Archives de Tag: Cirque du Soleil

42 heures à Downtown Las Vegas

Destination chouchoute des Québécois qui s’y rendent pour les spectacles de Céline Dion et du Cirque du Soleil, Las Vegas est surtout connue pour son Strip avec ses mégahôtels et casinos thématiques. Et si, pour changer, on se dirigeait plus au nord, vers Downtown Las Vegas ?

On dépose ses valises au tout nouveau W, dont la décoration a été confiée au célèbre designer Philippe Starck. Toutes peintes en blanc, les 289 chambres affichent un petit air rétro, grâce à des ­tentures ­imprimées ondulant sur les murs.

La chambre de style retro du W

Afin de ­rappeler que l’endroit était autrefois occupé par le Sahara, jetons et cartes, provenant de cet ancien casino, ornent le hall ­d’entrée. Situé dans l’une des tours du grand hôtel-­casino SLS, le W ­partage avec ce ­dernier tous les ­services aux clients ­(restaurants, bars, spas, casinos).

13h

Une fois nstallé, on prend la direction du Red Rock Canyon, à environ 30 km.

PHOTO COURTOISIE
Il ne faut qu’une trentaine de minutes pour s’offrir une randonnée dans la nature sauvage du Red Rock Canyon.

Cette étrange formation géologique du désert du Mojave propose des aires de pique-nique et plus de 50 km de sentiers pédestres. On peut réserver ces dernières, en compagnie d’un guide naturaliste certifié au Centre d’accueil.

14h

De retour à l’hôtel, on troque les habits de randonnée pour le maillot de bain et l’on se rend au Wet Pool sur le toit de l’hôtel pour ­déguster un cocktail, se baigner, ou simplement relaxer.

PHOTO LISE GIGUÈRE
La Wet Pool du W avec vue sur la Stratosphère.

Si l’on a pris suffisamment de soleil et que la baignade ne nous dit rien, on peut aussi s’offrir un soin ou un parcours détente au Away Spa.

17h30

Chic et reposé,, on redescend au W Living Room pour faire l’essai d’un de leurs cocktails signature.

PHOTO COURTOISIE
Le Living Bar du W.

18 h 30

Ce n’est pas le choix qui manque en restauration. Bien que les sushis du Katsuya semblent ­délectables et que les menus méditerranéens du CLEO soient attirants, on opte ­plutôt pour un steak au ­Bazaar Meat by Jose Andres, que le Daily Mail a qualifié de meilleur steakhouse de Las Vegas. ­Attention, la facture est salée, il faut compter 125 $ US/personne pour le menu dégustation (sans les vins ni le pourboire). Petit truc: comme les pièces de viande sont vendues à la livre, on peut partager son assiette. Si notre bourse ne permet pas ce type de resto ou si ça ne nous dit rien, pas de panique, on trouve également d’excellents restos de pizzas (800 Degrees Neapolitan Pizzeria), de hamburgers (Unami Burger) et de sandwichs dans le casino.

21 h

On prend la direction du Strip pour assister au spectacle de Céline Dion ou l’un des ­spectacles du Cirque du Soleil (KÀ, O, ­Mystere, Criss Angel Mindfreak Live !, Zumanity, The Beatles Love ou Michael Jackson One) que l’on a pris la précaution de réserver.

PHOTO COURTOISIE, ERIC JAMISON
Notre choix ? KÀ. Bien que créé en 2004, le spectacle KÀ demeure toujours aussi impressionnant.

Infos: www.ticketnetwork.compour Céline Dion ou www.ticketcounter.com pour le Cirque du Soleil.

23h

On s’attarde  au Casino, après tout, Vegas, c’est Vegas!

