Archives de Tag: cuisine

Croisière à la découverte des trésors d’Espagne

SÉVILLE, Espagne | Long de 650 km, le Guadalquivir est le seul grand fleuve d’Espagne vraiment navigable. Et encore, comme il est aujourd’hui en grande partie asséché, seule une portion de 80 kilomètres demeure accessible aux navires.

Le MS Guadalquivir

Qu’à cela ne tienne, CroisiEurope, y propose un circuit incluant le golfe de Cadix, le canal Guadiana (fleuve frontière entre l’Espagne et le Portugal) ainsi qu’une portion de l’Atlantique.

Une croisière unique
Il en résulte une croisière de huit jours et sept nuits à bord du MS Guadalquivir, à la découverte des trésors du sud de l’Espagne et de l’Algarve, au Portugal.
Autrefois emprunté par les Romains qui naviguaient de Cordoue jusqu’à Cadix sur la côte atlantique, le Guadalquivir est ­aujourd’hui peu connu. Son nom, qui signifie « grand fleuve », rappelle le temps où les Maures ­régnaient sur « Al Andaluz », l’actuelle Andalousie. Le passé ­glorieux de ces derniers a ­d’ailleurs laissé de véritables trésors architecturaux, dont plusieurs sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, auxquels nous donnera accès cette croisière unique.
LE NAVIRE

Le MS Guadalquivir

Ce navire fluvial-maritime a été construit en 2005, spécifiquement pour cette croisière. Rénové en 2010, il devrait à nouveau subir une cure de rajeunissement l’an prochain. Disposant de 88 cabines permettant d’accueillir 176 passagers, il est cependant très confortable et, plus important, on y offre un service attentif et entièrement francophone.

Le navire est d’une longueur de 100 mètres. On y trouve un salon avec bar et piste de danse, un second bar plus petit, une salle à manger, un grand « pont soleil » avec piscine et une marina donnant accès direct à la mer.

Comme c’est le cas pour toute la flotte (5 navires) de CroisiEurope, cette ­croisière est un tout inclus (sauf pour les excursions et certains alcools). On peut donc s’abandonner au plaisir de la navigation, en sirotant son cocktail favori, sans trembler de peur de voir sa facture exploser.

LES ESCALES

1. Séville

La première et les dernières ­journées, le bateau reste amarré à ­Séville, à deux pas de la place ­d’Espagne et du parc Maria Luisa. C’est l’occasion de visiter l’Alcazar, un palais royal de style arabo-­andalou, l’un des plus anciens d’Europe, le ­quartier Santa Cruz (ancien quartier juif) et la plus grande cathédrale gothique au monde dans laquelle se trouve le tombeau de Christophe Colomb.

Le parc Maria Luisa est un parc du 19e siècle qui a été élargi à la demande de la princesse Maria Luisa et aménagé pour l’exposition Ibéro-américaine de 1929. On a conservé les Pavillons. Celui-ci, le le pavillon Mudejar, devenu le musée des costumes et arts populaires

2. Cadix

Berceau du flamenco, Cadix est une ville de taureaux et de chevaux. C’est l’une des plus anciennes villes ­d’Espagne. On a le choix entre se balader sur ses 16 km de plages, visiter une « ganaderia » (ferme d’élevage de taureaux pour les corridas), parcourir les rues de cette jolie ville blanche et bleue et, bien entendu, assister à un spectacle de flamenco.

Devenus un véritable symbole, ces immenses affiches montrant un taureau se retrouvent un peu partout sur la route. On peut les voir partout sur les routes d’Espagne, sauf en Catalogne.

3. Alcoutim (Portugal)

@lisegiguere – La petite ville d’Alcoutim, au Portugal.

Après avoir quitté le Guadalquivir, on remonte le canal de Guadiana en longeant de charmants villages du Portugal pour une courte escale dans cette toute petite ville ancrée dans ses traditions.

4. Villa Real de San Antonio (Portugal)

@lisegiguere – Faro, la capitale du fado et de l’Algarve, au Portugal.

Cette escale permet une excursion jusqu’à Faro, la capitale de l’Algarve et du fado ainsi qu’un arrêt de quelques minutes à Tavira, surnommée la « Rome du Portugal ».

5. El Puerto de Santa Maria

@lisegiguere – La plus ancienne arène d’Espagne, El Puerto Santa Maria.

En plus de son château du 10e siècle, on peut admirer ici la plus ancienne arène d’Espagne. Les plus sportifs s’évadent vers le parc Doñana, l’un des plus grands sites protégés d’Europe.

6. Isla Minima

C’est ce même parc, classé ­réserve naturelle de la biosphère par ­l’UNESCO, que le navire longe ­ensuite pour atteindre cette petite île en bordure du Guadalquivir. On y visite une véritable hacienda andalouse qui présente un spectacle équestre.

7. Séville

Les deux derniers jours, le bateau reste amarré à Séville et c’est à bord de bus que les passagers se rendent à Grenade pour visiter l’Alhambra, l’acropole médiévale majestueuse qui domine la ville et qui est inscrite au patrimoine de l’UNESCO, et à ­Cordoue pour admirer son incroyable mosquée-cathédrale ou ses patios et jardins disséminés dans ses ­quartiers historiques. D’autres préfèrent ­continuer à découvrir les trésors que recèle cette ville-musée qu’est Séville

Le pavillon Mudejar, devenu le musée des costumes et arts populaires.

BON À SAVOIR

♦ La cuisine du chef Richard Molls est tout ­simplement exquise. Sans essayer ­d’impressionner par des créations inusitées, ce chef talentueux présente des classiques du pays qu’il apprête avec délicatesse et passion.

♦ La chaleur estivale extrême dans cette ­région. L’idéal est de s’y rendre au printemps ou à l’automne pour en profiter pleinement.

Ce voyage a été rendu possible grâce à ­CrosiEurope et Air France.

PRIX ET INFOS PRATIQUES

♦ À compter de 2000 $ si l’on embarque à Séville. On peut aussi choisir un forfait comprenant des vols de Paris vers Séville. Le prix de cette option: à partir de 2500 $. Dans les deux cas, les vols du Québec vers l’Europe sont en sus.

♦ L’agence de voyage Incursion Voyages offrira cette même croisière à compter de 4892 $, du 14 au 29 mai 2018. Ce prix comprend les vols à partir de Montréal, les transferts, les taxes, 29 repas, les boissons à bord (sauf certains alcools), les visites guidées en français et la présence d’un accompagnateur. On offre, de plus, deux nuits à Malaga avant la croisière et cinq nuits à Torremolinos au bord de la mer après cette dernière. http://www.incursion-voyages.com.

♦ En juillet et août, CroisiEurope offre la gratuité pour les moins de 16 ans sur certaines croisières en Espagne, Portugal et Italie.

♦ Les plus actifs apprécieront les « forfaits dynamiques » désormais disponibles à bord des navires CroisiEurope. Il s’agit de randonnées à pied ou à vélo dans des parcs ou dans les villes.

 Ce texte a été publié sur le site de Canoe.ca ICI puis dans le cahier Weekend du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI
Publicités

Le goût du monde

Le nouveau guide Relais & Châteaux 2015 arrive dans un nouvel emballage. Appelé désormais  Taste of The World, il permet une découverte intime de chaque région, terroir et personnalités qui forment le monde  Relais & Châteaux.

image008

Célébration de l’Italie

À l’occasion de l’Exposition Universelle de 2015 qui aura lieu à Milan et sera consacrée à des thèmes  tels que la nourriture, l’alimentation et la durabilité pour la Planète, la Délégation italienne de Relais & Châteaux a choisi de rendre hommage à l’Italie et à sa riche tradition culinaire en offrant à ses hôtes un guide entièrement consacré à la découverte de tout ce que la Péninsule a de meilleur à leur offrir.

Intitulé  Taste of Italy, ce guide publié en anglais et en français, transporte le lecteur du  Nord au Sud, dans un voyage à travers l’excellence du pays.

image002 Les Chefs et les Maîtres de Maison des 47 établissements à l’architecture singulière, au style et à la cuisine raffinéey expliquent comment naît et se cultive la passion pour leur métier, parlent de leur terre et partagent leurs meilleures adresses gastronomiques . Une belle façon de  découvrir  le visage le plus authentique de l’Italie.

De plus, afin de bonifier les expériences de voyage, Taste of Italy offre un recueil d’itinéraires inédits : la Route du Bonheur. Il s’agit de  9 parcours gourmands se déroulant au sein de quelques-unes des régions les plus pittoresques de la Péninsule, avec escale dans les différents établissements Relais & Châteaux du territoire.

Enfin, dans Taste of Italy, vous trouverez une section dédiée au calendrier 2015 des événements du Gourmet Festival : 42 rendez-vous gourmets seront organisés dans 28 établissements Relais & Châteaux au cours de l’année.

 

Vous savez que vous êtes au Mexique quand dans votre assiette, il y a…

MEXIQUE –  Chaque année, des milliers de Québécois (203,330 en 2012) s’envolent vers la chaleur, le soleil, les plages et les petites villes coloniales du Mexique. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir de restaurants mexicains près de chez eux (Montréal en compte plusieurs), c’es l’occasion de renouer avec la cuisine mexicaine.

Riche en saveurs et en couleurs, cette dernière se compose de plusieurs ingrédients, dont ceux-ci :

AVOCAT

Les Espagnols l’avaient baptisé «la poire indienne» en raison de son apparence extérieure. Capture d’écran 2013-08-11 à 09.23.52On en fait la délicieuse guacamole.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.24.26Au fait, saviez-vous que le mot Avocado vient du mot ahuacatl en langue Nahuatl et signifie testicule. Heureusement qu’on l’a traduit par avocat 🙂

FÈVE

Cet aliment a toujours été important dans la nourriture depuis l’ère Pré-hispanique. La petite fève a même servie de monnaie lors de la conquête. Il existe de nombreuses sortes de fèves, mais les plus communes sont les brunes et les blanches.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.29.04

CHILI

Ingrédient indispensable pour les Mexicains, le chili est également surnommé le Roi de la cuisine mexicaine.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.31.36CHOCOLAT

Les Mayas et les Aztèques utilisaient les grains de cacao comme un symbole de puissance et de santé. C’était également une monnaie d’échange. En fait, le cacao était si important que plusieurs cultures mesoaméricaines et de nombreuses religions avaient des mythes reliés à cet aliment des Dieux. Nommé Kakaw par les Mayas, le nom devint cacahuetl en langue Nahuatl et finalement chocolat.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.37.31

 MAÏS

À la fois nourriture et monnaie pour les Aztèques, le maïs était l’un des principaux éléments de la culture avant la conquête et l’un des plus important pilier de la diète mexicaine. Il est utilisé comme céréale dans une infinité de plats.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.41.35

CITROUILLE

Appelé Ayotli en Nahuatl, la citrouille est également appelé la Courge créole par les Mexicains qui en raffolent. On mange ses fleurs, sa pulpe, ses grains sont rôtis et salés et son huile est utilisé dans les sauces.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.45.55

TOMATE

Utilisée avant même l’arrivée des Conquistadores Espagnols, les Nahuatl l’appelaient xitomatl

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.48.53

VANILLE

Saviez-vous que la vanille est une sorte d’orchidée qui était utilisé par le peuple Totonac dans le Golfe du Mexique, à l’endroit même où se trouve Veracruz aujourd’hui ? Les Espagnols l’ont tellement aimée qu’ils l’ont rapporté avec eux et l’ont fait connaître dans le monde.

Capture d’écran 2013-08-11 à 09.52.34

gousses de vanille

gousses de vanille

Ça  a l’air bon tout ça, n’est-ce pas ? Tellement d’ailleurs, que je vais vous quitter ici et me précipiter dans un restaurant mexicain, histoire de me délecter.

Ref: travelersguidetomexico.com

Voir aussi sur le Mexique

Culture à Puebla

Les couleurs du Mexique

La China Poblana

Comment fabriquer le Mezcal

Tout savoir sur la fabrication de tapis artisanaux

Des artistes en tout genre

Séance de purification

Oserez-vous les chapulines ?

