Archives de Tag: Moscou

Souvenir de Moscou

Depuis mon retour de Tunisie, comme tous les Canadiens, toute la planète en fait, je suis vissée à mon petit écran pour suivre les Jeux Olympiques de Scotchi. Faut dire qu’au Québec, on a raison d’être fiers avec les 3 soeurs Dufour- Lapointe !

À tout moment, aussi bien à la cérémonie d’ouvertures que lors des pauses publicitaires, je vois apparaître les coupoles de la très belle Cathédrale Saint-Basile le Bienheureux. J’ai eu envie de vous raconter un tout petit peu l’histoire de ce monument devenu Fierté Nationale pour les Russes.

@lisegiguere - Cathédrale St-Basile-le-Bienheureux

@lisegiguere – Cathédrale St-Basile-le-Bienheureux

Cette magnifique cathédrale a été commandée par Ivan le Terrible, en 1552 pour célébrer la capture de la forteresse tatare de Kazan (800 km à l’est de Moscou). Ses 9 coupoles représentent les 8 victoires d’Ivan le Terrible et la neuvième est un gage de protection. On dit qu’en la voyant, Ivan le Terrible l’aurait trouvé si belle qu’il aurait crevé les yeux de l’architecte pour qu’il ne puisse jamais la reproduire.

Au fait, savez-vous pourquoi lors de la cérémonie d’ouverture, le numéro dans lequel on voyait les coupoles de la Cathédrale représentait une baleine ? Une légende veut qu’une baleine se soit échouée et que c’est à cet endroit exact qu’aurait été construite la Russie.

Lors de mon voyage en Russie, j’ai également eu l’opportunité de faire la traversée de la Sibérie, à bord du train touristique  Grand Transsibérien.

Le Grand Transsibérien

Le Grand Transsibérien

Je vous invite à lire le texte que j’avais alors écrit. Le voici:

Le Grand Transsibérien Express:une «croisière ferroviaire» hors du commun

Au départ de la Chine, le Grand Transsibérien Express propose un voyage en train sur la plus longue voie ferrée du monde, entraînant ses passagers au cœur des paysages grandioses de la Sibérie. SUITE

 

Lonely Planet et ses guides magnifiques

J’adore les guides de voyage Lonely Planet. Ils fourmillent d’informations et ils sont devenus pour moi des incontournables dans chacun de mes voyages.

Aussi, chaque année, j’attends avec impatience la sortie de leur  Best of.

Best of 2014Ce petit guide  recense les 10 destinations les plus tendances pour l’année à venir en donnant les raisons qui motivent ce choix. Cette année:

1 – Brésil où se tiendra, cette année, la Coupe du Monde du football et qui accueillera en 2016 les Jeux Olympiques.

2 – Antarctique parce que l’on célèbre, cette année, le 100e anniversaire de l’expédition d’Ernest Shackleton.

3 – Écosse parce que le 18 septembre prochain, un référendum pourrait bien faire sortir l’Écosse du Royaume-Uni. C’est également à Glasgow, sa plus grande ville, que se tiendront cet été les XXe Jeux du Commonwealth et que, bien sûr, pour l’occasion, la ville s’est refait une beauté.

4 – Suède parce que depuis l’avènement Millenium, on en rêve et aussi parce que sa plus grande ville du nord, Umeà a été désignée Capitale européenne de la Culture 2014.

5- Malawi, pour son Majete Wildlife Reserve. Presqu’entièrement dépeuplée par le braconnage, il y a 10 ans, cette réserve revit grâce à un projet de sauvetage de la faune appelé Arche de Noé.

6 – Mexique, parce que ce pays semble avoir le vent dans les voiles. L’économie est en hausse et les nombreux crimes sanglants liés à la drogue sont en baisse. Et aussi parce que c’est un pays magnifique.

7 – Seychelles, parce que ces 115 îles paradisiaques disséminées dans l’Océan indien sont désormais très accessibles, surtout depuis l’arrivée de la compagnie d’aviation Emirates qui a mis cette destination sur sa liste.

8 – Belgique. Comme c’est le centenaire de la Première Guerre mondiale, les visites dans ce pays devraient se poursuivre en force jusqu’en 2018.

9 – Macédoine pour voir le résultat qu’ont donné les rénovations de sa capitale Skopje.  L’Etat a rénové des passerelles piétonnières, des statues de taureau en rut, des lions féroces, etc..

10- Malaisie, parce que le soulèvement politique de l’an dernier est terminé et que l’on veut visiter le grand parc aviaire de Melaka peuplé de 6 000 oiseaux de 400 espèces différents.

S’il est vrai qu’il est intéressant de connaître les endroits où il faut se rendre pour suivre la mode, ce n’est pas la raison principale qui me fait toujours attendre ce livre avec impatience. C’est qu’il renferme de nombreux autres trésors permettant d’enrichir ses itinéraires. 

Par exemple, dans le Best of 2014, on y apprend que, cette année,  de nombreux anniversaires seront célébrés  : les 125 ans de la Tour Eiffel ; les 450 ans de la naissance de Shakespeare, le centenaire de la première guerre mondiale ; les 25 ans de la chute du mur de Berlin ; les 20 ans du Tunnel sous la Manche ; les 50 ans de l’arrivée des Beatles aux USA ; les 100 ans du Canal de Panama ; le 70e anniversaire du débarquement en Normandie, etc. ? Des voyages de groupe et des croisières se feront sous ces thèmes. À surveiller.

Il regorge également de trouvailles diverses. Par exemple, saviez-vous qu’à Key West, une quarantaine de chats (dignes descendants de Snowball, le chat préféré de l’écrivain)  habitent la maison musée d’Ernest Hemingway ? Qu’en Malaisie, il existe un Musée du chat dont la porte d’entrée est une gueule de chat ? Qu’en Russie, plus de 50 chats vivent dans les sous-sols de l’Ermitage et sont les gardiens des trésors qui y sont entreposés ?

En tournant les pages de Le Best of 2014 de Lonely Planet, amusez-vous à construire des itinéraires audacieux et originaux qui vous permettront de ramener dans vos bagages des anecdotes savoureuses.

Miscou ou Moscou ?

MISCOU – NOUVEAU-BRUNSWICK. L’histoire que je m’apprête à vous raconter est réelle, mais quand on l’entend, on se dit qu’une telle coïncidence relève du Miracle.

Imaginez un peu la tête des pilotes du  Moksva  (bombardier soviétique TsKB-30)   qui, partis de Moscou pour se rendre à New York afin d’assister à l’exposition universelle,  se voient déviés de leur course, en raison d’un brouillard au Labrador. Forcés d’atterrir, ils se  retrouvent plutôt, 24 heures plus tard, sur les plages de  Miscou.

Ne parlant ni français, ni anglais, les deux rescapés tentent bien de se faire comprendre, mais quand les habitants de Miscou tentent de leur indiquer où ils sont tombés: MISCOU, les pauvres pilotes croient qu’ils leur demandent en fait d’où ils viennent et leur répondent: NON, MOSCOU.

Il faudra du temps, des interprètes et bien des explications pour qu’enfin tout ce monde parvienne à se comprendre.

Cet événement qui a marqué l’histoire de l’aviation transatlantique a eu lieu le 29 avril 1939.

Si le Nouveau-Brunswick vous intéresse, voici d’autres textes:

Fred, le héron fidèle

L’église Sainte-Cécile, une petite église criante de couleurs

Le festival des bannières

Vous pouvez également lire le texte Plages et homards qui a été publié dans le Journal de Montréal

Vous pouvez également lire les aventures de Maurice, mon ourson voyageur : Maurice se la coule douce au Nouveau-Brunswick