousel dans le Vieux Bordeaux

et dont un texte (commandé d’urgence) tarde à paraître. Dès qu’il sera en ligne, je vous mettrai le lien ICI

Après ces quelques jours à parcourir cette ville chargée d’histoire, je suis montée à bord du Cyrano de Bergerac de CroisiEurope pour une croisière sur la Gironde, le plus grand  estuaire d’Europe. Une croisière toute en douceur qui permet des arrêts dans des villes médiévales comme St-Émilion et où bien sûr, les plus grands vignobles sont à l’honneur (Château Margot, Rotschild, etc).

@lisegiguere - Chateau Margaux où l'on produit les vins que l'on dit les meilleurs au monde

@lisegiguere – Chateau Margaux où l’on produit les vins que l’on dit les meilleurs au monde

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

Histoire de rentabiliser encore davantage ce déplacement, je suis ensuite partie à la découverte de 4 établissements Relais & Châteaux possédant leur propre vignoble. J’en ai même découvert un qui a le second plus petit vignoble de la région. Savez-vous où est le premier ? À l’aéroport. Eh oui, à Bordeaux, même l’aéroport a son vignoble, mais ne vous en faites pas, on ne fait pas de vin avec ses raisins.

@lisegiguere- Le Château de Mirambeau , dans le Sud de la Charente-Maritime, à la croisée des vignobles de Bordeaux et de Cognac,

@lisegiguere– Le Château de Mirambeau , dans le Sud de la Charente-Maritime, à la croisée des vignobles de Bordeaux et de Cognac,

Un texte sur l’un de ces Relais & Châteaux est déjà paru dans le magazine Prestige auquel je collabore parfois. Voici le lien ICI.

Un second texte devrait paraître ce printemps dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca.

Juin

Du 8 au 20 juin – Croisière en Méditerranée

Encore une fois, le temps est très court à la maison et il faut l’employer à écrire tous ses textes, mais comment refuser une invitation de Silversea Cruises ? Au départ de Rome, nous avons navigué jusqu’en Turquie, à bord du Silver Spirit,  en passant par l’Italie et la Grèce, bien sûr. Une croisière mémorable, à l’image de cette compagnie qui ne cesse de me ravir.

@lisegiguere - Cette croisière m'a de nouveau permis d'être époustouflée par la beauté de la côte Amalfitaine

@lisegiguere – Cette croisière m’a de nouveau permis d’être époustouflée par la beauté de la côte Amalfitaine

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

J’ai également profité de mon passage à Rome pour écrire un 42h à Rome. Il sera publié plus tard cette année, je vous en informerai ICI.

@lisegiguere - Un classique : le magnifique Colisée de Rome

@lisegiguere – Un classique : le magnifique Colisée de Rome

Juillet

Du 2 au 5 juillet – Croisière sur rail avec l’Ocean de Via Rail

Cette fois-ci le départ se faisait de la gare ferroviaire de Montréal pour participer au centenaire de la liaison Via Rail entre Montréal et Halifax. Il faut aimer la proximité car les cabines sont petites, mais elles contiennent tout ce dont on a besoin et surtout le paysage en vaut la chandelle.

@lisegiguere - à bord de la voiture panoramique, on admire les beautés du Québec et des Maritimes

@lisegiguere – à bord de la voiture panoramique, on admire les beautés du Québec et des Maritimes

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

J’y ai également appris une nouvelle qui promet de changer les voyages à bord du Canadien, entre Vancouver-Toronto. ICI

Puisque nous faisions arrêt à Halifax, j’en ai profité pour y demeurer quelques jours afin de rédiger un 42h à Halifax que vous pouvez lire ICI

@lisegiguere - Queen's Landing à Halifax

@lisegiguere – Queen’s Landing à Halifax

Du 7 au 9 Juillet – Croisière sur le Saint-Laurent

Il n’existait pas encore (il y en aura en 2015) de véritable croisière sur le Saint-Laurent comme sur presque tous les grands fleuves du monde. Cependant, Croisières AML propose une alternative : une croisière de deux jours sur l’eau avec des arrêts au Château Frontenac et au Manoir Richelieu dans Charlevoix et retour en autobus.