Écrivain à louer

La légende des Alux

Les couleurs du Mexique

Culture à Puebla

NOTE: En tant que membre SATW (Society American Travel writer), je voyage avec un ourson blanc. Ce dernier est jumelé avec une école et il raconte ses aventures aux enfants ce qui leur permet de découvrir des pays et d’avoir, à leur tout, l’amour des voyages. Du Mexique, Maurice a écrit

Maurice travaille au Mexique 

Maurice visite Puebla

Maurice apprend plein de choses à Oaxaca

Bravo à l’Initiale

Situé dans une ancienne banque, à un saut de puce de l’Auberge Saint-Antoine, l’Initiale peut accueillir 40 convives dans un espace totalement épuré, sobre et classique.

C'est dans cette ancienne banque qu'est situé l'Initiale.

Dans ce Relais & Châteaux, toute l’emphase et toute l’attention sont accordés au bien-être et à la satisfaction du client. Le chef Yvan Lebrun dont la discrétion laisse place à une totale exubérance dans l’assiette propose une cuisine imaginative et savoureuse qui éclate en bouche, étonne et ravit.

Pour moi, ce restaurant est l’un des meilleurs au Québec, sinon le meilleur ! C’est donc avec un immense plaisir que j’ai appris qu’après avoir obtenu le titre prestigieux de Grand chef Relais & Château, Yvan Lebrun voyait son restaurant couronné du  prix 5 Diamants CAA-AAA.

Le chef Yvan Lebrun

Mes plus sincères félicitations à Yvan Lebrun et à Rolande Leclerc, les deux propriétaires.


Quand la croisière «travaille»!

En croisière, la nourriture est omniprésente. Il y a le petit-déjeuner qui s’étire, la pause café de l’avant-midi pendant que vous lisez au salon, le lunch du midi sous forme de buffet, mais aussi les hamburgers, hot dogs, frites et salades au bord de la piscine, le thé de l’après-midi avec les scones, les petits sandwichs et les gâteaux, les canapés pour accompagner l’heure du cocktail et enfin le repas du soir.

Si l’on a quelquefois l’occasion d’applaudir le chef qui vient en salle au terme d’un repas de gala, il est plutôt rare de se rendre en cuisine. À chacune de leurs croisières,  les navires de Silversea propose le Galley brunch qui invite tous les passagers à un buffet servi  dans les cuisines.

@ Lise Giguère -

Les plats sont disposés sur les surfaces de travail ce qui permet d’avoir une certaine idée de la configuration des lieux, mais sans vraiment trop savoir comment ça se passe en dehors des heures d’affluence.

@ Lise Giguère - Les desserts eux, sont présentés dans la salle à manger

Avec 398 passagers et 297 membres d’équipage qui doivent manger trois repas (et il arrive que ce soit beaucoup plus) par jour, les 46 employés(es) de cuisine travaillant à bord du Silver Whisper n’ont pas le temps de s’ennuyer. Pour eux, il faut travailler et ce, sans compter les heures.

@ Lise Giguère

@ Lise Giguère

Au cours de ma récente croisière en Mer Baltique, le chef exécutif du Silver Whisper, Lionel  Lavergne, un Français d’origine, apprenant que Jean Authier, fondateur et co-propriétaire du Relais & Châteaux La Pinsonnière était  à bord, il lui a organisé une visite «behind the scène». Bien entendu, j’ai suivi !  🙂

@ Lise Giguère - Le chef Lionel Lavergne fait visiter ses cuisines à Jean Authier, fondateur et co-propriétaire de La Pinsonnière, un Relais & châteaux qui est également le plus petit hôtel 5 étoiles au Québec.

Laurent pratique depuis 22 ans ce métier qu’il adore. Depuis 7 ans à bord des bateaux, il n’est que depuis mai 2008 pour Silversea ce qui lui a permis de voir beaucoup de pays. Quant à les visiter, c’est une autre paire de manche car, quand la croisière s’amuse, ça bosse en cuisine !

