Archives de Tag: mer

Gigantesque parc de jeux flottant

Sur le Carnival Vista, les croisiéristes passeront des vacances remplies d’activités et d’expériences diverses.

PHOTO COURTOISIE CARNIVAL VISTA

Si on voyage en famille et qu’on cherche à satisfaire les besoins de chacun, c’est la croisière tout indiquée. Direction les Antilles orientales, à bord de ce paquebot, le plus grand de la flotte Carnival.

PHOTO COURTOISIE CARNIVAL VISTA
Le parc aquatique WaterWorks et ses immenses glissades

Surnommé le « funship » ou « navire de tous les plaisirs », le Carnival Vistaremplit parfaitement sa mission. Il faudrait souffrir de déprime profonde pour s’ennuyer à bord… et encore !

PHOTO COURTOISIE CARNIVAL VISTA
Parcours de cordes de type Arbre-en-Arbre

Avec ses trois piscines, ses bains à remous, son terrain multisports (basket, volley, football), son mini-club, sa mini-salle de quilles, son mini-golf, ses appareils d’entraînement en gym ou en plein air, son parc aquatique aux glissades sinueuses de 138 mètres et aux effets visuels kaléidoscopiques, son vélo aérien à 45 mètres au-dessus de la ligne de flottaison du navire, son parcours de cordes de type Arbre en Arbre (sans arbre), son multiplex comprenant le premier IMAX en mer et le Thrill Theater offrant des expériences en 3D, ses nombreux spectacles, ses jeux en tout genre (bingo, cartes, lipsync, karaoké, etc.), ses animations constantes et ses bars, le plaisir est à bord, que l’on ait 7 ou 97 ans.

Crédit : Carnival
Les amateurs de sensations fortes apprécient tout particulièrement le vélo aérien Sky Ride

Mais attention, ce n’est pas tout le monde qui carbure à l’adrénaline 24 h/24. Pour les amateurs de relaxation, de bronzette en silence et de lecture, certaines zones éloignées des jeux ont été aménagées. C’est le cas, entre autres, de la Serenity Adult Retreat, où l’on peut lire au seul bruit des vagues.

PHOTO COURTOISIE CARNIVAL VISTA
La Serenity Retreat réservé aux adultes désireux de se relaxer sur le navire Carnival Vista.

Avec les nombreuses attractions qu’il propose sur ses 15 ponts, le Carnival Vista peut satisfaire les goûts de tous les membres d’une famille, du jeune enfant jusqu’aux grands-parents.

PHOTO COURTOISIE CARNIVAL VISTA
Le mini-club pour les tout-petits

LE NAVIRE

Construit en 2016, le Carnival Vista a une longueur de 322 mètres et une largeur de 37 mètres. C’est la version luxe des navires Carnival. Il peut accueillir 4980 passagers dans ses 1967 cabines confortables et fonctionnelles, dont certaines ont été pensées expressément pour les familles.

PHOTO COURTOISIE CARNIVAL VISTA
L’atrium du navire

Crédit : Lise Giguère
L’Atrium au centre duquel une immense structure permet de varier les projections et de créer diverses ambiances.

Côté restauration, de nombreuses options (19 en tout) sont proposées. En plus du restaurant principal Horizon et du buffet Lido, plusieurs stations sont disséminées sur les différents ponts (pizzas, fruits de mer, mets mexicains, hamburgers du célèbre chef Guy Fieri).

Crédit : Carnival
Les amateurs de hamburgers se régalent de ceux du célèbre chef Guy Fieri.

Pour un léger supplément, des restaurants de spécialités (grilladerie, cuisine italienne, asiatique) proposent également des repas un peu plus élaborés. De plus, les amateurs de houblon peuvent goûter une bière brassée à bord. Qui dit mieux ?

