Archives de Tag: Danube

Célébration du vin sur le Danube

BUDAPEST, Hongrie | Nombreux sont les voyageurs qui aiment visiter les vignobles, rencontrer les vignerons et goûter différents vins. C’est sans doute ce qui explique la popularité des croisières sur le thème du vin. Voici le récit d’une croisière de sept nuits sur le Danube, entre l’Allemagne et la Hongrie, sur le thème de la célébration du vin, à bord du luxueux AmaCerto de AmaWaterways.

PHOTO COURTOISIE, ÖSTERREICH WERBUNG, POPP-HACKNER
Vue sur le Danube et sur Vienne, en Autriche.

Quel bonheur pour qui aime le vin ! Imaginez un peu… Cette croisière (comme toutes les autres du même genre offertes par cette compagnie) est organisée par un expert du vin qui a non seulement sélectionné des vins de sa cave qui seront servis aux repas et pendant les dégustations, mais également de nombreux vins des vignobles croisés ou visités au cours de la croisière. Plus encore, l’expert invité recommande des accords mets et vins, anime des discussions, organise des dégustations et accompagne les passagers dans les châteaux et les caves de cette région du Danube, célèbre pour son savoir-faire qui remonte à l’époque romaine.

Excursions

Bien que cette croisière soit un véritable régal pour les amoureux du vin, elle convient à tous puisqu’en plus des excursions créées autour du divin nectar, elle s’assure de mettre en évidence les sites célèbres de chacune des escales.

Le navire

PHOTO COURTOISIE AMAWATERWAYS
Le navire AmaCerto.

Construit en 2012, le navire AmaCerto mesure 135 mètres de long et 11 mètres de large. Il compte 84 cabines, dont trois suites, spacieuses et élégamment aménagées. La majorité des cabines ont des balcons doubles (extérieur et intérieur), un salon et une salle de bain en marbre avec douches à jets multiples, différents divertissements (films, musique et chaînes de télévision en anglais) et le Wi-Fi illimité.

Photo :AmaWaterways
Un balcon double permet d’admirer le paysage qui défile et ce, peu importe la température extérieure.

Cuisine locale

En plus de son grand salon et de son pont-soleil avec piscine chauffée et piste de marche, l’ AmaCerto comprend une flotte de vélos que les passagers peuvent utiliser de façon individuelle ou lors des excursions, un spa et une boutique de cadeaux.

PHOTO COURTOISIE AMAWATERWAYS
Le restaurant principal du AmaCerto.

Membre de la société internationale La Chaîne des Rôtisseurs, l’ AmaCerto sert une cuisine d’inspiration locale qui s’accompagne de bière, de boissons gazeuses ou de vins en quantité illimitée.
Le navire peut accueillir 162 passagers et 51 membres d’équipage. Ces derniers offrent un service empressé, parsemé de petites attentions, et toujours avec le sourire. Ce souci du détail est primordial pour les propriétaires d’AmaWaterways qui désirent que les passagers soient traités comme eux aiment l’être quand ils sont en vacances. Et ça paraît !

LES EXPERTS À BORD
  • Pour la croisière dont il est question ici, ce sont deux Canadiens de la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, Dick Lancaster du vignoble Black Widow Winery et Tony Holer de Poplar Grove Winery, qui étaient les experts invités.
  • En novembre 2018, AmaWaterways accueillera à nouveau un Canadien, soit le président du vignoble Quail’s Gate d’Okanagan Valley, Tony Stew.

Sept escales vinicoles

Le navire de croisière AmaCerto coule lentement sur le Danube. Entre l’Allemagne, l’Autriche et la Hongrie, les voyageurs découvrent la richesse vinicole de la région lors de sept escales gourmandes fascinantes.

Vilshofen, Bavière, Allemagne. Notre croisière sur le thème du vin débute par un clin d’œil à l’Oktoberfest, la célèbre fête de la bière. Il s’agit d’un cas de force majeure puisque c’est dans cette ville d’Allemagne qu’est né le créateur de la pilsner !

Passau, Bavière, Allemagne. Malgré la pluie, aucun passager ne boude la découverte de cette petite ville située au confluent du Danube, de l’Inn et de l’Ilz, un lien autrefois très important pour le transport maritime du vin. On y apprend que bien avant les Romains, les Celtes y cultivaient la vigne.

@lisegiguere. Mondsee dans la région des lacs, en Autriche

Linz, Autriche. Ici, les passagers ont le choix entre une longue randonnée en vélo le long du Danube, une visite de cette ville (la troisième plus grande d’Autriche) qui a vu naître Adolf Hitler, un saut à Cesky Krumlov, en République tchèque, ou la découverte de la région des lacs et de Salzbourg, lieu de naissance de Mozart, en 1756. Moment d’émotion dans l’église où il était organiste et où il a composé plusieurs de ses œuvres sacrées. C’est également dans cette ville qu’ont été tournées de nombreuses scènes de La mélodie du bonheur.

PHOTO AmaWaterways
Promenade dans un vignoble à Dürnstein

Dürnstein, Autriche. Situé au cœur de la magnifique vallée de Wachau, l’une des grandes régions viticoles d’Europe, surtout connue pour son riesling, ce charmant village médiéval posé au milieu des vignes ne compte que 200 habitants. Mais sa beauté est telle que, chaque année, on y célèbre quelque… 200 mariages !

PHOTO COURTOISIE, ÖSTERREICH WERBUNG, FILMSPEKTAKEL.AT
Vue sur Dürnstein, en Autriche.

PHOTO LISE GIGUÈRE
L’incroyable Abbaye baroque de Melk dans la région de la Wachau, en Autriche.

Krems, Autriche. Occupant une position stratégique en Basse-Autriche, plus particulièrement dans les vignobles en terrasse de la vallée de Wachau, Krems compte encore aujourd’hui une quarantaine de monastères qui fabriquent toujours leur propre vin. De cet endroit, excursion vers Melk et son abbaye bénédictine (1089) célèbre pour son opulence baroque, où les moines ont longtemps cultivé le vin.

PHOTO COURTOISIE, ÖSTERREICH WERBUNG, LEO HIMSL
Vignoble près de Krems, en Autriche.

Vienne, Autriche. Élégante et romantique, avec un centre historique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, la capitale autrichienne compte de nombreuses et festives auberges et caveaux de vignerons. Ici, le choix est offert entre une soirée à festoyer autour du vin dans l’un de ces endroits ou un concert en hommage à Mozart et à Strauss dans un ancien palais. Bien entendu, partout le vin autrichien est à l’honneur.

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Le vignoble Schloss Gobelsburg, un des plus anciens vignobles d’Autriche situé dans un ancien monastère cistercien.

Photo: Lise Giguère. On en apprend des choses dans ce type de croisière. Par exemple, dans la cave de pierres du vignoble Schloss Gobelsburg, des bouteilles reposent sous une épaisse couche de penicillium. Repoussant ? Non. En fait, il s’agit d’ une sorte de champignon qui n’affecte pas le vin et que des scientifiques étudieraient pour leur propriété médicinale.

Budapest, Hongrie. C’est le cœur un peu lourd que l’on entre dans cette ville spectaculaire, dernière escale de la croisière. Les célèbres compositeurs classiques Johann Sebastian Bach, Ludwig van Beethoven, Johannes Brahms et Richard Wagner appréciaient beaucoup le vin hongrois.

CE QU’IL FAUT SAVOIR

  • Qui a dit que les croisières n’attirent que les personnes âgées ? Sur cette croisière, si le plus âgé des passagers portait fièrement ses 81 ans et adorait le vin, le plus jeune n’avait que trois ans et préférait le lait.
  • AmaWaterways offre des activités pouvant s’adapter à tous : randonnées en montagne, marches actives, vélo le long du Danube, mais aussi visites et marches adaptées à ceux ayant une mobilité réduite.
  • Une excursion est incluse dans chaque port, mais chacun est libre d’explorer de façon individuelle, à son rythme.
  • En soirée et pendant le jour, des concerts, des spectacles d’opérette, des cours de cuisine et, comme ce fut le cas lors de cette croisière sur le thème du vin, des dégustations et de nombreuses conférences sont au programme.
  • @lisegiguere – La pâtissière du AmaCerto, Zornitsa, enseigne l’art de faire un Apple Strudel, selon la tradition

  • En service depuis 15 ans, AmaWaterways possède 20 navires.
  • AmaWaterways a commencé à offrir des croisières sous le thème du vin en 2010. La compagnie en proposait 13 cette année-là, mais ce type de voyage est devenu si populaire qu’elle en offre 50 cette année et 60 en 2019.
  • Les croisières sont offertes en anglais seulement.
  • Coût : 2959 $. Ce prix ne comprend pas les vols, mais tout le reste est inclus et des rabais sont offerts à ceux qui réservent très tôt.
  • Info : www.amawaterways.ca

(Ce voyage a été rendu possible grâce à AmaWaterways)

  • Ce texte a d’abord été publié le samedi 28 avril 2018, à la Une du cahier Voyages du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.
Publicités

De Bucarest à Budapest à bord du Viking Lif

Envahie à de nombreuses reprises et longtemps cachée derrière le rideau de fer, l’Europe de l’Est est plutôt méconnue. Pourtant, elle possède de nombreux trésors pour les touristes qui aiment les rendez-vous avec l’Histoire.

La croisière « Passage en Europe de l’Est », à bord du Viking Lif, propose une aventure de 11 jours dans cinq pays, à la découverte de quatre grandes capitales et de charmants petits villages sur le majestueux Danube.

« J’ai 33 ans et j’ai déjà changé quatre fois de pays, pourtant, j’ai toujours habité Belgrade », lance d’emblée notre sympathique guide serbe. Pleine d’humour, elle nous détaille les nombreux changements politiques de son pays, sans se plaindre, en constatant simplement. « Chaque matin, je sais que je me lève à Belgrade, mais je ne suis jamais totalement certaine dans quel pays je me trouve. »

Cette phrase résume plutôt bien l’étrange situation dans laquelle vivent ces différents peuples dont plusieurs étaient frères avant l’éclatement de la Yougoslavie. Au fil des jours, on visitera des familles, on assistera à des conférences et des spectacles, on suivra des cours de cuisine et on marchera dans ces lieux dont les murs portent toujours les traces des balles ou des bombes. Partout, l’émotion est au rendez-vous.

LE NAVIRE

Les longs navires de Viking Cruises bénéficient de l’expérience de cette compagnie qui navigue, depuis 20 ans, sur une vingtaine de fleuves d’Europe, de Russie, de Chine et d’Asie. Construit en 2014, le Viking Lif est moderne et lumineux, ses 95 cabines (dont 25 seulement n’ont ni véranda ou balcon) sont confortables et fonctionnelles,

la terrasse est bien aménagée et l’ambiance est agréable dans le salon où sont présentés les spectacles et conférences. S’il faut toujours partager sa table avec des inconnus au restaurant, la nourriture est variée et excellente, et cette promiscuité favorise les rencontres et les nouvelles amitiés.

L’ITINÉRAIRE

Bucarest

L’aventure commence dans la capitale de Roumanie, avec ses larges boulevards et ses magnifiques bâtiments qui lui ont valu, entre les deux guerres, d’être surnommée le Petit Paris.

Rousse (prononcer « roussé »)

Situé juste en face de Bucarest, cet important port de Bulgarie était autrefois appelé la Petite Vienne en raison de son architecture aristocratique inspirée par cette ville.

Veriko Tarnovo

@lisegiguere – La forteresse Tsarevets de Veliko Tarnovo en Bulgarie

Ancien royaume des tsars de la Bulgarie, cette petite ville médiévale est aujourd’hui très prisée des touristes.

Vidin

@lisegiguere – La forteresse Baba Vida à Vidin, en Bulgarie.

L’une des plus anciennes villes de Bulgarie, avec sa forteresse médiévale, Baba Vida (10e siècle). À peu de distance se trouve Belogradchik Rocks, une spectaculaire formation rocheuse dont les formes étranges sont source de nombreuses légendes.

Les gorges des Portes de fer

@lisegiguere – Pendant la traversée des Portes de fer, entre la Rouma nie et la Serbie, on aperçoit soudain, taillée dans le roc, cette énorme sculpture repré- sentant le Roi Decebalus.

Avec la Roumanie à droite et la Serbie à gauche, le Danube se rétrécit et livre quelques secrets.

Belgrade

@lisegiguere – L’hôtel Moksva, à Belgrade, en Serbie, où Agatha Christie aurait écrit une partie du Crime de l’Orient Express.

La capitale de la Serbie, que l’on surnomme la White City, est une ville de contrastes, à la fois austère et romantique, en raison de son passé trouble. C’est la ville qui a connu le plus grand nombre de guerres depuis l’époque romaine. Pause jet set à l’hôtel Moskva (prononcer « Moscow »), emblème de la ville, mais aussi lieu de séjour de nombreuses personnalités, dont Agatha Christie, qui y aurait écrit une grande partie du Crime de l’Orient Express.

Vukovar

Détruite à 99 % pendant la guerre serbo-croate (1991-1998), cette région de la Croatie qui était la plus riche est aujourd’hui la plus pauvre.

Kalocsa

Cette ville, l’une des plus anciennes de Hongrie, est célèbre pour sa production de paprika (aussi appelé « or rouge ») et ses broderies faites main comme au 19e siècle.

Budapest (prononcer « Budapesht »)

Ville spectaculaire à l’architecture du 19e siècle, c’est non seulement la capitale de la Hongrie et celle du paprika, mais aussi celle des spas. Ici et là, des monuments à l’holocauste rappellent qu’en Hongrie, pendant la Seconde Guerre mondiale, 1 million de Juifs ont été déportés et 600 000 sont morts. Budapest est aujourd’hui l’une des plus grandes capitales culturelles d’Europe.

Szentendre (prononcer « Saint-André » dont c’est d’ailleurs la traduction)

@lisegiguere – La charmante petite ville de Szentendre près de Budapest, en Hongrie.

À 15 km de Budapest, ce joli petit village à l’architecture baroque du 18e siècle offre de nombreuses boutiques et galeries d’art.

À PROPOS DE CETTE CROISIÈRE

♦ Le type de croisière : Croisière sur fleuve à bord d’un long navire (traversée d’une imposante écluse de 62 mètres).

♦ Le plus : Cet itinéraire comprend une nuit d’hôtel à Bucarest et deux nuits à Budapest (ou l’inverse) ce qui permet de mieux apprécier ces deux villes.

♦ Le moins : Malheureusement pour ceux qui ne parlent pas anglais, il est à peu près impossible de trouver de l’aide en français sur ce navire où tout se déroule en anglais.

♦ Le coup de cœur : Un moment particulièrement touchant du voyage sera le témoignage du directeur de programme, Leonard Miron, né en 1967 sous l’occupation Caeausescu nous racontant ce qu’était la vie sous la direction de ce dictateur.

PRIX ET INFOS PRATIQUES

♦ Coût : 3549 $. Ce prix comprend les escales dans cinq pays, avec sept tours guidés et trois nuits d’hôtel. Les vols ne sont pas inclus. Possibilité de transformer cette croisière en un itinéraire de 23 jours entre Bucarest et Amsterdam au coût de 9849 $.

♦ Quand partir : Cette croisière est offerte d’avril à octobre. Il vaut cependant mieux opter pour le printemps ou l’automne alors que la température est plus douce et les bateaux moins nombreux qu’en juillet et août sur le Danube.

♦ En savoir plus : www.vikingrivercruises.com

Cet article a d’abord été publié dans le Journal de Montréal ICI, dans le Journal de Québec ICI et sur Canoe.ca, ICI.

MS Smphonie II, le nouveau fleuron de CroisiEurope

La compagnie de navires fluviaux CroisiEurope, la seule à offrir de découvrir les fleuves du monde EN FRANÇAIS inaugurait, le 17 mars dernier, son MS SYMPHONIE II, un bateau 5 ancres qui naviguera sur le Danube et le Rhin pour se positionner ensuite sur le Danube.

Le MS Symphonie II

Sur ce navire, CroisiEurope offrira des  programmes adaptés à chaque saison. En  avril, c’est Amsterdam, Rotterdam et le parc fl oral du Keukenhof en Hollande. Puis, place aux  paysages de la vallée du Rhin romantique (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO). À compter de mai, Vienne,Budapest, Bratislava, les somptueuses capitales des pays baignées par le Danube ; les paysages idylliques de la Wachau, vallée qui abrite l’Abbaye de Melk et le village de Dürnstein.

Ces croisières transeuropéennes, pouvant aller jusqu’à 13 jours,  plonge les passagers au coeur de l’Europe à travers ses grands fl euves et ses superbes paysages, tout en faisant  découvrir les diversités culturelles, l’histoire et les traditions.

Transformation complète

Après une rénovation complète, le MS Symphonie est devenue le MS Symphonie II. Offrant plus de confort, plus d’espace, plus de sécurité, plus de lumière grâce aux larges baies vitrées et  une nouvelle décoration,  ce  navire  à l’élégance contemporain  s’ajoute  aux autres bateaux 5 ancres de la flotte. Une montée en gamme significative répondant aux désirs d’une clientèle de plus en plus exigeante.

D’une longueur de 110 m et large de  11 m ,  ce navirepeut désormais accueillir  110 passagers (contre 140 avant) dans  ses 48 cabines doubles, dont 4 individuelles et 2 suites spacieuses. Cette unité dispose également d’une cabine adaptée pour personne à mobilité réduite.

Toutes les cabines sont climatisées et dotées d’un double lit séparable, d’un espace sanitaire individuel, d’une télévision à écran plat, d’une radio, d’un sèche-cheveux et d’un coffre-fort.

Les espaces de vie sont lumineux et aérés : un salon, un bar avec piste de danse, un vaste restaurant, un grand pont soleil avec transats et une boutique.

Cescroisières, vendues en tout inclus, comprennent  l’hébergement, la pension complète avec les boissons comprises aux repas et au bar ainsi que les animations et la soirée de gala.

Bilan d’une année bien remplie (2012)

Voyager, c’est ma passion. Chaque année, quand vient l’heure du bilan, je me dis qu’il me faudrait bien ralentir. Puis, des invitations arrivent et me voilà toute excitée, incapable de à dire non à toutes ces merveilles qui m’attendent. Il y a tant de pays à découvrir, tant de merveilles à voir, tant de personnes à rencontrer.

Pour vous donner une idée de ce, à quoi, peut ressembler l’agenda d’une journaliste en voyage, voici  ceux que j’ai effectués cette année (À noter que ce document ne tient aucunement compte de tous les allers-retours effectués dans les diverses régions du Québec).

Du 3 au 10 janvier : Croisière dans les Caraïbes à bord du Silver Spirit, le tout nouveau navire de la luxueuse compagnie de croisières Silversea.

DSC00367- Silver Spirit

Voici le texte : Silver Spirit : hôtel flottant de luxe

&&&&&&&

Du 11 au 14 février. Cette fois-ci, je suis partie pour quelques jours à Nassau au Bahamas, en compagnie de deux autres passionnées que l’on peut lire dans le blogue Copines en cavales mis en ligne par Ulysse: Marie-Julie Gagnon qui signe également (En transit) et Geneviève Vézina-Montplaisir.

DSC01194- Nassau

Voici le texte: Nassau, une symphonie de couleurs. 

&&&&&&

Du 22 au 25 mars : Petit weekend à Saratoga Springs pour visiter un hôtel historique et une bien jolie petite ville.

DSC01244-Saratoga

Voici les textes: Deux jours à Saratoga Springs  et Gideon Putnam Resort & Spa, un sanctuaire voué au bien-être

&&&&&&

Du 10 au 18 avril : Comment résister à un appel du Pérou. Je suis donc partie sur la piste des Incas. Une belle découverte gastronomique. Faite en compagnie d’autres journalistes venus de Toronto et des États-Unis.

IMG_0384- Machu Pichu

Voici le texte: Le Pérou, un vrai régal

&&&&&&&

Du 25 avril au 2 mai : Haïti a beaucoup souffert et les dirigeants voudraient bien ramener les touristes sur leur île. C’est en compagnie de Lio Kiefer du Devoir  que j’ai fait ce voyage.

DSC01844- Haiti

Voici le texte: Haiti pour l’authenticité

&&&&&&&

Du 17 au 24 juin : Avec mon mari et quelques journistes, je partais à la découverte de l’Alaska à bord du Zaandam, de la compagnie de croisière Holland America Line

DSC01891-AlaskaVoici le texte: Alaska, une croisière en eau glacée

&&&&&&&

Du 30 juin au 3 juillet : Quelques jours à la découverte des plages et du homard du Nouveau-Brunswick. Cette tournée, faite en compagnie de mon mari, prend des airs de vacances.

DSC02306- NBVoici le texte: Nouveau-Brunswick ; plage et homards

&&&&&&&&

Du 8 au 21 juillet. Heureusement que nos conjoints peuvent nous suivre lors des croisières car certaines sont assez longues. Ce fut le cas avec celle du Viking River Cruise qui nous permettait de visiter cinq pays en suivant le Danube et le Rhin,

DSC02830- VikingVoici les textes: Cinq châteaux forts remplis de mystère sur le bord du Rhin  et un autre à paraître bientôt.

&&&&&&

Du 2 au 10 août. Toujours en compagnie de mon mari (chanceux, n’est-ce pas?), je reprenais la mer, cette fois-ci, à bord du luxueux Boréal de la Compagnie du Ponant. Une croisière extraordinaire qui nous menait de Venise à la Croatie.

DSC03567- Hvar en Croatie

Voici le texte: La Croatie vue de la mer

&&&&&&&

Du 24 au 31 août : Départ pour la Suisse en compagnie de 141 journalistes de 29 pays.  Une belle expérience et de belles rencontres .

DSC03888- Suisse

Texte à paraître bientôt.

&&&&&&&&

Du 28 août au 1 oct : Le calendrier Maya ayant prédit la fin du monde pour le 21-12-2012, cette tournée composée uniquement de journalistes québécois nous mène à Cancun et au célèbre site Chichen Itza.

DSC04259- Machu Pichu

Voici le texte: 21 décembre 2012 : À Cancun, sur la piste des Mayas

&&&&&&&&

Du 2 au 8 octobre : Au lendemain de mon retour de Cancun, je reprends l’avion pour l’événement Health & Wellness de Sainte-Lucie. En ma compagnie, deux journalistes des USA et une jeune journaliste du Huffington Post de Toronto Arti Patel.

DSC04444- Sainte Lucie

Voici le texte: Sainte-Lucie : paradis pour le corps et l’esprit

&&&&&&

Du 25 au 28 octobre : En octobre, San Diego se fait généreuse pour les familles puisque les enfants bénéficient de rabais et gratuités diverses. Invitation à s’y rendre avec ses enfants et petits-enfants. Mon petit-fils n’étant pas en âge de m’accompagner, je m’y rends seule avec mon coeur d’enfant 🙂

LiseandTortoise

Texte à paraître bientôt

&&&&&&&

Du 29 octobre au 2 nov : C’est la Fiesta Amigos à Mazatlan et là-aussi, des journalistes de partout s’y rendent. J’y retrouve quelques journalistes américains avec qui je voyage occasionnellement et ma collègue et amie Sylvie Ruel que l’on peut souvent lire, entre autres, dans le Journal le Soleil.

DSC05225Texte à paraître bientôt

&&&&&&

Du 2 au 7 décembre. L’année se termine avec ce voyage qui conduit quelques journalistes québécois dans la belle région de Rhônes-Alpes pour une tournée gastronomique et pour la Fête des lumières de Lyon. Cette fois-ci, j’ai la chance de faire de nouvelles connaissances dont Carrie McPherson que l’on peut lire dans le blogue Les Zurbaines; Shirine Saad que l’on peut lire, entre autres, dans Fashion Magazine et le seul homme du groupe et non le moindre, Pierre Jury du Droit d’Ottawa,

IMG_2043- Lyon en lumière

Texte à paraître bientôt

&&&&&&

À noter que tous ces textes (ou presque) ont également été publiés dans le Journal de Montréal, Journal de Québec et 24h (journal distribué gratuitement dans le métro). Voir les sites du Journal de Montréal et du Journal de Québec sur lesquels ils sont rassemblés.

De nombreux petits clins d’oeil sur ces pays ont également été publiés dans ce blogue, tandis que Maurice, l’ourson voyageur qui m’accompagne  partout a également publié ses impressions sur tous ces voyages dans son blogue Les Oursons bloguent de la SATW (Society American Travel Writer)

Que me réserve 2013 ?

Déjà deux croisières sont au programme. La première aura lieu dans quelques semaines, dans les Caraïbes sur l’un des navires Costa. La seconde, en mars,  devrait m’emmener à Venise, en Grèce et en Turquie. Plusieurs autres projets flottent dans l’air. À suivre…