@ Lise Giguère -Le chef Lionel Lavergne. Sous son autorité, 46 personnes travaillent en cuisine pour s'assurer de la propreté des lieux et de la préparation de la nourriture pour les 398 passagers et les 297 membres d'équipage.

@ Lise Giguère - Une cuisine immaculée

@ Lise Giguère - Ça en prend du pain. Des croissant pour le déjeuner, des baguettes, des petits pains, etc. Et, puis-je vous dire que ça sent bon ?

@ Lise Giguère - Le chef pâtissier, Martin Rainbacher, originaire d'Autriche

@ Lise Giguère - Celerino Nobleza des Philippines travaille aussi à la pâtisserie.

@ Lise Giguère - Quelques délices aux fruits. Miam !

@ Lise Giguère - Rao Paravali, second cuisinier, originaire de l'Inde

@ Lise Giguère - Marco Alcaire, assistant-cuisinier, originaire des Philippines

@ Lise Giguère - Frolan Sandiago, assistant patîssier, originaire des Philippines.

@ Lise Giguère - Clark Ejan, assistant-cuisinier, originaire des Philippines.

Une visite fascinante et enrichissante et un accueil souriant et sympathique malgré le fait que notre présence dérangeait certainement.

Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier tous ces artistes (et tous ceux qui ne sont pas sur la photo) pour leur merveilleux travail et pour avoir fait de cette croisière un délice de chaque instant !

Escapade en Martinique

On la surnomme l’île aux fleurs, mais c’est également la capitale du rhum et  le lieu de naissance du poète Aimé Césaire (père du concept de la Négritude) et de l’impératrice Joséphine (épouse de Napoléon Bonaparte).balata_garden5_fs

On y va pour ses paysages remarquables, ses magnifiques plages (saviez-vous qu’il existerait plus de 180 couleurs de sable différentes à la Martinique ?).  

 

@ Office du tourisme Martiniquais - Anse Michel

@ Office du tourisme Martiniquais - Anse Michel

sa température idéale (moyenne annuelle est de 26 °C.) son eau chaude, ses fabuleux couchers de soleil,

 

@ Office martiniquais du tourisme

@ Office martiniquais du tourisme

sans oublier  sa Route des Rhums qui nous balade dans les meilleures distilleries agricoles (leur rhum AOC  étant réputé être le meilleur au monde).

 

 

@ Office du tourisme martiniquais

@ Office du tourisme martiniquais

 Mais on aime aussi son histoire, sa riche culture, son peuple chaleureux et ses marchés qui regorgent de fruits frais et de légumes, sans oublier les parfums de vanille, cumin, coriandre ou autres épices exotiques qui rendent la cuisine savoureuse et parfumée .

@ Office du tourisme martiniquais - Marché Sainte-Anne

@ Office du tourisme martiniquais - Marché Sainte-Anne

 S’il faut obligatoirement prendre l’avion pour admirer toutes les beautés de la Martinique,  t il n’en est plus de même pour savourer sa cuisine. En effet, pour une 2e année, le Comité Martiniquais du Tourisme propose Martinique Gourmande, du 14 août au 13 septembre, dans sept (7) restaurants de Montréal: Le Flambard, Le Bistro Cocagne, Confusion Tapas Du MondeL’indépendant, le Restaurant Kalalu, le Restaurant Kiano et le restaurant Au Vertige.  

Ces derniers offriront des  menus inspirés de la gastronomie de cette île  qui a remporté, fin 2008, le prix de la « Meilleure destination gastronomique de la Caraïbe ». 

Une soirée de découverte du rhum La Favorite,  que l’on peut trouver sur les tablettes de  la SAQ  est organisée dans chaque restaurant :

@ La Favorite

@ La Favorite

  • L’indépendant : le 20 août à 17h
  • Confusion : le 27 août à 18h
  • Kiano : le 28 août à 17h
  • Le Vertige : le 3 septembre à 18h
  • Bistro Cocagne : le 9 septembre à 18h
  • Le Kalalu : le 11 septembre à 18h

 Mais pour y participer, il faut réserver: 514-844-8566

Permettez-moi de souhaiter un très beau voyage à vos papilles !