Archives de Tag: luxe

Le MsKoningsdam de Holland America, un nouveau navire dans les Caraïbes

FORT LAUDERDALE, Floride | Baptisé le 11 mai dernier par Sa Majesté la reine Maxima des Pays-Bas, le MS Koningsdam a passé quelques mois en Europe avant de s’installer à Fort Lauderdale, où il passera l’hiver.

Le Ms Koningsdam - Photo Holland America

Le Ms Koningsdam – Photo Holland America

Dès que l’on monte à bord de ce paquebot, le 14e et plus gros navire de la flotte de Holland America Line, on remarque son élégance classique à laquelle s’ajoutent une touche de modernisme et un petit côté ludique. Ce dernier vient principalement des éléments architecturaux­­ inspirés du monde de la musique.

La musique omniprésente

C’est Adam D. Tihany, l’un des plus importants designers et architectes­­ d’intérieur américains, qui a eu cette idée. Ainsi, une harpe et ses cordes seraient à l’origine de l’immense sculpture d’acier qui constitue l’atrium, tandis que les courbes gracieuses du Queen’s Lounge rappelleraient celles d’un violon­­.

@Lisegiguere - ces courbes gracieuses auraient été inspirées par un violon

@Lisegiguere – ces courbes gracieuses auraient été inspirées par un violon

On découvre rapidement que la musique joue un rôle prépondérant dans le design et la décoration, mais également dans l’animation.

Il y a d’abord le World Stage, l’immense salle dotée d’une scène circulaire entourée d’un écran DEL à 270° qui crée des ambiances particulières.

Le World Stage - Photo Holland America

Le World Stage – Photo Holland America

Viennent ensuite le Lincoln Center Stage, dédié à la musique de chambre, le Billboard Onboard­­, pour ceux qui préfèrent plus de rythme, le B.B. King’s Blues Club, déjà­­ bien connu des fidèles de Holland, ainsi que les récitals donnés ici et là dans la journée.

Pouvant accueillir 2650 passagers et 1036 membres d’équipage, le navire reflète­­ les nouveaux standards de luxe et de confort dont la compagnie veut doter­­ toute sa flotte. Ainsi, ses 1331 cabines arborent des couleurs sobres, disposent de deux lits bas (très confortables), plusieurs sont dotées de douche et baignoire, de nombreux espaces de rangement et de ports USB.

Une cabine avec balcon - Photo Holland America

Une cabine avec balcon – Photo Holland America

En plus des salles de spectacles et des espaces publics, le MS Koningsdam dispose de deux piscines, dont une avec toit rétractable, de bains à remous, d’un casino, de deux espaces pour enfants et adolescents (3-17 ans) et d’un centre informatique­­ où des ateliers présentés par Microsoft informent sur les nouvelles technologies.

Il y a aussi le BLEND, où des ateliers permettent d’apprendre à créer son propre vin, un centre de fitness, des boutiques, une promenade faisant le tour complet du bateau, sans oublier le spa GreenHouse et The Retreat, des espaces­­ pour ceux qui désirent naviguer dans le calme et le silence. Bref, une incroyable diversité, que l’on retrouve particulièrement dans la restauration.

Des mets pour tous les goûts

Sur deux ponts, la salle à manger principale affiche une architecture moderne aux couleurs claires. De larges fenêtres tiennent le rôle de tableau en permettant d’admirer la mer et ses changements d’humeur.

La salle à diner principale - Photo Holland America

La salle à diner principale – Photo Holland America

Fait innovant, il n’y a plus de service à heure fixe, ce qui permet de varier non seulement l’heure de ses repas, mais avec qui on les partage.

Le Lido Market, de style buffet, se distingue par ses nombreuses stations qui font le bonheur des familles ou des groupes. Au Dive-In, près de la piscine, les hamburgers sont hallucinants. Même chose pour les pizzas et les glaces à l’italienne pour lesquelles les files sont longues.

Les autres restaurants exigent tous de payer un montant supplémentaire, mais ils en valent le coup. Par exemple, le Culinary Arts Center propose un concept inspiré «de la ferme à la table», une expérience au cours de laquelle on voit le chef préparer notre assiette. En journée, des ateliers d’initiation sont offerts. Viennent ensuite le Sel de Mer, un bistro français spécialisé dans les fruits de mer, le Grand Dutch Café, où l’on peut savourer les meilleurs cafés ou bières, le Pinnacle Grill, pour de bonnes grillades, Le Tamarind et ses spécialités asiatiques et le Canaletto et ses mets italiens.

LES ESCALES

Cette croisière inaugurale de trois jours partait de Fort Lauderdale pour ne faire que deux escales: Nassau, aux Bahamas, et Half Moon Cay, une magnifique île privée appartenant à Holland America Line.
La troisième journée se passait en mer afin de permettre aux passagers de parcourir les 12 ponts du navire.
@lisegiguere - Le MS Koningsdam vu de Half Moon Key

@lisegiguere – Le MS Koningsdam vu de Half Moon Key

FORT LAUDERDALE

La «Venise d’Amérique» possède de bien jolies plages. Vibrante et vivante, elle a beaucoup à offrir, notamment la décou­verte de ses canaux et même de ses marécages­­.

NASSAU

Capitale des Bahamas, l’ancien repaire de Barbe Noire et de ses pirates est aujourd’hui une ville affairée et moderne dans laquelle subsistent des bâtiments coloniaux que l’on reconnaît à leur couleur rose.

HALF MOON CAY

Les Bahamas comptent 700 îles, dont 29 seulement sont inhabitées. L’ancienne petite île de San Salvador est l’une d’elles. Elle est devenue Half Moon Cay en 1996, quand Holland America Line s’en est porté acquéreur. C’est un petit paradis où il fait bon relaxer dans les eaux turquoise, faire de la plongée ou se prélasser sur la plage. Le sable blanc y est si fin qu’on dirait de la poudre.

@lisegiguere - La plage de Half Moon Key

@lisegiguere – La plage de Half Moon Key

À SAVOIR

  • Un second navire de la classe «Pinnacle» est attendu fin 2018.
  • Le MS Koningsdam offrira tout l’hiver des croisières de 7, 9, 11 et même 21 jours dans les Caraïbes, ce qui fait grimper à neuf le nombre de navires de Holland dans ces eaux cet hiver.
  • Type de croisière: navire élégant, clientèle plus âgée ou familiale ne souhaitant pas faire­­ la fête.
  • Coût: à compter de 599 $ US en décembre 2016 ou de 799 $ US en janvier 2017 pour une croisière de sept jours. Sur les autres navires de la compagnie, des croisières d’une semaine sont offertes à partir de 399 $ US en décembre 2016, de 649 $ US en janvier 2017 et de 799 $ US en février 2017.
  • En savoir plus: www.hollandamerica.com

70 ANS DE SERVICE

L’année 2018 marquera les 70 ans de présence de Holland America Line en Alaska. Pour l’occasion, sept navires affichant cette bannière y offriront des croisières de 7 à 14 jours au départ de Seattle ou de Vancouver­­. Possibilité de séjours «terre et mer» au cœur du National Denali Park ou du Yukon, suivis d’une croisière. Au programme: spectacle et menu sous le thème de l’Alaska, et présentation d’une bière unique créée par une brasserie de l’Alaska.

Cet article a été publié sur Canoe.ca, mais également dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec.
Publicités

Majestueux Douro

Il existe différentes façons de visiter la vallée du Douro, au Portugal.

L’une d’entre elles consiste à suivre les méandres de ce fleuve au cours d’une croisière offrant la découverte de ­paysages bucoliques, de villages figés­­ dans le temps et de vignobles ­produisant le porto, ce célèbre vin ­fortifié. Là encore, l’offre est variée, mais ­difficile d’égaler la croisière ­fluviale de 11 jours à bord du luxueux Scenic Azure.