SAMEDI

PHOTO LISE GIGUÈRE
Downtown Las Vegas

Après le petit-déjeuner, on se rend à Downtown Vegas, le centre-ville historique qui a vu naître le Strip qui l’a éclipsé. Depuis quelques années, artistes divers et entreprises de technologie s’évertuent à ­redonner vie à ces lieux et à surprendre les visiteurs, notamment grâce à la Freemont Street Experience, quatre quadrilatères fermés à la ­circulation dans lesquels règnent la musique, les lumières, les néons et à la Slotzylla (deux ­tyroliennes qui survolent la rue sur 533 mètres).

PHOTO LISE GIGUÈRE
Dans le 18b District, de nombreuses murales colorées recouvrent des bâtiments.

12 h

Une fois bien installé, on part à la ­recherche des restaurants et des cafés. On fait un arrêt dans l’un d’eux, le ­Vespa Café. Ce dernier est situé tout près de l’une des sculptures en forme de pinceau ­de l’artiste de Dennis Oppenheim. Si cette dernière n’éblouit pas ­particulièrement de jour, malgré ses 14 mètres de ­hauteur, elle ­devient éblouissante en soirée alors qu’elle s’éclaire et que ses faisceaux ­rejoignent ceux de sa jumelle érigée à l’intersection suivante. Fascinant!

13h

PHOTO LISE GIGUÈRE
Le Heart Attack Grill.

On passe devant le Heart Attack Grill, devant lequel il est impossible de ne pas s’arrêter. Surtout quand on lit sur ­l’affiche que le «repas vous sera offert gratuitement si vous pesez plus de 350 lb» (158,7 kg). Ouch!

Bien qu’affamé, on tourne le dos à cette invitation à célébrer les orgies de calories et l’on se dirige plutôt vers l’immense mante religieuse que l’on aperçoit au loin.

PHOTO LISE GIGUÈRE
La mante religieuse placée devant le Container Park s’aperçoit de loin Surtout en soirée alors qu’elle crache du feu…

Cette dernière marque l’entrée de Container Park. Dans ce parc formé de conteneurs recyclés en bars, restaurants, cafés ou boutiques, on trouve différents types de restauration, même végétarienne.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Le Container Park regroupe d’anciens conteneurs transformés en restaurants, boutiques, bars et même en ascenseur.

­Difficile de ne pas craquer pour son dôme ­géodésique dont le toit ­(intérieur) forme un ciel rempli d’étoiles ou d’aurores ­boréales.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Les aurores boréales du Dôme.

En soirée, le Container Park ­s’illumine et sa mante religieuse crache du feu!

15 h

On s’offre une visite guidée ­(réservation nécessaire) du Neon ­Museum, ­véritable cimetière des ­affiches lumineuses géantes qui ­ornaient les premiers casinos de ­Vegas.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Une affiche fort populaire du Neon Museum.

L’entrée de ce musée en plein air est ­d’ailleurs située dans une ­partie de l’ancien ­hôtel-casino La Concha que l’on a ­déménagé en ces lieux. C’est une belle façon de découvrir ou de ­redécouvrir l’histoire de Vegas.

17 h

On se rend au Gold Spike pour ­goûter leurs inimitables milk shakes aux ­saveurs plus qu’originales, tel le Strawberry Cheesecake qui contient de la vodka vanille, du sirop de fraise, du fromage à la crème, de la crème glacée à la vanille, de la crème ­fouettée et des fraises!

PHOTO LISE GIGUÈRE
Les incroyables milkshake du Gold Spike.

On brûle ­ensuite ce déluge de calories dans cet ancien casino, entièrement ­réaménagé en terrain de jeux pour adultes ­(musique, danse, bars, jeux de balles, patins, etc.)

PHOTO COURTOISIE
L’ancien casino Gold Spike abrite maintenant un véritable terrain de jeux pour adultes.

PHOTO COURTOISIE
Pendant les chaudes soirées d’été, la cour arrière du Gold Spike se fait très attirante.

On peut même y ­passer la nuit dans un petit chalet (le Sugar Shack) situé en plein cœur de ­l’animation.

