Archives de Tag: Montréal

Voyager par les papilles à Montréal et Québec.

Même si le portefeuille ne permet pas de partir au loin chaque année, ce n’est pas une raison pour ne pas voyager. En effet, différentes possibilités sont offertes pour découvrir de nouveaux horizons, et ce, sans avoir à prendre l’avion. Voici quelques suggestions :

LA MARTINIQUE GOURMANDE

La 10e édition du festival de la Martinique gourmande se termine aujourd’hui. Pour cet événement culinaire, lancé à l’initiative du Comité martiniquais du tourisme afin de faire découvrir les curiosités gastronomiques martiniquaises et de promouvoir la destination, une quarantaine de restaurants de Montréal et de Québec ajouteront des mets ou des cocktails martiniquais à leur menu.

JOUER LES VIGNERONS

Les 30 septembre, 1er, 7, 8, 14 et 15 octobre, on s’offre l’expérience unique (et gratuite) d’être vendangeur d’un jour au Vignoble Rivière du Chêne de Saint-Eustache. La journée comprend la visite guidée du vignoble, une formation sur la cueillette des raisins, un repas, une récolte et une dégustation de vins. Réservation obligatoire. Pour ceux qui ne désirent pas vendanger, mais qui aimeraient bien assister à ce spectacle, des visites guidées ont lieu les fins de semaine (à 11 h, 13 h, 14 h 30 et 16 h). Également, possibilité de brunch le dimanche et de Foodies tapas les jeudis sur la terrasse. Informations : 450 491-3997 

DÉCOUVRIR LES SPIRITUEUX

Le Domaine Lafrance, le tout premier producteur de spiritueux québécois ayant la possibilité de vendre ses produits à la propriété, ouvre sa distillerie au public pour des visites guidées. Ces dernières, animées par Éric Lafrance et son équipe, permettront de tout savoir sur la production du gin Dandy (eau de vie de pommes, poires, raisin) élaboré avec les fruits du Domaine Lafrance. Aussi, dégustation. Les samedis et dimanche, entre 11 h et 15 h, jusqu’à l’Action de grâce.

VENDANGES ET AUTOCUEILLETTE

Pour sa deuxième édition de Vendanges et autocueillette en Chaudière-Appalaches, une trentaine d’entreprises accueilleront les visiteurs dans les régions des Appalaches, de la Beauce, de Bellechasse, de Lotbinière et de Montmagny pour l’autocueillette de bleuets, framboises, courges, citrouilles, pommes, poires et raisin. Cette année, c’est par l’intermédiaire des médias sociaux, notamment par la page Facebook Vendanges & autocueillette en Chaudière-Appalaches, que l’on peut avoir accès à la mise à jour des différentes activités.

GOÛTER LA CULTURE LOCALE

Les 23 et 24 septembre, Omnivore Montréal invite les gourmets à participer à une classe de maître de deux jours sur la culture culinaire locale à la Société des arts technologiques de Montréal. De jeunes chefs d’ici discuteront des produits locaux et offriront des démonstrations culinaires gratuites.

MANGER DANS LA RUE

Le 6 octobre, pour une dernière fois, les camions de La cuisine de rues de Montréal se rassembleront au Stade olympique de Montréal, sur l’Esplanade Financière Sun Life, comme ils l’ont fait tous les premiers vendredis du mois pendant tout l’été.

LA SEMAINE DES RESTAURANTS

Mieux connue sous le nom de MTLàTable, la Semaine des restaurants aura lieu du 2 au 16 novembre prochain. Pour l’occasion, 175 restaurants de Montréal serviront des menus Table d’hôte à prix fixe. Une belle occasion d’apprécier la variété de la gastronomie montréalaise.