@lisegiguere - La croisière sur le Saint-Laurent permet d'apercevoir les magnifiques Chutes Montmorency, plus haute que les chutes du Niagara.

@lisegiguere – La croisière sur le Saint-Laurent permet d’apercevoir les magnifiques Chutes Montmorency, plus haute que les chutes du Niagara.

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Du 16 au 26 juillet – Croisière en Grèce

L’invitation pour cette croisière m’était parvenue alors même que j’étais à Santorini à bord du Silver Spirit de Silversea. Comme on y proposait une croisière de plusieurs îles grecques que je ne connaissais pas encore, j’ai dit oui, bien sûr. Je suis donc montée à bord du Cristal, le même navire qui pendant l’hiver fait la Croisière sur Cuba que j’avais faite en janvier et je suis partie vers des îles aux noms enchanteurs.

@lisegiguere- Le Louis Cristal à Ios. Depuis novembre, ce navire se nomme le Celestyal Louis

@lisegiguere– Le Louis Cristal à Ios. Depuis novembre, ce navire se nomme le Celestyal Louis

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca., il faudra attendre 2015.

Août –  Manitoba

Du 17 au 20 août – Winnipeg – Manitoba.

Chaque année également, la Commission Canadienne du tourisme organise un événement, appelé Gomedia, réunissant des journalistes d’un peu partout dans le monde. Cette année, l’événement se tenait à Winnipeg, une ville réputée pour être ennuyante et qui pourtant m’a semblé fort intéressante.

@Lise Giguère - Le nouveau Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg

@Lise Giguère – Le nouveau Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Du 21 au 24 août – Vallée de l’Okanagan

Après les rencontres de Gomédia, un voyage est toujours proposé à travers le Canada. On a le choix. J’ai donc choisi la Vallée de l’Okanagan et ses délices. Malheureusement pour moi, j’ai été malade et je me suis retrouvée au cœur d’une tournée gastronomique alors que je ne pouvais boire que de l’eau et avaler du pain et quelques légumes. Un véritable calvaire. Malgré tout, j’ai pu observer mes collègues et en tirer un texte qui devrait paraître au printemps.

@lisegiguere - La magnifique et fertile Vallée de l'Okanagan

@lisegiguere – La magnifique et fertile Vallée de l’Okanagan

Septembre

Du 4 au 18 septembre – Groenland

Quand le Ponant m’a proposé une croisière au Groenland, j’ai hésité un peu. Je ne suis pas très sportive et la perspective de courir après les banquises me laissait un peu froide. Cependant, j’ai accepté et J’AI ADORÉ. À un point tel que je serais désormais tout à fait prête à m’embarquer pour l’Antarctique. En fait, il n’est pas nécessaire d’être très sportive quand on navigue sur ces destinations car il est toujours possible de rester à bord pendant les excursions, mais honnêtement, ceux qui le font le regrettent presque toujours un peu.

@lisegiguere - Comment résister à l'attrait de ces banquises qui flottent au Groenland ?

@lisegiguere – Comment résister à l’attrait de ces banquises qui flottent au Groenland ?

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Du 26 au 29 septembre – Cancun

Retour au Mexique pour admirer les rénovations du Club Med Yucatan de Cancun auquel ont a ajouté des suites familiales, un baby club et dont les restaurants ont été rénovés. Quelques jours de travail au soleil. Bien agréable !

@lisegiguere - La plage de rêve du Club Med Yucatan de Cancun au Mexique

@lisegiguere – La plage de rêve du Club Med Yucatan de Cancun au Mexique

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Octobre

1 au 13 octobre – Croisière Seabourn

Ça faisait longtemps que je désirais découvrir la compagnie de croisière Seabourn que l’on dit hors de l’ordinaire. Eh bien, le moins que l’on puisse dire est que je n’ai pas été déçue. Le Seabourn Quest est spectaculaire, mais surtout de bon goût, avec de grands espaces, une cabine spacieuse et une nourriture comme je n’ai jamais goûté sur aucun autre navire de croisière. Même si la destination Boston-Montréal ne m’apportait pas tellement de nouvelles découvertes, j’ai donc pu profiter au maximum de ce magnifique navire.

@lisegiguere - Le magnifique Seabourn Quest à la Baie au Saguenay

@lisegiguere – Le magnifique Seabourn Quest à la Baie au Saguenay

Mon compte rendu n’a pas encore été publié. Il le sera en 2015. A suivre.

Cependant, comme les gens du Saguenay réservent toujours un accueil extraordinaire aux croisiéristes, je leur ai dédié ce petit texte. Voir ICI

De plus, comme nous avons fait une escale à l’île du Prince Edouard, plus précisément à Charlottetown, j’ai pu écrire ce texte. ICI

Du 25 octobre au 9 novembre – Polynésie

Encore une fois, c’était un rêve. Bora, Bora, Morea, Tahiti, des noms qui chantent à nos oreilles et qui sont promesse de chaleur, de beauté, de douceur. J’ai eu la chance de découvrir plusieurs îles de la Société, Tuamotu et des Marquises à bord du Paul Gaughin en compagnie de deux conférenciers des plus intéressants, Arnaud de Sullé ,  un spécialiste du célèbre peintre qui a donné son nom au navire  et Jean-Michel Cousteau, le fils du  commandant Cousteau.

@lisegiguere - Bar flottant  pour les invités du Paul Gauguin sur l'île privée Motu Mahana , près de Taha'a dans les Iles de la Société en Polynésie

@lisegiguere – Bar flottant pour les invités du Paul Gauguin sur l’île privée Motu Mahana , près de Taha’a dans les Iles de la Société en Polynésie

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI 

J’ai également publié un texte dans PAX Magazine avec qui je collabore également à l’occasion. Voir ICI

Du 3 au 7 décembre – Val thorens

Pour célébrer l’ouverture de son tout nouveau Club Med Sensations de Val Thorens, Club Med avait invité des journalistes du monde entier. Bien que n’étant pas skieuse, j’ai eu l’immense honneur d’être parmi les invités.

@lisegiguere - les sommets enneigés de Val Thorens n'avaient pas rem toute la neige nécessaire à leur splendeur, mais ils étaient tout de même splendides

@lisegiguere – les sommets enneigés de Val Thorens n’avaient pas rem toute la neige nécessaire à leur splendeur, mais ils étaient tout de même splendides

Mon compte rendu paraîtra bientôt  dans le Journal de Montréal, Journal de Québec,

Du 10 au 21 décembre – Les Émirats Arabes Unis

Les constructions incroyables de Dubaï et d’Abu Dhabi défraient les manchettes. Ayant visité ces deux villes il y a environ 8 ans, j’étais curieuse de voir les changements. Comme je l’avais été la première fois, j’ai été estomaquée. Mais ces villes ne sont pas les seules à créer des endroits de rêve.

@lisegiguere - Burj Khalifa - Dubaï

@lisegiguere – Burj Khalifa – Dubaï

Je me suis également beaucoup amusée de ce que l’on peut imaginer quand l’argent n’est vraiment pas un problème.

@lisegiguere. Distributrice de lingots d'or au Dubaï Mall.

@lisegiguere. Distributrice de lingots d’or au Dubaï Mall.

Oman le fait aussi à sa façon, beaucoup plus traditionnelle. Il en résulte une ville blanche et dont les bâtiments sont de dimensions tout à fait respectables, mais où tout est propre et de bon goût.

@lisegiguere - La plage de Shatti Al-Qurm à Mascate en Oman

@lisegiguere – La plage de Shatti Al-Qurm à Mascate en Oman

et que dire de Qatar dont l’aéroport mérite à lui seul une visite. Non, mais un aéroport qui offre la possibilité de patienter entre deux vols en nageant dans une piscine, c’est pas banal, non ? Et il ne faut pas oublier Qatar Airways qui m’a offert de faire l’essai de sa classe  Affaires ce qui m’a permis de vivre mon décalage avec la fraîcheur d’une rose et d’être en pleine forme pour le temps des fêtes.

@Lisegigure - bref aperçu du lounge VIP de Qatar Airways. La classe !

@Lisegigure – bref aperçu du lounge VIP de Qatar Airways. La classe !

Mes textes ne sont pas encore parus, même pas encore écrits, mais dès que ce sera fait, vous aurez les liens.

Bilan

Ce fut une année très mouvementée, parfois épuisante, mais jamais ennuyante. À travers tous ces voyages outre-mer, il y a aussi eu mes nombreux déplacements entre la Malbaie ou j’habite de façon permanente

@Lisegiguere- la vue de chez moi dans Charlevoix. Magnifique, n'est-ce pas ?

@Lisegiguere– la vue de chez moi dans Charlevoix. Magnifique, n’est-ce pas ?

@Le petit village de Charlevoix où j'habite se nomme Cap à l'Aigle et il est reconnu comme Le Village des Lilas. Joli n'est-ce pas ?

@Le petit village de Charlevoix où j’habite se nomme Cap à l’Aigle et il est reconnu comme Le Village des Lilas. Joli n’est-ce pas ?

et Montréal où je vis aussi quasi de façon permanente.

Bref, le seul endroit où je semble toujours être de façon véritablement permanente, c’est dans mes valises 🙂 Je vous présente donc ma meilleure amie, une valise que j’ai testé au cours de cette année et qui ne me quitte plus.

IMG_4563-  Valise Lise

À votre tour, je vous invite  à faire aussi votre bilan et je vous encourage à rêver. Tous ces voyages, je les ai rêvés très longtemps avant de les faire. Dans des périodes de ma vie où je n’aurais même pas pu me payer l’essence pour Old Orchard ou que je devais rester à la maison ou respecter mes engagements au bureau. Mais quand on rêve fort, la magie s’installe et il arrive de petits miracles. C’est ce que je vous souhaite à tous. Bonne année 2015.

images-2

Nouvel aéroport et nouvel hôtel dans les forêts tropicales du Panama

PANAMA – On le connaît surtout pour pour son célèbre Canal, mais de plus en plus de  touristes découvrent cette mince bande de terre entre le Pacifique et l’Atlantique, avec étonnement et ravissement.

Au Panama, il est possible, dans une même journée, de plonger dans un monde futuriste grâce à sa forêt de gratte-ciel qui n’est pas sans rappeler Dubaï ou Abu Dhabi puis de se retrouver quelques heures plus tard au cœur d’un volcan en pleine forêt tropicale, dans ce paradis à la verdure exubérante.

La Vallée d'Anton

La Vallée d’Anton

C’est encore plus vrai depuis l’ouverture du nouveau aéroport Scarlett Martinez, de Rio Hato, posé en un lieu quasi désert à quelques mètres d’une magnifique plage léchée par les vagues du Pacifique.

Aéroport Scarlett Martinez, de Rio Hato

Aéroport Scarlett Martinez, de Rio Hato

De quoi réjouir le coeur des amateurs d’éco-tourisme ou des vacanciers à la recherche de calme. Cette région, prisée des amateurs d’écotourisme est bordée par les montagnes majestueuses de la vallée d’Anton, lesquelles sont en fait les bords d’un volcan, heureusement éteint depuis 300 000 ans.

Situé à seulement 5 km de cet aéroport,  sur la côte ouest de Panama, dans la province de Coclé, le tout nouveau Riu Playa Blanca

Riu Playa Blanca

Riu Playa Blanca

se veut l’écrin idéal pour des vacances paradisiaques au cœur d’un domaine de plus de 28 000 mètres carrés bordé par une plage de sable blanc que viennent lécher les vagues du Pacifique.

