Archives de Tag: navire

Voyage de groupe sur le Rhône et la Saone

L’an dernier, Incursion Voyages me proposait de m’intégrer à une de leurs croisières. C’est ainsi que, pour la toute première fois, je tentais l’expérience d’un voyage organisé. Oh, bien entendu, en tant que journaliste en voyages, il m’arrive souvent de voyager en groupe, mais ce dernier est composé de professionnels du voyage (journalistes, chroniqueurs, blogueurs, influenceurs ou photographes). Je me demandais donc, comment se passerait cette immersion entourée de «vrais» voyageurs parce qu’il faut bien le dire, notre métier nous offre de nombreuses facilités (visite privée avant les heures réelles d’ouverture, circuit modifié pour voir le plus de choses possibles, etc.) auxquelles n’ont pas droit ceux qui voyagent pour leur plaisir. Il faut cependant dire que ces derniers ont plus de temps que nous pour tout voir. En effet, un voyage de presse (sauf en ce qui a trait aux croisières) dure en général entre 3 et 7 jours au cours desquels on tente de nous faire voir tout ce qui est intéressant dans la destination.

Le groupe de joyeux croisiéristes d’Incursion Voyages en compagnie de l’accompagnatrice Anne Bernard

C’est donc avec un peu d’appréhension que j’ai retrouvé l’accompagnatrice Anne Bernard à l’aéroport de Montréal. Aussitôt, cette dernière s’est assurée que j’étais à l’aise et m’a ensuite laissée profiter de mon vol avant que ne débute vraiment le voyage de groupe à Paris. Les premiers jours se composant de visites en groupe et de temps libre, j’ai ainsi pu me familiariser tout doucement avec les personnes présentes pour finalement me sentir totalement intégrée  au moment de monter à bord de la croisière.

Mon verdict ? J’ai adoré. Tellement d’ailleurs que s’il m’arrive un jour de quitter ce travail que j’adore, je suis à peu près certaine que je n’hésiterais pas du tout à voyager en groupe. En fait, ça ressemble un peu à un voyage de journalistes, mis à part le fait que les membres du groupe n’ont pas à prendre des notes et à se rappeler exactement tout ce qu’on leur dit. Pour le reste, ils sont curieux, passionnés, intéressés et intéressants. En fait, j’ai beaucoup appris en leur compagnie.

Je profite également de cet endroit, vu qu’il est impossible de le faire dans un article du Journal,  pour remercier sincèrement Anne Bernard qui a effectué un travail formidable. Présente, rassurante et amusante, elle a su créer un lien entre tous ceux sur lesquels elle avait pour mandat de veiller. Et ce, malgré leurs différences car il faut bien avouer que si certains d’entre eux étaient des voyageurs expérimentés, d’autres vivaient leur première expérience de voyage avec beaucoup d’anxiété.

En compagnie d’Anne Bernard. Beauceronne comme moi, c’est une guide formidable avec qui j’espère voyager à nouveau.

Bref, si vous hésitez à faire un voyage de groupe ou si vous vous demandez si ce type de voyages est pour vous, je vous invite à lire une chronique que j’ai écrite peu de temps après mon retour. Vous la trouverez sur ce lien ICI 

Et maintenant, voici le texte qui est paru sur Canoe.ca, dans le Journal de Montréal et dans le Journal de Québec, suite à ce voyage, Bien sûr, je vous invite à vous rendre directement sur le site de ces publications, ce qui ne vous empêche nullement de revenir sur mon blogue pour y voir des photos que, faute d’espace, il était impossible de mettre dans le journal. 

CROISIÈRE TRANQUILLE SUR LE RHONE

PARIS | Naviguer sur le Rhône permet, bien que les escales soient courtes, de découvrir de jolis villages français en Bourgogne, en Ardèche, en Provence et en Camargue. Un parcours des plus sympathiques, qu’il est possible d’agrémenter d’une portion terrestre dans le cadre d’un voyage organisé.

L’agence Incursion Voyages, spécialisée dans les séjours de groupe, propose par exemple un circuit de quatre jours à Paris, Dijon et Beaune, suivi d’une croisière fluviale de sept jours. Nous en avons fait l’expérience.

C’est à Paris que notre groupe d’une vingtaine de voyageurs se forme véritablement. Premier point fort à souligner, la première journée est libre, ce qui permet à chacun de répondre à ses besoins. Alors que certains partent immédiatement à la découverte des lieux, d’autres privilégient le repos ou en profitent pour retrouver des amis.

L’écluse du Canal Saint-Martin, au cœur de Paris
Crédit: Lise Giguère

En compagnie de mon amie Julia, que j’essaie de voir à chacun de mes passages à Paris.

16 écluses

Pendant les trois jours suivants, les déplacements dans Paris, Dijon et Beaune se feront à bord du même autocar. Puis, à Chalon-sur-Saône, les passagers montent à bord du MS Van Gogh et prennent possession de leur cabine pour cette croisière devant les mener jusqu’en Camargue.

Le lendemain soir, c’est en révélant la magnifique ville de Lyon sous ses habits de lumière que la Saône rejoindra le Rhône, le plus grand fleuve de France, pour ce périple au cours duquel on traversera 16 écluses dont les hauteurs varient de 0,5 m à 23 m.

L’écluse de Bollène, la seconde plus haute de France (23 mètres)
Crédit: Lise Giguère

Le Musée des Confluences situé à la jonction de la Saône et du Rhône
Crédit: Lise Giguère

Grâce à une mère Nature généreuse, c’est sous un ciel bleu sans nuages que le navire suivra les méandres du Rhône, entraînant ses passagers au cœur d’une destination séduisante et gourmande.

LE NAVIRE

  • Le MS Van Gogh fait partie de la flotte appartenant à CroisiEurope, une compagnie française spécialisée dans les croisières fluviales.
  • Construit en 1999 et rénové en 2007, le MS Van Gogh mesure 110 m de longueur, 11,4 m de largeur et peut accueillir 159 passagers dans ses 78 cabines. Ces dernières, de dimensions modestes, ne possèdent pas de balcon ni de porte-fenêtre, mais sont toutes situées au niveau de l’eau, ce qui permet d’admirer le paysage qui défile.
  • À bord, on trouve un salon avec piste de danse et bar, une salle à manger avec service unique, un grand pont soleil avec transats, une bibliothèque et une boutique.
  • Qualifié de navire «4 ancres» (les ancres sont l’équivalent des étoiles sur les navires), le MS Van Gogh aurait bien besoin d’être rafraîchi, car si l’on peut jouir du paysage du pont soleil quand le temps est idéal, c’est certainement beaucoup plus triste quand ce dernier nous fait faux bond. On murmure cependant qu’une remise à jour est prévue pour 2018.

LES ESCALES

Paris. Cette visite du Paris classique (tour Eiffel, place de la Concorde, Notre-Dame-de-Paris, place des Vosges) permet à ceux qui ne connaissent pas cette ville de la découvrir et de former le désir d’y revenir.

Place des Vosges à Paris
Crédit: Lise Giguère

L’Arc de Triomphe à Paris
Crédit: Lise Giguère

Dijon. À 310 km de Paris, l’ancienne capitale des ducs de Bourgogne dévoile ses nombreux jardins, ses parcs et sa riche histoire. On aime ses rues piétonnes, ses maisons à colombages, ses églises, ses hôtels particuliers et ses palais.

Dijon avec ses maisons à colombage et ses fontaines
Crédit: Lise Giguère

Le Parc D’Arcy à Dijon
Crédit: Lise Giguère

Le marché de Dijon
Crédit: Lise Giguère

L’Arc de triomphe de Dijon ouvre sur la rue principale, la rue de la Liberté, devenue piétonne depuis 2013. C’est la seule porte qui demeure de la période médiévale.
Crédit: Lise Giguère

Beaune. Capitale des vins de Bourgogne, elle est située dans la région de la Côte d’Or, où l’on produit le Romanée-Conti, l’un des plus grands vins au monde. Cette ville est une curiosité. En fait, les guides la décrivent comme un vrai fromage. La raison? Elle compte tellement de caves à vin dans ses sous-sols qu’on dit qu’il y a autant d’animation sous terre que sur terre.

Les hospices de Beaune sont le bâtiment le plus visité de Bourgogne. Il s’agit d’un ancien hôpital du Moyen âge construit pour prendre soin des pauvres en 1443.
Crédit: Lise Giguère

Mâcon. La fondation de cette ville remonte au 2e siècle avant J.-C. Frontière entre le Royaume de France et le Saint-Empire romain germanique, elle a prospéré grâce aux droits de douane. C’est ici qu’est né Alphonse de Lamartine. Ce fut un centre actif de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Trévoux. Construite sur les pentes raides d’un talus qui descend jusqu’à la rive gauche de la Saône, elle est dominée par les ruines d’un château fort du 14e siècle, où l’on peut encore admirer un donjon octogonal de la fin du 13e siècle.

Le pont suspendu de Trévoux
Crédit: Lise Giguère

Le Palais des Papes à Avignon. Il s’agit de la plus grande construction gothique du Moyen Age (XIVe siècle)
Crédit: Lise Giguère

Le MsVanGogh à Trévoux
Crédit: Lise Giguère

Lyon. C’est ici que le navire quitte la Saône pour entreprendre son périple sur le Rhône. Malheureusement, l’escale est trop courte pour voir toutes les merveilles de cette ville classée au patrimoine de l’UNESCO.

La Basilique Notre-Dame de Fourvière à Lyon
Crédit: Lise Giguère

Un traboule. Ces passages souterrains, empruntés autrefois par les tisseurs, les ouvriers de la soie et les canuts sont situés sous des propriétés privées. On en compte 400 à Lyon dont 200 dans le Vieux Lyon. Ils ont beaucoup servi pendant la Seconde Guerre mondiale alors que les Résistants pouvaient disparaître sous le nez des Allemands.
Crédit: Lise Giguère

Les gorges de l’Ardèche. Pour la majorité des passagers, cette journée aura été le point fort du voyage. Il faut dire que la balade sur des routes sinueuses bordées de paysages sublimes et la visite de la grotte de Chauvet et ses dessins datant de 36 000 ans ont de quoi séduire.

Le pont d’Arc, un pont naturel sur la Route de l’Ardèche.
Crédit: Lise Giguère

Avignon. C’est sur l’air de la célèbre chanson que le navire fera son entrée de nuit dans cette jolie ville, qui cumule 4000 ans d’histoire.

Le pont d’Avignon
Crédit: Lise Giguère

Une symphonie de couleurs dans les rues étroites d’Avignon
Crédit: Lise Giguère

Arles. Muse de Van Gogh, cette ville est l’une des plus visitées de France. On y vient pour ses vestiges romains, dont le théâtre antique et ses arènes, dans lesquelles se déroulent encore aujourd’hui des corridas.

Le MsVanGogh à Arles

Le Colisée d’Arles

Le Café de Van Gogh à Arles
Crédit: Lise Giguère

La Camargue. Paradis naturel de plaines dans lequel paissent des chevaux sauvages, s’ébattent des taureaux sauvages ou nagent des flamants roses, la Camargue offre une escale paisible aux décors bucoliques.

