Archives de Tag: chutes

Le retour des fantômes à Val Jalbert

Chaque année, le Village historique de Val Jalbert accueille les visiteurs séduits par la chute Ouiatchouan (plus haute que celles du Niagara),

@lisegiguere. La chute Ouiatchouan

@lisegiguere. La chute Ouiatchouan

charmés par ces maisons reconstitué es qui invitent à revivre un pan de notre histoire,

@lisegiguere. Le magasin général

@lisegiguere. Le magasin général

et  curieux et tristes de voir celles qui s’effondrent

@lisegiguere

@lisegiguere

ou sont peu à peu recouvertes par la végétation.

@lisegiguere

@lisegiguere

On regarde ces dernières en se disant : Si leurs fantômes pouvaient parler. Eh bien, justement, depuis le 27 juin, un magnifique spectacle immersif et multisensoriel, intitulé « Du cœur à l’ouvrage : L’Épopée de Val-Jalbert », redonne la parole aux fantômes de Val Jalbert.

Spectacle immersif 2013 copie

Présenté dans le Vieux-Moulin, à l’intérieur de l’ancienne salle des défibreurs, ce projet multimédia utilise la technologie pour jeter un œil curieux mais discret et touchant, sur le quotidien des habitants qui ont peuplé ce petit village moderne, le premier à avoir connu l’électricité (en même temps que Boston) au Canada. Pendant 25 minutes, le spectateur, situé au centre de la salle, est entouré de projections, de jeux d’éclairage, d’effets sensoriels et de vapeurs d’eau.

La chute nous envahit-1 copie

Un défi de taille

Réalisé par la firme montréalaise Idées au Cube (ID3), ce spectacle immersif évalué à 845 000$ a exigé des mois de recherche, de scénarisation, et la participation d’une cinquantaine de comédiens et figurants (tous du Saguenay) et, bien entendu, l’utilisation d’une technologie moderne. Cette dernière permet de ranimer l’usine et ses ouvriers,

La salle des défibreurs reprend vie. copie la vie du village, la nature, sans oublier les drames qui ont marqué le quotidien de ses habitants et ses fantômes qui jettent un œil critique sur ces visiteurs qui pénètrent dans leur maison et qui ne font pas toujours montre de respect.

Charmé et touché, le spectateur comprend alors que ces vieilles maisons ont un passé et qu’elles ont, un jour, résonné de rires et de cris d’enfants.

Installer une technologie moderne dans ce vieux bâtiment de pierre représentait un défi de taille. Défi relevé avec brio par le concepteur, réalisateur et directeur artistique Patrice Leduc de Idées au Cube à (ID3) qui a travaillé deux ans sur ce projet. « Comme il n’existe à peu près pas d’enregistrement vidéo de cette époque, il a fallu utiliser une cinquantaine de comédiens et figurants (tous du Saguenay) et les faire jouer dans des décors naturels, mais beaucoup en studio devant un fond de couleur verte sur lequel on a ensuite juxtaposé des images du passé».

Le résultat est spectaculaire et permet, en moins de 25 minutes de remonter le cours de l’histoire sur quelque 110 ans. * À voir absolument !

Publicités

Jouer les oiseaux dans le ciel !

Temblant  ou….

Lors de mon récent séjour à Tremblant, j’ai eu l’opportunité de faire un tour de 30 minutes en hélicoptère avec Héli-Tremblant.  Pour qui n’a jamais eu l’opportunité de monter à bord de ces appareils, sachez que la perspective de jouer les oiseaux dans le ciel mène toujours au même constat: ce que nous sommes petits dans l’Univers !

Le ciel merveilleusement bleu de la veille avait fait place à une petite brume ce qui a contribué à voiler toutes les photos. Malgré cela, la randonnée a été fantastique et a permis de constater la beauté de ce coin des Laurentides.

Outre  le village de Tremblant, le parc de Tremblant, le village de Labelle, nous avons vu de nombreux  lacs et arbres.

