Archives de Tag: Massachusetts

5 routes spectaculaires à faire à moto

Que ce soit pour de courtes escapades, de longues randonnées ou des rassemblements, tous les passionnés de moto aiment découvrir des circuits panoramiques. Récemment, les guides Ulysse publiaient L’Amérique du Nord à moto – 50 itinéraires de rêve. De belles suggestions pour le Québec, l’Ouest canadien, l’Ouest américain et l’est des États-Unis. J’ai donc puisé dans ce dernier répertoire pour vous proposer cinq circuits qu’ils recommandent.

CAPE COD

255 km • Débutant • Privilégier les semaines de juin et septembre moins achalandées

PHOTOS COURTOISIE, ZABELBOURBEAU ET GUIDES ULYSSE

Pour découvrir cette péninsule du Massachusetts, on conseille une boucle au départ de Sandwich. Bien qu’il ne faille pas être allergique à la circulation, les villages côtiers, les plages, les petits villages historiques et l’air marin tout au long de Cape Cod sont la promesse d’une randonnée inoubliable.

LES ADIRONDACKS

440 km • Débutant à intermédiaire • Mai à octobre

PHOTOS COURTOISIE, ZABELBOURBEAU ET GUIDES ULYSSE

Pour cette virée de l’État de New York, on suggère une boucle au départ du lac George. On peut en profiter pleinement, rouler doucement, faire de nombreux arrêts puisque cette route n’est pas très achalandée, sauf évidemment pendant quelques week-ends d’automne, alors que les arbres ont revêtu leurs plus belles couleurs.

LES MONTAGNES BLANCHES (WHITE MOUNTAINS)

500 km • Intermédiaire et Expert • Tout l’été

PHOTOS COURTOISIE, ZABELBOURBEAU ET GUIDES ULYSSE

Si cette région du New Hampshire éblouit lorsqu’on fait la balade en auto, imaginez un peu lorsqu’on la parcourt en moto. Le parcours suggéré ici part de Derby Line (Vermont) pour se rendre jusqu’à Conway (New Hampshire). Ici, pas d’air marin, mais la nature dans toute sa splendeur. Au programme, les 86 sommets, dont le mont Washington et les routes sinueuses, véritables défilés de paysages grandioses et époustouflants.

LA CÔTE DU MAINE

450 km • débutant • Tout l’été, mais particulièrement en juin et septembre

PHOTOS COURTOISIE, ZABELBOURBEAU ET GUIDES ULYSSE

De Hampton Beach (New Hamsphire) jusqu’à Bar Harbor (Maine), cet itinéraire en bordure de l’océan Atlantique propose de nombreux arrêts rafraîchissants et éblouissants : Ogunquit, Kennebunkport, Portland, Rockland, sans oublier le magnifique Acadia National Park. Bien entendu, on en profite pour se gaver de homards.

LA PÉNINSULE DE CAPE ANN

110 km • Débutant • Juin à septembre

PHOTOS COURTOISIE, ZABELBOURBEAU ET GUIDES ULYSSE

Entre Newburyport et Salem, cette route du Massachusetts est non seulement panoramique, mais elle invite à plonger dans le patrimoine de cet État à la riche histoire coloniale. Ce circuit peut être particulièrement intéressant à l’automne alors que la ville de Salem, aussi appelée la Ville des Sorcières, célèbre l’Halloween avec faste.

Ce texte est d’abord paru dans le cahier voyage du samedi 8 septembre 2018 du  Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.

 

Publicités

8 plages familiales où s’évader sur la côte atlantique

Destination prisée des Québécois lorsque l’été se pointe, la côte est américaine dispose de nombreuses plages pouvant accueillir les familles et même… nos compagnons à quatre pattes. Voici huit suggestions.

Rhode Island

PHOTO RHODE ISLAND COMMERCE CORPORATION
La jolie plage de Crescent Beach à Block Island.

