Archives de Tag: objets

Un Musée dont on ne se lasse jamais!

Initier ses enfants à la découverte des musées n’est pas toujours facile. Comment soutenir leur intérêt plus de quelques minutes ? Pour contrer ce problème, on se rend à Rochester au Strong National Museum of Play. Mais attention, prévoyez une journée entière, car il y a fort à parier qu’ils ne voudront plus repartir.

C’est que ce musée consacré à l’histoire et à l’exploration du jeu ne se contente pas de dispenser tout son savoir didactique, mais il invite à plonger dans l’univers des jouets et à… s’amuser. Dans les faits, c’est certainement l’un des musées pour enfants les plus impressionnants, et les plus amusants, au monde.

PHOTO COURTOISIE DE THE STRONG, ROCHESTER, NEW YORK.
Les enfants de tous les âges y trouvent leur compte.

À cela, il faut ajouter d’autres superlatifs. Il s’agit du plus grand musée au monde de ce type avec 300 000 objets sur 9 000 m2 d’exposition, de l’un des plus grands musées d’histoire des États-Unis et de l’un des principaux musées au service des familles ! Rien de moins.

La collection d’une petite fille

Tout a commencé par le rêve d’une petite fille privilégiée, Margaret Woodbury Strong (1897-1969), qui faisait la collection de jouets et de jeux en tout genre. Un an avant sa mort, elle a fondé ce musée et lui a légué un montant considérable pour qu’il lui survive grâce à une fondation portant son nom

PHOTO COURTOISIE DE THE STRONG, ROCHESTER, NEW YORK. Les enfants découvriront qu’un musée, ça peut aussi être très amusant.

Au début, le musée étudiait les jouets et tentait de comprendre comment l’industrialisation avait changé la vie quotidienne. Cet objectif a cependant évolué, d’autres collections se sont ajoutées, le musée s’est agrandi et son nom a été modifié.

Du bonheur pour tous

Le Strong National Museum of Play occupe aujourd’hui un immense édifice abritant la plus complète collection de documents historiques sur le jeu. Différentes salles exploitent des thèmes comme les héros de bandes dessinées, les jeux de société, les jeux vidéo, les machines à boules, etc. On y trouve même le Centre international d’histoire des jeux électroniques, le Temple de la renommée nationale du jouet (qui rend hommage aux jouets, connus dans le monde entier, Barbie, Monsieur Patate, Slinky), le Temple de la renommée du jeu vidéo mondial (où l’on retrouve Mario Bros), tandis que le Temple de l’industrie du jouet permet de connaître les visionnaires à l’origine de ces créations.

PHOTO COURTOISIE DE THE STRONG, ROCHESTER, NEW YORK.
Dans la section des superhéros, parents et enfants s’amuseront à imiter l’araignée et à grimper aux murs d’escalade.

Et que dire de la section antiquités où l’on retrouve une poupée parlante datant de 1890, conçue par Thomas Edison, ou encore un exemplaire du Monopoly d’origine, datant de 1933, dessiné à la main sur un cercle de toile cirée !

Célébrant le jeu de toutes les époques et sous toutes ses formes, il attire autant les familles que les étudiants, les enseignants ou les collectionneurs.

PHOTO COURTOISIE DE THE STRONG, ROCHESTER, NEW YORK. Au Toys Hall of Fame, on retrouve les jouets célèbres dans le monde entier. Qui a oublié Raggedy Ann, le Cube Rubik ou Slinky ?

Ces derniers se retrouvent dans un véritable musée fourmillant d’informations de toutes sortes, mais également dans une immense salle de jeux. Pour les enfants, c’est la parfaite initiation au monde des musées, tandis que les adultes s’émeuvent au réveil de leurs souvenirs.

 

EN BREF

S’y rendre : Rochester est situé dans la partie supérieure de l’État de New York, à 540 kilomètres de la ville de New York et à environ 138 km des chutes Niagara (côté canadien).

www.museumofplay.org

Cet article a d’abord été publié dans la chronique Est des USA du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI

Publicités

11 accessoires pour tous types de voyageurs

En voyage, ce n’est pas tout le monde qui loge dans un 5 étoiles. Nombreux sont ceux qui préfèrent les petites auberges, les motels, les hébergements jeunesse et le camping. Pour ces derniers, le détaillant canadien Lee Valley (www.leevalley.com), propose une gamme d’accessoires disponibles en ligne. 

1 – Conçues à l’origine pour les coureurs et les cyclistes, ces ceintures fourre-tout permettent de transporter quelques objets sans s’encombrer d’un sac à dos ou d’un sac à main. Le tissu ­plissé est extensible et offre assez ­d’espace pour ranger une panoplie de petits objets. 32,50 $
2 – Résistante à l’eau jusqu’à une profondeur de 1 mètre, la lampe frontale s’incline dans six positions, jusqu’à 45°, ne pèse que 95 g et comporte un bandeau souple et confortable qui s’ajuste aisément et s’enlève pour le lavage. Elle est munie d’un capteur qui réagit à un léger ­toucher du doigt, pour produire un faisceau lumineux rouge ou blanc éclatant, présentant trois réglages d’intensité. 42,50 $
3 – Idéales pour séparer les vêtements propres de ceux déjà portés, regrouper des objets comme les articles de toilette ou placer ses effets à part quand on partage une valise, ces pochettes extensibles permettent de trouver rapidement l’article recherché. 39,50 $ pour 2 pochettes.
4 – Précise et simple d’utilisation, cette balance électronique possède des fonctions comme l’arrêt automatique, le maintien de l’affichage, un repère sonore et le poids du contenant ou de l’emballage, ce qui permet d’obtenir le poids total. 17,50 $
5 -Si l’endroit ­choisi n’inspire pas une sécurité à toute épreuve, une cale de porte capable de coincer cette dernière peut aider au sommeil. Composé d’un coin robuste en aluminium et d’une vis de réglage antidérapante en acier trempé. 32,50 $
6 – Offerts en 5 couleurs, sous forme de rouleau plat et compact de 4,5 m, ces rubans pour réparations pourront s’avérer très utiles si notre valise se déchire. 4,90 $
7 – Faits de silicone léger, ces gobelets compressibles se referment en un petit disque. Leur couvercle comporte deux compartiments, ce qui permet de ranger des médicaments ou de petits objets. 14,95 $
8 – Très pratique pour retirer un maillot de bain mouillé à l’abri des regards, la cabine de bain portative se déploie rapidement et se range ensuite à plat dans un étui. Elle se glisse aisément dans un sac de plage ou le coffre d’une voiture. 29,50 $
9 – Fabriqué d’aluminium anodisé, ce porte-adresse est retenu au bagage par un fil d’acier inoxydable qui passe dans les trous de l’étiquette d’adresse, masquant ainsi les renseignements personnels. Pour accéder à ces derniers, il faut enlever l’attache à écrou de laiton qui relie les deux extrémités du fil. 9,50 $ pour un paquet de 4.
10 -Assez grand pour laver ses vêtements de la journée, en quelques minutes, le sac ­lave-linge Scrubba est facile d’utilisation. On ajoute de l’eau et du savon, on replie l’ouverture pour le fermer de façon étanche et l’on frotte le contenu contre la planche à laver en silicone qui se trouve à l’intérieur. 64,50 $
11- Au départ, ces sacs étanches ont été conçus pour les amateurs de plongée sous-marine. Faits de polyéthylène d’une épaisseur de 6 mm, ils sont étanches jusqu’à 200 pi (60 m) de profondeur et résistent tout aussi bien à la poussière et au sable. Avec leur glissière à pression, ils sont très pratiques en voyage, en camping et lors de toute activité nécessitant de garder au sec des objets comme un portefeuille ou un appareil photo. On peut même utiliser les appareils à écran tactile que l’on a mis à l’intérieur. Légers, ils se plient, se roulent et se rangent facilement. 16,95 $ pour le paquet de 4.
Ce texte a été publié dans la chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI