Archives de Tag: Paris

5 infos à prendre en note

PHOTO ADOBE STOCK

1. Les animaux domestiques (petits chats et chiens) sont maintenant autorisés à accompagner leur maître à bord des trains de VIA Rail Canada du corridor Québec-Windsor. Ils doivent être transportés dans une cage à parois souples ou rigides, étanche et ventilée, d’une dimension maximale de 55 X 40 X 27 cm (21,5 x 15,5 x 10,5 pouces) qui sera placée aux pieds du voyageur. Le nombre d’animaux par train étant limité, les réservations dépendent de l’espace disponible. Info : 1 888 VIA-RAIL, 48 heures avant le départ. Coût : 50 $. À noter que les chiens-guides, formés et certifiés par un organisme professionnel, qui prêtent assistance à un passager continuent d’être transportés sans frais.

2. Désormais, Air Canada et WestJet ont modifié le prix des bagages enregistrés pour les clients voyageant en classe économique.

  • Pour Air Canada, à compter du 5 octobre, pour les destinations à l’intérieur du Canada, entre le Canada et les États-Unis, et au départ ou à destination du Mexique, de l’Amérique centrale et des Antilles, il en coûtera 30 $ et un deuxième pour 50 $.
  • Pour WestJet, ces mêmes tarifs entreront en vigueur, à compter du 1er octobre, pour les vols nationaux et internationaux. Pour ces deux compagnies, ces frais ne s’appliquent pas aux passagers possédant des programmes de fidélisation WestJet Plus Or ou Argent et ceux ayant la carte Mastercard RBC World Elite.
  • JetBlue n’a pas tardé à suivre le mouvement en augmentant à 30 $ pour le premier bagage ; 40 $ pour le second et 150 $ pour le 3e.

3. WestJet lançait récemment Juliet, un assistant virtuel à intelligence artificielle. Pour rencontrer Juliet, découvrir des destinations, réserver des voyages ou recevoir du soutien, il faut se rendre sur Facebook Messenger à cette adresse :

4. Les touristes victimes de vols, dans six gares et stations du métro parisien, particulièrement fréquentées par les touristes étrangers, peuvent désormais porter plainte plus facilement. Des formulaires, en français et en anglais, peuvent être remplis par les victimes avec l’aide d’un agent RATP. Cette procédure vaut pour des vols « simples », sans violence, dont le montant n’excède pas 1000 euros ou s’il leur est impossible d’identifier la personne coupable.

5. La compagnie de croisières Viking River Cruises s’est récemment positionnée comme ligne de croisière pour adultes seulement. Il faudra désormais avoir 18 ans pour monter à bord de ses navires. À noter que les réservations faites avant le 1er août 2018 seront honorées. www.vikingrivercruisescanada.com

• Ce texte a d’abord été publié, le samedi 15 septembre 2018, dans le Journal de Montréal ICI et le Journal de Québec ICI

Publicités

Croisière: au fil des méandres de la Seine

PARIS, France | Bien que seulement 60 km séparent Paris de Rouen, la croisière Paris et le cœur de la Normandie permet de parcourir cette distance sans stress en suivant les méandres de la Seine sur 180 km et en profitant au maximum des beautés de cette région.

La copine venue nous accueillir à l’aéroport n’en revient vraiment pas. « Mais voyons, ça ne prend au maximum qu’une heure trente pour se rendre à Rouen et vous allez mettre sept jours et huit nuits ? »

Elle a raison, bien sûr, mais ce qu’elle oublie, c’est que la Seine se faufile à travers de magnifiques paysages normands entraînant les croisiéristes dans de grands lieux d’histoire et au cœur de paysages qui ont inspiré, et inspirent toujours, de nombreux artistes.

Prendre place à bord

PHOTO COURTOISIE, VIKING CRUISE
La compagnie de croisières norvégienne Viking Cruises possède de longs navires sur tous les fleuves du monde. La croisière sur la Seine se fait à bord du Viking Rinda.

Abandonnant l’enfer de la circulation, les GPS, la recherche d’hôtels et de restaurants, c’est tout à fait détendus que l’on monte à bord du Viking Rinda et que l’on s’installe confortablement pour les sept prochains jours.

