Archives de Tag: Jamaïque

Séjourner au RiU Negril, la Capitale de la relaxation

NEGRIL, Jamaïque | Endroit idyllique pour des vacances au soleil, Negril est renommé pour sa Seven Miles Beach, ses falaises accidentées et ses couchers de soleil inoubliables. Dans cet ancien paradis hippie, surnommé la capitale de la relaxation, le RIU Negril apparaît comme l’oasis rêvée.

Les bâtiments du Riu Negril suivent le long ruban de la plage de Bloody Bay

C’est vrai que ce luxueux complexe dont les bâtiments, tout blancs, font face à la mer et à la magnifique plage de Bloody Bay est charmant ! Entouré de jardins fleuris et jouissant de l’ombre dispensée par les palmiers, il accueille aussi bien les couples que les petites familles qui se dispersent sur ce vaste site. On s’y croirait presque seuls.

Faux ! La disposition des bâtiments, qui suivent le long ruban de la plage privée, renforce cette illusion. C’est surtout lors des repas et des évènements spéciaux que l’on prend pleinement conscience du nombre d’invités.

Inauguré en 2004 et entièrement rénové en 2015, le Club Riu Negril jouit d’un décor moderne et dispose d’un Riuland Kid Club avec terrain de jeux et programme d’animation pour les 4-12 ans. En toute confiance, les parents peuvent laisser leurs enfants s’amuser dans ce lieu qui leur est réservé. Un ajout important si l’on considère que Negril compte parmi les destinations familiales les plus populaires.

Profiter du site

De nombreux espaces pour profiter du soleil et relaxer

Ici et là, de nombreuses installations invitent à relaxer et à profiter de ses vacances au maximum. Il y a d’abord les trois piscines extérieures (dont une pour enfants, une avec un bain à remous et une avec un bar), mais également les huttes Tiki pour ceux qui préfèrent les endroits ombragés, les cabanas du Spa Renova pour qui aimerait recevoir un soin au son des vagues qui viennent mourir sur le sable, sans oublier les nombreuses activités, aquatiques et terrestres, en tout genre pour satisfaire les accros à l’adrénaline.

Un endroit élégant et charmant

Dans cet environnement doté d’une nature exubérante, on peut s’amuser sur la terre ferme, dans les eaux invitantes de la mer des Caraïbes ou lors d’excursions vers des lieux plus typiques permettant d’escalader des chutes ou de survoler la forêt tropicale en tyrolienne.

En soirée, un peu partout, les plages de Negril se transforment en espaces festifs et bourdonnent d’airs de Reggae confirmant la réputation des Jamaïcains, reconnus pour leur sens de la fête et leur mode de vie décontracté. Quelques minutes à les observer, et voilà qu’on se surprend à se déhancher et à imiter leurs démarches chaloupées.

Des chambres plus lumineuses

Les chambres ont été entièrement rafraîchies et décorées au goût du jour

Après avoir dégusté les spécialités proposées dans les cinq restaurants (italien, asiatique, buffet, steak house, jamaïcain) ou profité du BBQ et festoyé sur la plage, on regagne sa chambre avec le sourire. Comment pourrait-il en être autrement ?

Tous les jours, un buffet international est proposé

Entièrement rafraîchies, ces dernières affichent un look plus moderne. Peintes en blanc et agrémentées de couleurs festives, propres à RIU, elles possèdent un balcon ou une terrasse sur lesquels on peut prolonger la soirée en sirotant le cocktail que l’on s’est préparé grâce au distributeur de spiritueux déposé près du minibar. En trinquant, on reprend l’expression jamaïcaine typique Yah Man ! (No problem)


LE PLUS

  • Les chambres offrent pratiquement toutes la vue sur la plage

LE MOIN

  • Lors de notre séjour, un invité faisait jouer sa musique à tue-tête et personne n’est venu l’avertir. Manque de surveillance ?

A FAIRE TOUT PRÈS

♦ À 3,5 km du parc aquatique Kool Runnings Waterpark et à 11 km du centre-ville de Negril et du Centre commercial Times Square.

♦ Au légendaire Ricks Cafe, ouvert depuis 1974, on prend une bière locale, Red Stripe, tout en admirant les spectaculaires couchers de soleil. Certains braves osent même le plongeon de près de 11 mètres d’une plateforme surplombant les falaises.

Le Rick’s Cafe, un incontournable pour admirer les couchers de soleil

♦ YS Falls, cascade de 7 chutes se déversant les unes dans les autres. Sur l’ancien site d’une ferme de canne à sucre. On peut s’y baigner ou s’offrir la tyrolienne.

♦ Scotchies, un incontournable pour se régaler de porc et de poulet Jerk accompagné de Festivals. Délicieux et typique !

À SAVOIR

♦ RIU Negril est situé à 80 km de l’aéroport de Montego Bay.

♦ On y trouve 420 chambres et suite, 5 restaurants, 6 bars, 3 Piscine(s) dont une pour enfants dotée de glissades d’eau, un sauna, une salle de sport, une terrasse ainsi qu’un spa Renova.

♦ L’établissement propose des sports terrestres et nautiques (gym, workout, ballon de plage, tennis, windsurfing, kayak, catamaran, snorkeling (initiation en piscine).

♦ Coût : Une recherche, effectuée par Sunwing, le 11 juillet 2017, donnait ceci : 1 315 $ Par personne en septembre (2017) et 2745 $ par personne à compter du 3 mars 2018. Ce prix comprend le vol à partir de Montréal, les transferts, l’hébergement pour 7 nuits et les repas. Difficile de donner un prix exact car ce dernier varie selon la saison et l’occupation. Il vaut mieux surveiller de façon régulière. Cet hôtel est vendu par Sunwing (www.sunwing.ca) et offert exclusivement par Vacances Signature (www.signaturevacations.com/fr).

♦ S’y rendre : On peut se rendre en Jamaïque toute l’année : l’île bénéficie en effet d’un climat tropical maritime idyllique (entre 27°C et 30°C) le long des côtes. La haute saison s’étend de la mi-décembre à la mi-avril. La saison des pluies d’étend de mai à nov. Il y fait un peu plus humide et on a droit à de courtes averses, mais ça demeure très agréable.

http://www.journaldemontreal.com/2017/11/25/sejourner-dans-la-capitale-de-la-relaxation

 

http://www.journaldequebec.com/2017/11/25/sejourner-dans-la-capitale-de-la-relaxation

Publicités

Jamaïque: une visite chez Bob Marley

MONTEGO BAY, Jamaïque | Figure légendaire du reggae et du mouvement rastafari, Bob Marley est un incontournable en Jamaïque. Le 6 février, jour de sa naissance, est même devenu le «Bob Marley Day», une journée fériée. Pour de nombreux voyageurs, un pèlerinage au petit village qui l’a vu naître et où il repose en paix est à ne surtout pas manquer. En route vers Nine Miles.

De Montego Bay, il faut compter environ trois heures de route pour se rendre à Nine Miles, par un chemin tortueux et étroit, qui n’est autre que le lit d’une ancienne rivière. Détournée après le tremblement de terre de 1907, cette dernière a été pavée et est devenue la route principale menant vers le village.

Ce chemin à travers la Jamaïque ­rurale exige des prouesses de notre conducteur qui se voit parfois dans l’obligation de céder la place à d’autres véhicules. On retient notre souffle, car les vues spectaculaires sur la montagne et la forêt tropicale cachent de nombreux et profonds ravins.

@lisegiguere. Nine Miles

Le village de Bob Marley

On pourrait presque dire que l’on «sent» qu’on est arrivés à Nine Miles tellement l’odeur caractéristique de la ­marijuana flotte dans l’air. Nous rejoignons Crazy, un guide que l’on peut qualifier de coloré, original et très ­détendu. Il nous accueille avec une belle nonchalance, une démarche chaloupée et en parlant si lentement que même ceux qui ne parlent à peu près pas ­l’anglais arrivent à suivre.

@liegiguere – Crazy, notre guide

Son admiration pour Bob Marley, né ici en 1945, est sincère et empreinte de respect, ce qui ne l’empêche pas de ponctuer ses commentaires d’anecdotes amusantes.

Après quelques minutes à écouter ses explications sur l’artiste, sur les rastafaris et leur mode de vie, tout le monde sourit. Est-ce vraiment dû aux paroles de Crazy ou aux vapeurs que l’on respire?

La visite commence par la maison où la mère de Bob, Cedella Marley Booker, a vécu jusqu’à sa mort en 2008. On peut y voir de nombreuses photos de famille, quelques meubles et des poupées qu’elle confectionnait. Crazy nous avoue que ces dernières lui donnent des frissons. Il n’a pas tort, leurs visages sont plutôt ­inquiétants.

@lisegiguere – Les poupées confectionnées par Cedella

On passe ensuite par l’église, le mausolée de Cedella et la petite maison où elle a élevé et donné naissance à Bob Marley (de son nom complet Robert Nesta Marley). On peut toujours y voir le lit d’enfant de l’artiste.

@lisegiguere – la petite maison de pierre où Bob Marley est né et a vécu ses premières années

@lisegiguere – L’entrée

@lisegiguere – la chambre où il a dormi

À l’extérieur, Crazy attire notre attention sur le rocher où Bob Marley aimait méditer et où il aurait même composé quelques-uns de ses succès.

Fumer avec Bob

Construit 10 ans après sa mort ­survenue le 11 mai 1981, le Mausolée de l’artiste accueille juste à côté, des milliers de visiteurs chaque année. Ses admirateurs viennent lui rendre un dernier hommage et… fumer un joint en sa compagnie. En effet, il semble qu’ils circulent autour de l’immense tombeau de marbre italien pour tenter d’établir une connexion spirituelle avec l’artiste, ­­lui-même grand consommateur.

En sortant du lieu, une autre pierre attire notre attention. On dirait un ­autel au centre duquel trône un plant de cannabis. Il faut dire que dans la culture rasta, cette herbe sacrée permet à l’âme de s’élever vers la spiritualité.

@Lisegiguere – Un autel à la marijuana

Au terme de cette visite fort instructive, Crazy (il jure que c’est son nom) nous ­offre un thé à la citronnelle et à la… ­marijuana.

Renseignements sur ce tour: www.nexustours.com. Le coût est de 89 $ US (environ 120 $ CAN). Ce prix comprend le transport par autobus, ­depuis les hôtels de Montego Bay, ainsi qu’un repas, l’entrée sur le site et les ­services d’un guide.

En complément, je vous offre ce petit intermède de danses lascives de Crazy.

Cet article a d’abord été publié sur Canoe.ca, ICI

Dans le Journal de Montréal, ICI

Dans le Journal de Québec, ICI

Ce voyage a été rendu possible grâce à la collaboration de Sunwing

De nouvelles villas sur pilotis pour Sandals !

Récemment, je me rendais en Jamaïque, plus précisément au RIU Palace de Montego Bay. Un tout-inclus magnifique dont je vous parlerai bientôt. Un matin, alors  que je nageais dans leur magnifique piscine débordement, donnant sur l’océan, j’ai pu voir  de jolies petites villas sur pilotis.

Le lendemain matin, une longue randonnée sur la plage, m’a permis de découvrir qu’il s’agissait des Villas sur pilotis du Sandals Royal Caribbean de Montego Bay. 

Les villas sur pilotis de Sandals Royal Caribbean de Montego Bay

Par la suite, Sandals Resorts qui m’a récemment invitée à découvrir ses nouvelles villas sur pilotis (9) du Sandals Grande  Spa and Beach Resort de Sainte-Lucie, nous annonçait qu’elle offrira 12 nouveaux bungalows Lune de miel et Butler  sur pilotis au Sandals South Coast, également en Jamaïque. On dirait que  ce virage de Sandals semble définitivement plaire !

Les nouveaux bungalows de Sandals South Coast

Ce derniers  sont maintenant ouverts aux réservations pour des arrivées à partir du 1er novembre 2017. Ces unités s’ajoutent à celles du Sandals Royal Caribbean (12) et à celles du Sandals Grande St. Lucian (9) dont l’ouverture est prévue pour la mi-mai.