Archives de Tag: festival

120 ans à célébrer le lilas!

ROCHESTER, NY | Fleur annonciatrice du printemps, le lilas a, de tout temps, inspiré des peintres, des chanteurs, des poètes et des amoureux. Certains endroits célèbrent même sa floraison en grande pompe. C’est le cas à Rochester, où du 11 au 20 mai prochain, se tiendra le 120e Festival du Lilas de Rochester.

PHOTO COURTOISIE, ANDY BUSCEMI

Surnommée The Flower City ou la Ville des fleurs depuis plus de 200 ans, Rochester a toujours fait une grande place aux différentes variétés de cet arbuste aux fleurs odorantes.

PHOTO COURTOISIE, VINCENT SHERIDAN
On profite de son passage pour visiter cette jolie ville.

Une longue histoire

C’est en 1898 que George Ellwanger et Patrick Barry, deux horticulteurs et pépiniéristes, ont fait don de Highland Park à la ville. Depuis ce temps, ce magnifique parc dessiné par le célèbre architecte paysager Frederick Law Olmsted, celui-là même qui a conçu Central Park à New York et plusieurs autres, accueille les amateurs de nature et d’art floral.

PHOTO COURTOISIE, VINCENT SHERIDAN
Highland Park avec ses lilas et sa platebande de 10 000 pensées dont le dessin est différent chaque année.

De nos jours, le Festival annuel de lilas de Rochester est l’un des événements les plus attendus de la région et attire chaque année plus d’un demi-million de visiteurs du monde entier. Il s’agit du plus grand festival gratuit de son genre en Amérique du Nord. C’est également celui qui marque le début de la saison des festivals d’été de Rochester.

PHOTO COURTOISIE, ANDY BUSCEMI

Pendant 10 jours, les spectateurs assistent à la spectaculaire floraison de quelque 1200 lilas (500 variétés) à fleurs simples ou doubles, plus ou moins odorantes, qui déploient leurs grappes blanches, mauves ou pourpres dans le Highland Park. Dans ce dernier, poussent également des érables du Japon, 35 espèces de magnolias et 700 variétés de rhododendrons, azalées, lauriers et autres plantes, ainsi qu’une spectaculaire platebande de 10 000 pensées qui forment un dessin, renouvelé chaque année.

PHOTO COURTOISIE, ANDY BUSCEMI

Le public a également droit à une grande Parade des lilas, des concerts et spectacles divers, des expositions d’artisanat et de l’animation quotidienne pour les enfants. Ceux qui le désirent peuvent également participer, ou simplement encourager les participants, à la Course lilas du Highland Hospital (5 km et 10 km) qui attire, chaque année, plus de 3000 coureurs.

PHOTO COURTOISIE, ANDY BUSCEMI
De nombreux spectacles sont présentés.

Enfin, nouveauté cette année, le Lilac Craft Beverage Expo, trois jours de dégustation et de célébration autour de la bière du vin, du cidre et des spiritueux produits dans l’État de New York.

S’offrir un petit road trip sur les bords du lac Ontario, 90 minutes à l’est des chutes du Niagara, alors que les lilas embaument, ça promet une jolie balade, non ?

PHOTO COURTOISIE, ANDY BUSCEMI

Pour plus d’infos: www.rochesterevents.com

Cet article a d’abord été publié dans la Chronique Est des USA du Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec, ICI

Voyager par les papilles à Montréal et Québec.

Même si le portefeuille ne permet pas de partir au loin chaque année, ce n’est pas une raison pour ne pas voyager. En effet, différentes possibilités sont offertes pour découvrir de nouveaux horizons, et ce, sans avoir à prendre l’avion. Voici quelques suggestions :

LA MARTINIQUE GOURMANDE

La 10e édition du festival de la Martinique gourmande se termine aujourd’hui. Pour cet événement culinaire, lancé à l’initiative du Comité martiniquais du tourisme afin de faire découvrir les curiosités gastronomiques martiniquaises et de promouvoir la destination, une quarantaine de restaurants de Montréal et de Québec ajouteront des mets ou des cocktails martiniquais à leur menu.

JOUER LES VIGNERONS

Les 30 septembre, 1er, 7, 8, 14 et 15 octobre, on s’offre l’expérience unique (et gratuite) d’être vendangeur d’un jour au Vignoble Rivière du Chêne de Saint-Eustache. La journée comprend la visite guidée du vignoble, une formation sur la cueillette des raisins, un repas, une récolte et une dégustation de vins. Réservation obligatoire. Pour ceux qui ne désirent pas vendanger, mais qui aimeraient bien assister à ce spectacle, des visites guidées ont lieu les fins de semaine (à 11 h, 13 h, 14 h 30 et 16 h). Également, possibilité de brunch le dimanche et de Foodies tapas les jeudis sur la terrasse. Informations : 450 491-3997 

DÉCOUVRIR LES SPIRITUEUX

Le Domaine Lafrance, le tout premier producteur de spiritueux québécois ayant la possibilité de vendre ses produits à la propriété, ouvre sa distillerie au public pour des visites guidées. Ces dernières, animées par Éric Lafrance et son équipe, permettront de tout savoir sur la production du gin Dandy (eau de vie de pommes, poires, raisin) élaboré avec les fruits du Domaine Lafrance. Aussi, dégustation. Les samedis et dimanche, entre 11 h et 15 h, jusqu’à l’Action de grâce.

VENDANGES ET AUTOCUEILLETTE

Pour sa deuxième édition de Vendanges et autocueillette en Chaudière-Appalaches, une trentaine d’entreprises accueilleront les visiteurs dans les régions des Appalaches, de la Beauce, de Bellechasse, de Lotbinière et de Montmagny pour l’autocueillette de bleuets, framboises, courges, citrouilles, pommes, poires et raisin. Cette année, c’est par l’intermédiaire des médias sociaux, notamment par la page Facebook Vendanges & autocueillette en Chaudière-Appalaches, que l’on peut avoir accès à la mise à jour des différentes activités.

GOÛTER LA CULTURE LOCALE

Les 23 et 24 septembre, Omnivore Montréal invite les gourmets à participer à une classe de maître de deux jours sur la culture culinaire locale à la Société des arts technologiques de Montréal. De jeunes chefs d’ici discuteront des produits locaux et offriront des démonstrations culinaires gratuites.

MANGER DANS LA RUE

Le 6 octobre, pour une dernière fois, les camions de La cuisine de rues de Montréal se rassembleront au Stade olympique de Montréal, sur l’Esplanade Financière Sun Life, comme ils l’ont fait tous les premiers vendredis du mois pendant tout l’été.

LA SEMAINE DES RESTAURANTS

Mieux connue sous le nom de MTLàTable, la Semaine des restaurants aura lieu du 2 au 16 novembre prochain. Pour l’occasion, 175 restaurants de Montréal serviront des menus Table d’hôte à prix fixe. Une belle occasion d’apprécier la variété de la gastronomie montréalaise.

DU CINÉMA, ON EN MANGE

Les 3-4-5 novembre prochain se tiendra le tout premier Festival cinéma & bouffe au Québec. L’événement aura lieu à Baie-Saint-Paul en collaboration avec l’Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix et la Maison Mère. Au programme : trois jours de dégustations, découvertes, échanges, ateliers de cuisine et des repas inspirés des films à l’affiche. Informations : www.legermainhotels.com/fr/charlevoix/

VOYAGER EN TOUT CONFORT

Dans le premier de la série des cinés-conférences des Grands Explorateurs, place au globe-trotter Maximilien Dauber, qui expliquera les gestes millénaires de la cérémonie du thé au Japon. En plus de cette destination mystérieuse, les autres pays visités au cours de l’année, seront Compostelle, Afrique du Sud, Texas, Cuba, Laos, Côte Est américaine et Croatie.

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec Ici

L’église Sainte-Cécile, une petite église criante de couleurs

ILE DE LAMÈQUE -NOUVEAU BRUNSWICK – Véritable curiosité, la petite église Sainte-Cécile accueille chaque année de nombreux visiteurs, choqués ou séduits, par le travail effectué par le  révérend Gérard D’Astous dans son intérieur.

@lisegiguere – Église Sainte-Cécile

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les travaux qui ont débuté le 11 novembre 1968 ne ressemblent en rien à ce que l’on trouve habituellement dans les églises.

Que l’on aime ou pas, l’oeuvre entreprise par le Père D’Astous, décédé  le 8 avril 2000, à l’âge de 80 ans, lui survit. C’est aujourd’hui une belle curiosité à ne pas manquer quand on visite le Nouveau-Brunswick.

C’est dans cette petite égalise que se déroule le Festival International de musique baroque, chaque année, en juillet. Fidèle aux pratiques d’exécution et d’interprétations historiques (1600-1760), on y présente des concerts sur instruments d’époque (ou copies conformes), en formations choeur et orchestre, musique de chambre ou solistes de renom.

Si le Nouveau-Brunswick vous intéresse, voici d’autres textes:

Fred, le héron fidèle

Le festival des bannières

Miscou ou Moscou ?

Vous pouvez également lire le texte Plages et homards qui a été publié dans le Journal de Montréal

Vous pouvez également lire les aventures de Maurice, mon ourson voyageur : Maurice se la coule douce au Nouveau-Brunswick

Le Junkanoo de Nassau

Récemment, je faisais un magnifique voyage à Nassau. Sur ce blogue, j’ai fait plusieurs petits clins d’oeil à ce lieu coloré.

@lisegiguere

Mais je n’ai pas encore parlé du Junkannoo,un carnaval qui se déroule chaque année, les 26 décembre et 1er janvier. Malheureusement, je n’ai pu assister à cette grande fête de rue qui n’est autre qu’une compétition de costumes élaborés, de musique et de danse entre les îles.  

Selon ce qu’on m’a dit, toutes les familles participent et c’est vraiment énorme. Cependant, si vous prévoyez plutôt visiter Nassau en été, sachez que des jeunes recréent un mini-festival à Nassau pour le plus grand bonheur des touristes.

En attendant, voici quelques liens sur les articles que j’ai publié sur Nassau dans le Journal de Montréal. Article général et One & Only, un magnifique hôtel sur Paradise Island.

Sur ce blogue, vous trouverez également les articles suivants:

Sur les traces de James Bond

Un délicieux phare

Un amour de pub

L’histoire du Goombay Smash

Comment se faire de nouveaux amis aux Bahamas

Souvenir de la mer