Crescent Beach se situe sur la petite île de Block Island, à seulement une heure de traversier de Newport. Très populaire auprès des insulaires, ce petit paradis est encore peu connu du grand public. En plus de la plage, on peut grimper dans le phare pour contempler l’infini, y faire du vélo, du kayak et des randonnées. Les chiens sont acceptés.

Maine

PHOTO MAINE OFFICE OF TOURISM
La plage d’Ogunquit

Le Maine compte de nombreuses plages, mais Ogunquit avec son ruban de 5 km de sable blond, sa pêche en haute mer et ses nombreuses activités demeure l’une des favorites. On s’y rend en famille, de préférence le matin, lorsque la marée est au plus bas. Pour éviter les tracas du stationnement, on emprunte le trolley de la ville. Malheureusement, les chiens n’y sont pas admis pendant l’été.

Jersey Cape

PHOTO CRAIG TERRY, CAPE MAY COUNTY TOURISM
À Wildwood, la section réservée aux chiens est facilement reconnaissable grâce à une immense borne d’incendie.

Wildwood. Depuis des décennies, cette plage aux eaux chaudes, à la longue promenade et aux nombreux divertissements est la favorite des familles. Les chiens en laisse sont les bienvenus dans la zone, facilement identifiable, qui leur est réservée.

PHOTO CRAIG TERRY, CAPE MAY COUNTY TOURISM
La plage de Wildwood et ses nombreux divertissements.

New Hampshire

Jenness State Beach. Située à une trentaine de kilomètres au nord de Hampton Beach, cette très belle plage de sable comporte quelques zones rocheuses. C’est l’endroit parfait pour les familles actives et les randonneurs. Les chiens ne sont pas acceptés en saison.

Vermont

Alburg Dunes State Park. C’est l’une des plus longues plages de sable du Vermont. Elle est idéale pour les jeunes enfants, car peu profonde même si, quand le vent se lève, de petites vagues se forment. On y trouve des tables à pique-nique, des BBQ et des sentiers pour le vélo ou l’observation des oiseaux.

 

PHOTO CRAIG TERRY, CAPE MAY COUNTY TOURISM
Plusieurs plages offrent des activités pour les enfants.

Connecticut

Ocean Beach Park. Ce parc public cache une jolie plage immaculée – l’une des plus grandes – et classée parmi l’une des meilleures de cet État par Pure Wow. On y trouve une longue promenade en bois (1/2 km env.), une piscine de dimension olympique, des aires de pique-nique et différentes activités en journée et en soirée. Les chiens ne sont pas admis.

Massachusetts

Coast Guard Beach. Située à Cape Cod, cette plage a récemment été classée parmi les 5 plus belles des États-Unis par le Dr Beaches et est régulièrement décrite comme l’une des plus pittoresques et des plus familiales du pays. Elle fait partie du Cape Cod National Seashore. On y offre plusieurs activités et les chiens en laisse sont autorisés.

New York

Jones Beach. Eh oui, New York a aussi de jolies plages ! Située à Long Island, Jones Beach est une plage familiale où l’on peut oublier l’agitation de cette ville qui ne dort jamais. On peut apporter son pique-nique et des concerts y sont souvent présentés en soirée. C’est gratuit, mais les chiens ne sont pas acceptés.

Cet article a d’abord été publié, le samedi 23 juin, dans la chronique Est des USA du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

Pique-nique musical dans les Berkshires

MASSACHUSSETS – L’un des plus beaux souvenirs d’une virée à travers les paysages bucoliques des Birkshires demeure encore, à ce jour, un pique-nique en plein air sur le site du Tanglewood, la résidence d’été du Boston Symphony Orchestra. Un véritable moment de grâce donnant l’impression d’être l’un des personnages du Déjeuner sur l’herbe, le célèbre tableau de Claude Monet.

PHOTO COURTOISIE, HILARY SCOTT
Écouter les musiciens qui pratiquent tout en profitant du soleil.

C’est en 1937 que l’idée de concert sous la tente, offert par l’Orchestre symphonique de Boston prend naissance. Le succès est immédiat. Quelques années plus tard, grâce à l’idée de Serge Koussevitzky, alors directeur musical de ce même orchestre (1924 à 1949), le Tanglewood devient une Académie de musique où de jeunes musiciens se voient offrir l’opportunité de perfectionner leurs compétences, en compagnie de grands maîtres.

PHOTO COURTOISIE, STU ROSNER
Des lions marquent l’entrée du Tanglewood.

Depuis, de nombreux musiciens ont profité de cette expérience unique. Certaines estimations font état de 20 % des membres des orchestres symphoniques américains (compositeurs, chefs d’orchestre, instrumentistes et chanteurs). Pendant leur séjour, ils offrent des prestations, et des invités complètent la programmation du Tanglewood Music Festival devenu l’un des plus importants au monde. On y accueille, chaque année, quelque 350 000 spectateurs.

Un bonheur pour les mélomanes

Si les artistes viennent y perfectionner leur art, les amoureux de la musique peuvent, eux, profiter pleinement de ce lieu d’une exceptionnelle beauté, posé au cœur des vallées verdoyantes, des collines boisées et des petits villages typiques et paisibles des Berkshires.

PHOTO LISE GIGUERE
Sur le site du Tanglewood, certains endroits ont été aménagés pour ceux qui veulent profiter pleinement des paysages bucoliques des Berkshires.

Et si l’acoustique frôlant la perfection du magnifique Symphony Hall donne envie de revêtir ses plus beaux atours pour y entendre les concerts du Boston Symphonic Ochestra, c’est tout de même les pique-niques dans les jardins qui font rêver.

PHOTO COURTOISIE, HILARY SCOTT

Car, s’il est possible d’assister aux concerts intérieurs, le public peut également se rassembler et même pique-niquer sur cet immense terrain gazonné. Quand le soleil scintille, que l’air est doux et que des mélodies s’envolent des instruments des artistes qui pratiquent dans les différents bâtiments (Salle de Concert-Théâtre, Salle de musique de chambre, Shed, Seiji Ozawa Hall, sans oublier les différents studios), on comprend pourquoi ce lieu a contribué à faire de cette région, un pôle artistique et un lieu privilégié.

PHOTO COURTOISIE, STEVE ROSENTHAL
L’intérieur du Ozawa Hall.

Le Centenaire de Bernstein

Situé à égale distance de Boston et de New York, plus précisément dans les monts Berkshires, entre les villes de Lenox et de Stockbridge, le Tanglewood est une étape inoubliable lors d’un périple dans cette région. Ce sera encore le cas cet été alors que le calendrier estival du Tanglewood Music Festival (15 juin au 2 septembre), intitulé Bernstein Centennial Summer sera consacré à l’esprit de Leonard Bernstein.

PHOTO COURTOISIE
Le Boston Symphony Orchestra, sous la direction du chef invité Charles Dutoit, lors d’un Tanglewood Music Festival.

Les spectacles mettront en vedette un vaste éventail d’artistes et d’ensembles issus de la musique classique, du cinéma et de Broadway. Elle rendra hommage à l’héritage de Leonard Bernstein en tant que figure artistique accomplie du XXe siècle. La célébration culminera dans une soirée de gala (samedi 25 août) animée par Audra McDonald. Cette dernière participera également en tant que chanteuse et elle sera dirigée par James Darrah.

Parmi les grands noms de la programmation, soulignons Roger Daltrey, Andy Grammer et le Steve, sans oublier le gagnant de cinq prix Grammy, l’auteur-compositeur James Taylor (3 et 4 juillet).


► Pour les détails complets de la saison 2018 et les billets (15 $ à 200 $) : www.tanglewood.org

► Cet article a d’abord été publié dans la chronique Est des USA du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI