Archives de Tag: camping

5 campings au Cap Jersey

Depuis près d’un demi-siècle, les Québécois vivent une véritable histoire d’amour avec Cap Jersey (Jersey Cape). Dès la fin des années 1960, ils ont été séduits par ses plages de sable fin et ses eaux chaudes, ses promenades en bois (boardwalks), les divertissements de Wildwood, d’Atlantic City et d’Ocean City, le calme d’Avalon et de Stone Harbor ou le charme victorien de Cape May. Cet endroit compte toujours une cinquantaine de terrains de camping répartis sur une distance de 48 km. En voici cinq !

PHOTO COURTOISIE, CRAIG TERRY, CAPE MAY COUNTY TOURISM
La plage de Wildwood.

Beachcomber Camping Resort

PHOTO COURTOISIE, CRAIG TERRY, CAPE MAY COUNTY TOURISM
Beachcomber compte deux lacs alimentés par des eaux souterraines et une grande plage.

Situé dans un boisé, sur Seashore Road, entre les plages de Cape May, le Boardwalk et Wildwood, ce terrain de camping compte deux lacs alimentés par des eaux souterraines et une très grande plage. On y trouve également six piscines (trois pour les adultes et trois pour les tout-petits). Pour qui souhaite un peu plus de confort, des cabines de style loft (pour six personnes) ou avec deux chambres sont disponibles. Voiturettes de golf, pédalo et kayak sont également offerts en location. www.beachcombercamp.com

Ocean View Resort Campground

PHOTO COURTOISIE, CRAIG TERRY, CAPE MAY COUNTY TOURISM
Oceanview Resort Camping possède un joli lac.

C’est le plus grand camping privé de l’État. Situé entre Atlantic City et Wildwood, sur la route 9, ce site magnifiquement boisé se trouve à 4,5 km de l’océan et des plages, mais il offre un lac, des piscines, des terrains de jeux, sans oublier ses 1100 espaces ombragés pour installer sa tente ou son VR. On y offre toutes les commodités et les animaux sont les bienvenus. www.ovresort.com 

Avalon Campground

Situé près du Boardwalk de Wildwood, d’Atlantic City et de l’historique Cape May, ce très beau site tout en sable offre un accès direct (à pied) à la plage d’Avalon. On y trouve plusieurs sentiers de randonnée dans les bois, un terrain de baseball, deux piscines de grandes dimensions et de nombreuses autres activités pour la famille. À noter que les chiens sont acceptés et que de nombreux commentaires font état du souci des propriétaires à parler en français. www.avaloncampground.com

Holly Shore

PHOTO COURTOISIE, CRAIG TERRY, CAPE MAY COUNTY TOURISM
Le camping Holly Shore dispose de 300 grands emplacements de camping ombragés.

Ces dernières années, cet endroit, en activité depuis 1968, a reçu le titre de National Large Park of the year. Situé entre Wildwood et Cape May, il propose des pistes de randonnée menant au N.J. Wildlife Refuge Area pour y faire l’observation des oiseaux. On y trouve 300 grands emplacements de camping complets et ombragés et plus de 40 locations de luxe, des tentes de safari et de minuscules maisons. Il dispose de toutes les commodités nécessaires et propose de nombreuses activités dont certaines sont d’ailleurs réservées aux tout-petits permettant ainsi aux parents de prendre une petite pause. Les chiens de plus d’un an sont permis. www.hollyshores.com

Ponderosa Campground

Situé sur Beaver Dam Road à Cape May Court House, à 4,8 km d’Avalon, ce site propose différentes options et séduit par son raffinement. On y trouve une piscine à l’eau salée dont la configuration facilite l’entrée aux enfants et même aux personnes à mobilité réduite.) De nombreuses activités sont proposées, dont une croisière aux pirates pour les enfants. Les animaux bien élevés sont les bienvenus. www.ponderosacampground.com

► NOTE : Pour plus d’information sur les 50 terrains de camping du Jersey Cape : http://www.thejerseycape.com

• Cet article est d’abord paru dans la chronique Est des USA du journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI du 9 juin 2018

Conseils pour voyageurs: cinq infos pertinentes pour vos vacances

Avec l’arrivée du printemps et des belles journées qui ne vont pas tarder à se faire sentir, on commence à penser à ses vacances d’été. Voici cinq idées qui vous guideront dans votre planification.

