Archives de Tag: Noël

8 Trucs pour les voyages du temps des fêtes

Pendant la période  des fêtes, les aéroports et de nombreux éléments extérieurs peuvent perturber nos projets : tempête de neige ; retard ou annulation du vol, sans oublier tous ces cadeaux qu’il faut transporter. Tous ces détails augmentent le niveau de stress. Voici quelques trucs.

Photo: Fotofolia (tirée du Journal de Montréal et Journal de Québec)

Photo: Fotofolia (tirée du Journal de Montréal et Journal de Québec)

1 – On s’assure que la compagnie d’aviation a notre courriel et notre numéro de téléphone afin d’être informé de tout retard ou annulation.

2 – Si notre départ est le matin très tôt, il peut s’avérer très avantageux de loger près de l’aéroport. Il existe d’excellents hôtels installés à peu de distance. L’essai récent du Holiday Inn Express & suites (1,8 km de l’aéroport PET) a permis de constater l’excellent rapport qualité/prix, la propreté des lieux et l’accueil chaleureux. Le wifi et les petits déjeuners sont inclus sauf si l’on doit quitter avant 06 h (heure d’ouverture du bar à déjeuner) ce qui est malheureusement souvent le cas pour les vols pour le Sud. Malgré ce détail, choisir cette option permet d’arriver la veille, d’éviter le stress de se retrouver au cœur d’un trafic intense causé par une tempête de neige, de stationner son automobile à un prix vraiment moindre que l’aéroport (6,95$) et de bénéficier du service d’une navette gratuite qui nous dépose à l’embarquement et qui revient nous chercher au retour. De plus comme cet hôtel est membre du groupe IHG (Intercontinental, Crowne Plaza, Holiday Inn, Indigo, etc.) on peut payer avec ses points fidélités en devenant membre du IHG Rewards ClubMC. Info : https://www.ihg.com/holidayinnexpress/hotels/us/en/reservation

3 – Si l’on préfère stationner à l’aéroport, on peut réserver en ligne et ainsi économiser jusqu’à 25 % du prix à la barrière (7 jours ou plus) ! Offre spéciale 2 pour un (deux semaines pour le prix d’une) à l’AeroParc pour les membres CAA, jusqu’au 15 janvier.

4- On n’oublie pas de télécharger l’application YULi (www.admtl.com/fr/application-mobile) qui permet de réserver son stationnement en ligne, de se repérer facilement dans l’aérogare, de connaître le temps de marche et le temps d’attente aux points de contrôle, d’obtenir des offres exclusives des restaurants et des boutiques et de recevoir des informations (en temps réel) sur son vol.

5 – Pour économiser du temps, on réserve son passage prioritaire à la sécurité (pour tous les départs sauf à destination des Etats-Unis. 24h avant l’heure de son vol, il suffit de réserver en ligne (maximum 5 personnes) et de confirmer son inscription en répondant à un message SMS. Bien entendu, il faut se présenter à l’heure prévue dans la ligne Secur Express. (www.admtl.com/fr/vols/secure_express)

6 -Afin de faciliter l’inspection au contrôle pré-embarquement, ADM suggère de placer ses cadeaux emballés dans ses bagages enregistrés (en soute). Si ce n’est pas possible et qu’on les transporte avec soi en cabine, ils ne doivent pas être emballés. Pour plus d’information sur les objets permis en cabine, on consulte le site www.catsa-acsta.gc.ca.

7- Perdre ses bagages alors qu’ils sont remplis de cadeaux pour nos proches serait une catastrophe. On s’assure de placer, sur ses valises, une étiquette (et même deux) contenant tous les renseignements sur l’endroit où l’on se rend. De plus, à l’intérieur de ces dernières, on glisse une grande feuille avec nos noms, adresses et téléphones bien visible. Enfin, protection supplémentaire, à l’aide de son tel cellulaire, on photographie ses valises ainsi que les petits coupons pour les réclamer. Ainsi, en cas de perte, on retrouvera facilement ces informations permettant de les retracer.

8 – S’il nous manque quelques cadeaux d’hôtesses, les achats en vol dans le catalogue de la boutique hors taxe peuvent être une bonne solution. On y trouve tout un tas de suggestions originales pour ceux qui possèdent déjà tout.

NOTE: Le manque d’espace ou les choix éditoriaux modifient parfois les textes. Cette semaine, le Journal de Montréal et le Journal de Québec ont publié ma chronique sous le titre 6 trucs pour voyager pendant la période des fêtes, amputant mon texte de deux trucs.

On peut lire celui publié dans le Journal de Montréal ICI et Journal de Québec

Ma passion pour Noël

J’aime Noël, ses lumières, sa musique, sa folie des cadeaux et le fait qu’ils permettent aux familles de se retrouver le temps de se goinfrer, bien sûr, mais aussi de se parler, de s’expliquer et de s’apercevoir au bout du compte que les seules valeurs réellement importantes ce sont justement ces gens, imparfaits bien sûr, mais sur lesquels on pourra toujours compter.

Cette passion pour Noël, ses extravagances et ses réunions est sans doute responsable, partiellement en tout cas, de ma passion du voyage. Après tout, quand on voyage, on a des horaires bousculés, on mange à des tables trop garnies, on visite des gens qu’on ne connaît parfois pas du tout, on reçoit de magnifiques cadeaux, on apprend, on découvre et l’on revient épuisés. Ça ressemble un peu au temps des fêtes, non ?

Que voulez-vous, j’ai gardé mon coeur d’enfant et, si je peux vous faire une confidence, j’espère le garder encore longtemps. C’est sans doute pourquoi, lorsqu’arrive cette période, j’ai envie de présenter des lieux magiques, susceptibles de vous accueillir pour célébrer ou de faire rêver ceux qui seront seuls(es) à la maison.

J’ai la chance de collaborer depuis plusieurs années avec une équipe formidable au Journal de Montréal et au Journal de Québec, toujours à l’écoute de mes propositions un peu folles. Encore une fois, cette année, ils m’ont permis de vous offrir quelques textes apportant un peu magie. Des idées à mettre à votre agenda pour votre prochain Noël ou l’occasion pour ceux qui sont seuls(es) de mettre un peu de rêve et de couleurs dans ces jours à venir.

Je profite de cette occasion pour vous souhaiter le plus merveilleux des Noëls. Merci de me lire et surtout n’hésitez jamais à ajouter vos commentaires. C’est très important pour moi de vous lire.

1 – Croisière vers les marchés de Noël d’Allemagne

Posés au cœur de décors médiévaux, les marchés de Noël d’Allemagne, ou «Christkindlesmarkt», ont un côté particulièrement féerique.À bord du River Queen, d’Uniworld, nous nous sommes joints aux familles inscrites à la croisière Classic Christmas Market, pour partir à la découverte des plus anciens et des plus importants d’entre eux.

Capture d’écran 2014-12-24 à 08.21.10

Pour lire la suite de cet article paru dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, cliquer ICI

2 – Hôtels aux décorations extravagantes

Vous aimez les lumières et les décorations de Noël? Cette tradition, partagée autour du monde pour tout ce qui entoure la fête de Noël, prend parfois des dimensions étonnantes, davantage encore chez nos voisins du Sud. Avec la collaboration de trivago.ca voici 10 hôtels aux décors étincelants qui font tourner les têtes, plongent les visiteurs dans la magie de cette période, réconfortent ceux qui sont loin de leur famille et parviennent à éblouir même les grincheux!

Opryland - Nashville

Opryland – Nashville

Pour lire la suite de cet article paru dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, cliquer ICI

8 Marchés de Noël inusités

Véritable tradition en Europe, les Marchés de Noël sont présents dans de nombreuses villes. Que l’on soit un voyageur d’affaires, que l’on visite la famille ou des amis en cette période, on aurait bien tort de résister à l’attraction de ces endroits festifs où les petits kiosques embaument le vin chaud, les gâteaux à la cannelle et les marrons grillés en plus de proposer des décorations de Noël, des produits locaux, de l’artisanat et de nombreux spectacles. Généralement situés sur de grandes places ou des espaces ouverts, il arrive qu’ils se retrouvent en des lieux tout à fait originaux et inusités. Voici quelques endroits à inscrire à votre agenda si vous voyagez en Europe en cette période.

Marché de Noel sous un pont dans la vallée de la forêt Noire en Allemagne

Marché de Noel sous un pont dans la vallée de la forêt Noire en Allemagne

Pour lire la suite de cet article paru dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, cliquer ICI

NOTE: Pour lire mes textes parus dans le Journal de Montréal, cliquer ICI

Pour lire mes textes parus dans le Journal de Québec. Cliquer ICI.

Offrir des livres de voyage en cadeau de Noël

Il arrive souvent, surtout lors des échanges de cadeaux, que l’on ne sache pas trop quoi offrir au collègue, à l’ami, au filleul ou à l’hôtesse. Les livres de voyages deviennent alors des incontournables. Après tout, qui ne rêve pas de visiter les plus beaux lieux de la planète, de connaître les coins les plus tendances, d’apprendre où se trouve les châteaux hantés, etc. Voici donc une sélection de quelques beaux livres que vous serez fiers d’offrir en cadeau. La suite ICI

Croisière de Noël en Allemagne

L’an dernier, pendant les quelques jours précédant Noël, j’ai eu l’immense plaisir de monter à bord du River Queen d’Uniworld  pour la magnifique croisière Classic Christmas Market,  comprenant des arrêts dans les plus beaux Marchés de Noël, mais aussi les plus anciens et les plus importants.

Capture d’écran 2014-12-06 à 06.08.23Pour lire le détail de cette croisière. Lire le texte paru dans le Journal de Montréal, ICI, dans le Journal de Québec, ICI ou sur Canoe.ca ICI

5e jour Bamberg. Re : Croisière sur le thème des marchés de Noël allemands

BAMBERG – Allemagne.  Pour cette avant-dernier arrêt, nous débarquons à Bamberg, ville inscrite  au Patrimoine du monde de l’Unesco grâce à ses 2 000 édifices reconnus Monuments historiques, ses canaux, ses rues en pierre et son magnifique hôtel de ville située sur une île artificielle.

@lisegiguere

@lisegiguere

À l’inverse des autres villes d’Allemagne, Bamberg n’a pas été vraiment bombardée pendant la guerre (on dit que c’était la ville préférée d’Hitler), ce qui fait que tous ses bâtiments médiévaux sont demeurés intacts. Ce fait lui a permis de devenir un modèle pour les autres villes qui voulaient reconstruire. Ça lui a également permis de prospérer plus rapidement et de devenir l’une des plus grandes anciennes villes intacts d’Europe. Ses 1000 ans d’histoire lui donnent son caractère original et une atmosphère des plus particulières.

@lisegiguere

@lisegiguere

Durant le Moyen Age, Bamberg était divisée en deux par la rivière Regnitz. Elle était contrôlée d’un côté par l’évêque et de l’autre par les Burghers. En raison de cette division, lorsqu’au XIVe siècle les habitants ont voulu un hôtel de ville, l’évêque à refusé de céder un seul pouce de son terrain. Si bien qu’ils ont décidé de construire au milieu de la rivière Regnitz afin de pouvoir servir les citoyens des deux côtés. C’est la seule construction de ce type en Allemagne.

On appelle l’endroit Klein Venedig (petite Venise), une colonie de pêcheurs qui habite toujours les rives de cette île contribue au charme de la structure gothique de l’hôtel de ville et de sa façade peinte il y a 200 ans.

DSC01166- Bamberg

Dominant les petites rues étroites de la ville, la Domplaz (place de la Cathedrale) où se dresse la splendide cathédrale qui marie les styles romantiques et gothiques et dont la construction a débuté en 1012, pour ne se terminer qu’au 13e siècle. Ce n’est cependant pas l’originale, mais la troisième. Les deux premières étant en bois, elles ont brulé toutes les deux.

@lisegiguere

@lisegiguere

C’est pourquoi le lion à l’entrée a un peu a perdu de sa superbe. En fait, il faut vraiment savoir que c’est un lion…

@lisegiguere

@lisegiguere

À l’intérieur, se trouve le tombeau du pape Clément II (malheureusement non accessible) qui a préféré être inhumé dans la ville où il avait été évêque qu’à Rome. Par contre, beaucoup plus accessible, la tombe de l’empereur Henry II qui a régné ici et de son épouse Cunégonde.

@lisegiguere

@lisegiguere

Tout près le vieux palais (Alte Hofhaltung), une ancienne résidence impériale gothique

@lisegiguere

@lisegiguere

dont l’intérieur a servi de lieu de tournage pour les 3 Mousquetaires (scène de bataille de quelques minutes). Dans le film, on donne l’impression que le Danube coule derrière, il n’en est rien.  Tout à côté,  la neue Residenz où vivait l’évêque au 17e siècle.

@lisegiguere - cour intérieure vieux palais

@lisegiguere – cour intérieure vieux palais

Bamberg, c’est aussi la ville de la bière. On compte au moins 10 brasseries qui produisent quelque 50 différentes sortes de bière dans cette petite ville de quelque 100 000 habitants. On dit que la consommation de bière par habitant est plus élevée ici que dans n’importe quelle autre ville. La plus célèbre brasserie est certainement la Schlenkerla

@lisegiguere

@lisegiguere

qui s’est fait connaître par sa Rauchbier (bière fumée). Cette bière a été créée en 1536 suite à un accident.  Quand le feu a pris dans son orge, le brasseur a choisi de continuer au lieu de la jeter. Ça lui a donné un goût très fort qui est vite devenue très populaire, tellement d’ailleurs que plusieurs allemands l’ont surnommé leur «pain liquide»

Aujourd’hui, pour lui donner ce goût fumé, on continue de faire griller l’orge. Si j’y ai goûté ? Bien sûr. C’est un peu comme si on buvait du bacon ou du jambon fumé…

@lisegiguere

@lisegiguere

Il existe d’ailleurs un Musée de la Bière, le Franconian Brewery Museum situé dans les caves d’un ancien monastère bénédictin. On y apprend entre autres la raison pour laquelle, on trouve une étoile de David devant chaque enseigne de brasserie. Vous savez pourquoi ?

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

Tout simplement parce qu’au temps médiéval, les gens ne savaient pas lire et ne pouvaient pas non plus comprendre comment les moines arrivaient à fabriquer un tel breuvage. Ils en ont concluent que c’était de la magie.

Bien sûr, Bamberg a aussi ses marchés de Noël.

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

Bamberg, c’est l’endroit où le Danube et le Main se rejoignent grâce au Main-Danube Canal, complété en 1992 permet de relier la Mer du Nord et la mer noire

Température: 6C/43F – Pluie ce qui explique le gris souris sur les photos 😦

Cette croisière a lieu à bord du River Queen, un navire de la flotte Uniworld

Croisière sur le thème des Marchés de Noël allemands

FRANCFORT – ALLEMAGNE-  J’adore Noël. Depuis toujours. Je n’y peux rien, c’est comme ça. Quand les lumières de Noël scintillent, que le Père Noël fait ses HO HO HO et que la petite musique résonne un peu partout, je me sens devenir totalement guimauve. J’ai 5 ans et je trouve ça merveilleux !