Les taureaux de Camargue et…
Crédit: Lise Giguère

…les chevaux de Camargue
Crédit: Lise Giguère

Martigues. Le dernier après-midi se passe sur le pont soleil pour la navigation jusqu’à Martigues, où prend fin ce superbe périple.

LE PRIX

  • Cette croisière est offerte par CroisiEurope d’avril à septembre. Coût: à compter de 1255 $ par personne (ce prix n’inclut pas les vols).
  • L’agence Incursion Voyages propose le même voyage que celui décrit dans cet article (4 jours à terre, 7 jours sur l’eau), mais une seule fois en 2017, du 12 au 23 octobre. Coût: 4911 $ par personne. Ce prix comprend vols, correspondances en autocar, hôtels, nuits sur le MS Van Gogh, repas à bord, petits-déjeuners dans les hôtels et tours de ville guidés en français à Paris, Dijon et Beaune. Pour avoir plus d’infos, cliquer ICI 

 

Publicités

Le Celebrity Edge, un navire au design novateur

Le monde des croisières est en constante évolution. Les nouveaux navires se raffinent et tendent à se distinguer les uns dans autres et à offrir aux croisiéristes des designs novateurs, des expériences originales et une douceur de vivre incomparable.

Ainsi, la  compagnie de croisière Célebrity cruises vient de révéler les premières images de son futur paquebot, le Celebrity Edge. Et quel paquebot ! La construction de ce dernier a commencé en 2016 aux chantiers navals de Saint-Nazaire, en Loire Atlantique. La livraison de ce luxueux navire est prévue pour le printemps 2018.

Pour avoir une première idée de ce qui vous attend si vous réservez une croisière à bord du Celebrity Edge, voici une petite vidéo

 

Conseils pour choisir sa croisière

Quand vient le moment de réserver sa croisière, on fait malheureusement trop souvent son choix en fonction des escales, d’un navire dont on a vu les photos, ou d’un voyage référé par des amis. C’est une mauvaise idée.

2bac4a95-d3fc-4e87-b120-346f39bf98ab_original

Avant de faire sa réservation, il est toujours préférable de travailler avec un professionnel spécialisé dans ce type de voyages qui aidera à:

1. Trouver son type de croisière

C’est le critère le plus important, celui qui peut faire la différence entre adorer ou ­détester son voyage. Les croisières se divisent en trois catégories:

La croisière classique: Sur un navire de petite ou de grande dimension, cette croisière suit des parcours réguliers et populaires (Caraïbes, Méditerranée). On y trouve des croisières avec thèmes, des croisières familiales, des traversées d’océans, etc. La différence se situe dans le choix du navire et les prestations qui y sont offertes.

La croisière fluviale: Jouissant d’une immense popularité, ce type de croisière permet de ­découvrir le monde par ses fleuves. Ces longs navires circulent lentement, ne font que peu de distance, traversent des écluses et n’accueillent que de 100 à 150 personnes à leur bord. Elles n’offrent que peu d’activités sur le navire, qui n’a généralement qu’un restaurant, un seul espace public intérieur et un pont-terrasse extérieur. Elle plaît beaucoup à ceux qui n’aiment pas se retrouver en mer, mais n’est pas recommandée à ceux qui ne désirent pas socialiser. En ce qui concerne les famil­les, aucun espace n’est prévu pour les enfants.

La croisière expédition: C’est la nouvelle ­tendance. Réservées autrefois aux aventuriers acceptant de se priver de confort, on la trouve désormais dans les brochures des compagnies les plus luxueuses qui ont adapté leurs ­navires, ce qui permet à tous les voyageurs (âgés, ­handicapés ou peu aventurier) d’en profiter. Parmi ces compagnies, Silver­sea possède ­quatre de ces navires (DiscovererGalapagosExplorer et Silver Cloud, qui offraient ­autrefois des croisières classiques, et qui ont été adaptés pour les glaces de l’Antarctique). De son côté, la compagnie Ponant, qui en ­propose déjà à bord de ses yachts de petites ­dimensions, devrait devenir le leader de ce ­domaine avec le lancement, en 2018, de quatre nouveaux navires-expé­dition parmi les plus modernes. Un nouveau joueur s’annonce ­également pour 2018. Il s’agit de Scénic, la compagnie australienne spécialisée dans les croisières fluviales. Son premier navire océanique, Eclipse, fait déjà saliver les aventuriers au portefeuille bien garni. Non seulement ce navire six étoiles emmènera ses passagers à des endroits jusqu’alors inaccessibles, mais, pour leur plus grand plaisir, il transportera à son bord deux hélicoptères et un sous-marin à sept places.

2. Le navire

Le second point le plus important est le choix du navire, car chacun a ses particularités. ­Préférez-vous un paquebot géant ou un navire aux dimensions plus réduites? Un navire où des activités sont organisées pour les enfants? Un navire calme plutôt réservé aux adultes? ­Souhaitez-vous assister à de nombreux ­spectacles? Désirez-vous trouver de multiples activités à bord?

3. Le prix

À peu près chaque jour, les compagnies de croisières offrent des promotions. Il vaut mieux réserver immédiatement, car, dès la ­parution de ces offres, les meilleures cabines et les meilleurs prix s’envolent.

4. La cabine

Même si l’on s’imagine qu’elle n’a que peu d’importance parce qu’on n’y sera que pour dormir, il est important qu’elle offre un certain confort. Qu’arrivera-t-il en cas de mauvais temps si l’on se retrouve confiné dans un ­espace réduit et sans hublot?

5. La date

Si les prix semblent alléchants à certaines périodes de l’année, il faut bien vérifier que ces dates ne coïncident pas avec la saison des pluies, la pério­de des ouragans ou le début et la fin de la saison en Europe, par exemple.

Cet article a été publié dans  la chronique hebdomadaire Voyager sans risque publié dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec.

Découvrir le monde des Vikings

Partir en croisière, c’est toujours un bonheur. Surtout quand on monte à bord d’un navire qui a été nommé Meilleur navire de croisière par le Cruise Critic quelques semaines à peine après son lancement. Je parle ici du Viking Star, le tout nouveau navire de Viking Cruises, une compagnie qui se spécialisait jusqu’à maintenant dans les croisières fluviales (63 navires et 100 ports).

Le Viking Star

Le Viking Star

Notre port d’embarquement étant Stockholm, j’étais vraiment des plus excitée de revoir cette ville que j’ai adoré lors de ma première visite. Surtout que le navire y demeurait deux jours.

Malheureusement, le retard de notre avion au départ a fait que nous avons manqué toutes nos correspondances, que nous avons bien failli rater le navire et que nous n’avons réussi à l’attraper qu’à quelques minutes du départ de cette ville que je suis très triste d’avoir manquée.

Au revoir Stockholm. A la prochaine.

Au revoir Stockholm. A la prochaine.

. Bon, ça me fera une occasion de revenir. En attendant, voici quelques photos de ce qui sera notre résidence pour les prochains 13 jours.

Toutes les cabines ont une véranda

Toutes les cabines ont une véranda

Au sommet de tous les escaliers, les murs représentent une partie de la tapisserie de Bayeux, ce chef d’œuvre de l’art roman qui décrit la conquête de l’Angleterre en 1066 par le duc de Normandie Guillaume le Conquérant ant. Un document unique sur la vie au Moyen age . Inscrite au Registre Mémoire du Monde de l’Unesco, l’originale e cette tenture brodée au XIe siècle déployée en une seule pièce de 70 mètres de longueur et 50 cm de hauteur, se trouve au Musée de la petite ville médiévale de Bayeux, en Normandie. Guillaume le Conquérant étant de descendance Vikings, c’est une super idée !

IMG_0745- Tapisserie de Bayeux

Séquence de la Tapisserie de Bayeux

IMG_0894

Le magnifique Wintergarden pour lire, se détendre ou prendre un café

IMG_0895

Des chaises longues font dos à la piscine principale et permettent de se détendre en regardant l’océan. De chaudes couvertures sont déposées sur les dossiers pour encore plus de confort

IMG_0898

 

images-1

Toutes les cabines ont une véranda

Une piscine à débordement dont on ne se servira pas en raison de la température plutôt fraiche en  Mer Baltique et en du Nord

Une piscine à débordement dont on ne se servira pas en raison de la température plutôt fraiche en  Mer Baltique et en du Nord

images-7

Même par temps frisquet, le fait de pouvoir ouvrir les immenses fenêtres du World Café donne l’illusion de manger à l’extérieur

images

Le Salon Explorer

La chambre de neige où l'on trouve vraiment un banc de neige pour le Rituel Nordique offert au Spa

La chambre de neige où l’on trouve vraiment un banc de neige pour le Rituel Nordique offert au Spa

Si je me fie à ma première impression, la croisière promet d’être fort agréable. À suivre…

Redécouvrir le Canal Lachine et Montréal avec le Petit Navire

Voilà déjà plus de 20 ans que j’ai quitté la ville de Québec pour Montréal. Dès mon arrivée, je suis tombée sous le charme de cette ville multiculturelle,  plurilinguistique et à l’architecture diversifiée. Grâce à mon travail, je l’ai patrouillée de long en large et, très rapidement, j’ai pu la défendre contre tous ceux qui ne comprenaient pas sa beauté et l’attachement que je lui vouais.

@lisegiguere - Montréal

@lisegiguere – vue de Montréal

Depuis, j’ai commencé à voyager à travers le monde, j’ai découvert des lieux absolument extraordinaires, j’ai même habité une région (Charlevoix) que l’on dit (avec raison) être l’une des plus belles du Québec, mais Montréal n’a jamais quitté mon cœur.

C’est donc avec bonheur que j’ai refait mes valises pour m’y installer à nouveau. Oh, je la triche un petit peu puisque j’habite désormais de l’autre côté de ses ponts, mais c’est pour mieux la contempler. En effet, existe-t-il plus belle vue de Montréal que celle que l’on a en traversant le pont Champlain ?

C’est donc avec beaucoup de plaisir que je suis embarquée ce matin à bord du Petit navire de Parc Canada pour une petite croisière d’une heure trente environ entre le Vieux Port de Montréal et le Marché Atwater, sur le canal Lachine.

Le Petit Navire

Le Petit Navire

Alors qu’un guide nous rappelle (photos à l’appui) les 150 ans d’histoire du Canal de Lachine,

Cargo sur le Canal Lachine

Cargo sur le Canal Lachine

les passagers font l’expérience de l’éclusage grâce aux trois écluses qui séparent le Vieux port du Marché Atwater.

IMG_9796

@lisegiguere – Une écluse sur le Canal Lachine

@lisegiguere

@lisegiguere – Quand il faut monter le niveau de l’eau, cette dernière pénètre avec force à l’intérieur de l’écluse

IMG_9797

@Lisegiguere. Ouverture de l’écluse

À bord de ce bateau à propulsion électrique, j’ai non seulement redécouvert les rives de Montréal, mais j’ai également beaucoup appris de son histoire. Ce canal, rêvé au 17e siècle pour favoriser le marché de la fourrure n’a finalement été réalisé qu’au début du 19e siècle (commencé en 1821 et finit en 1825) grâce à l’insistance des marchands. Il faut dire qu’audébut du 20e siècle, la zone industrielle de Montréal était la plus importante au monde et son port était le plus important mondialement.

