Archives de Tag: croisières

7 questions sur les croisières

Parmi les nombreuses questions de lecteurs qui me sont envoyées chaque semaine, plusieurs concernent les croisières. En voici donc 7 qui reviennent de façon régulière.

@lisegiguere – Le Royal Clipper au coucher du soleil

 

Q- Dans un récent article, vous avez parlé de croisières expéditions. J’aimerais en savoir plus à ce sujet. Qu’ont-elles de différent? Faut-il être dans une forme ­olympique pour y participer ?

Faisant opposition aux paquebots, les navires de croisière expédition sont de plus faibles tonnages, ce qui leur permet d’offrir des expériences uniques dans des lieux inaccessibles aux autres navires. Une option particulièrement appréciée des grands voyageurs qui ­rêvent de contrées peu visitées (îles ­Andaman et Galapagos, Papouasie-­Nouvelle-Guinée, etc.).

N’accueillant généralement pas plus de 100 à 150 passagers, ces voyages sont des tout-inclus et accompagnés de guides interprètes (historiens, ornithologues, biologistes, archéologues, etc.) qui dispensent leur savoir. Ce ne sont pas pour autant des croisières réservées aux athlètes. Lors de ma dernière croisière de ce type, l’âge à bord variait entre 10 et 80 ans.

Il faut cependant préciser que sur ces petits navires, on ne trouve pas les activités (patinoire, glissades, surf, etc.) généralement offertes sur les plus gros navires.

Q – Si je suis malade en croisière, que va-t-il arriver?

Tous les navires de croisière ont des ­cliniques, et au moins un médecin qui peut faire un diagnostic et prescrire les médicaments ou, si c’est plus grave, on peut vous conduire à l’hôpital le plus près (par la route ou via hélicoptère).

Bien entendu il y aura des frais, d’où ­l’importance d’avoir contracté une bonne assurance voyage. Prenez bien soin de toujours apporter votre numéro de contrat d’assurance et le no de téléphone.

Généralement, les factures lui sont ­directement acheminées, mais dans ­certains cas, il vous faudra payer et ­ensuite réclamer à votre assureur.

Q – Si je vois un vol ou si je suis témoin d’un accident, qu’en est-il de la sécurité à bord? Que dois-je faire?

Dès que vous montez à bord, prenez la peine de bien écouter les consignes de ­sécurité (généralement disponibles par écrit dans un livre de bord ou via la télévision de la chambre).

Un numéro d’urgence est toujours prévu pour rapporter les différents incidents dont vous serez témoins. Des membres du personnel ont été formés pour gérer ces situations.

Si vous remarquez quelque chose d’anormal (fumée, odeur de brûlé, personne en difficulté, etc.) contactez le personnel, ­téléphonez au Service client, au numéro d’urgence (toujours affiché dans les ­cabines) ou même actionnez un détecteur d’incendie manuel.

Q -Si je vois quelqu’un tomber à l’eau, que dois-je faire?

Il faut hurler «homme à la mer» le plus ­rapidement possible, lui lancer une bouée, mais surtout, ne jamais quitter la ­personne des yeux afin de pouvoir ­indiquer sa position aux sauveteurs.

Q – Si l’un de mes proches meurt en croisière, que fait-on avec la ­personne décédée?

Les navires de croisière ont un espace pour conserver les corps dans un frigo. Ils sont ensuite remis aux autorités du ­prochain port.

Q – Existe-t-il des trucs contre le mal de mer?

Le mal de mer est causé par le balancement de l’eau et par le fait que le cerveau est aux prises avec un décalage entre ce qu’il voit et ce qu’il ressent. Votre pharmacien peut vous conseiller. Petit truc: lorsqu’on sent la houle, manger du pain peut aider, car ce dernier absorbe le surplus de liquide de l’estomac.

Q-J’habite en Floride 5 mois par année. J’aimerais vivre l’expérience d’une croisière. Vous avez déjà parlé d’un truc pour faire une croisière peu chère. Pourriez-vous me le redonner?

