Archives de Tag: Marie-Julie Gagnon

Deux livres à se procurer !

Cette semaine, quelques-uns de mes collègues ont lancé leur livre. Important pour moi de vous en glisser quelques mots. Premièrement parce que ce sont des gens que j’aime et que je respecte et, ensuite, parce que je sais que ces deux livres ont été faits avec professionnalisme, sérieux et respect.

Il y a d’abord Testé et Approuvé

Ce collectif, dirigé par Marie-Julie Gagnon, propose plus d’une centaine d’expériences originalesici au Québec. Le livre idéal à offrir à celui ou celle qui s’imagine qu’il faut obligatoirement quitter le pays pour vivre des activités qui sortent de l’ordinaire. Surprises garanties.

Par exemple, saviez-vous qu’il est possible, à quelques heures de route de Dormir dans un monastère, dans une prison, dans un phare, dans un sous-marin, dans une bulle dans un arbre ou  avec les loups ? Que l’on peut faire du vélo dans les arbres ? Camper sur une île déserte ? Chasser les champignons ?

Ceux qui lisent Marie-Julie ou l’écoutent à la télévision (Salut Bonjour Week end)  ou à la radio (Les Éclaireurs) connaissent  sa fougue, son énergie, sa curiosité, son amour de la vie, mais surtout sa passion pour le Canada et le Québec en particulier. Pour les autres qui la connaissent un petit peu moins, je vous invite à vous rendre sur son blogue Taxibrousse, les pérégrinations d’une techno made. Ça vaut le détour.

Autour d’elle, des journalistes et blogueuses, différentes dans leur approche, dans leur écriture et dans leur expérience, mais toutes profondément amoureuses de leur métier et débordant d’une envie folle de partager leurs découvertes.

Certaines d’entres elles sont mes amies, d’autres sont des collègues rencontrées lors d’un voyage et que je revois chaque fois avec plaisir, d’autres encore me sont encore inconnues (note à moi-même: une lacune à combler).

Ce sont:

• Anne-Marie Parent que l’on peut lire dans le Blogue du tourisme responsable d’Ulysse et dans de nombreux magazines comme Camping-caravaning, Rando-Québec, Canoe Voyages, Tourisme Plus, etc.

• Anne Pelouas du blogue Grouille pour pas qu’ ça rouille chez Ulysse, les tribulations d’une babyboomeuse. On a pu la lire le Monde, Terre Sauvage, La Presse, Découvertes, Canoe et le Huffington Post. Elle est aussi rédactrice en chef pour le site de Découvertes

Jennifer Doré Dallas, du blogue Moi, mes Souliers,

Véronique Leduc, journaliste, blogueuse et gestionnaire de médias sociaux. e;;e est ;a co-fondatrice du magazine Caribou et collabore à Avenues.ca

Pascale Langlois, blogueuse sur sur Scouich.com

Isabelle-Marjorie Tremblay, chroniqueuse, journaliste, animatrice collabore à différents médias notamment ç à l’émission Marina Orsini.

Sarah-Émilie Nault, journaliste et blogueuse ICI. Elle fait également partie du groupe de filles Les Copines en cavale chez Ulysse et on peut la lire sur Canoe,ca, Huffington Post, Vélo Mag, Atmosphère et voyagevoyage.ca

Marie-Eve Blanchard, auteure, chroniqueure  et recherchiste, elle a collaboré à diverses publication.

et l’Acadienne, Marie-Michèle Doucet, historienne et blogueuse sur Entre 2Escales

• Publié chez Parfum d’encre !

Ajoutons à cela, les magnifiques photographies de Mathieu Dupuis.

Le GOÛT DU BONHEUR
Un autre journaliste, Daniel Daigneault, avec qui j’ai eu le bonheur de travailler voilà quelques années, vient également de lancer son livre, À la recherche du bonheur, témoignages de 50 personnalités dévoilent leur notion du bonheur et donnent des conseils pour être heureux, en plus de raconter des moments inoubliables qu’ils ont vécus

 

Un rendez-vous pour de belles confidences qui font du bien et, qui sait, pourraient donner la clé pour ramener un sourire à ceux qui en ont besoin.

Aux éditions La Semaine.

 

 

Publicités

À quoi ça sert de bloguer?

Depuis l’avènement des médias sociaux, plusieurs amis(es) et collègues m’ont demandé pourquoi (sous-entendu à mon âge) je m’y intéressais : Ça ne paie pas, ça ne donne rien. C’est juste une perte de temps !

Mais bien que je n’aie plus 20 ans (ni même 30 d’ailleurs), il m’a toujours semblé de première importance de suivre le mouvement et de rester branchée. De toute façon, il est toujours plus facile de se réajuster en avouant que ce n’est pas fait pour nous que de se retrouver à devoir assimiler tout un tas de données parce qu’on a embarqué trop tard dans la parade. Alors, j’ai foncé !