PHOTO LISE GIGUÈRE
Le «Sugar Shack» situé dans la cour arrière du Gold Spike peut être loué pour la nuit.

NOTE: Si notre séjour coïncide avec le ­premier vendredi du mois, il faut ­absolument réserver sa journée et sa soirée dans ce district, quand se tient, le First Friday, un évènement artistique et culturel qui attire des milliers de visiteurs.

Cet article est paru dans la Chronique 42h à… du  Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec, ICI 

Fermeture de Ringling Bros Barnum & Bailey

Le plus grand cirque animalier d’Amérique ferme après 146 ans,

capture-decran-2017-01-23-a-17-26-26l

En mai prochain, Ringling Bros. Barnum & Bailey Circus mettra un terme à  ses spectacles d’animaux. Selon ce qui est écrit sur leur site internet, il semblerait que ce soit  les baisses de la vente de billets qui soit en cause.Le public moderne ne semble plus apprécier les  spectacles où les animaux doivent souffrir pour quelques minutes de divertissement.

Une fermeture hautement saluée par Animal Defenders International (ADI)  qui se réjouit qu’après des décennies, l’opinion publique ait finalement eu raison des traitements cruels auxquels les animaux de cirque doivent être soumis.

Selon ADI, les études sur l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques itinérants montrent que dans leurs spectacles itinérants, les animaux sont confinés dans de petits espaces, privés de besoins physiques et sociaux, passent beaucoup de temps  attachés ou enchaînés, voyagent dans des transporteurs où ils sont  incapables de se déplacer, etc.

Les comportements anormaux et stéréotypés observés  (le balancement, par exemple)  indiquent qu’ils sont stressés et malheureux.

capture-decran-2017-01-23-a-17-26-12

La campagne d’ADI exposant les souffrances des animaux et éduquant  le public dans le monde entier, comprenait des preuves vidéo montrant comment ces animaux sont forcés de faire des tours par la violence physique, la peur et l’intimidation.

34 pays ont examiné ces preuves et pris des mesures pour mettre fin à ce type de spectacles. Dans 27 États américains, 66 juridictions ont décidé de les interdire ou de restreindre l’utilisation d’animaux sauvages dans les spectacles itinérants, en raison de préoccupations concernant leur sécurité publique et leur bien-être.

Dans un communiqué, Jan Creamer, président de l’ADI, a déclaré: «Après des décennies d’exposition de la souffrance des animaux dans les cirques, nous sommes heureux d’entendre que Ringlings a finalement cédé à l’opinion publique – c’était une erreur pour eux de ne pas voir la tendance. Les cirques peuvent survivre sans les performances animales.  »

Le Cirque du Soleil 

Au Québec, soyons fiers du Cirque du Soleil, un précurseur dans le domaine. Sans nul doute que son immense succès aura contribué à modifier les mentalités et à éviter qu’à l’avenir d’autres animaux soient ainsi exploités.

capture-decran-2017-01-23-a-17-46-45

Sans avoir jamais utilisé un seul animal dans ses spectacles, le Cirque du Soleil compte maintenant 19 spectacles dans 271 villes, générant environ 810 millions de dollars par année. Et c’est toujours avec un immense plaisir que la famille se regroupe sous les tentes.

capture-decran-2017-01-23-a-17-47-33

 

Note
ADI est active dans le monde entier pour mettre fin aux souffrances des animaux  utilisés dans le divertissement (cinéma, télévision, publicité, cirques, sport ou  loisir (chasse, nourriture ou fourrure)). ADI enquête, produit des preuves et des rapports sur les questions scientifiques, juridiques et économiques pour chaque étude de cas, en recommandant des solutions.

À Savoir

• Les cirques itinérants ne peuvent pas répondre aux besoins physiques, psychologiques ou comportementaux des animaux sauvages.

• Croire que les animaux sauvages sont formés avec bonté et récompense est un mythe. Les outils de dressage incluent les pistolets paralysants,  piquets électriques, barres de métal, fouets, bullhooks (une barre lourde avec un point aiguisé et un crochet), privation de nourriture et d’eau et intimidation.

• Garder les animaux sauvages stressés est dangereux. Des travailleurs et des membres du public ont été tués et mutilés par des lions, des tigres ou des éléphants qui avaient réussi à s’échapper.

• On estime qu’environ 12% des éléphants d’Asie et 2% des éléphants d’Afrique en Amérique du Nord sont atteints de tuberculose, maladie transmissible  aux humains.

• En raison de la nature itinérante du cirque, les agents de protection des animaux ont des difficultés à protéger ces derniers, en raison du temps et des coûts associés aux inspections. .

• Les travailleurs de cirque exercent de multiples rôles. Le personnel peut être recyclé, donc les emplois ne sont pas perdus. Le cirque Vargas a enlevé leurs  animaux et l’affaire continue.

Cap sur la Virginie

Plus de 600 000 Canadiens prennent chaque été la route de la Virginie. Ils y vont pour le soleil, bien sûr, mais surtout pour ses plages. Au nombre de trois, les plages de Virginia Beach déroulent pas moins de 60 km de sable léché par l’Atlantique.

Waterfront_Dining_ALX_CREDIT_R_Kennedy_for_ACVA

Il y a d’abord Resort Beach avec sa longue promenade (5 km). C’est sans doute la plus connue, surtout depuis qu’elle a été élue comme étant l’un des 10 plus beaux fronts de mer des États-Unis.

Viennent ensuite Chesapeake Bay et ses eaux calmes favorables à la pratique de la planche ou du kayak et Sandbridge, dont la proximité avec le Back Bay National Wildlife Refuge attire les amants de la nature.

Se divertir

En plus des plages, Virginia Beach offre également la possibilité d’admirer les dauphins (c’est à Virginia Beach que se trouve la plus grande densité de la Côte Est), de courir les boutiques du nouveau centre-ville, de visiter les deux phares historiques du Cap Henry, de s’éclater dans le nouveau parcours de tyroliennes et, grande nouveauté cet été, assister au spectacle Kooza du Cirque du Soleil.

charivari3Créé en 2007 et joué plus de 2700 fois dans 43 pays et sur trois continents, ce spectacle sera présenté du 16 juillet au 16 août, au Virginia Beach Convention Center.

Pour Lire la suite de cet article dans le Journal de Montréal, cliquer ICI 

Pour Lire la suite de cet article dans le Journal de Québec, cliquer ICI

 

 

Fierté à Kazan

Quelle fierté lorsqu’on se promène à travers le vaste monde, de voir la réussite de nos Québécois. Récemment, à Kazan, en République du Tartastan, j’ai eu le plaisir de voir une immense bannière annonçant le passage du Cirque du Soleil dans cette jolie petite ville sur les bords de la Volga.

@ Lise Giguère

 

 

@ Lise Giguère

Du 21 août au 26 septembre 2010, on y a présenté Cortéo. Le billet coûtait 2,500 Roubles (85$) ce qui est vraiment très cher pour les habitants qui ne gagnent en moyenne que 1 500 Roubles (51 $)par mois.

 

Des yak yak

Dans cette même ville, visite du Kremlin où, une jeune femme en costume traditionnel nous offre le Yak Yak (prononcer Chak Chak) une friandise qui goûte un peu les carrés au Rice krispies.

@ Lise Giguère

Ma plus grande déception dans cette ville ? Ne pas avoir eu le temps d’emprunter leur métro qui ne compte que 5 stations ce qui en fait le plus petit métro au monde !

NOTE: La visite de cet endroit a eu lieu pendant la «croisière sur rail» du Grand Transsibérien Express, de Pékin à Moscou sur un trajet de 9 500 km.