Pour les gens qui habitent la Floride pendant quelques mois, il existe deux moyens assez simples de trouver une croisière à un prix moindre.

S’il s’agit d’une première expérience, le mieux serait de consulter un agent de voyage et de lui demander de vous informer des rabais de dernière minute.

Le second truc exige d’être très disponible et d’aimer le risque, le voici: ­certaines compagnies sont prêtes à ­céder les cabines restantes (non ­vendues) à des prix vraiment bas, mais c’est toujours pour un départ immédiat. Donc, il faut être prêts à monter à bord IMMÉDIATEMENT.

On prépare une valise que l’on laisse en permanence dans l’auto et l’on surveille les dates de départ des navires de croisière de Port Everglades (www.porteverglades.net), du Port de Miami(www.miamidade.gov/portmiami/cruise-terminals.asp) ou de West Palm Beach (www.port­ofpalmbeach.com/101/Cruise).

Le matin du départ des navires, on se rend au port et l’on demande au personnel de la compagnie de croisière choisie s’il leur reste des cabines. Je connais certains chanceux qui font ainsi 2 à 3 croisières chaque hiver!

Cette chronique a d’abord été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

10 trucs pour survivre à Disney

Une visite à Disney, ça se prépare. Que l’on prévoie s’y rendre pendant les vacances d’été ou même pendant celles de l’hiver prochain, il vaut mieux commencer ses recherches pour être certain de ne rien manquer. Voici quelques suggestions.

1. Surveiller les offres

On se rend sur le site internet de Disney, où ils affichent régulièrement des offres ­alléchantes pour les Canadiens. On se procure également le guide Ulysse Disney World, dans lequel sont rassemblés les nouveautés et des conseils, ou bien on se procure le tout nouveau Disney World sans se tromper (Nathalie ­Lachance) aux Éditions de l’Homme, pour ­profiter au maximum de son séjour. Enfin, on s’informe auprès d’amis qui y sont allés et on lit tout ce qui nous tombe sous la main à ce sujet.

2. Visiter au bon moment

3. Prendre son temps

Il faut prévoir au moins quatre jours sur place, une pour chacun des parcs (Magic Kingdom, Animal Kingdom, Hollywood Studios et Epcot). En réalité, on pourrait prévoir une semaine entière et même un mois si l’on voulait tout voir. Et encore, on manquerait de temps. Mais en faisant une journée par parc, on reviendra satisfait. Sachez également qu’un laissez-passer de sept jours coûte moins cher à la journée qu’un laissez-passer de quatre jours, et que les  billets achetés cette année sont valides jusqu’à fin 2018..

4. Faire ses réservations

S’il est possible de réserver par soi-même sur le site internet Disney, sachez que, depuis 2014, il faut compter avec une technologie évolutive comprenant une série d’outils personnalisés (site web, application mobile My Disney Experience, FastPass+ et MagicBand), qu’il est plutôt difficile de maîtriser. Je vous suggère plutôt de faire affaire avec un agent accrédité par Disney qui vous aidera à faire vos réservations dans les parcs, votre parcours, les sélections de vos FastPass+, etc. De plus, comme l’agent est à l’affût des promotions, vous ­pourriez avoir de belles surprises.

5. Recevoir son MagicBand

Avant votre arrivée, que vous séjourniez ou non dans un hôtel Disney, on entrera les données dans votre   MagicBand (remis à votre arrivée) , un bracelet dont la puce ­électronique contient vos noms, adresse, ­numéro de téléphone et informations de ­paiement (en option) et qui sert également de clé de chambre (si vous réservez dans un hôtel Disney.

Il ne restera plus qu’à circuler, les mains ­libres, dans les parcs, les manèges, les hôtels, les boutiques et les restaurants, où des lecteurs peuvent lire le contenu de ces bracelets. En cas de perte ou de vol, ils peuvent être ­désactivés. Au moment du départ, tous les achats seront regroupés sur la facture, que vous recevrez ensuite par courriel.