1. Penser au camping

PHOTO COURTOISIE

La nouvelle application mobile Go Camping Québec permet de bénéficier de nombreux avantages dans quelque 200 campings du Québec (rabais sur le premier séjour, pourcentage sur les autres, gratuités, escomptes, locations, etc.). Il suffit de la télécharger.

2. Faire un arrêt au château Frontenac

PHOTO COURTOISIE

Fairmont Le Château Frontenac poursuit la programmation de son 125e. Pendant tout le mois d’avril, des activités autour du thème de la santé et du bien-être seront organisées et plusieurs seront gratuites. C’est le cas, entre autres, des parcours historiques permettant de renouer avec l’histoire de cette icône de la ville de Québec. Pour la programmation complète : http://www.fairmont.fr

3. Faire Compostelle au Québec

PHOTO COURTOISIE

Tous ceux qui rêvent de faire Compostelle, mais qui n’ont ni le temps ou les moyens pourront désormais s’offrir une randonnée pédestre de 1200 km, ici au Québec. Le Chemin du Québec traverse neuf régions touristiques, relie de multiples sentiers, pistes cyclables, routes rurales, etc. Les marcheurs sont autonomes, libres de choisir leur lieu de départ et d’arrivée ainsi que leurs lieux d’hébergement ou de restauration et peuvent voyager selon leur budget. Une application mobile sera bientôt disponible. http://www.quebeccompostelle.com

4. Visiter MontréaL en tour guidé

PHOTO FOTOLIA

Depuis 33 ans, l’entreprise Guidatour organise des visites de Montréal, en compagnie de guides professionnels. Cette année, elle propose encore plus de départs, et ce, de mars jusqu’à décembre.

5. Planifier ses vacances familiales

PHOTO FOTOLIA

Que l’on soit parents ou grands-parents, c’est avec beaucoup de plaisir que l’on feuillette le livre Maman a un plan – En famille sur la route. Les trucs, conseils, coups de cœur, bonnes adresses, trouvailles, informations diverses qu’on y trouve sont d’Odile Archambault qui a fondé le blogue Maman a un plan (mamanaunplan.com) en 2013 et de Marianne Prairie qui l’y a rejointe deux ans plus tard. Les photos sont de Caroline Dostie. Toutes trois mamans, ces femmes unissent leurs forces pour suggérer de bons plans pour que toute la marmaille profite au maximum de ses vacances. Chez Parfum d’encre

Cet article a d’abord été publié, le samedi 7 avril 2018, dans la chronique Trucs pour voyageurs, du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

8 séjours abordables à planifier d’ici la fin de l’été

Il n’est pas toujours nécessaire de transporter toute sa marmaille dans un long voyage en avion pour s’évader du quotidien. Parfois, l’exotisme ne se trouve qu’à quelques kilomètres de chez soi et ne coûte pas si cher que ça.

Voici quelques suggestions permettant de s’offrir des vacances originales et abordables.

1. Tremblant pour toute la famille

Pas toujours facile de trouver l’endroit idéal où toute la famille trouvera son bonheur. Avec ses différents types d’hébergements, ses activités pouvant répondre aux besoins des enfants comme des grands-parents, ses restaurants variés et son tout nouveau parcours nocturne illuminé «Tonga Lumina», une création signée Moment Factory, il faudrait être bien difficile pour ne pas trouver son bonheur à Tremblant.

Trop cher? Ce serait bien mal connaître cette destination que de penser cela. On y trouve plein d’activités gratuites (randonnées, pistes cyclables, animation dans le village piétonnier, ateliers et jeux divers). On peut également se procurer des carnets d’activités. Ils coûtent entre 16,25$ et 69,75 $, selon l’âge et le nombre d’activités choisies (descente en luge, mini-golf, parc aquatique, télécabine panoramique, tour d’escalade, parcours d’hébertisme, etc.). Info: tremblant.ca

2. Comme dans le Sud, mais à Valcartier

Pour s’assurer de trouver de la chaleur et de jouer dans l’eau, on fait route en banlieue de Québec pour s’installer dans l’une des 153 suites du tout nouveau complexe récréotouristique du Village Vacances Valcartier. Il ne reste plus qu’à alterner entre les jeux d’eau extérieurs et intérieurs du Bora Parc qui fait six fois la grandeur d’une patinoire de la LNH!

Info: à partir de 159 $ pour la chambre de quatre personnes (prix des parcs en sus, mais avec un rabais si on loge à l’hôtel). Info: www.valcartier.com

 

.3. Les «Semaines du Canada» de Virginia Beach

Ceux qui jouissent d’un horaire flexible pour prendre leurs vacances seront heureux d’apprendre que, du 13 août au 3 novembre 2017 (à l’exclusion de la fête du Travail), la Virginie reprend sa promotion «Semaines du Canada», laquelle propose des rabais allant de 10 à 30 % sur plusieurs hébergements (séjours de quatre nuitées minimum)

Cette période, alors que la température oscille autour de 25°C et que se tiennent de nombreux festivals, est considérée comme la meilleure pour visiter les stations balnéaires de la Virginie. Info: www.visitezvirginiabeach.com

4. Camping dans un lieu historique

Jusqu’au 18 septembre, Parcs Canada offre six unités d’hébergement oTENTik en location au lieu historique national du Canal-de-Saint-Ours, en Montérégie. À mi-chemin entre la tente et le chalet rustique, l’oTENTik permet de passer une nuit confortable dans le décor naturel du Richelieu.

Si l’on possède un bateau, on peut s’amarrer au canal de Saint-Ours, terminer la soirée sous les étoiles autour d’un feu de camp puis s’endormir dans cette tente pouvant accueillir jusqu’à six personnes (quatre adultes).

À compter de 120 $ par nuit. Info : 1 888 773-8888 ou www.pc.gc.ca.

5. Séjour en nature dans nos régions

Inutile de traverser les frontières pour se retrouver au cœur de la grande nature. Les parcs nationaux de la SÉPAQ (Société des établissements de plein air du Québec) proposent des hébergements à faible coût et de nombreux avantages. Parmi ces derniers, l’entrée gratuite pour les moins de 17 ans qui accompagnent leurs parents, la location de vélo gratuite pour eux dans certains parcs, des rabais de 50 % sur la location (1h) d’embarcation nautique en matinée, sans oublier l’accès illimité et les avantages conférés par l’abonnement annuel de la carte Réseau Parcs Québec. Info: www.sepaq.com

6. Croisière de rêve sur le Saint-Laurent

En remontant le fleuve avec la croisière Montréal-Québec à bord du «AML Cavalier Maxim», on découvre l’importance du Saint-Laurent dans l’établissement de la Nouvelle-France. Ce forfait comprend une visite guidée dévoilant les secrets des lieux qui bordent le fleuve, une soirée et une nuitée dans la ville de Québec puis un retour vers Montréal (autobus ou train).

Forfait de deux jours, les mercredis du 2 au 23 août. Coût: 319,95 $. Info: www.croisieresaml.com

7. Découverte du Québec et des États-Unis en autobus

De nombreuses agences de voyages (CAA, Voyages Gendron, Groupe Voyages Québec, etc.) organisent des circuits de groupe en autobus. L’offre est vaste entre la Gaspésie, les Maritimes, l’Ontario, New York, Washington, etc. L’avantage de ce type de voyage, c’est que l’on n’a pas à conduire, à chercher une chambre ou à se déplacer dans une ville étrangère. De plus, on bénéficie des services d’un guide. Pour se procurer les brochures, il suffit de pousser la porte des agences de voyage ou de se rendre sur leur site internet: www.caaquebec.com;  www.voyagesgendron.com et www.gvq.ca.

8. Jouer les vignerons à deux pas de chez soi

Plus besoin de traverser l’Atlantique pour devenir vendangeur. Il suffit de prendre la direction de Saint-Eustache et de se rendre au Vignoble Rivière du Chêne où, à partir dernier weekend de septembre (selon la température), cinq journées seront ouvertes aux visiteurs désireux d’être vendangeur d’un jour.

En attendant cet événement, on se familiarise avec ce lieu enchanteur qui offre des visites guidées, des dégustations et des «foodies tapas» tous les jeudis sur sa terrasse. Info : 450 491-3997 ou www.vignobleriviereduchene.ca

 Ce texte est d’abord paru sur Canoe. ca ICI   puis dans le Journal de Montréal ICI et dans le Journal de Québec ICI 

Trucs, astuces et accessoires pour le camping

Au Québec, plus de 1,3 million de ­personnes font du camping. Elles se déploient dans les principales régions du Québec, qui dispose de 870 terrains de camping classés. On les trouve également aux États-Unis, dans les États voisins comme le New Hamp­shire, le Vermont, le Maine, ou partent même à l’extérieur du pays. Pour ces amoureux de la nature et de la vie au grand air, voici quelques nouveautés.

On se procure Le Québec en camping de la journaliste ­Marie-France Bornais, publié aux Éditions de l’Homme. On y trouve une liste de 150 terrains de camping, répartis dans 16 régions du Québec, en plus d’identifier les ­principaux attraits touristiques environnants.

Pour choisir sa tente, on se rend dans des magasins où des tentes sont montées dans une salle ­d’exposition. On privilégie le ­nouveau système Fast PitchMC, qui utilise des mâts de toit et un moyeu à codes de couleur fixés à la tente, des pieds d’ancrage rapide et des suspensions sans accrocs ­Insta-ClipMC permettant de ­monter la tente 45 % plus rapidement qu’une tente traditionnelle comparable. En cas de pluie, cette dernière est 75 % plus résistante à l’eau grâce au système WeatherTecMC et à ses coutures inversées et ses tapis de sol soudés brevetés. Enfin, les haubans réfléchissants IllumilineMC sont plus visibles la nuit, ce qui permet de sortir sans risquer de trébucher.

 Les glacières et les bidons pour transporter l’eau ou pour garder les boissons froides bénéficient maintenant de propriétés antimicrobiennes de l’embouchure. Cette dernière est conçue pour résister aux odeurs, à l’humidité et aux moisissures qui peuvent s’y introduire.

La nouvelle génération de matelas pneumatiques propose un soutien amélioré grâce au matériau stratifié «Puncture Guard», fabriqué par la fusion d’un tissu protecteur durable et d’une paroi étanche à l’air. Les matelas sont donc plus fermes, plus durables et plus solides que les anciens en PVC, et assurent donc un meilleur confort.

Le chauffe-eau portatif Hot Water On DemandMC H2OasisMC permet d’avoir de l’eau chaude en tout temps. Il peut réchauffer jusqu’à 151 L d’eau et comprend un support de douche à positions multiples.

Les plus récents poêles et grils de Cole­man, –portatifs et compacts, au charbon de bois et au propane–, permettent de cuisiner tout ce qui nous fait plaisir, que ce soient des hamburgers, des steaks ou des œufs brouillés.

Il est important que les gilets de sauvetage soient homologués par Transports Canada. Légers et confortables, les gilets en nylon gonflables de ­Coleman sont conçus pour favoriser le confort, la respirabilité, la flottabilité, le temps de séchage, etc.

De nouveaux sacs de couchage, composés de mousse viscoélastique avec possibilité d’ajouter ou d’enlever des couches (aussi options pour enfants), améliorent le confort.

Lampes frontales, lanternes ou lampes de poche sont essentielles en camping. On recherche le système Battery Lock, qui préserve l’autonomie en ralentissant l’épuisement des piles.

Pour des conseils, des idées, des suggestions, etc., on consulte les sites internet de la Fédération québécoise de camping et de caravaning (www.fqcc.ca), de ­l’Association des exploitants de terrains de camping du Québec (www.campingquebec.com), de la Société des établissements de plein air du Québec (www.sepaq.com) et, bien entendu, des Parcs nationaux du Cana­da, qui célèbrent cette année leur 150e anniversaire (www.pc.gc.ca)

Nota bene: Les produits mentionnés ci-dessus ont été suggérés (et sont vendus) par Coleman, une compagnie qui accompagne les adeptes de camping et de plein air depuis déjà plus de 115 ans. On les trouve chez Canadian Tire, Sail, La Cordée, Montain Coop Equipement, etc. D’autres infos sur leurs produits sur le site www.colemancanada.ca et invitation à se rendre de façon régulière sur leur page Facebook (www.facebook.com/ColemanCanada/), où l’on trouve des conseils, trucs et astuces pour le camping.

Ce texte a été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.