@ScenicCruises

@ScenicCruises

Devenu paisible, puisque dompté par des barrages, le Douro prend sa ­source en Espagne et traverse le ­Portugal jusqu’à Porto, où il se jette dans l’Atlantique. Importante voie ­navigable depuis l’Antiquité, surtout pour le commerce des vins portugais, on pourrait croire que le Douro n’intéresse que les amateurs de vin. Il n’en est rien. Répertorié au patrimoine mondial de l’UNESCO, celui que l’on surnomme le «fleuve d’or» fascine par les majestueux paysages qu’il ­traverse.

Impossible de rester de marbre ­devant ces montagnes de granit, ces collines modelées en terrasses par des murets de pierres où pousse la vigne, et ces vestiges archéologiques rappelant que la région vinicole du Douro est l’une des plus anciennes du monde (depuis l’époque romaine).

@lisegiguere - Dans les montagnes de granit, des tunnels ont été creusés pour permettre au train d’y circuler

@lisegiguere – Dans les montagnes de granit, des tunnels ont été creusés pour permettre au train d’y circuler

Le navire

  • Le Scenic Azure est le tout premier navire de cette luxueuse compagnie australienne à offrir, depuis avril 2016, des croisières sur le Douro. Il a été construit spécialement pour naviguer sur ce fleuve.
  • Misant sur le noir, le blanc, les surfaces lisses, les miroirs, le granit et de ­magnifiques sculptures, l’ensemble offre un style moderne et dépouillé laissant toute la place aux splendeurs du Douro qui s’infiltrent par toutes les immenses fenêtres.
  • Les 48 suites possèdent un balcon, qui se transforme en verrière les jours de pluie ou de froid.
  • Les espaces publics comprennent la ­réception, un salon où se trouve le bar, un espace où café, thé, biscuits et desserts sont toujours disponibles, un petit gym, un spa et une terrasse pour se détendre sur les transats ou profiter du jacuzzi. On y trouve aussi deux restaurants: le ­Portobello (24 places), où l’on sert des repas gastronomiques typiquement ­portugais, et le Crystal, où les repas sont servis dans une formule libre.

Animation à bord

  • Pendant la journée, différentes activités sont offertes: cours de cuisine ou de peinture sur tuiles selon la méthode ­traditionnelle («azulejos»), musique ­portugaise, spectacle de fado, fabrication de bijoux, sans oublier la fascinante ­observation de la traversée des cinq écluses, dont celle de Carrapatelo, la plus haute d’Europe et l’une des plus ­importantes au monde (35 m).
  • La navigation se faisant uniquement le jour, les passagers peuvent se détendre la nuit puisqu’aucune annonce (uniquement en cas d’urgence) ne vient troubler leur quiétude. Un grand souci a également été apporté au confort du lit qui offre de multiples positions (têtes ou jambes surélevées), tandis qu’un ­majordome veille au bien-être de ­chacun. Aucun médecin n’est à bord, mais en cas de besoin, un membre de l’équipage vous y conduira. Le navire ­mérite bien ses cinq étoiles!
  • Le petit plus: l’ambiance résolument ­portugaise à bord (musique, fado, gastronomie­­, vins, artisanat, sans oublier les 39 membres d’équipage, tous d’origine­­ ­portugaise).

Les escales

Porto : Une des plus vieilles villes d’Europe (2000 ans d’histoire), située à l’embouchure du Douro. Ses maisons s’agrippent aux collines et semblent observer la zone riveraine de la Ribeira, où des «rabelos» transportent désormais des touristes désireux de naviguer quelques heures sur ce fleuve.

@lisegiguere- Porto

@lisegiguere– Porto

Regua : Pour comprendre la création de cette vallée par les hommes, ­l’acclimatation de ces vignes sur ce sol hostile, sans oublier les origines du ­fameux porto, le musée du Douro est un incontournable.

Lamego : Dominée par une tour carrée érigée par les Maures au 11e siècle, cette petite ville possède le sanctuaire Nossa Senhora dos Remédios, que l’on atteint par un immense escalier (600 marches) de style baroque ponctué de nombreuses chapelles et décoré d’«azulejos». À voir aussi: le Musée d’art sacré, que l’on dit l’un des plus beaux du pays.

@lisegiguere - Le sanctuaire Nossa Senhora dos Remédios,

@lisegiguere – Le sanctuaire Nossa Senhora dos Remédios,

Salamanque (Espagne): La ville de Vega Terron marque la frontière séparant­­ l’Espagne et le Portugal. De là, direction Salamanque surnommée la «cité d’or», une jolie ville de 160 000 habitants. Fait rare, on y trouve deux cathédrales sur un même site (la vieille, qui date du 12e siècle, et la ­nouvelle, dont la construction s’est étendue du 16e au 18e). Salamanque est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour la splendeur de sa vieille ville. À savoir: d’importants centres de recherche (cancer et ­développement technologique de l’eau) y sont installés. Pour souligner cet arrêt en Espagne, les passagers se voient offrir un repas espagnol et un spectacle de flamenco.

@lisegiguere - Vue du parvis de la Cathédrale de Salamanque.

@lisegiguere – Vue du parvis de la Cathédrale de Salamanque.

Vallée de la Côa : C’est le plus ­important site d’art rupestre en plein air du Paléolithique supérieur de toute l’Europe. Son musée rassemble plus d’un millier de gravures rupestres, ­lesquelles auraient sans doute plus de 25 000 ans. Le site est inscrit depuis 1998 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

@lsiegiguere - Dans le petit village Freixo de Numâo, cet homme brise des amandes, selon la méthode traditionnelle, à l’aide d’un marteau. Ses mains ont terriblement souffert des coups reçus.

@lsiegiguere – Dans le petit village Freixo de Numâo, cet homme brise des amandes, selon la méthode traditionnelle, à l’aide d’un marteau. Ses mains ont terriblement souffert des coups reçus.

Provesende : Figé dans le temps, ce petit village n’a qu’une route principale (en pierre), une superbe fontaine et a conservé son pilori. D’anciens manoirs, dont plusieurs tombent en ruine, ­prouvent son importance à une autre époque.

Guimaraes : Ville médiévale ­remarquablement préservée, il ­s’agirait de l’endroit où le Portugal a pris naissance.

Aussi : En plus des escales ci-dessus, Scenic offre quelques exclusivités. Les passagers visitent, par exemple, une maison typique vieille de 400 ans dans laquelle on produit du porto, mais où l’on cultive également les olives et les amandes. Ils ont également droit à un repas d’adieu servi chez Burmester dans le plus vieux ­cellier de la région et même à une ­sortie en canot sur la rivière Sabor.

À savoir

  • Scénic célèbre cette année son 30e anniversaire.
  • Les croisières sur le Douro ont lieu d’avril à fin octobre.
  • Elles sont offertes uniquement en anglais.
  • «Dans la campagne pro­­fonde, les Portugais ne parlent­­ pas l’anglais», nous a dit la guide de la croisière, nous suggérant d’utiliser nos mains pour communiquer. Mais, petit truc, essayez le français, car cette langue était autrefois obligatoire au Portugal. Les plus anciens se souviennent!
  • Type de croisière: fluviale, grand luxe, tout-inclus.
  • Coût: à compter de 6845 $. Ce prix ne comprend pas les vols.
  • Si l’on préfère réserver ­auprès d’un agent, cette croisière est vendue 7345 $ (sans le vol) au Québec, par Voyages Gaby Carlson Wagonlit. Info: Suzanne Lavigne 514 924-0728.
  • Info: www.scenic.ca

Cet article a d’abord été publié sur le site de Canoe.ca, ainsi que dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec.

Éloge de la lenteur sur le Canal de Bourgogne

Très populaires depuis quelques années, les croisières sur les canaux peuvent se faire en louant une péniche ou un bateau habitable que l’on pilote soi-même et à bord duquel on doit manœuvrer pour traverser toutes les écluses. Mais si l’on souhaite se la couler douce – et si nos moyens nous le permettent -, les barges de European Waterways rendront l’expérience inoubliable.

 

@lisegiguere - La Belle Époque

@lisegiguere – La Belle Époque

Récit d’un séjour sur le canal de Bourgogne, en France, à bord de «La Belle Époque», une barge luxueuse où gastronomie, bons vins et douceur de vivre relèguent le moindre soupçon de stress aux oubliettes.

 

Pour lire la suite de cet article paru sur Canoe.ca, cliquer ICI

Dans le Journal de Montréal, cliquer ICI

Dans le Journal de Québec, cliquer ICI

Dans mon blogue Milleetunvoyages, cliquer ICI

Supplément

Voici Quelques photos supplémentaires de cette magnifique croisière

Hamburgers à destination !

 

Récemment, une demande étonnante tombait dans ma boite de courriels. Des lecteurs me demandaient de leur dresser une liste des lieux où ils seraient certains de trouver des McDonald. Pour eux, la proximité de ces établissements les rassure et, de plus, le prix étant similaire partout dans le monde, ça leur permet de prendre la mesure du coût de la vie dans le pays visité. Alors, j’ai pensé profiter du fait que, chez les Américains, le mois de mai a été consacré Mois du hamburger et que 2016 marque le Centenaire du pain à hamburger pour dédier cette chronique à ce populaire sandwich.

Capture d’écran 2016-05-03 à 14.35.49

Sans dresser une liste exhaustive, il faut savoir que McDonalds compte plus de 36 000 restaurants desservant plus de 69 millions de clients dans 
plus de 100 pays chaque jour (source : site de McDonald’s global). S’il n’existe pas un lien répertoriant toutes les adresses, le lien suivant répertorie les sites web des McDonald’s à travers le monde, cliquer ICI

Goût d’audace

S’il est vrai que, dans un pays exotique, certains recherchent la bannière affichant le grand M doré, nombreux sont ceux qui salivent à la perspective de découvrir les saveurs et les textures nouvelles de la gastronomie. Désireux de se confronter aux coutumes du pays, d’admirer les paysages, de visiter les palaces, ils souhaitent également que leur hamburger ait un goût d’exotisme.

Pour ces derniers, le guide Le Best of de 2016 du Lonely Planet consacre un chapitre entier aux burgers les plus originaux du monde. En voici quelques-uns :

  • Au Maroc, plus particulièrement à Fes et Marrakech. Le Café Clock propose des Burgers de dromadaire. www.cafeclock.com
  • À Whitehorse, capitale du Yukon, on trouve des burgers de caribou et de wapiti au Klondike Rib & Salmon.
  • À Inuvik en Arctique, le Tonimoes Restaurant du Mackenzie Hotel propose des hamburgers de bœuf musqué.
  • En Islande, le Grillmarkadurinn de Reykjavik sert des burgers de macareux, de renne ou de baleine (Minke). .
  • En Nouvelle-Zélande, au Fergburger on trouve un burger à la sauce kiwi, un burger d’agneau, de chevreuil, diverses variantes de bœuf et poisson et le combiné poulet/porc.
  • Au Cap, en Afrique du Sud, l’Old Biscuit Mill du Neighbourgoods Market sert, tous les samedis, des burgers à l’autruche.
  • À Singapour, le VeganBurg propose le Paleo burger, un burger végétarien qui ne comprend pas de viande bien sûr, mais dont le pain est remplacé par de la laitue fraîche et les frites sont salées aux algues.

Goût de luxe

Le hamburger, autrefois l’apanage des établissements de restauration rapide a trouvé ses lettres de noblesse auprès des grands chefs. Certains se vendent désormais à des prix incroyables.