6. Des manèges pour les plus grands

Ne pas oublier de tenir compte que certains manèges exigent une taille minimum (indiquée sur l’application) et que les préposés respectent rigoureusement cette règle.

7. Une application utile

Le WiFi, disponible gratuitement dans les parcs et hôtels, permet un accès constant à l’application My Disney ­Experience. On y trouve: des informations sur les différentes attractions et l’heure de rencontre des personnages; la liste des restaurants et la situation des toilettes, des boutiques, des restaurants, des spectacles et des kiosques de ­service; le temps d’attente pour les ­différents manèges; les événements ­spéciaux, etc.

 

8. Hébergement

L’avantage de réserver dans un hôtel Disney, ce sont tous les services offerts aux parents (lit de bébé, service de garde, attractions et activités récréatives, piscines et tout particulièrement les transports des hôtels vers les parcs et l’inverse, ce qui permet de revenir pour les siestes, si besoin est, sans oublier la livraison de vos achats directement à votre chambre). En ­logeant sur place, vous pouvez choisir vos FastPass 60 jours avant votre séjour (au lieu de 30 jours) ou encore profiter des parcs une heure plus tôt que les autres, mais il y a beaucoup d’hôtels et de motels autour de Disney à une fraction du coût des hôtels du site.

9. Bien manger

Il y a d’excellents restaurants, à Walt Disney World. Que l’on choisisse la restauration rapide ou les grands restaurants, ça peut coûter assez cher, mais il est possible d’apporter son lunch et même de se rendre à l’extérieur du site.

10. La magie Disney sur l’eau

Pour les amateurs de croisière, ­Disney possède quatre navires: Disney Dream, Disney Fantasy, Disney ­Magic et Disney Wonder. Ces ­navires ­explorent les Caraïbes, l’Alaska et la Méditerranée. Deux autres navires sont en construction. Ils seront ­livrés en 2021 et en 2023. Disney a aussi des navires qui ­naviguent sur le Rhin et le Danube, ­offrant en tout plus de 30 itinéraires. ►Pour info: adventuresbydisney.com

Si ce sont les croisières qui vous attirent, sachez qu’il vaut mieux vérifier quels personnages sont à bord du ­navire. Pour les enfants, la présence de leurs personnages favoris peut faire une très grande différence. Par exemple, sur le Disney Wonder, on trouve beaucoup de princesses, alors que c’est sur le Disney Dream que se trouvent les personnages de Star Wars.

Enfin, sachez qu’il vaut mieux réserver sa croisière très longtemps à l’avance pour bénéficier des meilleurs prix. Les réservations de dernière minute font exploser les prix, car il ne reste plus que des suites de luxe.

Cet article a été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montreal, ICI et du Journal de Québec, ICI.

 

 

MS Smphonie II, le nouveau fleuron de CroisiEurope

La compagnie de navires fluviaux CroisiEurope, la seule à offrir de découvrir les fleuves du monde EN FRANÇAIS inaugurait, le 17 mars dernier, son MS SYMPHONIE II, un bateau 5 ancres qui naviguera sur le Danube et le Rhin pour se positionner ensuite sur le Danube.

Le MS Symphonie II

Sur ce navire, CroisiEurope offrira des  programmes adaptés à chaque saison. En  avril, c’est Amsterdam, Rotterdam et le parc fl oral du Keukenhof en Hollande. Puis, place aux  paysages de la vallée du Rhin romantique (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO). À compter de mai, Vienne,Budapest, Bratislava, les somptueuses capitales des pays baignées par le Danube ; les paysages idylliques de la Wachau, vallée qui abrite l’Abbaye de Melk et le village de Dürnstein.

Ces croisières transeuropéennes, pouvant aller jusqu’à 13 jours,  plonge les passagers au coeur de l’Europe à travers ses grands fl euves et ses superbes paysages, tout en faisant  découvrir les diversités culturelles, l’histoire et les traditions.

Transformation complète

Après une rénovation complète, le MS Symphonie est devenue le MS Symphonie II. Offrant plus de confort, plus d’espace, plus de sécurité, plus de lumière grâce aux larges baies vitrées et  une nouvelle décoration,  ce  navire  à l’élégance contemporain  s’ajoute  aux autres bateaux 5 ancres de la flotte. Une montée en gamme significative répondant aux désirs d’une clientèle de plus en plus exigeante.

D’une longueur de 110 m et large de  11 m ,  ce navirepeut désormais accueillir  110 passagers (contre 140 avant) dans  ses 48 cabines doubles, dont 4 individuelles et 2 suites spacieuses. Cette unité dispose également d’une cabine adaptée pour personne à mobilité réduite.

Toutes les cabines sont climatisées et dotées d’un double lit séparable, d’un espace sanitaire individuel, d’une télévision à écran plat, d’une radio, d’un sèche-cheveux et d’un coffre-fort.

Les espaces de vie sont lumineux et aérés : un salon, un bar avec piste de danse, un vaste restaurant, un grand pont soleil avec transats et une boutique.

Cescroisières, vendues en tout inclus, comprennent  l’hébergement, la pension complète avec les boissons comprises aux repas et au bar ainsi que les animations et la soirée de gala.

Le Silver Cloud, affrontera les eaux glacées

De aout à octobre prochain (2017) , le Silver Cloud, le tout premier navire de la flotte Silversea (1994) subira une cure de rajeunissement. En fait, c’est un peu plus que cela, il sera modifié pour se transformer en navire d’expédition dont la coque pourra briser la glace de l’Antarctique et s’appellera désormais le Silver Cloud Expeditions

Le Silver Cloud Expeditions

Aux espaces publics comme La Terrazza, le restaurant, le salon d’observation, le salon panoramique et le salon vénitien, soigneusement rénovés, on ajoutera un salon d’observation.et une salle de gym avec des équipements Technogym.

Le salon d’observation

La Terrazza

Le restaurant

En plus des mises à jour intérieures, la rénovation de plusieurs millions de dollars renforcera  la coque , lui permettant non seulement d’explorer les eaux polaires, mais de fendre les glaces.

Avec ce navire , mariant le luxe, la force et la manoeuvrabilité nécessaires à ce type de voyage en eau glaciale, les croisières expéditions prendront un nouveau souffle.

À bord, quelques 260 passagers pourront vivre les mêmes expériences ne même temps.  De plus, une équipe  de 19 experts s’ingénieront à offrir les meilleures expériences, que ce soit sur les sites, avec les sons ou en partageant l’histoire ou les histoire, lors des présentations et/ou conférences quotidiennes.

Silversea Cruises, compte cinq grands navires: Silver WindSilver ShadowSilver WhisperSilver Spirit and Silver Muse et quatre navires expéditions: . Silver ExplorerSilver GalapagosSilver Discoverer, and avec le  Silver Cloud qui se joindra aux navires expéditions en  November prochain, Silversea offrira des croisières de luxe sur les 7 continents dans plus de 1000 destinations.

Pour la liste des croisières offertes par les Silver Cloud Expeditions, cliquer ICI

 

 

 

10 choses à savoir sur les croisières

La CLIA (Cruise Lines International Association) la plus grande association professionnelle des industriels de la croisière, publiait récemment son rapport 2017, lequel confirme l’intérêt grandissant pour les croisières et estime qu’en 2017, on comptera 25,3 millions de croisiéristes dans le monde, soit 15,8 millions de plus qu’il y a dix ans (2007). Voici quelques éléments ressortis des perspectives et tendances dont fait état ce rapport.

1 – De nouveaux navires. 26 nouveaux navires, maritimes. fluviaux ou spécialisés sont attendus cette année. De 2017 à 2026 on prévoit un total de 97 nouveaux navires.

2 – Les expéditions séduisent. Selon Adventure Travel Trade Association, le voyage d’aventure croît à un rythme record et CLIA constate que les croisières d’expédition (Antarctique, Groenland, Les îles Andaman, Mélanésie, Micronésie, etc.) en ressentent l’impact.