DU CINÉMA, ON EN MANGE

Les 3-4-5 novembre prochain se tiendra le tout premier Festival cinéma & bouffe au Québec. L’événement aura lieu à Baie-Saint-Paul en collaboration avec l’Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix et la Maison Mère. Au programme : trois jours de dégustations, découvertes, échanges, ateliers de cuisine et des repas inspirés des films à l’affiche. Informations : www.legermainhotels.com/fr/charlevoix/

VOYAGER EN TOUT CONFORT

Dans le premier de la série des cinés-conférences des Grands Explorateurs, place au globe-trotter Maximilien Dauber, qui expliquera les gestes millénaires de la cérémonie du thé au Japon. En plus de cette destination mystérieuse, les autres pays visités au cours de l’année, seront Compostelle, Afrique du Sud, Texas, Cuba, Laos, Côte Est américaine et Croatie.

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec Ici

Publicités

Guides pour enrichir ses escapades au Québec

Même si l’été tire doucement à sa fin, il reste encore de belles possibilités d’escapades. Il ne faut pas oublier que l’automne au Québec offre des journées magnifiques. Il est vrai que le Québec regorge de trésors cachés, mais encore faut-il savoir les trouver. Publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal et du Journal de Québec, ce texte a présenté  six guides regorgeant de lieux méconnus et d’activités originales pour s’offrir des vacances à deux pas de chez soi… et même dans le reste du Canada. Malheureusement, le texte original que je leur avais envoyé contenant plutôt 11 guides. Je profite donc de cette espace pour tous vous les présenter !

J’EXPLORE LE QUÉBEC

Véritable coup de cœur, ce charmant guide s’adresse aux enfants de 6 à 12 ans. Amusant et instructif, il met en scène le sympathique Edgar et la libellule Julie, qui accompagnent les petits curieux dans leurs explorations du Québec. En dévoilant des secrets sur l’environnement, ils invitent les jeunes à être attentifs à ce qui les entoure et peut même les tenir occupés pendant les déplacements. Ulysse.

PLEIN AIR ET ART DE VIVRE AU QUÉBEC

Vous avez choisi de passer vos vacances au Québec et vous cherchez une activité qui combine à la fois le sport, la découverte, les expériences et/ou la gastronomie ? Ce guide propose 125 suggestions combinant les activités de plein air et l’art de vivre, pendant une journée, un week-end ou plusieurs jours, et ce, en différentes saisons. Ulysse.

ÉTONNANT QUÉBEC

Vous croyez vraiment tout connaître du Québec ? Il y a fort à parier que les 150 expériences insolites réunies en 10 listes thématiques (mystère, sportifs, animaux, etc.) réussira à vous surprendre. Ulysse.

RANDONNÉE PÉDESTRE AU QUÉBEC

Peu importe la saison, les amateurs de randonnée cherchent constamment de nouveaux circuits leur permettant de se dépenser tout en admirant leur environnement. Ce guide propose 150 lieux de marche, identifiés par niveaux de difficulté et répartis en listes thématiques. On y trouve aussi des conseils pratiques. Ulysse.

MONTRÉAL, INSOLITE ET SECRÈTE

La ville de Montréal cache de nombreux trésors. Ce guide répond aux questions des résidents sur certains monuments ou lieux étranges tandis qu’il indique aux visiteurs des endroits qu’ils doivent absolument découvrir et explorer. Éditions Jonglez (Lonely Planet).

GUIDE DES PARCS NATIONAUX ET DES AIRES MARINES NATIONALES DE CONSERVATION DU CANADA

À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada profite de cette grande fête pour offrir l’accès gratuit à tous ses parcs et lieux historiques nationaux, ainsi que l’éclusage à tous ses canaux historiques. Pour ne rien manquer, on se procure cette 2e édition, revue et plus élaborée, comprenant plus de 250 photos en couleurs et 46 cartes des sites, sentiers et terrains de camping. National Geographic.

Ce texte a été publié dans la chronique voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec, ICI.

Faute d’espace, la rédaction a choisi de  couper 5 autres guides. également fort intéressants. Je les ajoute ici. .