@Parcs Canada. Regardez bien le brouillard dans le haut de la photo. C'est la pollution occasionnée par le charbon. On appelait alors cet endroit Smoky City parce qu'on dit que l'on n'y voyait le ciel bleu que très rarement

@Parcs Canada. Regardez bien le brouillard dans le haut de la photo. C’est la pollution occasionnée par le charbon. On appelait alors cet endroit Smoky City parce qu’on dit que l’on n’y voyait le ciel bleu que très rarement

Ce lien vers l’Océan Atlantique est ensuite tombé en désuétude dans les années 1970. Tellement d’ailleurs qu’on a même utilisé la terre extraite lors de la construction du métro pour le remblayer et le faire disparaître.

Une renaissance

C’est en 1998 qu’un vaste projet de revitalisation a remis le Canal Lachine à l’honneur pour que l’on puisse à nouveau y naviguer, ce qui fut finalement possible en 2002.

Depuis, quelque 1,2 millions de personnes utilisent ses rives pour la randonnée, le vélo, ke higgubgm les pique-nique, etc.

IMG_9771

@lisegiguere – Le centre nautique H2O propose la locations de bateaux, kayak, pédalos, etc. http://www.h2oadventures.com

IMG_9763

@LiseGiguere – Des chaises Adirondak sont posées ici et là sur les berges pour les promeneurs désireux de prendre une pause

La majorité des usines, qui polluaient tellement le secteur qu’on le surnommait Smoky city en raison des émanations de charbons qui servait à produire l’électricité, ont été transformées en luxueux condos, de jeunes entrepreneurs se sont installés pour offrir diverses activités, on a même installé des chaises Adirondak et des tables de pique nique ici et là pour bien faire comprendre aux résidents et aux visiteurs qu’ils sont les bienvenus en ce lieu. www.lepetitnavire.ca

Une belle découverte

Arrivé au quai du marché Atwater, on remarque immédiatement une autre embarcation qui se démarque. Décorée de plantes et possédant une terrasse où il est possible de se prélasser, elle rappelle un peu ces bateaux habitables (et habités) que l’on voit dans certains pays (surtout à Amsterdam). C’est le Canal Lounge, un petit bar à l’histoire bien spécial.

@lisegiguere - Le Canal Lounge

@lisegiguere – Le Canal Lounge

Tout est arrivé par hasard. Alors que Jeroen Ter Schiphorsk (natif d’Amsterdam) fouillait sur Kijiji à la recherche de rien et n’importe quoi, il tombe sur l’annonce d’un bateau mouche à vendre.

Ce dernier, construit en 1971, a longtemps navigué à Montréal alors qu’on y proposait de soupers-croisière. Puis quand son propriétaire est décédé il est tombé dans l’oubli. Séduit par l’histoire, Jeroen convainc son compagnon Gurvan Bartholo (natif de Lyon) de l’acheter et de le convertir en café lounge.

Les deux gars qui travaillent comme agents de bord (un pour Air Transat et le second pour KlM) ont mis deux années de travail (hiver comme été) pour réparer leur acquisition. Le résultat est formidable.

@lisegiguere - Les deux propriétaires

@lisegiguere – Les deux propriétaires Jeroen Ter Schiphorsk et Gurvan Bartholo

C’est l’endroit où aller pour voir la ville de façon différente et pour déguster un cocktail (tous à 5$). D’ici quelques semaines, des assiettes (très originales)

de sandwichs déconstruits devraient également être offerts, non seulement aux convives, mais également aux plaisanciers qui pourront commander par bateau, pédalo, kayak ou canot.

@lisegiguere - L'intérieur du Canal Lounge

@lisegiguere – L’intérieur du Canal Lounge

Ah oui, c’est le seul bar au Québec où les mineurs et… les chiens sont acceptés ! www.canallounge.com

 

Autres activité à surveiller

  • Film noir au Canal – Un festival de cinéma policier culte, en plein air et gratuit, présenté sur les berges du Canal de Lachine. Jusqu’au 14 aout. www.filmnoiraucanal.org

 

 

Des croisières pour tous les goûts

C’est à mon mari que je dois la découverte des croisières. Faut dire que nous venions à peine de nous rencontrer et qu’il avait mis le paquet. Pour moi qui n’avait jusqu’alors voyagé que dans des voyages de presse où tout est minuté, je me suis retrouvée  dans une suite de luxe sur le Silver Shadow l’un des magnifiques navires de la compagnie Silversea pour une inoubliable traversée de l’Atlantique, entre Rio de Janeiro et Lisbonne au Portugal.

Emballée par mon expérience, je publiais mon tout premier texte sur les croisière dans le magazine Canadian World Traveler ou Voyageur Canadien du monde sous le titre:

• Croisière traversée de l’Atlantique. (automne 2005). Les croisières ? On aime ou l’on déteste. Jusqu’à ma découverte des navires Silversea, je me classais plutôt dans la seconde catégorie. Mais voilà, tout a basculé ! Laissez-moi vous raconter… LA SUITE (voir p.18 à 21)

Le Silver Shadow

Le Silver Shadow

Ce premier voyage, auréolé des vapeurs de l’amour et de la séduction, a non seulement consolidé mon amour pour cet homme, mais m’a donné le goût de découvrir plus en profondeur le monde des croisières. Depuis, j’en ai fait de tous les types; cà bord de petits ou très gros navires, croisières sur fleuve, croisières à bord de navire de luxe et même à bord d’une barge. Mon plaisir demeure toujours le même.