3 – On aime les fleuves. Les croisières fluviales sont de plus en plus populaires. Face à la demande, 13 nouveaux longs navires seront livrés cette année.

4 – Les îles privées ont la cote. De plus en plus de compagnies de croisières sont propriétaires d’îles privées où seuls les passagers de leur navire peuvent poser les pieds.

5- De nouveaux passagers. L’intérêt pour la croisière maritime devrait rester élevé en 2017 selon un sondage dans lequel 48 % de non croisiéristes ont exprimé leur intérêt pour une croisière en mer durant les trois prochaines années.

6 – Attrait chez les jeunes. Une récente étude montre que les jeunes décrivent désormais la croisière, comme plus attractive que les vacances à terre, les complexes hôteliers tout-inclus, les circuits, les locations ou le camping !

7- Mieux avec un agent. Toujours selon CLIA, il semble que les croisiéristes ayant réservé leur croisière assistée par un agent de voyage, seraient plus satisfaits.

8- Rabais et accessibilité. 7 non croisiéristes sur 10 (69 %) pensent que l’économie est le plus grand bénéfice d’une croisière tandis que les trois quart (74%) aiment l’idée de pouvoir se rendre au quai de départ avec leur automobile (port de Québec, de Montréal) ou à peu de distance des aéroports.

9 – L’attrait de Chefs célèbres. Les adeptes de croisières aiment l’expérience culinaire chapeautée par des chefs célèbres. Cette année encore, plusieurs compagnies de croisières proposent des restaurants et des plats élaborés par des de grands chefs.

10 – Une industrie en santé. Les dépenses de l’industrie de la croisière ont généré des retombées de 117 milliards de $ dans le monde, et ont procuré 956 597 emplois à plein temps correspondant à 38 milliards de dollars de en salaires (2015).

Les Croisières gagnantes

Cruiseline.com, la plus grande source d’évaluation du monde des croisières révélait récemment ses grands gagnants. À noter cependant que les lauréats de 2017 ont été déterminés à partir de plus de 16 000 commentaires sur seulement10 lignes de croisière (Carnival Cruise Lines, Croisières Celebrity, Costa Croisières, Cunard Line, Disney Cruise Line, Holland America Line, MSC Croisières, Norwegian Cruise Line, Princess Cruise Line et Royal Caribbean Internationa)l. De ce lot, c’est Celebrity qui se démarque dans 4 catégories. Sans rien enlever à Celebrity, on note cependant de grands absents de ce sondage : Seabourn, Silversea, Ponant, Viking, pour ne nommer que ceux-là. Pour obtenir la classification complète : http://cruiseline.com/advice/awards/members-choice/2017-members-choice-awards.

Mention dans le Guiness des Records

Royal Caribbean International a intégré le Guinness Book of World Records avec son attraction The North Star que l’on trouve à bord des navires de la classe Quantum (Quantum of the Seas et Ovation of the Seas). Il s’agit d’une nacelle vitrée qui s’élève lentement à plus de 90 mètres au-dessus des flots, pour offrir une vue panoramique à 360°

Plus de navires à Montréal

La nouvelle jetée Alexandra, du Port de Montréal devrait accueillir plus de navire cette année. On prévoit 50 escales internationales et 16 escales nationales sont prévues. Ces belles visites débuteront le 6 mai.

 

 

 

Trop chères, les croisières ?

Le monde des croisières est en pleine effervescence. Dans les chantiers maritimes, les commandes affluent tandis que le nombre de passagers augmente à une vitesse incroyable.

capture-decran-2017-03-03-a-10-25-56

En 2015, plus de 23 millions de passagers ont privilégié ce type de vacances et les spécialistes prévoient qu’ils seront 35 millions d’ici cinq ans.

Malgré ces chiffres vertigineux, nombreux sont ceux qui demeurent persuadés que les croisières sont réservées à une élite parce que trop coûteuses pour eux. Qu’en est-il vraiment?

QUELQUES COMPARAISONS

La croisière peut se comparer avantageusement aux autres façons de voyager. Par exemple, chez Transat, on propose une croisière autour de Cuba à bord du «Celestyal Crystal» à partir de 2119 $ par personne (vol compris). Parallèlement à cela, un séjour au Melia Buenavista de Cayo Santa Maria (forfait tout compris «Grand Luxe») est vendu à compter de 1919 $ par personne. Les 200 $ payés en plus pour la croisière permettent des escales à La Havane, Cienfuegos ou Santiago de Cuba. Ajouter ces excursions au départ de Cayo Santa Maria, dans le cadre d’un séjour tout compris, augmenterait le coût du voyage et la fatigue occasionnée par ces longues distances.

Toujours chez Transat, une croisière aux Petites Antilles à bord du «Pullmantour Zenith» est accessible à partir de 1989 $ par personne (vol inclus), alors qu’un forfait tout compris «distinction» au Grand Bahia Principe Punta Cana a un prix de départ de 1639 $ par personne.

TOUT CALCULER

Plusieurs rétorqueront qu’au contraire des tout compris, les croisières, en général, n’incluent pas la boisson (sauf les croisières de luxe ou tout est véritablement compris dans le prix). Il existe cependant des forfaits offrant les consommations illimitées. Ce dernier est d’ailleurs compris dans les deux exemples précédents. À noter également que le «Pullmantour Zenith Zenith» offre la croisière gratuitement aux 16 ans et moins.

D’autres exemples? Chez Voyages CAA-Québec, on fait la comparaison entre sept jours en Jamaïque dans un tout compris 4 étoiles pour 2296 $ ou à Cancún pour 1589 $, et une croisière de sept jours en Méditerranée à 2549 $ (cabine intérieure) pour visiter de belles villes d’Europe. Si l’on préfère les îles, le circuit des Caraïbes de l’Est sur le «NCL Escape», au départ de Miami, est offert à 1455 $ (vol non inclus).

PRÊTS À ESSAYER?

Line, comme plusieurs voyageurs, a longtemps hésité à délaisser les tout compris pour la croisière. C’est son conjoint qui l’a convaincue de franchir le pas. «J’ai découvert le luxe avec les tout inclus, explique-t-elle, je n’imaginais pas que les croisières m’offriraient davantage. Pourtant, c’est le cas. Je n’en reviens toujours pas de ce que j’ai vécu. J’ai visité plusieurs endroits et en bout de ligne, ça m’a coûté moins cher que si je m’étais payé des excursions pour fuir le tout inclus un jour ou deux.»

De son côté, Nicole, croisiériste convaincue, avoue privilégier ce type de voyage parce qu’il lui permet de découvrir de nouvelles cultures et cela, en toute sécurité. «J’ai souvent voyagé aux États-Unis et en Europe, mais jamais je ne me suis sentie autant en sécurité que sur un navire. Ça m’a donc permis de découvrir le Vietnam, Hong Kong, le Myanmar ou le Japon.

CONCLUSION

Tout cela mis en perspective, les croisières sont bel et bien à la portée de tous les voyageurs, mais tout dépend de ses attentes et de son budget. Comme pour n’importe quel voyage, il faut bien s’informer et consulter un spécialiste.

Un voyage, quel qu’il soit, est toujours trop cher s’il ne correspond pas à nos besoins.

Cet article commandé pour Canoe.ca (ICI) est également paru sur le site de TVA Nouvelles (ICI)

Les meilleurs navire de croisière, selon Cruisers’Choices Awards

Quels sont les meilleurs bateaux de croisières, croyez-vous ?

Selon les utilisateurs de Cruise Critic? Voici la lise des  « Cruisers’ Choices Awards »2016. Il se peut donc que ces choix ne reflètent pas les vôtres car ces prix sont décernés après avoir compilé les  commentaires et évaluations des membres de Cruise Critic dans leur forum. Ils représentent cependant un bon outil pour faire ses recherches.