 Testé et Approuvé. Dans ce collectif, 10 spécialistes en voyage ont parcouru le Québec, afin de recenser des activités originales dont elles ont fait l’essai, qu’elles ont aimé, qu’elles décrivent et qu’elles suggèrent. Ce guide d’un nouveau genre est publié chez Parfum d’encre.

 Montréal, un patrimoine religieux à découvrir. Peu importe que ce soit la foi, l’amour de l’art, l’admiration pour l’architecture ou la passion pour l’histoire qui motivent votre désir de parcourir les lieux de culte, ce livre propose 11 circuits invitant à découvrir ce riche héritage du passé. Ulysse.

Guide des lieux historiques nationaux du Canada. Il met en valeur 236 de ces endroits, 400 photos couleurs, 30 cartes, des conseils d’historiens, des renseignements sur l’hébergement, les reconstitutions et les excursions qui y sont proposées. National Geographic.

42 heures à… Escapades au Québec. Vous manquez d’idée pour vos séjours dans les différentes régions du Québec ? Ce guide, réalisé à partir de la Chronique 42 heures à… que l’on retrouve chaque semaine dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, propose 29 circuits en trois saisons. Les éditions du Journal.

Montréal, le plaisir de mieux voyager. En ce 375e anniversaire, on se donne les outils pour bien découvrir cette ville. Cette 18e édition regorge de trouvailles originales et offre des conseils pratiques pour l’explorer, quartier par quartier. Ulysse

 

Redécouvrir Montréal avec des yeux de touristes

Et si, cette année, on célébrait le 375e de Montréal en ­redécouvrant sa ville à la ­manière d’un touriste ? À pied, en vélo, en scooter ou en autobus, on accompagne des guides passionnées qui nous racontent son histoire, ses secrets, ses ­particularités et/ou nous invitent à ­déguster des plats typiques.

L’idée de cette chronique est née dans un restaurant du Vieux-­Montréal où des groupes se ­succédaient pour écouter religieusement les origines du pouding chômeur avant de se plonger dans une dégustation ponctuée de mmmm…

Curieuse, j’abordais la serveuse : Qu’est-ce qu’ils ont tous aujourd’hui à vouloir découvrir ce dessert ? C’est une visite gourmande de la ville avec différents arrêts pour goûter des plats reliés à notre histoire, a-t-elle expliqué.

Il n’en fallait pas plus pour que l’envie de découvrir l’offre des visites guidées s’impose. Le résultat s’avère large et varié. En plus des visites gourmandes, on compte des circuits littéraires, des visites de quartiers, le Montréal souterrain, bref de quoi faire osciller notre podomètre autour des 10 000 pas recommandés, et ce, tout en s’amusant, en rencontrant de nouveaux amis et en apprenant l’histoire de cette ville vibrante et multiculturelle

Au terme d’une de ces visites, on ne regarde plus Montréal avec les mêmes yeux et une seule envie nous tenaille : faire l’essai de tous les tours guidés qui sont offerts. Pour vous, voici sept compagnies et leurs ingénieux (ou alléchants) circuits.

MONTREAL FOOD TOUR

À tout Seigneur, tout honneur, commençons par celui qui est à l’origine de cette chronique. C’est en effet Montréal Food Tour qui propose de revisiter 375 ans de nourriture, d’histoire et de culture et qui permet de goûter le pouding chômeur. Un autre tour conduit dans la Petite Italie avec arrêt obligatoire au Marché Jean Talon, etc.

 


GUIDATOURS

Depuis 32 ans déjà, cette compagnie fait découvrir les beautés de Montréal. Si autrefois, les visiteurs désiraient des visites classiques, aujourd’hui, ils cherchent plutôt à vivre des expériences, selon Louise Hébert, la présidente. Aux visites classiques, on a donc ajouté Secret Montréal qui nous plonge dans l’époque révolue du Red Light avec ses bordels et sa corruption. De sombres histoires datent de cette époque. Pour les découvrir, on attend la tombée de la nuit pour suivre les Fantômes du Vieux Montréal.


L’AUTRE MONTRÉAL

Également en poste depuis une trentaine d’années, l’Autre Montréal propose des balades à pied dans différents quartiers de la ville. Conçus à l’origine pour les Montréalais, ces circuits s’adaptent aux visiteurs qui apprécient découvrir l’histoire du jazz, les ruelles de Saint-Henri. Côte-des-Neiges, etc. Aussi, un circuit en autobus : les autochtones et la ville.


KALÉIDOSCOPE

Opérant depuis 20 ans, cette compagnie est celle qui offre la plus grande variété de thèmes, et ce, toute l’année. Les visites se déclinent en Plaisirs Gourmands, découverte de quartiers, d’un groupe ethnique ou d’un thème littéraire comme : Sur les traces de Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy, le Plateau de Michel Tremblay ou même de curiosités (le Montréal ferroviaire, les Églises disparues, etc.)

 


TOURS DE LA TABLE

Depuis déjà 4 ans et demi, Tours de la Table propose des aventures gastronomiques, à pied ou à vélo. Quelle belle façon de découvrir un quartier ethnique par ses spécialités culinaires (tapas du Montréal Ibérique, cuisine de la rue, l’heure du thé, les microbrasseries, le chocolat de la fabrication à la dégustation, etc. Mise en garde : il vaut mieux se présenter l’estomac vide pour ces visites.


GRAY LINE

Les premiers jours dans une ville inconnue, la meilleure façon de prendre ses repères et de choisir ce que l’on veut vraiment voir et dans quel ordre, c’est de monter à bord des autobus à deux étages Hop On Hop Off. Ces autobus existent également à Montréal et ils offrent des circuits avec arrêts multiples, sans oublier un Montréal by night !

 


MUSÉE DU MONTRÉAL JUIF

Pour mieux découvrir le peuple juif, son histoire, sa gastronomie et leur apport dans la ville, plusieurs tours sont proposés : Laisser leur empreinte ; Au-delà du Bagel et ­Rabbins, écrivains et Radicaux.

 

AMARRAGES sans frontières

Depuis plus de 20 ans, Amarrage Sans Frontière offre des  activités à la découverte des différentes communautés culturelles de Montréal (Chinois, Haïtiens, Portugais, Ukrainiens, arabe, etc.) Plus encore, cette fin de semaine (12-13 août à 14 h),  dans le cadre de la  Semaine italienne de Montréal, on propose des circuits historiques permettant de mieux connaître la Petite Italie. En français et en anglais.

NOTE : D’autres excursions permettent de partir à la découverte des Laurentides, de la Route des vins ou de la belle ville de Québec que l’on peut également explorer grâce à de nombreuses visites guidées. Bon été au Québec !

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.

10 façons de plonger dans le 375e de Montréal

Une chronique qui aurait dû passer hier dans le Journal de Montréal et  le Journal de Québec. Faute d’espace, elle a été sacrifiée. Je vous la mets ici afin que vous puissiez y trouver les trucs que j’ai cherché pour vous.

Le 375e anniversaire de Montréal, c’est 175 évènements auxquels s’ajoutent de nombreuses autres activités proposées par différents organismes. Pour en profiter pleinement, voici quelques suggestions.

1- On consulte régulièrement le site officiel du 375e (375mtl.com) dans lequel on trouve non seulement la programmation officielle, mais de nombreuses informations sur l’histoire de Montréal, des mises à jour, des liens vers d’autres activités, etc. http://www.375mtl.com/programmation

2 – On télécharge l’application officielle (375MTL) qui permet non seulement d’avoir les détails sur les activités, mais aussi de tester ses connaissances historiques, de relever des défis, mais aussi de gagner des accès exclusifs, des produits dérivés ou des billets ! On la trouve sur App Store ou Google Play.

3 – On se procure le Passeport MTL de 48 h (85 $) ou 72 h (99 $). Cette carte permet de découvrir 23 attractions (Musées, Biosphères, Jardin Botanique, bateau-mouche, etc.) et donne accès au transport en commun (STM) illimité, à la navette 747 entre l’aéroport Montréal-Trudeau et le centre-ville ainsi qu’à 25 $ en crédits-jeu pour le Casino de Montréal. Info: http://www.passeportmtl.com

4- On devient bénévole et on fait partie de la fête. Tous les détails sur :
http://www.375mtl.com/benevoles/

5 – On reste connecté avec le 375e en partageant ses photos et ses impressions. Pour ce faire, on utilise le hashtag #375mtl et l’on s’abonne aux plateformes suivantes :

Facebook : https://www.facebook.com/375mtl

Twitter : https://twitter.com/375mtl

Youtube : https://www.youtube.com/user/375MTL

Instagram : https://www.instagram.com/375mtl/

6 – Le 17 mai à 21h45 aura lieu l’inauguration de la mise en lumière du pont Jacques-Cartier. Pour ne rien manquer d cette illumination spéciale de 30 minutes mettant en vedette l’Orchestre métropolitain et une dizaine d’artistes montréalais, voici quatre trucs :

1 – À pied, à vélo, en moto, en taxi en bus et en métro (mais PAS en auto), on se rend au Quai de l’horloge du Vieux-Port de Montréal ; sur la rue Notre-Dame à l’Est du Pont ou sur la Rive Sud, le long des berges (ex : parc Marie-Victorin à Longueuil) et l’on syntonise ROUGE FM 107,3 pour écouter la trame musicale en direct. On peut aussi télécharger   l’application amp.me qui synchronisera en direct tous les appareils mobiles et haut-parleurs à proximité.
2 – Pour un moment inoubliable, on réserve sur le AML Cavalier Maxim (croisiereaml.com) qui propose une croisière de deux heures pour cette occasion. Vue unique, mignardises, bulles et musique sont au programme. http://www.croisieresaml.com

5 – Réalisé par Moment Factory, AURA, le parcours lumineux de la Basilique Notre-Dame de Montréal mérite le déplacement. Les stationnements étant rares dans ce secteur, l’idéal est d’emprunter le métro jusqu’à Station Place d’Armes ou l’autobus (55) qui arrête rue Notre-Dame.

http://www.375mtl.com/programmation/aura-330/

6- Pour découvrir l’histoire de Montréal, on emprunte le Circuit Montréal, toute une histoire, le long du Saint-Laurent. Entre la Maison Saint-Gabriel et le Musée de Lachine, les promeneurs à pied et les cyclistes trouveront une vingtaine de panneaux interprétatifs et interactifs.

www.375mtl.com/programmation/montreal-toute-une-histoire-10/

7 – Si les plus vieux se souviennent avec nostalgie d’Expo 67, les plus jeunes découvrent cet évènement de notre passé. Avec Rêver le monde au Musée Stewart, on suit un parcours multimédia immersif réalisé à partir d’archives de l’ONF et de Radio-Canada; Avec Mode Expo 67 au Musée McCord, on admire une soixantaine de costumes, d’uniformes d’hôtesses de différents pays, en plus de croquis, de photos spectaculaires et de témoignages. Enfin, avec Écho 67 à la Biosphère, on retourne dans le futur imaginé par Buckminster Fuller, dans le pavillon le plus emblématique de l’Exposition universelle de Montréal, pour explorer l’héritage environnemental de l’Expo.

8 – Il ne faudrait pas oublier de baisser les yeux en marchant dans les rues de Montréal pour ne rien manquer des fresques éphémères qui orneront les bouches d’égout. Intitulé, les Amuse-Bouche, cet évènement original propose peinture en direct, spectacles de théâtre, musique, cirque et marionnettes et implique des artistes, des organismes et des écoles du quartier.

9 –Sur la rue Sherbrooke Ouest, entre le secteur MBAM (Musée des beaux-arts de Montréal)/Université Concordia et le secteur Musée McCord/Université McGill, se dresse le Mât totémique des pensionnats (21,45 mètres), de l’artiste Charles Joseph (1959), de la nation kwakiutl de la côte Ouest canadienne. Un hommage aux enfants autochtones − l’artiste fut l’un de ces 150 000 enfants− enlevés à leur famille et envoyés dans les pensionnats de communautés religieuses.

10- Enfin, La Vitrine (le guichet central d’information et de billetterie culturelle de la grande région de Montréal) présente un calendrier spécial d’activités indépendantes (culturelles, sportives ou communautaires) Info : http://375mtlplus.lavitrine.com/fr/

Goûter l’Auvergne

Les Grands Chefs Relais & Châteaux, le traditionnel banquet gastronomique de La Fondation de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ)aura lieu le 4 mai prochain.

La 9e édition de cet  événement organisé  au profit du programme de bourses de perfectionnement international destinées aux jeunes diplômés de l’ITHQ, conviera ses convives en Auvergne, par la magie des plats préparés par le Grand Chef Régis Marcon, un Auvergnat-Rhônalpin, comme il aime se décrire.

@Laurence Leger-Barruel.

Bocuse d’Or en 1995, chef de l’année Gault et Millau en 2000, troisième étoile Michelin en 2005,  il est le chef-propriétaire du réputé restaurant-hôtel Régis et Jacques Marcon, un Relais & Châteaux situé à Saint-Bonnet-le-Froid, en Auvergne.

@Laurence Leger-Barruel.
H™tel-Restaurant RŽgis et Jacques Marcon.

@Laurence Leger-Barruel.

L’événement aura lieu le 4 mai au Ritz Carlton de Montréal, à compter de 18h. Coût par personne: 1 500 $.  On  se procure des billets  à l’adresse suivante : www.lesgrandschefs.com.

 

 

L’Intercontinental, un hôtel qui respecte l’histoire

Hier soir, l’Intercontinental Montréal inaugurait sa toute nouvelle salle de bal.  , A & S Nordheimer. Pour cet événement, on a beaucoup attiré l’attention des convives sur la riche histoire de ce bâtiment lequel, en 1888, portait le nom de Nordheimer,

En réalité, l’Intercontinental, ouvert en 1991, compte deux bâtiments. Le plus ancien,  construit en 1888, n’est autre que le Nordheimer qui abritait la fabrique de piano des frères Abraham et Samuel Nordheimer, également éditeurs de partition musicales. Désireux de respecter cet héritage, le directeur général actuel de l’Intercontinental, Bernard Chênevert, a imaginé une salle toute en noir et blanc dont le lobby est luisant comme un piano.

Un grand escalier conduit à une terrasse extérieure qui devrait pouvoir accueillir 130 personnes. Elle sera prête en mai. On y reviendra.

Voici la vidéo promotionnelle permettant d’avoir une bonne idée de cette nouvelle salle de bal.

Amoureux de la musique et des artistes, les Nordheimer  avaient également réservé un grand espace pour le Nordheimer’s Hall, une salle de concert de 1000 places dans laquelle des artistes de renommée mondiale ont offerts leurs prestations. Parmi ces derniers, citons Emma Alabani, une cantatrice de réputation Internationale. Née à Chambly, tout près de Montréal,  et portant, dans la vie réelle, le nom de Marie-Louise-Cécile Lajeunessec, on pourrait dire qu’elle était la Céline Dion du 19e siècle. Voici une petite vidéo permettant d’entendre (avec beaucoup de parasites) l’un de ses enregistrements.

Le Nordheimer’s Hall a également accueilli  le cirque Barnum et Maurice Ravel, compositeur du célèbre Bolero. On dit que le concert qu’il a présenté à cet endroit fut mémorable.

Maurice Ravel

Maurice Ravel

La grande tragédienne française de cette époque, Sarah Bernhardt, compte également parmi les invités de ce lieu qu’elle hanterait encore, selon certains employés qui affirment avoir parfois  entendu des sons étranges et un doux murmure le long des murs. Ce serait son fantôme !

La Divine Sarah Bernhardt

La Divine Sarah Bernhardt

Serait-ce pour cette raison que l’Intercontinental a donné son nom, le Sarah B, à l’un de ses restaurants ?  Pour un petit aperçu des lieux (chambres et restaurant Sarah B.) voici une petite vidéo

Loger à l’Intercontinental, c’est loger au coeur de l’histoire. Si l’on aime ses chambres luxueuses et son confort, , il faut absolument prendre le temps de parcourir ces lieux , leur histoire, leurs attraits, sans oublier ce quartier.

Pour le faire à son rythme et n’en rien manquer, l’Hôtel Intercontinental offre à ses clients un Guide des découvertes, magnifiquement réalisé et fourmillant de détails permettant d’apprécier ce lieu mythique dont la direction actuelle prend un soin jaloux  de rendre hommage à son passé et de préserver cet héritage.

Les voûtes de l'Intercontinental ont été construites vers 1820 sous les premiers bâtiments en bois. Elles ont été restaurées à l'identique.

Les voûtes de l’Intercontinental ont été construites vers 1820 sous les premiers bâtiments en bois. Elles ont été restaurées à l’identique.

La Ruelle des fortifications, un vaste espace lumineux

La Ruelle des fortifications, un vaste espace lumineux

La vue qu'offrent certaines chambres de l'Intercontinental

La vue qu’offrent certaines chambres de l’Intercontinental

 

 

 

 

12 petites croisières à deux pas de chez soi

Découvrir une ville ou une région par ses rives propose une perspective fort intéressante. Pendant la belle saison, de charmantes petites croisières de quelques heures sont offertes un peu partout au Québec. Voici quelques suggestions.

@chienurbain

@chienurbain

1. LA CROISIÈRE QUI A DU CHIEN

Que diriez-vous d’amener Toutou en bateau? L’an dernier, une croisière du genre a été offerte à Québec et elle a obtenu un immense succès. Les pitous sont donc invités à nouveau cette année, le dimanche 12 juin à Québec sur le AML Louis Jolliet et le 10 juillet à Montréal sur le AML Cavalier Maxim. Une initiative qu’il faut saluer, car il est rare que les chiens soient invités à bord des navires. Une exception: le mythique Queen Mary 2www.croisiereaml.com

2. LES CROISIÈRES DU LAC CHAMPLAIN

Croisière-brunch, croisière-découverte ou croisière souper spectacle: à vous de choisir votre formule à bord du Missisquoi. Vous découvrirez Venise-en-Québec et la baie Missisquoi, de même que les rives québécoises du lac Champlain. Possibilité de forfait hébergement en auberge ou en chalet. www.venisesurlelac.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.08

3. CROISIÈRE À GROSSE-ÎLE

Au départ de Berthier-sur-Mer, Croisières Lachance nous mène sur cette ancienne station de quarantaine, où ont transité quatre millions d’immigrants entre 1832 et 1937. Longtemps interdite d’accès, Grosse-Île se dévoile désormais en compagnie des guides de Parcs Canada. Un fascinant et troublant périple historique rempli d’anecdotes. La visite de ce lieu historique peut se faire à pied, ou encore à bord du train balade.
 www.croisiereslachance.com

4. CROISIÈRE AUX PETITS PINGOUINS

Connus sous le nom de petits pingouins, les Alca torda, ces oiseaux de l’extrême est du Saint-Laurent, viennent par milliers sur les îlots de l’archipel de l’Isle-aux-Grues afin d’y faire leur couvaison. Jusqu’au 11 juin seulement. www.croisiereslachance.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.32.27

 

5. CROISIÈRES AUX BALEINES

Croisières AML propose trois points de départ (Tadoussac, Baie-Sainte-Catherine et Rivière-du-Loup) pour partir à la rencontre de ces majestueuses visiteuses au cœur du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. On offre même la «garantie baleine». En effet, si le capitaine juge qu’aucune baleine n’a été observée lors de votre excursion, on vous remet un billet pour une autre croisière offerte au Québec par la compagnie. www.croisieresaml.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.39.21

@Marc Loiselle/Tourisme Côte Nord

 

6. LE PETIT NAVIRE

Ce bateau à propulsion électrique propose une croisière d’exploration du Vieux-Montréal, du Vieux-Port et du canal de Lachine. À partir du bassin Jacques-Cartier, la balade est d’une durée de 45 minutes est guidée par le capitaine qui vous fera découvrir les bassins du Vieux-Port de Montréal et son histoire. Aussi possible: balade pour admirer les feux d’artifice. lepetitnavire.ca

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.24.40

7. LE BATEAU-MOUCHE

Deux options avec ce navire: croisières guidées de 60 ou 90 minutes avec des vues spectaculaires sur Montréal ou souper croisière d’une durée de 3 h avec musicien et ambiance. Grâce à son faible tirant d’eau, le Bateau-Mouche propose des trajets exclusifs dont une partie se fait dans des eaux inaccessibles aux autres bateaux. Aussi: croisières spéciales pour les feux d’artifice et soirées jazz. bateaumouche.ca

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.45

8. CROISIÈRE MONTRÉAL-QUÉBEC

Passez une journée entière à remonter le fleuve à bord du AML Cavalier Maxim et à découvrir l’importance du Saint-Laurent dans l’établissement de la Nouvelle-France. Forfait «combo terre et mer» incluant croisière, déjeuner, dîner, animation et nuitée à l’hôtel Palace Royal ou à l’hôtel Château Laurier, ainsi qu’une visite guidée avec les Tours du Vieux-Québec. www.croisieresaml.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.24.53

9. LES ÎLES DU POT À L’EAU-DE-VIE

Dans le Bas-Saint-Laurent, au départ du quai de Rivière-du-Loup, le Sauvagiles propose une croisière guidée à découvrir la faune, la flore et l’histoire maritime des îles du Pot à l’Eau-de-vie et à faire escale le temps de visiter son phare historique. www.duvetnor.ca

IMG_3149-Phare du Pot-à-l'eau-de-vie

10. CROISIÈRE SUR LE BAYOU OUTAOUAIS

Que diriez-vous d’une balade d’une heure à la découverte du parc de la baie McLaurin (refuge faunique en création) à seulement 15 minutes du centre-ville de Gatineau? Vous serez au cœur de l’habitat de plusieurs mammifères dont le castor, le vison d’Amérique et le rat musqué avec possibilité de croiser également un grand héron, un aigle à tête blanche ou encore un balbuzard pêcheur. www.bayououtaouais.comCapture d’écran 2016-06-12 à 14.25.18

11. CROISIÈRE DU FJORD DU SAGUENAY

Au départ du Terminal maritime (quai de Bagotville), la Marjolaine invite à découvrir le majestueux fjord du Saguenay depuis plus de 40 ans. Au programme: Sainte-Rose-du-Nord, Baie-Éternité, les caps les plus escarpés du fjord, le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, la Descente des Femmes, le Tableau, Saint-Basile-de-Tableau, et enfin la statue de Notre-Dame-du-Saguenay avec l’interprétation de l’Ave Maria par un ténor québécois. www.croisieresdufjord.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.36

12. DÉCOUVERTE DE TROIS-RIVIÈRES

Au départ du quai de Trois-Rivières, une croisière guidée à bord du «AML Suroît» permet de découvrir Trois-Rivières sous un nouvel angle avec des vues incomparables sur le centre-ville, le port, le pont Laviolette, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, l’île Saint-Quentin et l’embouchure de la rivière Saint-Maurice. www.croisieresaml.com

Capture d’écran 2016-06-12 à 14.25.27

Cet article a été publié sur Canoe.ca, mais également dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec
Vous pouvez également lire quelques textes que j’ai aussi écrits, sur d’autres croisières, aussi sur  CANOE.CA: