Archives de Tag: Boston

Une traversée historique à bord du Queen Mary 2

Du 2 au 12 juillet dernier, j’ai eu le plaisir et l’honneur de participer à la traversée historique du  175e anniversaire de la traversée de l’Atlantique. Une croisière inoubliable, à bord d’un navire mythique et l’impression de faire, à jamais, partie de l’histoire. 

Le Queen Mary 2 à New York

Le Queen Mary 2 à New York

Suite à ce voyage, j’ai fait paraître un article dans le Journal de Montréal (ICI) et dans le Journal de Québec (ICI)

Voici cependant, la version intégrale de ce texte ainsi que de nombreuses photos qui ne sont pas accessibles sur le site de ces deux quotidiens. Bonne lecture ! L.G.

TRAVERSÉE HISTORIQUE DE L’ATLANTIQUE À BORD DU QUEEN MARY 2

Parti de Southampton le 2 juillet, le Queen Mary 2 a modifié son itinéraire habituel pour recréer la toute première traversée de l’Atlantique de la ligne Cunard, en 1840. Dans chacun des ports (Liverpool-Halifax-Boston et New York), des manifestations festives ont marqué le passage du mythique navire. Le Journal était présent pour cette traversée au cœur de l’histoire.

C’est le 4 juillet 1840 que le RMS Britannia a effectué ce périple de 2 650 km entre Liverpool et Boston, via Halifax, lieu de résidence du canadien Samuel Cunard qui fut l’instigateur du projet. Depuis ce premier voyage, les navires de Cunard ont traversé l’Atlantique des milliers de fois et ont transporté des millions de personnes, mais ils ont également marqué notre histoire.

L’un d’eux le Carapathia est celui qui a répondu au signal de détresse du Titanic ce qui a permis de sauver 705 passagers. Ce sont aussi les navires Cunard qui ont transporté les chevaux utilisés par l’Armée anglaise lors de la guerre de Crimée. Ce sont enfin le Queen Mary et le Queen Elizabeth qui ont transporté les soldats américains (Ils en embarquaient 15 000 alors que le navire était conçu pour 3 000) lors de la dernière guerre mondiale. Enfin, ce sont ces navires qui ont transporté le plus de membres de la famille royale et de nombreuses célébrités dont Bing Crosby, Bob Hope, Elizabeth Taylor, Marilyn Monroe et même, l’écrivain britannique Charles Dickens, en 1842.

Sur les pas du Britannia

Après avoir quitté Southampton (son port britannique actuel), le Queen Mary 2 est arrivé à Liverpool (son port jusqu’en 1968) le 4 juillet, date du départ du Britannia en 1840.

Queen Mary 2 à Liverpool

Queen Mary 2 à Liverpool

L’événement a été souligné de façon grandiose à la Cathédrale anglicane alors que les passagers se sont vus offrir un émouvant concert intitulé The Triumph of a Great Tradition par l’orchestre philarmonique Royal de Liverpool, le chœur de la Cathédrale et la fanfare de la garde galloise.

@lisegiguere- Concert à la cathédrale de Liverpool

@lisegiguere– Concert à la cathédrale de Liverpool

Au programme : musique, airs d’opéras et d’opérettes ponctués d’images d’archives et de touchants témoignages de gens ayant une relation particulière avec Cunard (petite-fille du capitaine du Carpathia, petit-fils de Samuel Cunard, soldats survivants, etc.).

En soirée, c’est sous un fabuleux feu d’artifice colorant Liverpool, que le Queen Mary 2 a repris la mer pour cette traversée historique de l’Atlantique.

Détente et festivités

Pendant les cinq jours suivants, les passagers ont contemplé la mer, de nombreux dauphins, des baleines et ont vécu quelques instants d’excitation quand, au large, est apparu un vieux rafiot abandonné.

@lisegiguere - ce vieux rafiot abandonné a causé bien des émois aux passagers.

@lisegiguere – ce vieux rafiot abandonné a causé bien des émois aux passagers.

Mis à part ces quelques distractions, la vie à bord s’est déroulée entre les conférences, les spectacles, les repas, les galas et la détente.

Il est fascinant de se promener sur cet immense paquebot qui a conservé les traditions et les rituels d’antan. Sur les larges ponts, on s’attend presque à croiser de belles dames en robe longue et en grands chapeaux.

C’est plus fort que nous, l’on s’imagine toujours apercevoir l’une de ses belles d’autrefois avec robe longue et grand chapeau.

C’est plus fort que nous, l’on s’imagine toujours apercevoir l’une de ses belles d’autrefois avec robe longue et grand chapeau.

De grands panneaux, installés sur tous les ponts, permettent d’ailleurs de se familiariser avec la riche histoire de Cunard. Certains détails permettent de comparer notre confortable traversée à celles du 19e siècle qui avait lieu sur un trois mâts à aubes de 1100 tonnes, dont la dimension équivaut à l’actuel restaurant principal du Queen Mary 2 (151 400 tonnes), auquel on a d’ailleurs donné son nom.

À l’époque, le voyage entre Liverpool et Boston prenait 14 jours, aucune activité n’était offerte et on avait de la nourriture fraîche pour trois jours seulement. À noter cependant qu’on avait toujours du lait frais, grâce à une vache installée dans un hamac, des œufs grâce aux poules qui étaient du voyage et que trois chats s’occupaient de faire le ménage de la vermine.

C’est d’ailleurs pour revisiter cette histoire que de nombreux passagers ont profité de l’escale à Halifax pour saluer Samuel Cunard (du moins sa statue), fondateur de la compagnie et magnat de l’industrie maritime au 19e siècle.

@lisegiguere - Statue de Samuel Cunard à Halifax

@lisegiguere – Statue de Samuel Cunard à Halifax

Par la suite, les passagers se sont dispersés dans le Musée canadien Pier 21 où l’on explique la difficile réalité des nombreux immigrants qui ont fui la misère à bord de navires, souvent rudimentaires, pour se créer une nouvelle vie au Canada ou aux Etats-Unis, en entrant par Halifax et l’exposition du Musée Maritime sur l’impact qu’a eu Cunard sur le transport et les événements mondiaux.

@lisegiguere - Le confort tel que vu dans le passé. Rien à voir avec les luxueuses cabines d'aujourd'hui

@lisegiguere – Le confort tel que vu dans le passé. Rien à voir avec les luxueuses cabines d’aujourd’hui

C’est escorté du remorqueur Théodore, d’un bateau-pompe pulvérisant des jets d’eau, de voiliers, de bateaux de plaisance et même de canots que le Queen Mary 2 a quitté Halifax dont le port demeure, encore aujourd’hui, l’un des plus importants du Canada.

@lisegiguere - vedette de livres et d'une émission de télévision, Théodore dirigeait les autres remorqueurs au départ du Queen Mary 2

@lisegiguere – vedette de livres et d’une émission de télévision, Théodore dirigeait les autres remorqueurs au départ du Queen Mary 2

Après une nouvelle journée en mer, le navire a atteint Boston où la compagnie Cunard a tenu une réception dans l’édifice où était autrefois situé leur quartier général et a offert à la ville un modèle réduit d’un navire qui sera conservé dans ce bâtiment historique. À nouveau l’émotion était palpable car ce n’est que depuis 1968 que New York a remplacé Boston comme escale finale. Au moment du départ, sous un ciel étoilé, un autre grand feu d’artifice a souligné la longue histoire unissant Boston et Cunard.

À Boston, le départ du Queen Mary 2 a également été souligné par un émorme feu d’artifice

À Boston, le départ du Queen Mary 2 a également été souligné par un émorme feu d’artifice

La dernière journée en mer a réuni presque tous les passagers sur les ponts. Il faut dire que dauphins et baleines avaient eu aussi tenu à faire la fête au Queen Mary 2. Au petit matin suivant, tout le monde était présent sur le quai pour le passage sous le pont pont Verrazano-Narrows de New York, pour saluer Dame Liberté et pour admirer l’accueil triomphal réservé au mythique navire.