Pour découvrir le Riu Playa Blanca, lire le reportage paru dans le Journal de Montréal .. CLIQUER ICI

Pause agréable à Charlotte

Attendre dans les aéroports est le lot de tous les voyageurs. Et, il faut bien l’avouer, tous les aéroports du monde sont des lieux où le niveau de stress oscille dangereusement. Peur de manquer son vol, peur de prendre l’avion, peur de perdre son passeport, peur d’avoir oublié quelque chose, peur d’être déçu par le voyage, etc. Quelle que soit la peur, elle fait grimper  le niveau de stress ressenti par tous les passagers.

Au nombre d’heures que je passe chaque année dans ces endroits bondés de gens pressés, constamment soumis aux bruits des avions qui décollent ou atterrissent, sans oublier les appels répétés aux passagers dans des micros qui semblent dater de l’époque préhistorique, je peux vous assurer qu’il est bien difficile d’y trouver le calme et la détente , même pour ceux pour qui, comme moi, prendre l’avion est un plaisir.

Quant au confort, oublions cela. On y privilégie généralement une décoration dans les tons de gris, des rangées de fauteuils plutôt inconfortables et des télés placées en hauteur qui diffusent des nouvelles déprimantes. Même si l’on a pris la précaution d’apporter tout son attirail techno, il n’existe que peu ou pas de prises de courant électriques permettant de recharger les batteries de son portable ou de son livre électronique et, dans la majorité des aéroports, internet exige que l’on utilise sa carte de crédit (à moins d’être en classe affaires). Et, même une fois qu’on a payé, il arrive fréquemment que la réception soit franchement mauvaise.

Mais voilà que, la semaine dernière, je me retrouvais à l’aéroport de Charlotte en Caroline du Nord. Si les sièges dans les salons d’attente sont gris, ils sont plus larges que la moyenne et plutôt confortables, mais ce qui a retenu mon attention, c’est le large atrium dans lequel des chaises berçantes de couleur blanche, placées sous des arbres, semblaient me tendre les bras.

 

@ Lise Giguère

 

La faisant pivoter légèrement, je me suis installée confortablement pour observer le ballet incessant des avions. Puis, remettant la chaise dans sa position initiale, je me suis mise à m’intéresser à mes voisins.

 

@ Lise Giguère

 

Plusieurs lisaient, d’autres utilisaient leurs ordinateurs en profitant de la prise de courant placé près de leur chaise ou d’autres encore papotaient comme s’ils étaient sur le balcon de leur chalet d’été.

En sortant mon ordinateur, j’ai vite réalisé que , ô miracle, l’internet Wifi était offert GRATUITEMENT. En me connectant sur Twitter, sur Facebook et sur mes courriels, les quatre heures d’attente ont filé sans même que je m’en aperçoive tant il était agréable d’être dans cet endroit en gardant le contact avec les miens.

L’exemple de Charlotte ne pourrait-il pas être suivi par d’autres aéroports ?

 

Yotel s’installe à Londres

Récemment, il m’a fallu attendre de nombreuses heures à l’aéroport de Londres avant de pouvoir prendre mon vol. Assis sur une chaise inconfortable pendant 5 ou 6 heures ce n’est pas tout à fait ce qui met en forme pour ensuite s’asseoir à nouveau pendant 6 à 7 heures dans l’espace réduit des avions.

Et voilà que cette semaine, je reçois ce communiqué m’informant qu’après avoir installé un premier Yotel à l’aéroport Amsterdam Schiphol la compagnie étend ses ramifications sur Londres.

Yotel

Ainsi à partir du Terminal 4 de Londres Heathrow (où j’étais) et du Terminal Sud Londres Gatwick, j’aurais pu me détendre dans l’une de ces cabines :

Chambre Premium avec lit double

Chambre Twin avec lits superposés

Chambre standard (lit simple)

Disponibles 24h par jour, on peut les louer pour quelques heures lors des longues escales. Elles possèdent toutes une salle de bains, une télé à écran plat et l’internet gratuit. Il suffit de réserver à l’avance et de montrer la preuve de notre réservation pour traverser la zone de transit sécurisée et accéder à notre chambre. C’est pas génial ?

Qu’importe, je retiens la leçon et surtout, je conserve ces précieuses coordonnées. À quand des Yotel partout dans le monde ?