Voici quelques images

Ce diaporama nécessite JavaScript.

….. les chutes Niagara ?

L’an dernier, c’était pour admirer une autre merveille que j’avais eu droit à 9 minutes, cette fois-ci, avec Niagara Helicoptère, la plus ancienne compagnie au monde. Je dois avouer que survoler les chutes est assez impressionnant. Voici une petite vidéo que j’avais tourné pour l’occasion.

Évidemment, une balade en hélicoptère n’est pas donnée, mais si l’on prend en considération le coût de l’appareil, l’essence, les services du pilote qui fait aussi office de guide et le plaisir qu’on en retire, ça vaut la peine de s’offrir ce petit plaisir au moins une fois dans sa vie.

Au fait, dites-moi, quel vol vous semble le plus intéressant ?

Les chutes, symbole de puissance !

Voyager, c’est se laisser envahir par diverses émotions surgies devant un paysage, un sourire, un incident quelconque. En ce qui me concerne, mes émotions les plus intenses ont toujours été reliées à l’eau, plus particulièrement aux chutes d’eau.

J’aime tout particulièrement admirer la surface calme et lisse du lac ou de la rivière  avant que n’arrive la crevasse qui précipite ces tonnes d’eau avec rage et force à des hauteurs parfois vertigineuses.

C’est plus fort que moi, j’y vois toujours une relation avec la vie. On va son petit bonhomme de chemin, dans notre bonheur calme et tranquille quand arrive le drame qui nous fait plonger tête première dans un tourbillon dont on s’imagine ne jamais pouvoir sortir. Puis, on se retrouve hébétée, perdue, angoissée, ballottée, à bout de souffle cherchant à reprendre pied après cette chute dans le vide qui a tout emporté.

C’est en contemplant les chutes que j’ai fait ce parallèle avec la vie. Cette image s’étant imposée en moi, elle ne m’a plus jamais quitté et, curieusement m’a donné foi en l’avenir, en la certitude qu’on finit toujours par s’en sortir.

La chute Montmorency

Parmi les chutes qui m’ont marquée, il y a bien entendu, la Chûte Montmorency située à quelques minutes de la ville de Québec, face à l’Île d’Orléans. Au fait saviez-vous qu’avec ces 83 mètres de hauteur, elle avait 30 mètres de plus que les chutes du Niagar ?. C’est certainement l’un des plus beaux sites de la province et ce, en toute saison. Chute Montmorency

Les chutes du Niagara

Je les ai admirées pour la première fois cet été. Alors que je m’attendais à un spectacle kitch à souhait, j’ai été totalement séduite par cet ensemble de chutes d’eau qui se sont formées, il y a 14 000 ans lors du retrait des glaciers, sur la rivière Niagara, à la frontière des USA et du Canada.

La chute américaine tombe de 59 mètres sur 260 mètres   de largeur et la chute canadienne (Fer à cheval) mesure 54 mètres de haut et est large de 670 mètres.

Elles ont beau avoir 30 mètres de moins que la Chute Montmorency, elles sont toutefois les plus puissantes d’Amérique du Nord, et l’on dit d’elles qu’elles sont l’une des plus grandes merveilles naturelles du monde. Voici le petit vidéo que j’ai tourné lors de mon passage:

Les chutes d’Iguazù

Pour contempler cette merveille  inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, il m’a fallu me rendre à la frontière du Brésil et de l’Argentine. Mais ça en valait la peine. Ce qu’elles sont belles, puissantes et impressionnantes  ces spectaculaires chutes (un ensemble de 275 cascades qui s’étendent sur 2,5 km de largeur) situées au milieu de la forêt tropicale.

Sa plus haute cascade a une hauteur de 90 mètres  (plus haut que la chute Montmorency) et s’appelle  la Gorge du Diable.  Pendant de longues minutes, je suis restée là, sans voix, à écouter ce grondement sourd tout en me disant que, décidément, on est bien petit devant les forces de la nature.

@Lise Giguère - Les chute Iguazù