@lisegiguere - Accueil triomphal a New York.

@lisegiguere – Accueil triomphal a New York.

Pour quelques chanceux, dont le Journal, les festivités se sont poursuivies jusqu’en soirée alors que le majestueux paquebot s’est positionné face à Battery Park pour offrir un magnifique spectacle d’adieu Sons et lumières aux invités qui ont levé leur verre à Samuel Cunard, mais également à cette traversée inoubliable qui a donné à tous l’impression d’être entrés dans l’Histoire.

@lisegiguere - Les invités du Queen Mary 2 ont eu droit à un spectacle d’adieu Sons et lumières provenant du navire

@lisegiguere – Les invités du Queen Mary 2 ont eu droit à un spectacle d’adieu Sons et lumières provenant du navire

BOX

Plus sur le Queen Mary

  • Bien qu’il soit 40 mètres plus haut que la tour Eiffel, qu’il ait la dimension de 4 terrains de football et qu’il mesure 345 mètres (85 mètres de plus qu’un porte-avion), le Queen Mary 2 n’accueille qu’un maximum de 2 600 passagers.
  • Il compte 13 ponts, 293 cabines intérieures, 1017 cabines extérieures dont 879 avec véranda, un simulateur de golf (12 trous), 5 piscines, 6 bains tourbillon, 1 pont d’observation, un casino, une bibliothèque comprenant 9 500 livres en différentes langues, une salle de bal (la plus grande en mer), un planétarium, une zone pour enfants et ados, un théâtre, cinq restaurants dont le Todd English, pour lequel il y a des frais et 18 bars salons ou salle de réunions, sans oublier le chenil.
  • À l’été 2016, le Queen Mary 2 fera l’objet, d’une remise en état et de d’ajouts de 30 suites, de 15 cabines réservées aux voyageurs solo et de 10 espaces supplémentaires pour les chiens et les chats. Eh oui, le Queen Mary 2 est le seul navire à accueillir des passagers canins et félins !
  • Eh oui, les chiens sont les bienvenus à bord du Queen Mary 2

    Eh oui, les chiens sont les bienvenus à bord du Queen Mary 2

  • Le Queen Mary 2 continue de reproduire en mer les différences sociales. Ainsi, certains restaurants sont réservés aux classes Princess et Queens et il est obligatoire de porter un veston pour s’attabler au Britannia.
  • Le Queen Mary 2 traverse l’Océan Atlantique environ une trentaine de fois par année, en alternant ses départs entre New York et Londres, d’avril à novembre. Il reste encore de nombreux départs en 2015 et on en offrira 19 en 2016.
  • Coût : À compter de 2, 309 $ pour cette croisière pour une cabine intérieure jusqu’à 10 888 $ pour une cabine très grand luxe.
  • Info : http://www.cunard.com

* Notre collaboratrice était l’invitée de Cunard.

Publicités

Bilan de mon année 2014

Le 31 décembre, c’est l’heure des bilans. Même si j’ai été très sage côté blogue cette année, je n’en ai pas moins beaucoup travaillé et… voyagé. Voyons un peu.

Janvier – Cuba

Du 10 au 17 janvier, j’expérimentais la toute nouvelle Cuba Cruise, une croisière autour de l’île de Cuba à bord du Louis Cristal de la compagnie Louis Cruise, devenue depuis novembre Celestyal Cruise. Même si les Cayos de Cuba nous font rêver, il y a aussi de très jolies villes, chargées d’histoire comme Santiago de Cuba, Holguin,Cienfuegos, Trinidad, l’île de Punta Frances, la Havane et, si l’on choisit un départ en Jamaique, Montego Bay , en tout six ports différents que cette croisière nous permet de découvrir.

@lisegiguere - Cette croisière permet, entre autres, une visite de Holguin

@lisegiguere – Cette croisière permet, entre autres, une visite de Holguin

Pour lire le compte rendu paru dans le Journal de Montréal, de Québec ou sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

À lire également bientôt dans le Journal de Montréal, 42h à la Havane.

Du 29 janvier au 7 février : La Tunisie

Ça faisait un certain temps que je n’étais pas allée en Tunisie. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis embarquée pour ce voyage qui avait pour but premier de nous vanter les mérites des soins médicaux dans ce pays. N’étant pas médecin et n’ayant aucune compétence en ce domaine, difficile pour moi de suggérer d’aller se faire soigner au loin, surtout que le système de santé du Québec, malgré ses failles, est tout de même excellent.

@lisegiguere - les murailles de Mahdia possédaient deux portes permettant de pénétrer à l’intérieur de la ville. Celle-ci donnait sur la Mediterranée.

@lisegiguere – les murailles de Mahdia possédaient deux portes permettant de pénétrer à l’intérieur de la ville. Celle-ci donnait sur la Mediterranée.

J’ai donc préféré lancer un appel à la prudence à tous ceux qui comme moi ne peuvent juger des soins dans un autre pays. Lire ICI

Parler un peu de la Nouvelle Tunisie, après la Révolution du Jasmin. ICI

Je me suis donc concentré sur la découverte d’une magnifique petite ville Mahdia (Lire ICI)

J’ai également écrit sur un de ses tout inclus, le magnifique Mahdia Palace  Thalasso ou j’ai logé.  À lire en 2015.

Mars et avril

C’est rare, mais j’ai pris un peu de temps pour relaxer, me remettre en forme et surtout écrire mes textes. Il le fallait car le reste de l’année était plutôt chargé.

Mai

Du 5 au 10 mai – Cancun – Mexique

Chaque année, le Mexique organise son Tianguis Turistico tandis que Cuba propose un FITCUBA. Il s’agit d’événements réunissant des professionnels du voyage auxquels ils présentent leurs nouveautés. Cette année, les deux activités se déroulaient en même temps. Dommage. Mon choix s’est donc porté sur le Tianguis qui avait lieu à Cancun. Une belle occasion de redécouvrir cet endroit chéri des Québécois pour son soleil et sa plage magnifique. J’ai aussi eu l’immense privilège de voir les préparatifs du tout nouveau spectacle du cirque du Soleil Joya qui a fait ses débuts le mois dernier.

@lisegiguere - Cancun

@lisegiguere – Cancun

Compte rendu du Tianguis – ICI

Texte sur Joya, le nouveau spectacle du cirque du Soleil. ICI

Texte sur Fiesta Americana Grand Coral Beach and Resort, le magnifique hôtel ou j’ai logé. À lire ICI

Du 12 au 16 mai – Panama

À peine le temps de défaire la valise et de la refaire avant de repartir au Panama pour l’ouverture d’un tout nouveau tout inclus Riu PLaya Blanca, situé sur la côte ouest de Panama, dans la province de Coclé, Riu Playa Blanca est vendu en exclusivité par Vacances Signature qui offre des vols directs Montréal-Playa Blanca  ; Québec-Playa Blanca et Bagotville-Playa Blanca (à partir du 6 février 2015).

@lisegiguere - Panama City

@lisegiguere – Panama City

Lire ICI

Ce voyage était d’autant plus intéressant qu’il a permis une visite du Canal de Panama, une merveille d’ingénierie qui célébrait cette année son 100e anniversaire.

DSC03468

Ça a également été l’occasion de publier un petit texte sur Copa Airlines qui a établi une  liaison sans escale (quatre vols par semaine) Montréal-Panama tout au long de l’année.

Il faut dire que la situation stratégique de cet aéroport en fait une plaque tournante des Amériques et un pôle de départ pour l’ensemble des destinations (Colombie, le Pérou, le Chili, le Venezuela, le Costa Rica, l’Équateur ou le Brésil.) À lire . ICI

Du 18 mai au 4 juin – L’Aquitaine

Décidément, par chance que mars et avril m’avait permis de rattraper mon retard parce que ce mois-ci a été pour le moins occupé. Cette fois-ci encore, à peine ai-je défait mes valises que je repartais pour l’Europe. Direction : l’Aquitaine pour une croisière sur un bateau habitable d’Aquitaine navigation. Heureusement que l’on nous avait fourni un capitaine car je crois bien que je serais encore sur la Baïse, cette jolie rivière que l’on parcourt en faisant de magnifiques arrêts dans des villages parfois étonnants.

@lisegiguere - Bateau-habitable naviguant sur la Baïse

@lisegiguere – Bateau-habitable naviguant sur la Baïse

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

Au cours de ces arrêts, j’ai eu l’immense plaisir de découvrir Moncrabeau la Capitale des menteurs. J’ai adoré cette visite,

@lisegiguere -La Traverse des éléphants rose de Moncrabeau

@lisegiguere -La Traverse des éléphants rose de Moncrabeau

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Après cette expérience qui m’a prouvé que je ne serais jamais navigatrice, j’ai passé quelques jours dans la magnifique ville de Bordeaux de laquelle je suis tombée amoureuse

@lisegiguere - Un carousel dans le Vieux Bordeaux

@lisegiguere – Un carousel dans le Vieux Bordeaux

et dont un texte (commandé d’urgence) tarde à paraître. Dès qu’il sera en ligne, je vous mettrai le lien ICI

Après ces quelques jours à parcourir cette ville chargée d’histoire, je suis montée à bord du Cyrano de Bergerac de CroisiEurope pour une croisière sur la Gironde, le plus grand  estuaire d’Europe. Une croisière toute en douceur qui permet des arrêts dans des villes médiévales comme St-Émilion et où bien sûr, les plus grands vignobles sont à l’honneur (Château Margot, Rotschild, etc).

@lisegiguere - Chateau Margaux où l'on produit les vins que l'on dit les meilleurs au monde

@lisegiguere – Chateau Margaux où l’on produit les vins que l’on dit les meilleurs au monde

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

Histoire de rentabiliser encore davantage ce déplacement, je suis ensuite partie à la découverte de 4 établissements Relais & Châteaux possédant leur propre vignoble. J’en ai même découvert un qui a le second plus petit vignoble de la région. Savez-vous où est le premier ? À l’aéroport. Eh oui, à Bordeaux, même l’aéroport a son vignoble, mais ne vous en faites pas, on ne fait pas de vin avec ses raisins.

@lisegiguere- Le Château de Mirambeau , dans le Sud de la Charente-Maritime, à la croisée des vignobles de Bordeaux et de Cognac,

@lisegiguere– Le Château de Mirambeau , dans le Sud de la Charente-Maritime, à la croisée des vignobles de Bordeaux et de Cognac,

Un texte sur l’un de ces Relais & Châteaux est déjà paru dans le magazine Prestige auquel je collabore parfois. Voici le lien ICI.

Un second texte devrait paraître ce printemps dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca.

Juin

Du 8 au 20 juin – Croisière en Méditerranée

Encore une fois, le temps est très court à la maison et il faut l’employer à écrire tous ses textes, mais comment refuser une invitation de Silversea Cruises ? Au départ de Rome, nous avons navigué jusqu’en Turquie, à bord du Silver Spirit,  en passant par l’Italie et la Grèce, bien sûr. Une croisière mémorable, à l’image de cette compagnie qui ne cesse de me ravir.

@lisegiguere - Cette croisière m'a de nouveau permis d'être époustouflée par la beauté de la côte Amalfitaine

@lisegiguere – Cette croisière m’a de nouveau permis d’être époustouflée par la beauté de la côte Amalfitaine

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

J’ai également profité de mon passage à Rome pour écrire un 42h à Rome. Il sera publié plus tard cette année, je vous en informerai ICI.

@lisegiguere - Un classique : le magnifique Colisée de Rome

@lisegiguere – Un classique : le magnifique Colisée de Rome

Juillet

Du 2 au 5 juillet – Croisière sur rail avec l’Ocean de Via Rail

Cette fois-ci le départ se faisait de la gare ferroviaire de Montréal pour participer au centenaire de la liaison Via Rail entre Montréal et Halifax. Il faut aimer la proximité car les cabines sont petites, mais elles contiennent tout ce dont on a besoin et surtout le paysage en vaut la chandelle.

@lisegiguere - à bord de la voiture panoramique, on admire les beautés du Québec et des Maritimes

@lisegiguere – à bord de la voiture panoramique, on admire les beautés du Québec et des Maritimes

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI

J’y ai également appris une nouvelle qui promet de changer les voyages à bord du Canadien, entre Vancouver-Toronto. ICI

Puisque nous faisions arrêt à Halifax, j’en ai profité pour y demeurer quelques jours afin de rédiger un 42h à Halifax que vous pouvez lire ICI

@lisegiguere - Queen's Landing à Halifax

@lisegiguere – Queen’s Landing à Halifax

Du 7 au 9 Juillet – Croisière sur le Saint-Laurent

Il n’existait pas encore (il y en aura en 2015) de véritable croisière sur le Saint-Laurent comme sur presque tous les grands fleuves du monde. Cependant, Croisières AML propose une alternative : une croisière de deux jours sur l’eau avec des arrêts au Château Frontenac et au Manoir Richelieu dans Charlevoix et retour en autobus.

@lisegiguere - La croisière sur le Saint-Laurent permet d'apercevoir les magnifiques Chutes Montmorency, plus haute que les chutes du Niagara.

@lisegiguere – La croisière sur le Saint-Laurent permet d’apercevoir les magnifiques Chutes Montmorency, plus haute que les chutes du Niagara.

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Du 16 au 26 juillet – Croisière en Grèce

L’invitation pour cette croisière m’était parvenue alors même que j’étais à Santorini à bord du Silver Spirit de Silversea. Comme on y proposait une croisière de plusieurs îles grecques que je ne connaissais pas encore, j’ai dit oui, bien sûr. Je suis donc montée à bord du Cristal, le même navire qui pendant l’hiver fait la Croisière sur Cuba que j’avais faite en janvier et je suis partie vers des îles aux noms enchanteurs.

@lisegiguere- Le Louis Cristal à Ios. Depuis novembre, ce navire se nomme le Celestyal Louis

@lisegiguere– Le Louis Cristal à Ios. Depuis novembre, ce navire se nomme le Celestyal Louis

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca., il faudra attendre 2015.

Août –  Manitoba

Du 17 au 20 août – Winnipeg – Manitoba.

Chaque année également, la Commission Canadienne du tourisme organise un événement, appelé Gomedia, réunissant des journalistes d’un peu partout dans le monde. Cette année, l’événement se tenait à Winnipeg, une ville réputée pour être ennuyante et qui pourtant m’a semblé fort intéressante.

@Lise Giguère - Le nouveau Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg

@Lise Giguère – Le nouveau Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Du 21 au 24 août – Vallée de l’Okanagan

Après les rencontres de Gomédia, un voyage est toujours proposé à travers le Canada. On a le choix. J’ai donc choisi la Vallée de l’Okanagan et ses délices. Malheureusement pour moi, j’ai été malade et je me suis retrouvée au cœur d’une tournée gastronomique alors que je ne pouvais boire que de l’eau et avaler du pain et quelques légumes. Un véritable calvaire. Malgré tout, j’ai pu observer mes collègues et en tirer un texte qui devrait paraître au printemps.

@lisegiguere - La magnifique et fertile Vallée de l'Okanagan

@lisegiguere – La magnifique et fertile Vallée de l’Okanagan

Septembre

Du 4 au 18 septembre – Groenland

Quand le Ponant m’a proposé une croisière au Groenland, j’ai hésité un peu. Je ne suis pas très sportive et la perspective de courir après les banquises me laissait un peu froide. Cependant, j’ai accepté et J’AI ADORÉ. À un point tel que je serais désormais tout à fait prête à m’embarquer pour l’Antarctique. En fait, il n’est pas nécessaire d’être très sportive quand on navigue sur ces destinations car il est toujours possible de rester à bord pendant les excursions, mais honnêtement, ceux qui le font le regrettent presque toujours un peu.

@lisegiguere - Comment résister à l'attrait de ces banquises qui flottent au Groenland ?

@lisegiguere – Comment résister à l’attrait de ces banquises qui flottent au Groenland ?

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Du 26 au 29 septembre – Cancun

Retour au Mexique pour admirer les rénovations du Club Med Yucatan de Cancun auquel ont a ajouté des suites familiales, un baby club et dont les restaurants ont été rénovés. Quelques jours de travail au soleil. Bien agréable !

@lisegiguere - La plage de rêve du Club Med Yucatan de Cancun au Mexique

@lisegiguere – La plage de rêve du Club Med Yucatan de Cancun au Mexique

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI

Octobre

1 au 13 octobre – Croisière Seabourn

Ça faisait longtemps que je désirais découvrir la compagnie de croisière Seabourn que l’on dit hors de l’ordinaire. Eh bien, le moins que l’on puisse dire est que je n’ai pas été déçue. Le Seabourn Quest est spectaculaire, mais surtout de bon goût, avec de grands espaces, une cabine spacieuse et une nourriture comme je n’ai jamais goûté sur aucun autre navire de croisière. Même si la destination Boston-Montréal ne m’apportait pas tellement de nouvelles découvertes, j’ai donc pu profiter au maximum de ce magnifique navire.

@lisegiguere - Le magnifique Seabourn Quest à la Baie au Saguenay

@lisegiguere – Le magnifique Seabourn Quest à la Baie au Saguenay

Mon compte rendu n’a pas encore été publié. Il le sera en 2015. A suivre.

Cependant, comme les gens du Saguenay réservent toujours un accueil extraordinaire aux croisiéristes, je leur ai dédié ce petit texte. Voir ICI

De plus, comme nous avons fait une escale à l’île du Prince Edouard, plus précisément à Charlottetown, j’ai pu écrire ce texte. ICI

Du 25 octobre au 9 novembre – Polynésie

Encore une fois, c’était un rêve. Bora, Bora, Morea, Tahiti, des noms qui chantent à nos oreilles et qui sont promesse de chaleur, de beauté, de douceur. J’ai eu la chance de découvrir plusieurs îles de la Société, Tuamotu et des Marquises à bord du Paul Gaughin en compagnie de deux conférenciers des plus intéressants, Arnaud de Sullé ,  un spécialiste du célèbre peintre qui a donné son nom au navire  et Jean-Michel Cousteau, le fils du  commandant Cousteau.

@lisegiguere - Bar flottant  pour les invités du Paul Gauguin sur l'île privée Motu Mahana , près de Taha'a dans les Iles de la Société en Polynésie

@lisegiguere – Bar flottant pour les invités du Paul Gauguin sur l’île privée Motu Mahana , près de Taha’a dans les Iles de la Société en Polynésie

Pour lire mon compte rendu paru dans le Journal de Montréal, Journal de Québec, 24h et sur Canoe.ca. Cliquer ICI et ICI 

J’ai également publié un texte dans PAX Magazine avec qui je collabore également à l’occasion. Voir ICI

Du 3 au 7 décembre – Val thorens

Pour célébrer l’ouverture de son tout nouveau Club Med Sensations de Val Thorens, Club Med avait invité des journalistes du monde entier. Bien que n’étant pas skieuse, j’ai eu l’immense honneur d’être parmi les invités.

@lisegiguere - les sommets enneigés de Val Thorens n'avaient pas rem toute la neige nécessaire à leur splendeur, mais ils étaient tout de même splendides

@lisegiguere – les sommets enneigés de Val Thorens n’avaient pas rem toute la neige nécessaire à leur splendeur, mais ils étaient tout de même splendides

Mon compte rendu paraîtra bientôt  dans le Journal de Montréal, Journal de Québec,

Du 10 au 21 décembre – Les Émirats Arabes Unis

Les constructions incroyables de Dubaï et d’Abu Dhabi défraient les manchettes. Ayant visité ces deux villes il y a environ 8 ans, j’étais curieuse de voir les changements. Comme je l’avais été la première fois, j’ai été estomaquée. Mais ces villes ne sont pas les seules à créer des endroits de rêve.

@lisegiguere - Burj Khalifa - Dubaï

@lisegiguere – Burj Khalifa – Dubaï

Je me suis également beaucoup amusée de ce que l’on peut imaginer quand l’argent n’est vraiment pas un problème.

@lisegiguere. Distributrice de lingots d'or au Dubaï Mall.

@lisegiguere. Distributrice de lingots d’or au Dubaï Mall.

Oman le fait aussi à sa façon, beaucoup plus traditionnelle. Il en résulte une ville blanche et dont les bâtiments sont de dimensions tout à fait respectables, mais où tout est propre et de bon goût.

@lisegiguere - La plage de Shatti Al-Qurm à Mascate en Oman

@lisegiguere – La plage de Shatti Al-Qurm à Mascate en Oman

et que dire de Qatar dont l’aéroport mérite à lui seul une visite. Non, mais un aéroport qui offre la possibilité de patienter entre deux vols en nageant dans une piscine, c’est pas banal, non ? Et il ne faut pas oublier Qatar Airways qui m’a offert de faire l’essai de sa classe  Affaires ce qui m’a permis de vivre mon décalage avec la fraîcheur d’une rose et d’être en pleine forme pour le temps des fêtes.

@Lisegigure - bref aperçu du lounge VIP de Qatar Airways. La classe !

@Lisegigure – bref aperçu du lounge VIP de Qatar Airways. La classe !

Mes textes ne sont pas encore parus, même pas encore écrits, mais dès que ce sera fait, vous aurez les liens.

Bilan

Ce fut une année très mouvementée, parfois épuisante, mais jamais ennuyante. À travers tous ces voyages outre-mer, il y a aussi eu mes nombreux déplacements entre la Malbaie ou j’habite de façon permanente

@Lisegiguere- la vue de chez moi dans Charlevoix. Magnifique, n'est-ce pas ?

@Lisegiguere– la vue de chez moi dans Charlevoix. Magnifique, n’est-ce pas ?

@Le petit village de Charlevoix où j'habite se nomme Cap à l'Aigle et il est reconnu comme Le Village des Lilas. Joli n'est-ce pas ?

@Le petit village de Charlevoix où j’habite se nomme Cap à l’Aigle et il est reconnu comme Le Village des Lilas. Joli n’est-ce pas ?

et Montréal où je vis aussi quasi de façon permanente.

Bref, le seul endroit où je semble toujours être de façon véritablement permanente, c’est dans mes valises 🙂 Je vous présente donc ma meilleure amie, une valise que j’ai testé au cours de cette année et qui ne me quitte plus.

IMG_4563-  Valise Lise

À votre tour, je vous invite  à faire aussi votre bilan et je vous encourage à rêver. Tous ces voyages, je les ai rêvés très longtemps avant de les faire. Dans des périodes de ma vie où je n’aurais même pas pu me payer l’essence pour Old Orchard ou que je devais rester à la maison ou respecter mes engagements au bureau. Mais quand on rêve fort, la magie s’installe et il arrive de petits miracles. C’est ce que je vous souhaite à tous. Bonne année 2015.

images-2