Une croisière ayant pour thème les Marchés de Noël «Classic Christmas Market» était donc toute indiquée pour moi. Qui plus est, il s’agit d’une croisière  sur le Main, en Allemagne, véritable royaume des Marchés de Noël,  vous imaginez un peu ?  Peut-il exister meilleure combinaison ?

C’est donc hier, alors que paraît-il, Montréal et Québec se couvraient d’un épais manteau de neige que je montais à bord du magnifique River Queen de la compagnie Uniworld

Capture d’écran 2013-12-16 à 10.00.09

pour une croisière de huit  (8) jours  qui me mènera de Francfort, où se tient toujours le plus important Marché de Noël, jusqu’à Nuremberg, où se trouve le plus ancien. Wow !

Dès l’entrée sur ce long navire, une très belle maison en pain d’épices semblait indiquer que  tout sera mis en oeuvre pour que l’on se sente dans l’esprit des fêtes. Il faut dire que l’accueil y a été des plus chaleureux, même s’il a fallu attendre de longues heures (il faut bien que les passagers qui terminent leur croisière aient le temps de débarquer) avant d’avoir accès à nos chambres.

Heureusement, on  a rassemblé les quelque 108 passagers dans le lounge sur de confortables fauteuils qui ont permis a plusieurs de piquer un somme (décalage oblige) et à d’autres de se prélasser devant le foyer (le seul foyer sur un navire de ce type).

MaiIMG_4272                                                     @lisegiguere

Après une nuit de sommeil faisant disparaître la fatigue et le décalage horaire, nous sommes partis  à la découverte de la ville, mais surtout de ce magnifique Marché de Noël qui, en plus d’être le plus important, serait dit-on le plus beau d’Allemagne.

Quel bonheur de marcher dans cette ville magnifique dont la vieille place, entièrement détruite par la guerre, a été en partie reconstruite (ce n’est pas encore terminé) en recréant avec exactitude l’aspect d’autrefois.

Puis, ce fut la découverte du Marché de Noël avec petites boutiques où l’on peut trouver des décorations, de l’artisanat, des jouets, mais également des saucisses, du pain, des crêpes aux patates, des crêpes au Nutella, du vin chaud, etc. Le nez en l’air, on se régale d’odeurs diverses: épices diverses, marrons chauds, crêpes sucrées, saucisses grillées ou frites, crêpes aux patates, etc.. Et ici et là, on pique une petite bouchée, juste pour goûter. Et on en profite pour piquer un brin de jasette en anglais sans oublier d’y glisser les deux ou trois mots d’allemand qu’on a réussi à assimiler. Et l’on repart vers une autre boutique, d’autres odeurs, d’autres saveurs et d’autres discussions. Le bonheur, quoi !

Voici quelques images de cette première journée.

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

DSC00808- Marché Noel - Francfort

DSC00839

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

DSC00864

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere

@lisegiguere                                                     @lisegiguere –

@lisegiguere - Après avoir parcouru le marché de Noel, on peut se relaxer dans un parc.

@lisegiguere – Après avoir parcouru le marché de Noel, on peut se relaxer dans un parc.

Température: 9C/46F

Cette croisière a lieu à bord du River Queen, un navire de la flotte Uniworld

Secret de coulisses des Rockettes.

NASHVILLE- TENNESSEE. Dans CET ARTICLE, je vous parlais du spectacle Radio City Christmas Spectacularle spectacle de tournée des Radio City Rockettes de New York au Grand Ole Opry House de Nashville. Je vous disais combien j’avais aimé ce spectacle qui réunit des danseurs, chanteurs, comédiens et animaux (1 âne, 2 chameaux et 6 moutons) .

Capture d’écran 2013-12-07 à 10.57.41

Vous savez comment je suis curieuse, alors voici quelques petits potins de coulisses que j’ai réussi à trouver.

1 -Les Rockettes effectuer 300 coups de pieds par spectacle. Comme certains jours, quand il y a 4 spectacles, ça en fait des coups de pieds.

Capture d’écran 2013-12-09 à 19.51.30

2 . Il faut une équipe de plus de 100 personnes pour mettre en scène chaque performance . Le casting  comprend 20 Rockettes, 14 chanteurs et danseurs , deux enfants, quatre personnes de petite taille et un Père Noël!

3 . Les deux  scènes –  » La Parade des soldats de bois  » et  » La nativité vivante  » , font partie de la tradition des fêtes de Radio City depuis 1933.

4 . Il faut  plus de 3000 points rouges par saison «picoter»  les joues des Rockettes pour  de la  » poupée de chiffon  » et  » les soldats de bois»

5 . Plus de 300 costumes colorés et 200 chapeaux sont utilisés . Chaque costume est conçu exclusivement pour le spectacle .

6 . Les Rockettes apparaissent dans sept costumes différents pendant le spectacle. Si elles ne dansent pas sur scène, on peut parier qu’elles sont derrière en train de changer de costumes !

7 . Plus de 350 paires de chaussures sont portés par spectacle.

8 . Dix-neuf  ours en peluche sont utilisés pour l’hommage à la production Casse-Noisette de Tchaïkovski. Devenu un  » rêve de Teddy Bear », il comprend des pandas, des ours arabes, russes et des bébés ours . Chaque costume d’ours pèse entre 30 à 60 livres.

9 . Des animaux (1 âne, deux chameaux et quatre moutons»  apparaissent pour   » La nativité vivante  » .

10 . Durant les 8 semaines que dure le spectacle , les animaux boivent 450 bouteilles d’eau et mangent 340 balles de foin et 560 miches de pain aux 7 céréales.

Nashville sous la glace

NASHVILLE – Si la neige et le froid font fuir les Québécois vers les plages de la Floride, de Cuba ou du Mexique, les Américains trouvent le moyen de s’offrir des soirées glacées. Ainsi, l’immense Complexe Gaylord Opryland Resort & Convention Center  qui appartient à la chaine Marriott  crée ICE, un univers tout en glace. Cet événement qui s’inscrit désormais dans les traditions de Noël de Nashvile est de retour encore une fois cette année et, je dois bien avouer que c’est assez impressionnant.

Ainsi, dès l’automne, des sculpteurs venant de Chine et d’ailleurs, entament leur travail. Pendant des mois, ils découpent, sculptent, peignent quelque 2 millions de livres ( 900 000 kg) de blocs de glace en s’inspirant d’un thème particulier qui fera le bonheur des enfants et de leur parent. Cette année, il s’agit de Frosty the snowman.

Leur travail est entièrement filmé ce qui permet de présenter les coulisses aux spectateurs avant que n’ouvrent les portes de ce monde de glace  dont la température est maintenue à 9F (-12C) pour les biens de la cause.

Ce qui est amusant, c’est de voir la file qui se présente en bermuda et T-shirt. Heureusement, les organisateurs ont prévu le coup et remettent à chacun un manteau en duvet qui leur permettra de traverser ce froid.

DSC00638

Malheureusement, ceux qui sont en sandale auront les orteils gelés et ce n’est pas très chaud pour les oreilles, les doigts et le nez, non plus mais les enfants sont ravis. A vrai dire, les grands aussi. Voici un petit diaporama.

En plus de Frosty, on a également réservé toute une section à New York et la présentation se termine par une scène de la Nativité 

DSC00657 DSC00659

que surveille un ange.

DSC00660En sortant de là, on se rend à l’extérieur et dans l’hôtel pour admirer les magnifiques décorations qui comptent pas moins de deux millions de lumières.

Capture d’écran 2013-12-07 à 11.22.12

Pour que la magie soit parfaite, on s’offre un tour de bateau dans l’intérieur illuminé de l’hôtel ou une balade en carriole à l’extérieur et l’on se rend assister au magnifique spectacle Radio City Christmas Spectacular, le spectacle de tournée des Radio City Rockettes de New York au Grand Ole Opry House de Nashville.

Rarement vu un spectacle aussi bien rodé et comptant autant de danseurs, chanteurs, comédiens et animaux (1 âne, 2 chameaux et 6 moutons) sur une scène, somme toute pas très grande. Ce dernier, une des plus grandes traditions de Noël aux USA vaut à lui seul le déplacement.Voici quelques images

NOTE: D’ailleurs, rendez-vous sur CE LIEN pour découvrir les coulisses de ce spectacle.

Enfin, s’il vous en faut plus, à quelques pas de là, le General Jackson Showboat  propose des croisières sur la Cumberland

Capture d’écran 2013-12-07 à 10.47.32avec repas et spectacles avec Steve Hall & The Shot Gun Red Christmas

Capture d’écran 2013-12-07 à 10.48.06

Oui, vraiment, on baigne dans la magie de noël à Nashville, la ville de la musique  !

Noël comme souvenir de voyage

Rapporter des souvenirs de nos voyages n’est pas toujours chose facile. Après seulement quelques destinations à notre actif, à moins d’être un spécialiste en déco et d’avoir le chic (et le temps) pour trouver l’objet rare qui apportera un peu d’exotisme dans notre décor,  on se rend vite compte que le chapeau mexicain prend la poussière (et bien de l’espace) dans la garde-robe, que le boubou africain ne nous intéresse plus et que le bibelot en sable ou en paille ne s’agence pas très bien à notre environnement contemporain.

C’est pourquoi, voilà maintenant plus de 10 ans, j’ai opté pour des décorations de Noël. Depuis ce temps, chaque année, quand vient le moment de ressortir mes boites et de retrouver ces petits objets achetés partout à travers le monde, je sens un petit frisson d’excitation à la perspective de ce nouveau voyage qui m’attend. Un voyage émotif, au coeur de mes souvenirs.

Pendant des heures, alors que joue une musique de Noël, je déballe précieusement ces souvenirs auxquels je tente (de plus en plus difficilement) de trouver une place sur les branches de mon sapin. Chaque fois, je retrouve l’excitation de la découverte d’une décoration de Noël dans le désert, le fou-rire devant un assemblage étrange ou l’admiration pour l’oeuvre délicate d’un créateur à laquelle je n’ai pas pu résister. Je me revois, entourée de collègues, d’amis(es) ou de membres de ma famille, j’entends leur commentaire et leurs arguments devant mes hésitations.

Chaque année, cependant, faire mon sapin devient une entreprise de plus en plus difficile. Le pauvre, il croule littéralement sous le poids de  toutes ces décorations amusantes et colorées. Mais comment arrêter ? C’est une si merveilleuse façon de evisiter mon année et les nombreux voyages qui ont marqué cette dernière.

Voici mes nouvelles acquisitions pour 2012.

L’année a bien commencé avec cette décoration, ramenée de Vienne, par ma fille et son conjoint. Elle annonçait la venue de mon petit-fils Elliott, devenu depuis le 13 mai 2012, le grand amour de ma vie. DSC00548 En janvier, en compagnie de mon mari, je partais en croisière dans les Caraïbes à bord de l’un des navires de Silversea. Cette décoration, achetée lors d’un arrêt à Key West, me rappelle ces bons moments.

DSC05588

En Avril, c’est au Pérou, sur la piste des Incas, que je me retrouvais. De ce périple fantastique, j’ai rapporté ce mignon petit bébé dans son berceau de jonc.

DSC05584 - Pérou (2012)

Bien difficile de résister à ce lama, fait par un enfant, avec de véritables poils de l’animal.

DSC05586- Pérou  (2012)

En Juin, nouvelle croisière, à bord du Vaandam de la compagnie Holland. Destination: l’Alaska. J’ai craqué pour cette décoration en véritable fourrure, réalisée par un artiste de la ville de Juneau.

DSC05578- Alaska (2012)La semaine suivante, je reprenais la route pour le Nouveau-Brunswick et l’exploration de leurs magnifiques plages. J’ai ramené cette cage à homard achetée au Parc national de Kouchibouquack

DSC05587- Kouchibouquac (Nouveau-Brunswick) 2012À peine de retour, je repartais à nouveau en croisière à bord du Viking pour l’exploration du Danube et du Rhin. Pour notre premier arrêt à Budapest, j’ai ramené cette oeuf magnifiquement décoré.

DSC05575- Budapest (2012)Au second arrêt, à Bratislava en Slovaquie, je craquais pour ce personnage en costume d’époque.

DSC05581- Bratislava (Slovaquie) 2012À Vienne, j’ai vainement cherché un objet rappelant Mozart et sa musique. J’ai finalement objet pour ce délicat petit carrousel.

DSC05576- Vienne (Autriche) 2012

L’Allemagne nous attendait ensuite. Le décor de Moyen Age de la ville de Rothenburg sert d’écrin à sa passion pour la fête de Noël. On  y trouve un Musée de Noël, un Village de Noël, des boutiques de Noël et des pâtisseries appelées boules de neige. C’est dans son musée de Noël que j’ai trouvé cette petite crèche

DSC05573À Regensburg, la ville médiévale la mieux préservée d’Allemagne, l’histoire est partout. Dans une boutique spécialisée en horloges coucou, j’ai donc pu apprendre leur histoire et en ai ramené cet objet symbolique.

DSC05574

À Wertheim que l’on dirait sortie d’un livre de contes, j’ai visité la boutique d’un souflleur de verre qui fait des objets merveilleux. J’ai craqué pour ce bonhomme de neige.

DSC05572

En août, je reprenais la mer, cette fois-ci à bord du magnifique Boréal de la Compagnie du Ponant, pour une croisière me menant de Venise en Croatie. Une traversée absolument fantastique. Lors d’un arrêt à Dubrovnik, j’ai choisi le «Coeur de la Croatie»

DSC05580Et sur le Grand Canal de Venise, il m’a été impossible de résister à ce masque, si représentatif de cette ville magnifique.

DSC05579

En Septembre, direction Cancun et les Mayas qui nous prédisent la fin du monde pour le 21-12-2012. J’en ai rapporté un soleil, objet fait main par un artisan.

DSC05585- Cancun Mexique (2012)

En octobre, je me rendais à San Diego et à son magnifique Zoo qui célébrait l’arrivée d’un nouveau petit panda dont le nom chinois, Xiao Liwu, signifie «Petit Cadeau». Cette boule, peinte à la main, s’imposait donc

DSC05030- San Diego (2012)

En novembre, dernier voyage de l’année, une tournée gastronomique en Rhônes-Alpes, un véritable bonheur qui m’a permis de découvrir Lyon. Ce bel oiseau ne se retrouve peut-être pas à Lyon, mais il a été un véritable coup de coeur et s’est retrouvé dans mes valises.

DSC05582

Malheureusement, je n’ai rien pu ramener d’Haïti, de Mazatlan, de Sainte-Lucie ou de Suisse. Manque de temps ou impossibilité de trouver des décorations de Noël hors saison. Dommage !

Et vous, que ramenez-vous de vos voyages ?

Noël en Alsace

Quelqu’un parmi vous a déjà eu la chance de fêter Noël en Alsace ?

Si c’est le cas, sortez vite vos photos. Tourisme Alsace organise en effet un concours sur Facebook. Pour participer, il suffit d’envoyer vos photos à  concours.alsace@gmail.com. Elles seront ajoutées  à cet album. Celles qui recevront le plus de clic sur le «J’aime» seront récompensées.

Le concours finit le 25 décembre. Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour faire parvenir vos photos et/ou cliquer sur le «J’aime» sous vos photos préférées. Bonne chance !