Si la croisière n’est pas le moyen idéal de découvrir un pays, ses odeurs, ses saveurs et ses habitants, ça demeure une excellente entrée en matière qui permet de biffer des endroits qui nous laissent indifférents et qui, à l’inverse, contribue à gonfler le carnet des lieux à découvrir et à explorer ainsi que des nombreux navires dont on veut absolument faire l’essai.

En constante évolution, le marché des croisières s’adapte et si les aînés demeurent leur clientèle la plus fidèle, et la plus nombreuse, en raison de leur disponibilité surtout, les plus jeunes y trouvent désormais leur compte. Les nouveaux navires font d’ailleurs tout pour cela, multipliant les activités décoiffantes à bord(surf, parachute, grande roue, glissades extrêmes). À un point tel que de nombreux amoureux des Caraïbes, par exemple, déclarent ne jamais poser le pied sur les îles (ce que je trouve déplorable) et profiter du soleil et de tout ce que ces gigantesques hôtels flottants ont à offrir.

Ci-bas, j’ai dressé une liste de tous les reportages que j’ai signé depuis quelques années, surtout sur Canoe.ca et dans le Journal de Montréal, mais également dans d’autres publications. Au tout début, je vous indique également les croisières déjà faites et dont les reportages devraient paraître dans les prochains mois.

Avant d’entamer cette lecture, j’aimerais cependant vous inviter à toujours consulter un agent de voyage, spécialisé en croisières, avant de faire vos réservations. Choisissez celui qui prendra le temps d’écouter vos besoins et vos goûts, questionnez-le sur les navires qu’il  a visités ou sur les croisières qu’il a faites. Vous devez trouver LE navire qui vous convient et LA destination qui vous fera apprécier ce voyage que je vous souhaite inoubliable.

À PARAÎTRE BIENTÔT

Croisière dans les îles grecques avec Celestyal Cruises

Croisière sur le thème de l’été Indien avec Seabourn

Croisières dans les Émirats Arabes Unis, à bord du MS Orchestra de MSC

COMPTE RENDU DE CROISIÈRES

• Croisière fluviale vers les Marchés de Noël d’Allemagne avec Uniworld. Posés au cœur de décors médiévaux, les marchés de Noël d’Allemagne, ou «Christkindlesmarkt», ont un côté particulièrement féerique.À bord du River Queen, nous nous sommes joints aux familles inscrites à la croisière Classic Christmas Market, pour partir à la découverte des plus anciens et des plus importants d’entre eux. LA SUITE ICI

Polynésie Chérie – Naviguer au Paradis. Croisière en Polynésie française à bord du Paul Gauguin (29 novembre 2014). De tout temps, les îles de la Polynésie ont fasciné : les navigateurs d’abord, puis les peintres, les poètes et maintenant les voyageurs à la recherche d’exotisme.Peintes, chantées, déclamées, elles continuent de séduire tous ceux qui s’en approchent. Pour les découvrir, rien n’égale une croisière à bord du Paul Gauguin, du nom du célèbre peintre, le «joyau de la Polynésie». La suite ICI

Le Paul Gauguin

Le Paul Gauguin

• Fascinante Polynésie.  Un autre article sur la croisière sur le Paul Gauguin en Polynésie publié dans Pax Magazine. Lires les pages 8 à 13 ICI

• 10 croisières dans les Caraïbes pour l’hiver 2014 et le printemps 2015. (29 OCTOBRE 2014)Il est faux de croire que toutes les croisières se ressemblent. En fait, il est même possible de naviguer à plusieurs reprises dans les mêmes eaux sans jamais vivre la même expérience. Voici 10 suggestions de croisières offertes cet automne et cet hiver dans les Caraïbes. La suite ICI

• CROISIÈRE DANS L’ARCTIQUE : Du Groenland jusqu’à Québec.   (22 OCTOBRE 2014) À bord du Boréal de Ponant. À moins d’être un pêcheur de saumon ou un chasseur de caribou, peu nombreux sont ceux qui ont approché l’Arctique, une destination de plus en plus populaire auprès des croisiéristes. La suite ICI 

Le Boréal

Le Boréal

BORDEAUX, France  -Découvrir vignobles et châteaux au fil de l’eau   (10 SEPTEMBRE 2014, 19H50)  Croisière fluviale à bord du Cyrano de Bergerac de  Croisi-Europe.Les croisières fluviales font de plus en plus d’adeptes, et pas seulement auprès de ceux dont les tempes grisonnent. La suite ICI

Cyrano de Bergerac de CroisiEurope

Cyrano de Bergerac de CroisiEurope

QUÉBEC. Une croisière Montréal-Québec-Charlevoix.  (28-07-2014)  Inspirée des grandes croisières fluviales proposées sur les fleuves à travers le monde, la croisière Montréal-Québec-Charlevoix de AML Croisières invite à découvrir le Saint-Laurent à bord du Cavalier Maxim. La suite ICI

Croisière AML

Croisière AML

EUROPE – Dolce vita sur la Méditerranée. À bord du Silver Spirit de Silversea (04-07-2014 ) Naviguer sur l’un des navires de la flotte Silversea, ce n’est pas seulement monter à bord d’un hôtel flottant pour découvrir des destinations lointaines, mais aussi s’offrir la chance de naviguer dans le calme, le confort, le luxe et la gastronomie. La suite ICI

Le Silver Spirit

Le Silver Spirit

CUBA – Une croisière à Cuba (31-01-2014 ) Grande nouveauté dans le monde des croisières depuis décembre, alors que la compagnie canadienne Cuba Cruise offre des croisières de sept jours sur le Louis Cristal de Celestyal Cruises. La suite ICI

Louis Cristal de Cuba Cruise

Louis Cristal de Cuba Cruise

FRANCE – Des vacances sur l’eau.  (08-08-2014) Si vous aimez la douceur, le calme et le silence, vous devriez adorer sillonner une rivière à bord d’un bateau habitable sans permis («house boat» ou pénichette). Attention cependant, car il vous faudra jouer au capitaine et au moussaillon. Expérience de quelques jours à bord du Château de Valence, de Aquitaine Navigation , sur la rivière Baïse, dans le Sud-Ouest de la France. La suite ICI

Les croisières en pénichette exigent de traverser de nombreuses écluses

Les croisières en pénichette exigent de traverser de nombreuses écluses

ASIE – Croisière: découvrir le Vietnam… maintenant ! (26-03-2014) Bien ancré dans ses traditions et ses légendes, le Vietnam rêve d’entrer dans le monde moderne. Petit à petit, ses grandes villes, Hanoï et Ho Chi Minh-Ville, voient s’ériger des gratte-ciel qui masquent ses paysages grandioses. C’est donc maintenant qu’il faut visiter ce pays, alors qu’on y trouve toujours l’authenticité qui nous bouscule et nous charme. Croisière de Singapour à Hong Kong à  bord du Soléal du Ponant. La suite ICI

Le Soleial

Le Soleial

• MSC Divina: un navire, deux expériences (10-10-2013) Les croisières ont le vent dans les voiles et pour satisfaire le nombre sans cesse grandissant de passagers, les gigantesques paquebots augmentent leur capacité et rivalisent d’imagination afin que les activités qu’ils proposent à bord ne laissent place à aucun moment d’ennui. Mais qu’arrive-t-il aux passagers cherchant le calme et l’intimité? Avec son concept du Yacht Club, la compagnie MSC a trouvé la solution. Lire ICI

MSC Divina

MSC Divina

• HONGRIE – Croisière: éloge de la lenteur sur le Danube (05/04/2013 ) Si Johann Strauss composait aujourd’hui sa célèbre valse, il y a fort à parier que son «Beau Danube bleu» aurait encore un rythme de valse. La beauté des paysages qui peuplent les rives de ce grand fleuve exige qu’on en suive lentement le cours. C’est le voyage rêvé pour les âmes romantiques, pour les amoureux de l’histoire et pour tous ceux qui aiment savourer le temps qui passe. Croisière Le Grand Tour d’Europe sur Viking River Cruises.  LA SUITE…

Viking River Cruise

Viking River Cruise

• CARAÏBES – Une croisière pour moins de 1000 $, est-ce possible? (08/02/2013 ).C’est en voyant une offre de Costa croisière que la question a été soulevée: 10 jours à bord du navire Costa Mediterranea, à naviguer dans les Caraïbes, pour 779$ par personne. Était-ce bien réel ou s’agissait-il d’un piège? Il fallait vérifier et, pour cela, monter à bord avec l’intention ferme de respecter ce budget. La SUITE…

Costa Mediterranea

Costa Mediterranea

• ALLEMAGNE – Cinq châteaux forts remplis de mystère sur les bords du Rhin (16/10/2012)  Suivre le Sentier des châteaux forts du Rhin, en Allemagne, c’est plonger au cœur du Moyen Âge, lorsque les rois soumettaient leurs sujets, que les évêques exigeaient des redevances, et que les brigands se protégeaient derrière des forteresses aux murs épais juchés sur des collines difficiles d’accès. Second texte sur Croisière Le Grand Tour d’Europe sur Viking River Cruises.  LA SUITE…

Viking River Cruise

Viking River Cruise

• LA CROATIE VUE DE LA MER (31 août 2012). Ses côtes découpées sur les falaises auxquelles sont agrippés de charmants villages, ses fortifications qui cachent des trésors des époques romaines, byzantines, hongroises, autrichiennes ou vénitiennes et son millier d’îles cachant des vignobles, oliveraies et champs de lavande font de la Croatie un pays à découvrir. Croisière de Venise à Venise à bord de l’Austral du Ponant.  LIRE LA SUITE…

L'Austral

L’Austral

• ALASKA- UNE CROISIÈRE EN EAU GLACÉE. (11 août 2012) Quitter la canicule en entassant dans sa valise des vêtements chauds, des mitaines et des tuques pour s’élancer à la découverte de sommets enneigés et de glaciers ? C’est le pari que font, chaque année, des milliers de touristes désireux de se confronter à la nature sauvage de l’Alaska. À bord du MS Zaandam de Holland AmericaLire la suite

Croisière en Alaska

Croisière en Alaska

• Silver Spirit, hôtel de luxe flottant (11 avril 2012) Vous êtes-vous déjà demandé quel pouvait bien être le confort dans ces palaces flottants qui sillonnent les mers ? Suivez-moi à bord du Silver Spirit, le dernier né et le plus imposant de la flotte Silversea, dont les six navires ont entièrement été pensés et créés dans le but d’offrir une expérience de luxe en mer.La suite ICI

Le Silver Spirit

Le Silver Spirit

• AMSTERDAM –Découvrir la Hollande à bord d’un vieux cargo, le Anna Cornelia de International Barging toursLa Hollande est un pays d’eau. Ses nombreux canaux qui lui donnent un air si romantique ne sont pourtant pas le fait d’une nature inspirée, mais bien celui de l’ingéniosité des hommes, qui ont ainsi pu sauver leur pays. La suite

Le Anna Cornelia

Le Anna Cornelia

• Croisière de luxe en Méditerranée. (16 juillet 2011 ). Première destination touristique au monde, le bassin méditerranéen accueille chaque année quelque 200 millions de visiteurs. Pour explorer cette mer dont les lieux historiques sont à l’origine de notre civilisation, rien n’égale la romantique croisière. Souvent articulées autour d’un thème, ces dernières proposent de nombreux et différents circuits à bord de palaces flottants de toutes dimensions. Compte-rendu d’un périple de huit jours, de Rome à Athènes,  à bord du Silver Wind de Silversea. LA SUITE

Le Silver Wind

Le Silver Wind

• LE GRAND TRANSSIBÉRIEN EXPRESS: une croisière ferroviaire  hors du commun (9 janvier 2011 – ) Il ne s’agit pas ici d’une croisière à bord d’un navire, mais bien à bord d’un train sur la mythique voie transsibérienne, entre Pékin et Moscou en passant par la Mongolie et la Sibérie. Lire ICI.

Le Grand Transsibérien

Le Grand Transsibérien

• Croisières dans les glaces du Saint-Laurent: les grands frissons. (février 2006) Durant la belle saison, Le Vacancier, un navire de 12 000 tonnes appartenant au groupe CTMA (Coopérative de transport maritime et aérien des Îles-de-la-Madeleine), sert de lien maritime entre l’archipel et le continent, et se rend jusqu’à Montréal. En hiver, c’est une autre histoire. C’est plutôt dans un port gaspésien, plus précisément à Matane, que Le Vacancier s’approvisionne en biens et en vivres pour les insulaires, isolés pendant la saison froide. Lire ICI

CTMA le Vacancier

CTMA le Vacancier

• Une croisière exquise. (novembre 2009) Les croisières thématiques sont toujours très populaires. On y parle de golf, de vins, de musique, etc. Parmi les plus courues, il y a les croisières gourmandes. Récit d’une croisière en compagnie de 5 Grands chefs (distinction étoile) de la prestigieuse Association Relais & Châteaux à bord du Silver Whisper de Silversea.  LA SUITE... (p.53-54-55)

Le Silver Whisper

Le Silver Whisper

• Du CHILI À L’ARGENTINE – Croisière au bout du monde ! (3 mars 2008) Autrefois réservées aux explorateurs, les croisières en Patagonie et en Antarctique attirent désormais les croisiéristes désireux de découvrir les fjords chiliens, le mythique Cap Horn, la Terre de feu et les glaciers. À bord du Silver Wind de   Silversea, l’une des plus luxueuses compagnie de croisière, j’ai navigué 16 jours dans ces paysages de rêve. La suite ICI

Des aliments qui voyagent

Après vous avoir montré comment ça se passe dans les cuisines d’un navire de croisière, j’ai voulu en savoir un peu plus. Alors voici quelques données qui devraient vous faire saliver, vous étonner ou carrément vous «flabergaster»!

Pour trois croisières qui se suivent, on a fait une moyenne ce qui permet d’affirmer que  les invités (attention, je rappelle que le Silver Whisper n’a que 398 passagers et 297 membres d’équipage) mangent quelque  30 000 oeufs, 5 000   livres (2268 kg) de boeuf, une vingtaine de  tonnes de fruits et plus de 300  livres (136 kg) de chocolat.

@ Lise Giguère

Mais d’où vient toute cette nourriture ?

Les commandes de nourriture pour les croisières sont faites deux mois avant l’embarquement des passagers. Le système informatique à bord du navire analyse les croisières précédentes et calcule le nombre de produits consommés. Le  chef exécutif et son équipe doivent ensuite prévoir entre 1 500 et 3 000 items différents pour chaque croisière, selon la durée de cette dernière.

Bien entendu, il faut un contrôle de qualité. Les aliments secs que l’on peut conserver (pâtes, produits en conserve, farine, sucre, etc), les aliments surgelés, les boissons gazeuses, les vins, les liqueurs, le tabac, se retrouvent dans de spacieux frigos ou dans de grands entrepôts où ils pourront se conserver au moins  six semaines.  Peu de passagers savent qu’aux étages inférieurs trois conteneurs de 40 pieds contenant 100 palettes de produits (chaque palette pesant 2 tonnes) y sont entreposés.

Avec autant de nourriture pour un navire de cette taille et compte-tenu du nombre incalculable de navires de croisière, de toutes les grosseurs, qui sillonnent les mers, avez-vous pensé à toute ces aliments qui se baladent sur l’eau ?

Quant aux aliments périssables comme le lait, les fruits, les légumes, l’approvisionnement se fait surtout dans les ports où le navire fera escale (les commandes ont été passées à l’avance) . De plus, négligeant les visites touristiques lors des escales, le chef exécutif part à la découverte des marchés locaux où il sélectionnera des poissons frais, des fruits exotiques, des légumes ou des spécialités locales qui viendront ensuite faire un rappel, dans l’assiette, de l’endroit duquel le navire s’éloigne.

@ Lise Giguère - Le Silver Whisper au port de Saint-Pétersbourg

S’il arrive que certains aliments voyagent mal ou viennent à manquer ? C’est là que l’imagination du chef et de son équipe en cuisine prennent le relais. Il faut modifier, ajuster et surtout s’assurer que pas un passager ne s’en apercevra ou que ses papilles ne seront pas lésées.

Alors, vous croyez toujours que c’est facile et «glamour» la vie de chef à bord d’un navire ?

Lors d’une précédente croisière, entre le Chili et l’Argentine, sur le Silver Wind (un autre navire Silversea), j’ai eu le plaisir de faire la connaissance d’un autre chef, un Québécois pure laine cette fois-ci,  Frédéric Cyr.

@ Lise Giguère. Le chef Frédéric Cyr

Après quelques mois sur les bateaux, ce jeune chef dont le père, Renaud Cyr, a marqué la cuisine québécoise, a choisi de délaisser la mer pour retourner à ses origines et veiller à la destinée du très bel établissement, le Manoir des Érables.

Je me demande parfois si le fait de cuisiner sur un plancher mouvant lui manque ?