  • Au Café de l’Emirates Palace de Abu Dhabi des hamburgers de chameau sont saupoudrés de feuilles d’or 24 K. Env 45 $. http://www.kempinski.com
  • Au Royaume Uni, le Glamburger du Honky Tonk se compose de truffes noires et d’une sorte de pâté de crabe importée du Japon. Sur ces deux ingrédients se superposent un peu de homard, du caviar de béluga, un peu de venaison (gibier) et un œuf de canne. Une feuille d’or recouvre le tout. Coût : 2 000 $
  • Au Ritz Carlton. Le WOW Burger est fait de boeuf Wagyu, de foie de canard, sauce à la truffe, oignon caramélisé, cèpes et shiitake (champignons) et de la mayonnaise à la truffe dans un petit pain au tofu créé par le chef Nobu Matsuhisa. Environ 165 $.
  • À Las Vegas, le chef Hubert Keller du restaurant Fleur du Mandalay Bay propose, le Fleurburger. La boulette de bœuf Wagyu est nappée de foie gras, de deux morceaux de truffes noires et d’une sauce à la truffe dans une brioche également à la truffe. En accompagnement, une bouteille de Château Petrus 1995 (2 500 $ la bouteille). Coût $ 5 000 $. À ce prix, le client peut repartir avec son verre Ichendorf dans lequel il a bu son vin et on lui remet un certificat d’authenticité ce qui permet de prouver que l’on a bel et bien mangé un hamburger à ce prix.

Goût de relever un défi ?

  • Au Royaume-Uni, plus précisément à Bristol, l’Atomic Fallout propose l’Atomic Burger, tellement pimenté que les clients doivent signer une exonération de responsabilité, porter des gants de protection, ou encore prouver qu’ils ont plus de 18 ans et sont sobres avant de se mettre à table.
  • À Hove, près de Brighton (Sussex), le XXX Hot Chilli Burger, proposé par le Burger Off, est crédité de 6 à 9 millions d’unités sur l’échelle de Scoville (le Tabasco se situant entre 2 500 et 5 000 unités). On dit que le sandwich aurait déjà expédié plusieurs personnes à l’hôpital. On ne donne pas d’adresse internet. On suggère plutôt de suivre les hurlements !
  • À Memphis, USA, au Kooky Kanuck, le propriétaire Shawn Danko propose de manger son Kookamonga Burger, un hamburger géant de 3,4 kg et 12 000 calories en moins d’une heure ? Env. 40 $ $, mais gratuit si vous relevez le défi.

À savoir

Pour ceux qui aiment se retrouver dans des chaines qu’ils connaissent bien, même si l’on n’y sert pas de hamburger, sachez que PFK compte 18 000 restaurants dans plus de 80 pays et Starbuck a plus de 19 000 établissements dans le monde !

Cet article est également paru dans le Journal de Montréal ICI et dans le Journal de Québec ICI.

Les «étourdissants» chiffres de Las Vegas

Récemment, Céline Dion confirmait son retour sur la scène du Colosseum du Caesars Palace de Las Vegas, pour le 27 août. Une nouvelle qui attire à nouveau le regard des voyageurs vers cette destination qui, malgré l’affaissement du dollar canadien, demeure en tête de liste des projets de vacances des Canadiens, selon Hotels.com.

@lisegiguere - Las Vegas

@lisegiguere – Le Paris – Las Vegas

En 2014, celle que l’on continue de surnommer la «Ville du péché», bien qu’elle ait pris un virage familial et luxueux, a reçu plus de 41 millions de visiteurs, dont 1,78 million de Canadiens. Difficile de dire combien de Québécois parmi ces derniers, mais précisons que, de janvier à novembre 2014, 84 000 voyageurs sont partis de l’aéroport de Montréal vers cette destination.

Pour lire la suite de cet article paru dans le Journal de Montréal, cliquer ICI

et

Dans le Journal de Québec, cliquer ICI

Le goût du monde

Le nouveau guide Relais & Châteaux 2015 arrive dans un nouvel emballage. Appelé désormais  Taste of The World, il permet une découverte intime de chaque région, terroir et personnalités qui forment le monde  Relais & Châteaux.

image008

Célébration de l’Italie

À l’occasion de l’Exposition Universelle de 2015 qui aura lieu à Milan et sera consacrée à des thèmes  tels que la nourriture, l’alimentation et la durabilité pour la Planète, la Délégation italienne de Relais & Châteaux a choisi de rendre hommage à l’Italie et à sa riche tradition culinaire en offrant à ses hôtes un guide entièrement consacré à la découverte de tout ce que la Péninsule a de meilleur à leur offrir.

Intitulé  Taste of Italy, ce guide publié en anglais et en français, transporte le lecteur du  Nord au Sud, dans un voyage à travers l’excellence du pays.

image002 Les Chefs et les Maîtres de Maison des 47 établissements à l’architecture singulière, au style et à la cuisine raffinéey expliquent comment naît et se cultive la passion pour leur métier, parlent de leur terre et partagent leurs meilleures adresses gastronomiques . Une belle façon de  découvrir  le visage le plus authentique de l’Italie.

De plus, afin de bonifier les expériences de voyage, Taste of Italy offre un recueil d’itinéraires inédits : la Route du Bonheur. Il s’agit de  9 parcours gourmands se déroulant au sein de quelques-unes des régions les plus pittoresques de la Péninsule, avec escale dans les différents établissements Relais & Châteaux du territoire.

Enfin, dans Taste of Italy, vous trouverez une section dédiée au calendrier 2015 des événements du Gourmet Festival : 42 rendez-vous gourmets seront organisés dans 28 établissements Relais & Châteaux au cours de l’année.

 

Prince Albert II devient Silver Explorer !

La compagnie de croisière de luxe Silversea m’informe qu’elle a changé le nom de son navire Prince Albert II  pour le Silver Explorer. Personnellement, je trouve que c’est une excellente idée.

Je m’étais toujours demandé pourquoi on lui avait donné ce nom. Bon, je sais que la compagnie est italienne, que son port d’attache est Monaco et qu’elle supporte Prince Albert II of Monaco Foundation qui est vouée à la protection de l’environnement, mais je ne trouvais pas que ce nom respectait la logique Silversea dont tous les bateaux ont un nom commençant par Silver: Silver CloudSilver Wind,Silver ShadowSilver Whisper et Silver Spirit.

Au moins Silver Explorer a le mérite d’être clair. Si l’on réserve une croisière sur ce navire, on sait que ce ne sera pas une croisière habituelle, mais bien une croisière particulière hors des sentiers battus.

Malgré tout, Silversea demeure Silversea et le Silver Explorer s’adresse aux aventuriers désireux d’explorer sans se priver de luxe. Comme c’est le cas sur tous leurs navires, les passagers y sont traités comme des rois:   larges cabines avec balcon donnant sur la mer, cuisine gourmet, vins et champagnes à volonté, service personnalisé, sans oublier  un «butler» qui veille à leur moindre désir.

Bien que le navire ne porte plus le nom du Prince de Monaco, Silversea continuera cependant de supporter la cause de la Prince Albert II of Monaco Foundation si cher au coeur du monarque.

Des croisières de rêve

Ceux qui suivent mes aventures, savent déjà que j’adore les croisières Silversea. J’ai d’ailleurs déjà parlé à quelques reprises de mon expérience cette compagnie ( Ma découverte de Silversea ; Ma visite du Silver Cloud Croisière sur la Mer Baltique  et Quand la croisière travaille ) reconnue meilleure au monde par les lecteurs du Condé Nast Traveler  a neuf reprises et par le Travel + Leisure a sept reprises, Silversea  a également reçu de nombreuses distinctions. En voici quelques-unes :

• Numéro 1 dans les croisières de luxe en 2008 par le LBSI (Luxury Brand Status Index)

• Best Innovation in Products and Services par Oggi Awards (2009)

• World’s Leading Small Ships Cruise Line  par World Travel Awards (2009)

• Five Star Diamond Award par l’ American Academy of Hospitality Sciences (2010)

• Number One small-ship line lors d’un sondage britannique auprès des lecteurs du Condé Nast Traveller magazine (2010)

• Best Luxury Cruise Line Excellence Award par Spain’s Cruise News Media Group (2009)

• Best Luxury Cruise Line par Australia’s Luxury Travel & Style Magazine (2011)

• Best Luxury Cruise Operator par Travel Weekly China (2010).

Vous aimeriez rêver un peu ? Facile, cliquer ici pour recevoir leur brochure gratuitement.