Comme je l’ai très souvent suggéré dans de nombreux articles ou chroniques, il est de première importance de bien choisir son navire avant d’acheter une croisière. En fait, le choix du navire est plus important que la destination elle-même, car c’est à bord que l’on vit et se retrouver pendant 10 jours dans un environnement qui ne nous convient pas, peut facilement nous faire détester ce type de voyage. Pour en savoir plus, lire Conseils pour choisir sa croisière. 

Pour chaque catégorie, un prix est décerné selon la tailles des navires:

  • Petit: 1 199 passagers ou moins
  • Moyen: 1 200 – 1 999 passagers
  • Grands: 2 000 passagers ou plus

Cette année encore, c’est le Disney Dream qui remporte les honneurs pour les gros navires. Il faut dire que Disney domine aussi le classement dans plusieurs catégories.

Le Disney Dream

Le Disney Dream

Il faut noter qu’un tout nouveau navire,  le premier de la compagnie Viking, le  Viking Star, se distingue également. Cette compagnie spécialisée dans les croisières fluviales a créé un tout nouveau concept, inspiré de son expertise dans les croisières sur les fleuves.

Le magnifique Viking Star

Le magnifique Viking Star

Le Viking Star a obtenu la seconde place dans la catégorie des petits navires  pour ses  cabines et ses espaces communs. On mentionne également qu’il s’avère le meilleur choix pour une première croisière.

Je suis tout à fait d’accord avec cette position, exceptée que personnellement, je lui aurais donné le premier prix.  Voyager sur les navires océaniques Viking, c’est vraiment expérimenter une toute nouvelle catégorie de croisière. On a quasiment l’impression de passer la semaine dans un spa.

Partout, sur le Viking Star, le passager se sent dans un véritable cocon

Partout, sur le Viking Star, le passager se sent dans un véritable cocon

Amateurs de disco, de musique à tue-tête et de glissades géantes, s’abstenir !

Une musique douce ou le  silence bienfaisant sur le Viking Star

Une musique douce ou le silence bienfaisant sur le Viking Star

LISTE DES MEILLEURS navires DE CROISIÈRES 2016

– Expérience globale

  • Petit  : Celebrity Expedition
  • Moyen  : Maasdam – Holland America
  • Grand  : Disney Dream*

– Cabines

  • Petit  : Viking Star
  • Moyen  : Riviera (Oceania)* (troisième année consécutive)
  • Grand  : Disney Dream

– Expérience culinaire

  • Petit  : Sagitta
  • Moyen : Marina (Oceania)
  • Grand  : Disney Fantasy

– Embarquement

  • Petit  : Wind Surf de Windstar
  • Moyen : Maasdam de Holland America
  • Grand : Disney Fantasy*

– Divertissement

Le Pacific Princess

Le Pacific Princess

  • Petit : Pacific Princess*
  • Moyen  : Disney Wonder*
  • Grand  : Disney Dream*

– Activités physiques

  • Petit  : Nautica (Oceania)
  • Moyen  : Riviera (Oceania)* (troisième année consécutive)
  • Grand : Disney Fantasy

– Espaces communs

  • Petit  : Viking Star
  • Moyen  : Riviera (Oceania)* (troisième année consécutive)
  • Grand  : Disney Dream*

– Service

  • Petit  : Star Breeze de Windstar
  • Moyen : Disney Wonder* (troisième année consécutive)
  • Grand  : Disney Dream

– Excursions

  • Petit
  • Moyen  : Coral Princess*
  • Grand : Norwegian Jewel

– Valeur

  • Petit  : Sagitta
  • Moyen  : Maasdam de Holland America
  • Grand : Carnival Freedom

– Meilleurs pour les familles

  • Disney Dream

Meilleurs pour une première croisière

  • Viking Star

Quel est votre navire préféré?

Si vous désirez comparer, voici également les gagnants de 2015 et de 2014 

(Source: Croisières Voyages)