LE PRIX

À compter de 920 $ par personne si on achète directement auprès de Carnival. Ce prix est pour une cabine intérieure (sans balcon) et ne comprend ni les taxes, ni les différents frais (ports, etc.), ni les vols, ni les transferts, ni les boissons, ni les pourboires.

 www.carnival.com

Cette même croisière est vendue par Transat avec des départs le 24 mars et le 21 avril à 2109 $ par personne. Ce prix comprend le vol aller-retour vers Fort Lauderdale, les transferts, la croisière et toutes les taxes. Il ne comprend ni les boissons (alcoolisées ou non) ni les pourboires.

 www.transat.com

Bon à savoir : dès que l’on a ses billets, il faut télécharger l’application Carnival HUB (vraiment utile pendant la croisière). À bord, cette dernière ne nécessite pas d’avoir internet. Par contre, si on a oublié de la télécharger avant le départ, il faudra acheter un forfait internet pour y avoir accès.

LES ESCALES

Miami, Floride

Lieu de départ et d’arrivée de la croisière. Il faut prévoir quelques jours supplémentaires si l’on veut découvrir cette ville qui a beaucoup changé ces dernières années.

Grand Turk

Crédit : Lise Giguère
Sur l’île de Grand Turk, la capitale des Turques & Caicos, quelques mètres seulement séparent la plage du navire

Grand Turk est non seulement la capitale des îles Turques-et-Caïques, mais également la plus grande île de cet archipel qui en compte 40. Elle séduit surtout par sa longue plage blanche et ses eaux turquoise et limpides, sans oublier sa riche vie marine. On y trouve un seul hôtel (les grands complexes hôteliers sont plutôt situés à Provinciales), mais de nombreux B & B.

Saint-Kitts

Crédit : Lise Giguère

A St.Kitts, les magnifiques Jardins du Palm Court Garden

Crédit : Lise Giguère
A St.Kitts, les magnifiques Jardins du Palm Court Garden

Destination de plein air, Saint-Kitts se compose de paysages aux douces collines vertes dominées par le mont Liamuiga (1155 mètres), un volcan éteint dont l’escalade permet la rencontre des singes verts. On y offre aussi l’exploration sous-marine d’épaves, de grottes ou des récifs de corail qui bordent la côte, sans oublier les bains de mer sur les magnifiques plages. Ici, aucune tour en béton ne vient jeter de l’ombre puisqu’aucune construction ne peut être plus élevée qu’un palmier.

San Juan, Puerto Rico

Il faut avoir l’œil aiguisé si l’on veut apercevoir quelques vestiges du passage de l’ouragan Irma (arbres centenaires disparus), en septembre dernier. Classé au patrimoine de l’UNESCO, le Vieux San Juan n’a subi aucun dommage majeur, et c’est tant mieux.

Espagnole par son peuplement colonial, africaine par les esclaves qui y ont été emmenés et américaine par son histoire plus récente, l’île de Puerto Rico a de quoi plaire aux amateurs d’histoire, mais aussi de randonnée en forêt et de plage.

St.Maarten/Saint-Martin

Lise Giguère
Le côté hollandais, St.Marteen

La vie a repris sur cette île dont les bâtiments ont été détruits à 95 % par le passage d’Irma. Même si des traces sont toujours visibles (bateaux renversés, toits arrachés et végétation massacrée), les aéroports sont fonctionnels, on trouve à s’y loger (800 chambres disponibles sur les 8000 habituelles), plusieurs restaurants sont ouverts et, surtout, les eaux turquoise viennent à nouveau lécher avec douceur les plages de sable blanc. Il ne manque plus que les visiteurs sur cette île qui vit principalement du tourisme.

EN BREF

Type de croisière

Pour les familles et les amateurs d’adrénaline. Misant sur les plaisirs pour tous âges, c’est la croisière intergénérationnelle par excellence.

Le plus

La technologie à bord. Parfaitement utilisée, elle facilite l’embarquement et permet d’être constamment au fait de ce qui se déroule à bord.

Le moins

L’anglais est la seule langue parlée sur le navire.


* Ce voyage a été rendu possible grâce à Carnival Cruises et Air Transat

 

Cet article a d’abord été publié à la Une du cahier tourisme du Journal de Montréal du 17  mars 2018 ICI et du Journal de Québec ICI

On le trouve également sur le site de Canoe.ca ICI

Et sur le site de TVA nouvelles ICI

Publicités

Transformation extrême au Riu Playacar de Playa del Carmen

PLAYA DEL CARMEN – Si vous avez déjà résidé au Riu Playacar de Playa del Carmen, il y a fort à parier que vous ne le reconnaîtrez pas la prochaine fois que vous y mettrez les pieds. Fermé pendant cinq mois en 2015, ce complexe hôtelier, situé sur le magnifique littoral de la Riviera Maya, a été entièrement repensé, rafraîchi, amélioré, épuré et modernisé.

Capture d’écran 2016-03-20 à 15.37.31

Les nouvelles chambres ont des couleurs estivales

Capture d’écran 2016-03-20 à 15.37.22

Un restaurant

Capture d’écran 2016-03-20 à 15.37.02

Le Riu Playacar vu de la mer

Pour lire la suite dans le Journal de Montréal, cliquer ICI

Dans le Journal de Québec, cliquer ICI

Petites histoires croates

CROATIE. Les nombreux guides rencontrés en Croatie avaient presque toujours une petite histoire à nous raconter, une légende ou une maxime. En voici quelques-unes.

En Croatie, on dit que le poisson doit nager trois fois avant d’être mangé. La première fois dans la mer, la seconde dans l’huile d’olive et enfin dans le vin.

****

Si le vin croate est bon c’est qu’il bénéficie de trois soleils. Le véritable soleil qui est très présent dans ce pays, le soleil qui se reflète sur les roches et le soleil reflété par la mer.

****

En Croatie on dit que les oliviers c’est comme une mère parce que même si tu les abandonnes ils vont continuer à toujours donner des fruits. Inversement,  la vigne c’est comme une maîtresse, il faut s’en occuper constamment.

****

Les champs de lavande sont nombreux en Croatie, tout particulièrement sur l’île de Hvar. Une légende veut qu’au départ, les fleurs de lavande étaient blanches, mais qu’elles ont changé de couleur après que la Vierge Marie, au moment de la naissance de Jésus, ait déposé sur plusieurs d’entre elles, son grand manteau bleu qui a déteint. Joli, non ?

****

Voir aussi Un petit village qui ose

• Vous pouvez également lire les souvenirs de Maurice, mon ourson voyageur dans  Maurice à Venise et en Croatie,

• Ce voyage à bord de l’Austral a été réalisé à l’invitation de la Compagnie du Ponant. 

Souvenir de la mer

À peine une journée que je suis de retour de Nassau et le bruit des vagues venant lécher le sable blanc me manque déjà. Heureusement que j’avais pensé à tourner cette petite vidéo. 🙂

Lecture: Disparition en mer

Je ne sais pas pour vous, mais lorsque je voyage, j’aime bien lire des romans qui se déroulent dans les lieux que je visite. Agréable complément aux guides touristiques, ils m’apportent des ambiances et j’aime fouler les endroits où se déroulent les histoires.

Aussi, lorsque récemment je suis partie en croisière sur la Méditerranée, j’ai glissé dans mes bagages Une nuit sur la mer de Patricia McDonald. Et c’est là, sur  le luxueux Silver Wind, le navire appartenant à la compagnie Italienne Silversea, membre de Luxury Link que j’ai suivi les aventures de Shelby dont la fille Chloé disparaît en mer lors d’une croisière qu’elle lui avait offert en cadeau.

Petite déception

Je dois bien avouer une légère déception. Pas dans le type de roman. Je savais que c’était un thriller ce que j’adore. Pas non plus dans le style d’écriture. Les histoires de Patricia Mc Donald sont bien ficelées et si cette fois, j’ai deviné qui était le coupable, je n’arrivais pas à comprendre ses motivations. Pas non plus dans l’histoire elle-même :  je sais qu’il  y a malheureusement beaucoup de disparitions sur les bateaux de croisière. Ils sont cachés par les compagnies qui s’en aperçoivent trop tard pour venir en aide aux victimes ou veulent, tout simplement, éviter les complications d’enquête dans des eaux internationales, sans oublier la mauvaise publicité. Et puis, étant mère, je compatissais avec cette femme dont la fille unique disparait en mer et qui décide de mener elle-même son enquête.

Alors quelle pouvait bien être cette déception, me direz-vous ? Tout simplement, toute l’enquête que mène Shelby se passe à terre et non sur le navire de croisière…  🙂  Mis à part ce léger détail, j’ai adoré et je vous le conseille au bord de la piscine ou près de la fenêtre un jour de pluie !

• Une nuit sur la mer, Patricia MacDonald, Albin-Michel, collection Spécial Suspense.

Les tourments d’amour de l’Archi Perle !

Formé de 9 îlots dont deux seulement (Terre de Haut et Terre de bas) sont habités, l’archipel des Saintes mérite bien le jeu de mot qu’utilise son comité du tourisme : L’Archi Perle !

@ Lise Giguère - Les Saintes

Bien que la séduction opère avant même que le bateau accoste au port de Terre-de-Haut, il faut marcher l’île jusqu’à son point le plus haut, le Fort Napoléon, pour admirer sa baie que l’Unesco a classé parmi les plus belles baie du monde.

@ Lise Giguère - La baie des Saintes

Sur les magnifiques plages où broutent les chèvres et picorent les poules, dans l’eau turquoise qui accueille les baigneurs ou les amateurs de kayaks transparents  ou encore dans les petites boutiques, il faut prendre contact avec les résidents si l’on veut faire provision de belles anecdotes et ainsi comprendre l’âme de cette île paradisiaque.

On ne verra plus les iguanes de la même manière quand on aura appris que ce sont de petits chapardeurs qui peuvent voler les fruits sur la table et s’enfuir par la mer en battant l’eau pour effacer leurs traces.

@ Lise Giguère - Les iguanes d'habiles petites voleurs.

On hésitera à nourrir les chèvres quand on saura que trop gâtées par les touristes sur les plages qui s’amusent à leur faire goûter des tartines et des fruits, elles n’hésitent plus à fouiller carrément dans les sacs pour voler les pique-niques !

Les maisons colorées sembleront encore plus charmantes quand on découvrira que ces belles couleurs sont la «nouvelle robe» que leur offre annuellement leur maître.@ Lise Giguère - Une nouvelle robe blanche et rouge..

Enfin, c’est en continuant à crééer des liens que l’on découvrira Colette  et ses Tourments d’amour dans un petit kiosque au bord de la plage. Des Tourments d’Amour ? Laissons-là nous raconter…

Dans tous les pays, les légendes ont toujours plus d’un visage. Il en est ainsi pour  les Tourments d’amour de Colette. Un couple, rencontré un peu plus tard, ont tenu à enrichir l’histoire.

Les Tourments d’Amour seraient effectivement nés d’un gâteau à la noix de coco qu’à l’origine les femmes préparaient pour leurs pêcheurs de maris, mais il s’agirait en fait d’un gâteau raté !

En effet, une femme soupçonnant son mari de lui être infidèle aurait été si tourmentée qu’elle aurait transformé, sans le vouloir,  le traditionnel gâteau. Le mari ayant particulièrement apprécié cette nouvelle version, il en aurait rapporté à ses amis  qui en auraient ensuite demandé à leurs épouses. Les Tourments d’Amour venaient de naître.

@ Lise Giguère - Les Tourments d'Amour de Colette.

@ Lise Giguère - Les Tourments d'Amour de Colette.

Qu’ils soient à la banane, à la noix de coco ou à la goyave, les Tourments d’Amour des Saintes font la joie et les délices des touristes qui les adorent.

@ Lise Giguère - Les Tourments d'Amour ont un intérieur onctueux.