Archives de Tag: chocolat

7 bonnes raisons d’aller à Sainte-Lucie

Désignée comme étant LA destination la plus romantique des Caraïbes par les World Travel Awards, l’île de Sainte-Lucie ne laisse personne indifférent. Il est vrai qu’il faudrait être totalement blasé pour ne pas succomber aux charmes des collines luxuriantes, de la forêt tropicale, des récifs de corail, des parcs marins, des réserves naturelles, des magnifiques plages de sable blanc et des petites criques aux eaux cristallines de ce paradis naturel. S’il vous en manquait, voici sept autres bonnes raisons de vous y rendre.

Photo : Lise Giguere

Les pitons

HOTO FOTOLIA- Les Pitons

Ces majestueux symboles de l’île, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, pointent vers le ciel respectivement à 786 mètres (Gros Piton) et 743 mètres (Petit Piton) au-dessus du niveau de la mer. Si un sentier, accessible à tous, a été spécialement tracé autour de Gros Piton, un second parcours, à mi-chemin entre randonnée et escalade, représente un défi et nécessite environ 5 h d’escalade. Il est réservé aux plus téméraires.

 

Le Ladera Resort

PHOTO COURTOISIE, G_INSPIRE
Ladera Resort.

Pour apprécier un repos bien mérité après avoir dompté ces géants ou pour se la couler douce en attendant les aventuriers, on s’attable face aux Pitons, au restaurant du Ladera Resort. Le choix d’une bouillabaisse créole, réalisée à base de légumes locaux et de poissons frais, s’impose. Pour digérer ce repas copieux, on visite cette magnifique propriété, l’une des favorites d’Oprah Winfrey ! Petit conseil : se montrer adorable et supplier pour la visite d’une chambre avec piscine privée. Sur place, il faut enlever vite ses sandales et prier pour qu’on accepte de nous laisser nous asseoir dans la balançoire posée au centre de la piscine, tout juste en face des Pitons. Un moment de grâce ! www.ladera.com

PHOTO Lise Giguère – Un véritable moment de grâce.

Les bains de boue

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
À Sainte-Lucie, on peut prendre des bains dans les eaux sulfureuses de la Soufrière, et des bains de boue.

Pour une expérience originale, rendez-vous au spa naturel de Sulphur Springs sur les flancs du Qualibou, le volcan principal de l’île. Également appelé Soufrière (nom de la ville où il est situé), c’est le seul auquel on peut accéder en automobile.

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Les fumerolles de la Soufrière, à Sainte-Lucie.

Photo Courtoisie – Les fumerolles

Dans ce site volcanique, des fumerolles de soufre indiquent que l’activité volcanique est toujours d’actualité et des sources d’eau chaude et sulfureuse invitent à se plonger dans ce cratère.

« Bean to Bar » ou une balade au cœur des plantations de chocolat

PHOTO COURTOISIE, G_INSPIRE
Hotel Chocolat, plantation de cacao.

 

Depuis le 18e siècle, les terres fertiles de Sainte-Lucie laissent une place d’honneur à la culture du café, des agrumes, de la canne à sucre et, bien évidemment, du cacao. « Bean to Bar », c’est une visite de plantations à la découverte de l’univers du chocolat comprenant cueillette de gousses de cacao, visite de la salle de fermentation, de la zone de séchage pour ensuite assister à la phase de broyage et de brassage.

Photo Lise Giguere – Le cacao que l’on fait sécher et qu’il faudra ensuite trier

Certains endroits invitent même à fabriquer son propre chocolat.

On termine la journée par un cocktail sur la terrasse de l’Hotel Chocolat qui fait face au Petit Piton ou par la dégustation de mets agrémentés de cacao.www.hotelchocolat.com

La plage de l’Anse Chastanet

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Anse Chastenet

Cette plage est décorée de cocotiers et couverte de sable clair. Sa beauté légendaire est tout aussi impressionnante sous l’eau. Les fonds marins de Sainte-Lucie recèlent des merveilles pouvant satisfaire les plongeurs les plus exigeants. Entourées d’un récif corallien s’étendant sur plus de 40 m, ses eaux cristallines regorgent de poissons tropicaux aux multiples couleurs. D’importantes failles sous-marines, dues à la présence volcanique, offrant des crevasses vertigineuses, complètent le tableau.

À noter également que toutes les plages de l’île sont publiques, malgré les nombreux établissements hôteliers.

 

Anse Chastanet et Jade Mountain, les deux hôtels dépourvus de murs

Sur une petite crique au décor de carte postale, un couple de visionnaires a imaginé deux luxueux complexes hôteliers, séparés par une frontière imaginaire : Anse Chastanet Resort (49 chambres offertes à un tarif moyen : www.ansechastanet.com) et Jade Mountain (20 chambres de très grand luxe : www.jademountainstlucia.com). Dépourvus de murs, de portes ou de fenêtres et construits en colline, ces deux endroits de rêve disposent de chambres ouvertes sur les eaux cristallines, la forêt tropicale ou les deux pitons.

Photo Lise Giguere – Jade Mountain vu de la mer

Photo courtoisie : La mer vue de Jade Mountain

La fête à l’année

Envie de célébrer ? Il ne faut pas manquer le nouveau Saint Lucia Summer Festival 2018, qui réunit différents événements : Food and Rum Festival (12-14 janvier); Saint Lucia Jazz Festival (7-13 mai) ; Saint Lucia Carnival (16-17 juillet) ; Roots and Soul Festival (31 août au 2 septembre) ; Arts & Heritage Festival (19-21 octobre).

De plus, tous les vendredis soirs, c’est le Friday Night Jump Up Street Party. On danse, on goûte les grillades, on boit du rhum et de la Piton (la bière locale) et on fait la fête toute la nuit.

INFO: www.stlucia.org

Ce texte est d’abord par, le mardi 19 juin, dans le Journal de Montréal ICI et dans le journal de Québec ICI

Publicités

Se dire «Je t’aime» au New Hampshire

Pas besoin de se limiter au 14 février pour célébrer l’Amour. Pour plonger dans la passion, on s’offre un petit road trip au New Hampshire dans l’un des magnifiques hôtels historiques de ces charmants villages. Au programme, des arrêts offrant des ambiances uniques, des tours gourmands, de bonnes aubaines et du plaisir en plein air.

PHOTO COURTOISIE
Portsmouth sous son manteau de neige.

Hôtel Portsmouth

Bien qu’on y trouve toutes les commodités d’un grand établissement, l’Hôtel Portsmouth a su préserver son charme historique. Ce manoir de 135 ans, un exemple classique d’architecture victorienne Queen Anne, se situe au centre-ville de Portsmouth, à quelques pas de Haymarket Square, la place du marché et de tous les magasins, restaurants et attractions du secteur riverain de Portsmouth. Durant tout le mois de février, on y célèbre le mois de l’amour avec le forfait LOVE.

Stonehurst Manor

Situé à North Conway, cet hôtel marie avec beaucoup d’élégance le chic du 19e siècle et la modernité du 21e. Conçue à l’origine (1874) comme une maison d’été pour un riche homme d’affaires, elle se niche sous de superbes pins offrant une vue sur le mont Washington et à proximité de plusieurs activités pittoresques du New Hampshire. Réservé exclusivement aux adultes, il propose une ambiance calme et sereine, ce qui en fait le cadre parfait pour les vacanciers à la recherche de romantisme. Pour ces derniers, le forfait Romance Their Heart. Autre forfait qui devrait plaire aux amoureux des animaux de compagnie, cet hôtel propose le forfait Bring your Pet, lequel promet un séjour inoubliable à son petit compagnon.

PHOTO COURTOISIE
Une chambre chaleureuse du Stonehurst Manor..

Addair Country Inn

Après avoir parcouru une longue allée bordée de pins majestueux, on atteint cette auberge, construite en 1927, comme cadeau de mariage pour une fille adorée.

Située à mi-chemin entre Boston et Montréal, elle se veut la retraite intime et romantique avec ses murs de pierre, ses vues spectaculaires sur le mont Washington et ses magnifiques jardins conçus par les frères Olmsted (les fils du concepteur de Central Park à New York). C’est le cadre pittoresque idéal pour le forfait Sweetheart Getaway qu’on y propose !

De plus, elle se trouve à proximité du Franconia Park et des nombreuses activités de plein air qu’on y trouve. Elle est également très près des antiquaires, des galeries d’art et des villages pittoresques de Littleton, Sugar Hill, etc.

DES VISITES GOURMANDES

Quand on visite une ville, les tours qu’on y propose sont souvent une excellente occasion de la découvrir.

PHOTO COURTOISIE
Une romantique balade en calèche.

  • La tournée Best of Portsmouth (2 h 30) se déplace dans cinq restaurants cités parmi les meilleurs. On peut même déguster la soupe de palourdes élue meilleure clam chowder en Nouvelle-Angleterre pendant plus de 5 années consécutives ! www.portsmouth-eats.com
  • Le Chocolate & Martini Tour jumelle certains chocolatiers artisanaux du New Hampshire avec des cocktails uniques de certains des meilleurs mixologues de l’État. www.visitnh.gov
  • ON JOUE DEHORS

    • PHOTO COURTOISIE
      L’anneau de glace de la famille Labrie à Puddle Dock Pond.

      Château de glace, sculptures, patinoire en plein air, tours de calèche, aventures sur le mont Washington ou dans le Franconia Park, les activités hivernales ne sont pas ce qui manque au New Hampshire. Pour des idées d’activités hivernales : www.visitnh.gov

  • DES ACHATS SANS TAXE

    • Merrimack Premium Outlets® (Merrimack) – Plus de 100 différents magasins, dont plusieurs grands noms (Bloomingdale Outlet Store, Michael Kors, Nautica, Tommy Hilfiger et plus) www.premiumoutlets.com
    • Dans l’État du New Hampshire, on ne paie aucune taxe, c’est donc le bon moment de s’offrir une virée dans leurs magasins de manufactures (outlets).
    • Tanger Outlets (North Conway). Une soixantaine de boutiques dont 15 bijouteries ou boutiques d’accessoires. www.tangeroutletcanada.com

Cet article a d’abord été publié dans la chronique Est des USA du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.

Des visites «chocolatées

À Pâques, le chocolat est roi. Si ce délice est disponible un peu partout et sous toutes les formes, pourquoi ne pas profiter de cette fête pour s’offrir une sortie ludique en famille ? Pour le plus grand plaisir des petits et grands, j’ai regroupé 5 endroits où l’on peut voir de belles sculptures en chocolat,IMG_1258le déguster, assister à des ateliers et où les enfants apprendront sa fascinante histoire et ses secrets de fabrication. Photo - Chocomotive (3) Lire la suite dans le Journal de Montréal, ICI Aussi, dans le Journal de Québec, ICI Aussi, comme ils ont manqué de place dans le Journal, ils ont du couper une partie du texte, que je vous redonne ici. EN VRAC

  • Trucs et Truffes Chocolateries se spécialise dans les fêtes et partys de chocolat à domicile (dégustations, ateliers de bonbons ou de chocolats fins, etc.)
  • Les Boutiques Chocolats Geneviève Grandbois proposent des chocolats différents (safran, piment d’espelette, vinaigre balsamique, etc.).
  • Invitation à découvrir l’univers de Miss Choco et ses tablettes «bean-to-bar», fabriquées par chocolatiers de partout dans le monde, à partir des fèves de cacao. À la boutique ou en ligne, on consulte le calendrier riche en événements divers : visite de Chocolatiers, ateliers divers, soirée accords chocolat/whiskies, etc.
  • L’Académie du chocolat. Cours pour amateurs éclairés avec des maîtres chocolatiers et pâtissiers.
  • Maison Christian Faure. École de pâtisseries offrant différents cours et ateliers sur le chocolat.
  • Forfait Raquette et chocolat à l’Estérel Suites, Spa & Lac. Tant qu’il y aura de la neige !

 

Souriez, c’est la Journée du Bonheur !

Hey, le saviez-vous ? C’est La Journée Internationale du Bonheur aujourd’hui !  Eh bien, première nouvelle. Je ne savais pas. Mais s’il y a une chose dont le monde a grand besoin ces temps-ci, c’est bien de bonheur.

Un sondage  d’expédia.ca, révèle que 90 % des Québécois associent leurs vacances à leur état de bonheur général. Plus encore que de trouver  de l’argent (15 pour cent) ou recevoir un remboursement d’impôt (15 pour cent), En fait, il semble  que la plupart des Québécois (85 pour cent) seraient disposés à faire des sacrifices assez importants juste pour s’offrir quelques jours de détente.

Là. je comprends mieux. On ne parle pas nécessairement de longs voyages, mais de courts séjours, dans les environs. Parce qu’il faut bien l’avouer, la peur commence à se faire sentir auprès des voyageurs et nombreux sont ceux qui m’ont avoué avoir rangé leurs valises pour un temps indéterminé.

Peut-on les blâmer ? Des avions  disparaissent, des attentats se produisent dans des endroits que l’on croyait sûr, sans oublier les tempêtes tropicales et la menace terroriste qui plane sur nous comme un vautour affamé, il y a de quoi avoir envie de se rouler en boule dans sa doudou. Et puis, il est bien joli notre Québec, pourquoi ne pas s’offrir de longs week ends à le découvrir ?

Mais revenons à notre sondage qui révèle que   pour un jour de congé supplémentaire par an, les Québécois seraient prêts à renoncer à ce qui suit pendant une semaine :

o   49 % se passeraient de leurs jeux vidéo

o   45 % se sépareraient de leur tenue préférée

o   44 % renonceraient au chocolat

o   39 % laisseraient tomber l’alcool

o   39 % se priveraient de leur téléphone cellulaire/intelligent

o   36 % renonceraient à la télévision

o   31 % se passeraient de café

Malgré le sérieux du sondage, je doute… Personne ne parle de cesser la cigarette. Pourtant, le seul fait de cesser de fumer pendant un an permettrait de s’offrir un magnifique voyage. Quant à se priver de son cellulaire, là je doute vraiment. Quoi qu’il en soit, c’est une bonne idée de s’offrir quelques jours privilégiés avec les siens. Après tout, c’est maintenant que tout le monde est là qu’il faut en profiter.

Pour de petites escapades  spontanées visiter Expedia.ca et surveiller  les promotions et les soldes de dernière minute vers des destinations partout dans le monde entier.

À l’heure actuelle, Expedia.ca organise une promotion vers Las Vegas (réservation avant le 6 avril et voyage d’ici au 21 mai) et une autre vers l’Europe (réservation avant le 13 avril et voyage avant le 30 septembre), toutes deux assorties d’un rabais allant jusqu’à 50 % sur votre séjour dans d’innombrables hôtels lorsque vous combinez le vol et l’hôtel.

 

 

Vous savez que vous êtes au Mexique quand dans votre assiette, il y a…

MEXIQUE –  Chaque année, des milliers de Québécois (203,330 en 2012) s’envolent vers la chaleur, le soleil, les plages et les petites villes coloniales du Mexique. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir de restaurants mexicains près de chez eux (Montréal en compte plusieurs), c’es l’occasion de renouer avec la cuisine mexicaine.

Riche en saveurs et en couleurs, cette dernière se compose de plusieurs ingrédients, dont ceux-ci :

AVOCAT

Les Espagnols l’avaient baptisé «la poire indienne» en raison de son apparence extérieure. Capture d’écran 2013-08-11 à 09.23.52On en fait la délicieuse guacamole.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.24.26Au fait, saviez-vous que le mot Avocado vient du mot ahuacatl en langue Nahuatl et signifie testicule. Heureusement qu’on l’a traduit par avocat 🙂

FÈVE

Cet aliment a toujours été important dans la nourriture depuis l’ère Pré-hispanique. La petite fève a même servie de monnaie lors de la conquête. Il existe de nombreuses sortes de fèves, mais les plus communes sont les brunes et les blanches.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.29.04

CHILI

Ingrédient indispensable pour les Mexicains, le chili est également surnommé le Roi de la cuisine mexicaine.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.31.36CHOCOLAT

Les Mayas et les Aztèques utilisaient les grains de cacao comme un symbole de puissance et de santé. C’était également une monnaie d’échange. En fait, le cacao était si important que plusieurs cultures mesoaméricaines et de nombreuses religions avaient des mythes reliés à cet aliment des Dieux. Nommé Kakaw par les Mayas, le nom devint cacahuetl en langue Nahuatl et finalement chocolat.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.37.31

 MAÏS

À la fois nourriture et monnaie pour les Aztèques, le maïs était l’un des principaux éléments de la culture avant la conquête et l’un des plus important pilier de la diète mexicaine. Il est utilisé comme céréale dans une infinité de plats.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.41.35

CITROUILLE

Appelé Ayotli en Nahuatl, la citrouille est également appelé la Courge créole par les Mexicains qui en raffolent. On mange ses fleurs, sa pulpe, ses grains sont rôtis et salés et son huile est utilisé dans les sauces.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.45.55

TOMATE

Utilisée avant même l’arrivée des Conquistadores Espagnols, les Nahuatl l’appelaient xitomatl

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.48.53

VANILLE

Saviez-vous que la vanille est une sorte d’orchidée qui était utilisé par le peuple Totonac dans le Golfe du Mexique, à l’endroit même où se trouve Veracruz aujourd’hui ? Les Espagnols l’ont tellement aimée qu’ils l’ont rapporté avec eux et l’ont fait connaître dans le monde.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.52.34

gousses de vanille

gousses de vanille

Ça  a l’air bon tout ça, n’est-ce pas ? Tellement d’ailleurs, que je vais vous quitter ici et me précipiter dans un restaurant mexicain, histoire de me délecter.

Ref: travelersguidetomexico.com

Voir aussi sur le Mexique

Culture à Puebla

Les couleurs du Mexique

La China Poblana

Comment fabriquer le Mezcal

Tout savoir sur la fabrication de tapis artisanaux

Des artistes en tout genre

Séance de purification

Oserez-vous les chapulines ?

Écrivain à louer

La légende des Alux

Les couleurs du Mexique

Culture à Puebla

NOTE: En tant que membre SATW (Society American Travel writer), je voyage avec un ourson blanc. Ce dernier est jumelé avec une école et il raconte ses aventures aux enfants ce qui leur permet de découvrir des pays et d’avoir, à leur tout, l’amour des voyages. Du Mexique, Maurice a écrit

Maurice travaille au Mexique 

Maurice visite Puebla

Maurice apprend plein de choses à Oaxaca

Les coussins de Lyon, quel délice !

LYON – Même si d’autres villes de France (Lille, Versailles, Dijon, Tours) ont fait la demande pour remplacer Lyon comme Capitale de la gastronomie, au moment de ma visite, elle l’était toujours. Et très franchement, je serais bien étonnée qu’elle soit déclassée.

D’abord Lyon est particulièrement bien entourée par deux fleuves et puis, c’est le carrefour de l’Europe. Il faut se rappeler qu’autrefois, cette ville était un passage obligé pour tous les Français qui voulaient se rendre sur la Côte d’Azur. C’est une ville où l’on aime bien se mettre à table et où la gastronomie est une tradition qui date de l’époque des Mères lyonnaises. Et puis, n’est-ce pas la patrie de Paul Bocuse, le chef le plus connu au monde ?

Quoi qu’il en soit, parmi les nombreuses traditions lyonnaises, je suis tombée sur le Coussin de Lyon. Je l’ai croqué et j’ai… ADORÉ. En fait, j’en aurais bien rapporté une caisse dans ma valise.

Le coussin de Lyon

Il faut dire que cette petite friandise emblématique est née d’une lointaine tradition. Voici son histoire:

En 1643, une terrible épidémie ravageait la cité et pour la combattre, les échevins lyonnais ont fait le vœu de se rendre en procession sur la colline de Fourvière ou l’on allait déjà prier la vierge, et de remettre un cierge de sept livres de cire et un écu d’or sur son coussin de soie.

Lyon vu de la colline de Fourvière

Lyon vu de la colline de Fourvière

Chaque année depuis, les Magistrats de Lyon renouvellent le vœu des échevins et se rendent à Fourvière tandis que retentissent les trois coups de canons qui annoncent que le vœu a été respecté et que l’écu d’or a bel et bien été déposé sur le coussin. C’est ce coussin de soirie qui a inspiré la création de cette friandise.

En 1960, certains «Soyeux» (fabricants de soie) et maïtres chocolatier ont tenté d’imaginer une boite rappelant le coussin historique tandis que les seconds tentaient d’imaginer une spécialité composée d’une ganache de chocolat enrobé d’une pâte d’amandes.C’est ainsi qu’est né le Coussin de Lyon.

À l'intérieur de ces jolies boites, sont rangées les friandises que l'on peut voir sur la première photo du texte.

À l’intérieur de ces jolies boites, sont rangées les friandises que l’on peut voir sur la première photo du texte.

Vite connu et adopté par les Lyonnais, le Coussin de Lyon  a rapidement dépassé les frontières et se retrouve aujourd’hui dans le monde entier, surtout lors d’événements de prestige mettant en vedette les produits lyonnais.

• Ce voyage a été organisé par Atout France et la Région Rhônes-Alpes. Le transport était assuré par Air-France.

NOTE:

• Comme c’est le cas pour tous mes voyages, Maurice, mon ourson voyageur, m’accompagnait.Il a d’ailleurs rédigé tout un billet sur cette tournée gastronomique. Le Voici

À Lire également:

Un Musée du nougat. ICI

C’est Noël au Château !

Le mois de novembre est un mois difficile pour les hôteliers. Les vacances sont finies, les enfants ont repris le chemin de l’école, même l’été indien est chose du passée. Les touristes rangent leurs valises et préfèrent rentrer leurs meubles de jardins ou rester au coin du feu en songeant aux cadeaux de Noël qu’ils devront bientôt acheter. C’est à tous ceux là que le Fairmont Château Frontenac a pensé en organisant Noël en novembre.  Et pour cette première édition, j’ai eu la chance, en compagnie de quelques collègues de recevoir une invitation.

Le vendredi, à notre arrivée, tout le Château était plongé dans l’ambiance de Noël. Des sapins immenses, des décorations partout, des milliers de lumières, de la musique et des employés souriants comme en une veille de Noël.IMG_5865

Contrairement à mon confrère André Désiront qui logeait dans la majestueuse suite Van Horne qui a déjà accueilli Paul McCartney et Céline Dionet mon autre confrère Michel Julien qui avait la suite Maurice Duplessis, la nôtre n’avait rien de vraiment spécial, mais elle était bien située et offrait une très belle vue sur le fleuve.

Après le petit déjeuner du samedi, de nombreux ateliers étaient offerts aux invités. Comme ils commençaient à 11h, il m’a fallu me lever un peu plus tôt pour avoir le plaisir de marcher dans le Vieux Québec en compagnie de Santol, l’ambassadeur canin du Château.  IMG_5875

Tout à fait adorable Santol. D’une patience d’ange, il se laisse câliner et photographier en gardant un air calme et placide. Il ne faut surtout pas oublier de le remercier d’un pourboire qui sera remis entièrement à Mira. Après cette bouffée d’air frais du samedi matin, la journée entière était dédiée à différents ateliers dont celui d’une durée de 2h en compagnie de Jean Soulard.

IMG_5840

Jean Soulard en compagnie de son «aide» Marcel !

Sympathique comme toujours, le célèbre chef accueille les gens avec chaleur en leur racontant sa passion pour la cuisine québécoise et partage généreusement ses recettes, ses trucs et son humour. Une soixantaine de personnes sont sorties absolument ravies de cet atelier qui reviendra tous les samedis de novembre. Le reste de la journée comprenait une dégustation de chocolat de la Chocolaterie Cupidon

IMG_5856

Rémi Siv de la Chocolaterie Cupidon et ses délices

 

une rencontre avec le peintre Jean-Guy Desrosiers à la Galerie d’art du Château ce qui permet de découvrir les sculptures et tableaux de cette galerie,

IMG_5878

Le peintre Jean-Guy Desrosiers

un atelier avec Jean-Michel Beaudet de la maison Mark Anthony donnant des trucs pour faire des cocktails lors de nos réceptions du temps des fêtes et finalement, une rencontre avec Jean Leblond, maraîcher du Jardin du Centre des Éboulements, qui fournit Jean Soulard en petits légumes.

IMG_5880

Le chef Jean Soulard s'entretient avec Jean Leblond des Jardins du centre aux Éboulements, l'artisan qui lui fournit les légumes miniatures

La journée s’est terminée par un atelier avec Jocelyne Boissonneault, une bricoleuse qui  a livré tout ses trucs pour réaliser des décorations à peu de frais.

IMG_5890

Jocelyne Boissonneault

En soirée, un repas 4 services au restaurant le Champlain a réuni tout le petit groupe qui a trinqué joyeusement en se lançant de nombreux Joyeux Noël et en se faisant la promesse de se retrouver très bientôt.

Si j’en juge par le plaisir que nous avons eu, mes collègues et moi, le Château a réussi son pari avec Noël en Novembre. Que voilà une bonne idée cadeau (à l’avance). Surtout qu’il n’en coûte que 116$ par personne pour la chambre et le petit-déjeunet ou encore 336 $ pour deux personnes pour la chambre, le petit-déjeuner et le repas au Champlain (incluant une bouteille de vin), sans oublier tous les ateliers.

 

Le lendemain matin, le Père Noël était sur son trône dès 9h30 tandis qu’une autre dégustation de chocolat permettait aux tout petits, plus nombreux en cette journée, de goûter les chocolats blancs, noirs ou au lait de la Chocolaterie Cupidon. Noël en novembre se poursuivra tout le mois de novembre et sera de retour  l’an prochain.

NOTE: pour lire le texte de mon ami et collègue Michel Julien.