Vous dire que ça a été facile ? Oh que non. Il y a d’abord eu Facebook qu’il m’a fallu comprendre. Bon, c’est assez simple et plutôt convivial et, comme dans le milieu des communications, les gens sont nombreux, ça a été relativement facile. Ensuite, Twitter… ouch, ça c’est autre chose. Bien que j’aime de plus en plus, il me faut bien avouer que je ne réagis pas toujours conformément et surtout aussi rapidement que les plus jeunes qui semblent avoir un téléphone greffé au bout du pouce. Mais qu’importe, j’essaie et la communauté m’a plutôt bien acceptée, m’a donné quelques trucs et finalement j’ose de plus en plus souvent. Et Dieu que j’y apprends des choses !

Puis ce fut le blogue. J’avoue l’avoir surtout fait pour voir si j’arriverais à construire moi-même une page. J’y suis arrivée. Quelle fierté. Je me suis inspirée de tous ces blogueurs et blogueuses qu’au fil des semaines et des mois j’avais commencé à suivre. Sur leurs blogues, j’ai enfin lu autre chose que ce que je retrouve dans tous les journaux. Un beau petit plus. Des opinions tranchantes, des suggestions amusantes, des discussions passionnées, etc. En général, des articles écrits par des gens vifs d’esprit, allumés et qui, je dois bien l’avouer, m’étourdissent par toute l’énergie qu’ils déploient.

Sans les imiter, j’ai tenté d’apprendre d’eux (et elles) et, encore une fois, j’avoue avoir été plutôt bien reçue. Et il s’est passé quelque chose que je ne croyais plus possible. J’ai retrouvé la passion  pour mon métier. Ce goût d’écrire sur tout, de partager, de faire connaître et ce, en toute liberté, sans aucune contrainte. Quel grand bonheur !

Les collègues qui me voient m’enfermer dans ma chambre pendant mes voyages ne comprennent pas ce besoin de trouver de petites anecdotes et de les écrire tout de suite: T’es malade, pourquoi tu fais cela ? Ça ne donne rien. Et surtout, ça ne t’apportera rien.

Eh bien, à ceux-ci, je répondais  : Peut-être, mais ça m’amuse. J’aime que les lecteurs me répondent, me questionnent, me partagent leurs opinions. Je le prends comme une carte de visite amusante.

Mais voilà que, cette semaine, une autre réponse m’était apportée sur un plateau d’argent. Oui, ça peut donner quelque chose quand le cœur et la passion sont là.

Trois filles en France

Cette semaine, on apprenait que le 24 avril prochain, trois blogueuses passionnées (et passionnantes) avaient été embauchées par la boite  Espresso Communication et invitées par Atout France, une agence de développement touristique (anciennement connue sous le nom de Maison de France) pour visiter sept villes françaises et bloguer en direct de là-bas.

Soyons franche. Je connaissais le projet depuis un certain temps, l’une d’elles étant ma fille Gina Desjardins qui m’avait fait jurer le silence sur tout ce qui était sacré dans mon esprit. Passionnée de voyages et de jeux vidéos, elle partira avec , Marie-Julie Gagnon, une autre passionnée de voyages et de gadgets.  Ces deux copines/collègues sont également très présentes à la télévision et à la radio de même que dans de nombreux journaux et magazines. Infatigables, je vous dis !

À leur côté, Karine Charbonneau, une Québécoise qui a vécu à Paris et que je ne connaissais pas mais que j’ai eu plaisir à découvrir .

Pendant quelques semaines, les 3 filles visiteront Paris, Versailles, Reims, Grenoble, Rennes, Le Havre et Lille. Vous croyez qu’elles seront biaisées dans leurs commentaires ?

Ce serait bien mal connaître ces trois tornades pleines de joie de vivre, avides de découvertes, prêtes à oser les expériences les plus folles et qui sont aussi, terriblement critiques. Depuis leur plus jeune âge, elles ont voyagé dans toutes les conditions possibles, se sont liées d’amitié avec des gens de partout dans le monde, ont visité les coins les plus reculés. Ce sont des citoyennes du monde qui ont l’œil aiguisé et qui sont très bien capables d’émettre des opinions parfois tranchantes.

Et pour être bien certaine de découvrir la France comme elles le désirent, elles sont en pleine période de recherches et demandent à tous ceux et celles qui ont de bonnes idées de leur en faire part. De plus, elles ont refusé d’être accompagnés et feront le voyage exactement comme elles en ont envie.

En plus d’animer leur blogue, elles produiront des capsules vidéo (Youtube) et seront ultra-présentes (elles le sont déjà) sur Facebook et Twitter.

Pour suivre leur voyage et découvrir la France comme  vous ne l’avez sans doute jamais imaginé, inscrivez cette adresse dans vos favoris. : www.espadrillesetchampagne.com

En fait, dans toute cette histoire, une seule chose m’inquiète: vont-elles réussir à fermer l’oeil ?

Bon voyage les filles et faites nous rêver !