Au programme ? Se laisser bercer par le rythme paresseux de ce long et confortable navire tout en admirant défiler les petits villages typiques qui bordent le deuxième plus grand fleuve de France.

Le navire

PHOTO COURTOISIE, VIKING CRUISE
Au lever ou au coucher du soleil, on peut prendre son repas sur la terrasse Aquavit en admirant les splendeurs des rives de la Seine.

Nommé d’après le nom d’une déesse nordique de la Terre, belle et entêtée, le Viking Rinda est élégant, aux couleurs douces et relaxantes. Il offre 95 cabines de belle dimension, avec ou sans balcon, un restaurant, une terrasse où des buffets sont servis, un grand salon avec bar et un pont-terrasse sur le toit d’où l’on a une vue à 360 degrés. En cas de mauvais temps, les larges fenêtres du navire permettent d’admirer les rives tout en restant à l’abri.

 

JOUR 1 : LE PECQ

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Cet hôtel-restaurant de Saint-Germain-en-Laye, en France, n’est autre que la maison dans laquelle est né Louis XIV.

À l’arrivée à Paris, un autobus nous attend pour nous conduire à Le Pecq (45 minutes) où est amarré le navire. L’après-midi­­­, on en profite pour visiter Saint-Germain­­­-en-Laye, lieu de naissance de Louis XIV.

JOUR 2 : PARIS

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE

Alors que le navire demeure amarré à Le Pecq, direction la Ville Lumière et ses incontournables attractions telles que le Louvre, Montmartre, Notre-Dame de Paris et, bien entendu, la tour Eiffel.

JOUR 3 : VERNON

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Château fort construit par Philippe Auguste, au 12e siècle, pour défendre le domaine royal de Vernon, en France.

Au petit matin, réveil à Vernon, porte de la Normandie, et départ pour Giverny dont les magnifiques jardins ont inspiré Claude Monet pendant 40 ans. En après-midi, découverte de Vernon avec ses jolies maisons à colombages.

JOUR 4 : ROUEN

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Bombardée par les troupes alliées, en 1944, il a fallu 12 ans pour lui redonner sa splendeur.

Dans la matinée, les passagers profitent de la navigation en admirant les rives de la Seine du pont-terrasse. Ici, les possibilités sont nombreuses. D’abord, le centre historique de Rouen ou la découverte de sa campagne et de ses fermes.

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Le Vieux bassin de Honfleur, en France, et ses maisons des 17e et 18e siècles.

Vient ensuite Honfleur, la ville d’où est parti Champlain pour fonder Québec, mais aussi un lieu très souvent immortalisé par les peintres. Les plus sportifs enfourchent un vélo à la découverte de Jumièges.

JOUR 5 : LES PLAGES

PHOTO ADOBE STOCK
Les plages de la Normandie.

our de mémoire ! Les deux visites au programme se rendent sur les plages du Débarquement en Normandie. Les Canadiens se dirigent vers Bayeux et sa magnifique broderie du 11e siècle, inscrite depuis 2007 au registre Mémoire du monde par l’UNESCO, Courseulles-sur-Mer, où les troupes canadiennes ont déchargé des tonnes de ravitaillement après le jour J, et les plages Juno et Gold, où elles ont débarqué. De leur côté, les Américains se rendent au village balnéaire d’Arromanches, puis suivent la côte jusqu’au cimetière et mémorial de Colleville-sur-Mer, dernier lieu de repos de près de 9400 hommes et femmes de service américains.

JOUR 6 : LES ANDELYS

PHOTO ADOBE STOCK
Le Château-Gaillard, construit par nul autre que Richard Cœur de Lion

Exploration du Château-Gaillard, une forteresse construite au 12e siècle par Richard Cœur de Lion, duc de Normandie et roi d’Angleterre. Dominant la petite ville, le château offre une vue imprenable sur la Seine. D’autres choisissent plutôt La Roche-Guyon, un magnifique château sculpté dans les falaises de craie blanche, et son village riverain également du 12e siècle. Enfin, les plus sportifs peuvent descendre la rivière Eure en canoë.

JOUR 7 : LE PECQ

De retour au point de départ, les passagers peuvent explorer Paris à leur guise en profitant des navettes ou choisir de visiter le château de Malmaison, où Napoléon Bonaparte a passé ses derniers jours en France. Le château de Versailles et ses jardins sont également au programme. Cette croisière se termine par une visite de Paris la nuit. Tout pour donner le goût de revenir, quoi !

 

À SAVOIR

  • Type de croisière : croisière fluviale exclusivement en anglais.
  • Coût : à compter de 2499 $. Ce prix comprend sept tours guidés, mais les boissons (en dehors des repas), l’avion et les transferts ne sont pas inclus.
  • Meilleur temps pour y aller : entre mai et octobre.

Le plus

Souvent, en croisière, entendre les explications du guide dans les endroits très fréquentés peut être ardu. Pas avec la compagnie Viking. Chaque passager est muni d’un petit appareil appelé Quiet Vox d’une très grande qualité, même s’il n’est pas de la dernière génération (les nouveaux ont un GPS). On ne perd pas un mot des explications et on se repère facilement si jamais l’on s’éloigne du groupe.

Le moins

Choisir de visiter la Seine sur un navire dans lequel seulement quelques membres du personnel parlent français peut sembler étrange et, dans les faits, ça l’est. Mais pour ceux que la barrière de la langue n’indispose pas, Viking offre d’excellentes prestations et un bon rapport qualité-prix. De plus, certains employés (dont le directeur des programmes Charles Pensa) sont parfaitement bilingues.


www.vikingrivercruisescanada.com

 

Ce texte a d’abord été publié, le samedi 15 septembre 2018, dans le Journal de Montréal ICI et dans le Journal de Québec ICI

Il a également été publié sous le titre Paris et la Normandie au fil de la Seine sur le site de TVA Nouvelles ICI  

Ainsi que sur le site de Canoe.ca ICI

Voyage de groupe sur le Rhône et la Saone

L’an dernier, Incursion Voyages me proposait de m’intégrer à une de leurs croisières. C’est ainsi que, pour la toute première fois, je tentais l’expérience d’un voyage organisé. Oh, bien entendu, en tant que journaliste en voyages, il m’arrive souvent de voyager en groupe, mais ce dernier est composé de professionnels du voyage (journalistes, chroniqueurs, blogueurs, influenceurs ou photographes). Je me demandais donc, comment se passerait cette immersion entourée de «vrais» voyageurs parce qu’il faut bien le dire, notre métier nous offre de nombreuses facilités (visite privée avant les heures réelles d’ouverture, circuit modifié pour voir le plus de choses possibles, etc.) auxquelles n’ont pas droit ceux qui voyagent pour leur plaisir. Il faut cependant dire que ces derniers ont plus de temps que nous pour tout voir. En effet, un voyage de presse (sauf en ce qui a trait aux croisières) dure en général entre 3 et 7 jours au cours desquels on tente de nous faire voir tout ce qui est intéressant dans la destination.

Le groupe de joyeux croisiéristes d’Incursion Voyages en compagnie de l’accompagnatrice Anne Bernard

C’est donc avec un peu d’appréhension que j’ai retrouvé l’accompagnatrice Anne Bernard à l’aéroport de Montréal. Aussitôt, cette dernière s’est assurée que j’étais à l’aise et m’a ensuite laissée profiter de mon vol avant que ne débute vraiment le voyage de groupe à Paris. Les premiers jours se composant de visites en groupe et de temps libre, j’ai ainsi pu me familiariser tout doucement avec les personnes présentes pour finalement me sentir totalement intégrée  au moment de monter à bord de la croisière.

Mon verdict ? J’ai adoré. Tellement d’ailleurs que s’il m’arrive un jour de quitter ce travail que j’adore, je suis à peu près certaine que je n’hésiterais pas du tout à voyager en groupe. En fait, ça ressemble un peu à un voyage de journalistes, mis à part le fait que les membres du groupe n’ont pas à prendre des notes et à se rappeler exactement tout ce qu’on leur dit. Pour le reste, ils sont curieux, passionnés, intéressés et intéressants. En fait, j’ai beaucoup appris en leur compagnie.

Je profite également de cet endroit, vu qu’il est impossible de le faire dans un article du Journal,  pour remercier sincèrement Anne Bernard qui a effectué un travail formidable. Présente, rassurante et amusante, elle a su créer un lien entre tous ceux sur lesquels elle avait pour mandat de veiller. Et ce, malgré leurs différences car il faut bien avouer que si certains d’entre eux étaient des voyageurs expérimentés, d’autres vivaient leur première expérience de voyage avec beaucoup d’anxiété.

En compagnie d’Anne Bernard. Beauceronne comme moi, c’est une guide formidable avec qui j’espère voyager à nouveau.

Bref, si vous hésitez à faire un voyage de groupe ou si vous vous demandez si ce type de voyages est pour vous, je vous invite à lire une chronique que j’ai écrite peu de temps après mon retour. Vous la trouverez sur ce lien ICI 

Et maintenant, voici le texte qui est paru sur Canoe.ca, dans le Journal de Montréal et dans le Journal de Québec, suite à ce voyage, Bien sûr, je vous invite à vous rendre directement sur le site de ces publications, ce qui ne vous empêche nullement de revenir sur mon blogue pour y voir des photos que, faute d’espace, il était impossible de mettre dans le journal. 

CROISIÈRE TRANQUILLE SUR LE RHONE

PARIS | Naviguer sur le Rhône permet, bien que les escales soient courtes, de découvrir de jolis villages français en Bourgogne, en Ardèche, en Provence et en Camargue. Un parcours des plus sympathiques, qu’il est possible d’agrémenter d’une portion terrestre dans le cadre d’un voyage organisé.

L’agence Incursion Voyages, spécialisée dans les séjours de groupe, propose par exemple un circuit de quatre jours à Paris, Dijon et Beaune, suivi d’une croisière fluviale de sept jours. Nous en avons fait l’expérience.

C’est à Paris que notre groupe d’une vingtaine de voyageurs se forme véritablement. Premier point fort à souligner, la première journée est libre, ce qui permet à chacun de répondre à ses besoins. Alors que certains partent immédiatement à la découverte des lieux, d’autres privilégient le repos ou en profitent pour retrouver des amis.

L’écluse du Canal Saint-Martin, au cœur de Paris
Crédit: Lise Giguère

En compagnie de mon amie Julia, que j’essaie de voir à chacun de mes passages à Paris.

16 écluses

Pendant les trois jours suivants, les déplacements dans Paris, Dijon et Beaune se feront à bord du même autocar. Puis, à Chalon-sur-Saône, les passagers montent à bord du MS Van Gogh et prennent possession de leur cabine pour cette croisière devant les mener jusqu’en Camargue.

Le lendemain soir, c’est en révélant la magnifique ville de Lyon sous ses habits de lumière que la Saône rejoindra le Rhône, le plus grand fleuve de France, pour ce périple au cours duquel on traversera 16 écluses dont les hauteurs varient de 0,5 m à 23 m.

L’écluse de Bollène, la seconde plus haute de France (23 mètres)
Crédit: Lise Giguère

Le Musée des Confluences situé à la jonction de la Saône et du Rhône
Crédit: Lise Giguère

Grâce à une mère Nature généreuse, c’est sous un ciel bleu sans nuages que le navire suivra les méandres du Rhône, entraînant ses passagers au cœur d’une destination séduisante et gourmande.

LE NAVIRE

  • Le MS Van Gogh fait partie de la flotte appartenant à CroisiEurope, une compagnie française spécialisée dans les croisières fluviales.
  • Construit en 1999 et rénové en 2007, le MS Van Gogh mesure 110 m de longueur, 11,4 m de largeur et peut accueillir 159 passagers dans ses 78 cabines. Ces dernières, de dimensions modestes, ne possèdent pas de balcon ni de porte-fenêtre, mais sont toutes situées au niveau de l’eau, ce qui permet d’admirer le paysage qui défile.
  • À bord, on trouve un salon avec piste de danse et bar, une salle à manger avec service unique, un grand pont soleil avec transats, une bibliothèque et une boutique.
  • Qualifié de navire «4 ancres» (les ancres sont l’équivalent des étoiles sur les navires), le MS Van Gogh aurait bien besoin d’être rafraîchi, car si l’on peut jouir du paysage du pont soleil quand le temps est idéal, c’est certainement beaucoup plus triste quand ce dernier nous fait faux bond. On murmure cependant qu’une remise à jour est prévue pour 2018.

LES ESCALES

Paris. Cette visite du Paris classique (tour Eiffel, place de la Concorde, Notre-Dame-de-Paris, place des Vosges) permet à ceux qui ne connaissent pas cette ville de la découvrir et de former le désir d’y revenir.

Place des Vosges à Paris
Crédit: Lise Giguère

L’Arc de Triomphe à Paris
Crédit: Lise Giguère

Dijon. À 310 km de Paris, l’ancienne capitale des ducs de Bourgogne dévoile ses nombreux jardins, ses parcs et sa riche histoire. On aime ses rues piétonnes, ses maisons à colombages, ses églises, ses hôtels particuliers et ses palais.

Dijon avec ses maisons à colombage et ses fontaines
Crédit: Lise Giguère

Le Parc D’Arcy à Dijon
Crédit: Lise Giguère

Le marché de Dijon
Crédit: Lise Giguère

L’Arc de triomphe de Dijon ouvre sur la rue principale, la rue de la Liberté, devenue piétonne depuis 2013. C’est la seule porte qui demeure de la période médiévale.
Crédit: Lise Giguère

Beaune. Capitale des vins de Bourgogne, elle est située dans la région de la Côte d’Or, où l’on produit le Romanée-Conti, l’un des plus grands vins au monde. Cette ville est une curiosité. En fait, les guides la décrivent comme un vrai fromage. La raison? Elle compte tellement de caves à vin dans ses sous-sols qu’on dit qu’il y a autant d’animation sous terre que sur terre.

Les hospices de Beaune sont le bâtiment le plus visité de Bourgogne. Il s’agit d’un ancien hôpital du Moyen âge construit pour prendre soin des pauvres en 1443.
Crédit: Lise Giguère

Mâcon. La fondation de cette ville remonte au 2e siècle avant J.-C. Frontière entre le Royaume de France et le Saint-Empire romain germanique, elle a prospéré grâce aux droits de douane. C’est ici qu’est né Alphonse de Lamartine. Ce fut un centre actif de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Trévoux. Construite sur les pentes raides d’un talus qui descend jusqu’à la rive gauche de la Saône, elle est dominée par les ruines d’un château fort du 14e siècle, où l’on peut encore admirer un donjon octogonal de la fin du 13e siècle.

Le pont suspendu de Trévoux
Crédit: Lise Giguère

Le Palais des Papes à Avignon. Il s’agit de la plus grande construction gothique du Moyen Age (XIVe siècle)
Crédit: Lise Giguère

Le MsVanGogh à Trévoux
Crédit: Lise Giguère

Lyon. C’est ici que le navire quitte la Saône pour entreprendre son périple sur le Rhône. Malheureusement, l’escale est trop courte pour voir toutes les merveilles de cette ville classée au patrimoine de l’UNESCO.

La Basilique Notre-Dame de Fourvière à Lyon
Crédit: Lise Giguère

Un traboule. Ces passages souterrains, empruntés autrefois par les tisseurs, les ouvriers de la soie et les canuts sont situés sous des propriétés privées. On en compte 400 à Lyon dont 200 dans le Vieux Lyon. Ils ont beaucoup servi pendant la Seconde Guerre mondiale alors que les Résistants pouvaient disparaître sous le nez des Allemands.
Crédit: Lise Giguère

Les gorges de l’Ardèche. Pour la majorité des passagers, cette journée aura été le point fort du voyage. Il faut dire que la balade sur des routes sinueuses bordées de paysages sublimes et la visite de la grotte de Chauvet et ses dessins datant de 36 000 ans ont de quoi séduire.

Le pont d’Arc, un pont naturel sur la Route de l’Ardèche.
Crédit: Lise Giguère

Avignon. C’est sur l’air de la célèbre chanson que le navire fera son entrée de nuit dans cette jolie ville, qui cumule 4000 ans d’histoire.

Le pont d’Avignon
Crédit: Lise Giguère

Une symphonie de couleurs dans les rues étroites d’Avignon
Crédit: Lise Giguère

Arles. Muse de Van Gogh, cette ville est l’une des plus visitées de France. On y vient pour ses vestiges romains, dont le théâtre antique et ses arènes, dans lesquelles se déroulent encore aujourd’hui des corridas.

Le MsVanGogh à Arles

Le Colisée d’Arles

Le Café de Van Gogh à Arles
Crédit: Lise Giguère

La Camargue. Paradis naturel de plaines dans lequel paissent des chevaux sauvages, s’ébattent des taureaux sauvages ou nagent des flamants roses, la Camargue offre une escale paisible aux décors bucoliques.

Les taureaux de Camargue et…
Crédit: Lise Giguère

…les chevaux de Camargue
Crédit: Lise Giguère

Martigues. Le dernier après-midi se passe sur le pont soleil pour la navigation jusqu’à Martigues, où prend fin ce superbe périple.

LE PRIX

  • Cette croisière est offerte par CroisiEurope d’avril à septembre. Coût: à compter de 1255 $ par personne (ce prix n’inclut pas les vols).
  • L’agence Incursion Voyages propose le même voyage que celui décrit dans cet article (4 jours à terre, 7 jours sur l’eau), mais une seule fois en 2017, du 12 au 23 octobre. Coût: 4911 $ par personne. Ce prix comprend vols, correspondances en autocar, hôtels, nuits sur le MS Van Gogh, repas à bord, petits-déjeuners dans les hôtels et tours de ville guidés en français à Paris, Dijon et Beaune. Pour avoir plus d’infos, cliquer ICI 

 

Le mystère persiste

Ou vais-je finalement ? Eh bien, comme moi, il vous faudra encore attendre parce qu’on nous ne l’a pas ENCORE dit.

Il y a déjà cependant une première étape de passée et je dois dire qu’elle s’est plutôt bien déroulée ce qui augure bien pour la suite. Un taxi est venu me chercher à la porte. Le pauvre, il n’en revenait pas du fait que ce n’était pas moi qui l’avais appelé, que je ne le paierais pas et que je n’avais aucune idée où je m’en allais. Résultat, ça a donné lieu à une super jasette.

Finalement, c’est au magnifique Marriott de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau qu’il m’a déposée. Là, j’ai fait la rencontre de tous ceux qui participeront à cette aventure à l’aveugle. Nous sommes neuf en tout. Un seul gars dans le groupe. Après une petite présentation où l’on nous a vanté les mérites de la nouvelle Escape,un petit SUV parfaitement adapté à l’aventure et dont j’ai très hâte de découvrir toutes les applications technologiques,

IMG_9925 on nous a servi des bouchées, des drinks et, sourires en coin, on nous a regardé tenter de découvrir LA destination.

IMG_9927

l’on nous a regardé sourire en coinl’on nous a remis un sac avec une étiquette de couleur.

IMG_9924Trois couleurs différentes. Je suis rose. Je partirai donc avec les Rose.

Puis, on nous a dit que le contenu du sac pourrait peut-être nous éclairer sur la destination. Très franchement, ça ne m’éclaire pas beaucoup, sauf que ce sera sans doute un endroit où il y aura des moustiques puisque j’ai de l’anti-moustique.

IMG_9929

Et ça s,est arrêté là. Non, on ne saura pas ce soir où nous partirons demain matin. Rien à faire. Motus et bouche cousue de la part des organisateurs. Les paris sont ouverts. En attendant, c’est tout de même très excités que nous sommes partis découvrir les chambres du Marriott, un hôtel dans lequel j’apprécie tout particulièrement rester quand j’ai des vols aux aurores.

D’abord, il est magnifique

Capture d’écran 2016-08-26 à 21.17.45

Les chambres sont confortables et malgré l’allée et venue des avions, elles sont bien insonorisées et ne laissent filtrer que peu de bruits.

Capture d’écran 2016-08-26 à 21.18.01

Et il y a une super piscine, mais ça, je n’aurai pas le temps de l’essayer car mon départ est à 07 h 15.

Capture d’écran 2016-08-26 à 21.16.30Je suis chanceuse parce pour les autres le vol est autour de 06 h. On partira donc dans trois destinations différentes.

Je vous invite fortement à me suivre sur Facebook, Twitter et Instagram, pour connaître mes déplacements et découvrir la destination. Et surtout, n’oubliez pas de me donner vos impressions. J’adore vous lire et ce, sur toutes les plateformes.

Pour faciliter son arrivée en France

La France et le Québec vivent une histoire d’amour depuis très longtemps. Nombreux sont les voyageurs qui n’imaginent pas passer une année sans traverser l’Atlantique. Quand on est un habitué, qu’on y compte de nombreux amis, ce n’est guère un problème, mais pour ceux et celles qui s’apprêtent à y faire leur premier voyage, voici quelques trucs permettant de faciliter leur arrivée à Paris.

Capture d’écran 2016-04-21 à 03.29.17

  • Prévenez les vôtres dès votre arrivée aux aéroports Charles-de-Gaulle et d’Orly avec le WiFi ­gratuit. Aussi, plus de 400 points d’accès internet favorisent votre décou­verte de la Ville Lumière dans 260 lieux municipaux (bibliothèque, musée, etc.)
  • Pour être toujours connecté pendant votre voyage, prenez quelques minutes avant votre départ pour louer le routeur mobile Travel WiFi ou My Webspot (aussi connu sous le nom de «mifi»). L’appareil (moins de 10 €/jour) vous sera livré par courrier (en France) ou par coursier (à Paris) sur votre lieu de séjour. Infos: my-webspot.com ou travel-wifi.com
  • Depuis le mois dernier, les taxis appliquent un forfait pour les courses entre les aéroports parisiens et la capitale. Ce sont les mêmes tarifs qu’autrefois: 30 € ­entre l’aéroport d’Orly et Paris Rive gauche; 35 € entre l’aéroport d’Orly et Paris Rive droite; 50 € ­entre l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et Paris Rive droite, et 55 € entre l’aéroport de Roissy et Paris Rive gauche), mais les suppléments ont été supprimés, sauf pour l’utilisation de véhicules de grande taille. Les frais de réservation ont également été plafonnés: 7 € pour une réservation­­ à l’avance, 4 € pour une réservation immédiate.
  • Le réseau de navettes d’Air France effectue une liaison régu­lière directe entre les deux aéro­ports vers de nombreux arrêts dans Paris. Depuis et vers l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, on a des arrêts à la gare Montparnasse, la gare de Lyon, la place de l’Étoile et la porte Maillot. Depuis et vers l’aéroport de Paris-Orly: ­arrêts à la gare Montparnasse, la place de l’Étoile et aux Invalides. On se procure les billets à l’avance sur internet, ce qui garantit une place assise à bord. boutique.lescarsairfrance.com/ihm_vad/index.php
  • Si vous partez avec un enfant, il n’est pas nécessaire de transporter tous les articles dont bébé a besoin. L’entreprise Kidelio offre un service de location de matériel de puériculture accessible partout en France, et ce, pour moins de 10 € par jour pour plusieurs articles. www.kidelio.com
  • Air France propose le site ­Travel by Air France, un guide de voyages pour voyageurs curieux, exigeants et passionnés. Ce guide, accessible sur tous les supports numériques, en anglais et en ­français, ­propose 89 destinations et une vaste sélection de restaurants ­insolites, d’hôtels de charme, de sites pittoresques, etc. Info: www.airfrance.fr/ guide-voyage
  • Pour découvrir Paris autrement, Go-Self Tours propose des véhicules électriques (à 2 places) entièrement vitrés et offrant une vue à 360º, dotés de GPS, WiFi et de deux caméras permettant de filmer le parcours touristique et les réactions à l’intérieur du véhicule. Visite guidée autonome grâce à des iPad qui s’animent à l’approche des sites touristiques. Offert en six langues (français, anglais, espagnol, allemand, japonais et ­italien). Six parcours: Paris et ses ponts (1 h), Paris essentiel (1 h), Montmartre (2 h), Notre-Dame (2 h), Paris­­ Tour (2 h) et le Grand Paris (3 h). www.goselftours.com
  • Guide privé pour découvrir ­Paris en une journée sur le thème de votre choix (Paris entre filles, Les incontournables, Paris de luxe, Paris en amoureux, etc.). www.1dayinparis.com
  • French for a day. Visite personnalisée de Paris autour des thèmes de la mode et de la gastronomie. www.frenchforaday.com
  • Un après-midi de Parisienne. Découvrez les meilleures adresses (pâtisseries, boutiques, musées, etc.) et le Paris d’une vraie ­Parisienne. www.midiparis.com
  • Tour de vignobles d’une journée. De Paris, on se rend dans la vallée de la Loire et en Bourgogne pour déguster les sancerre, pouilly-fumé et coteaux du Giennois­­. www.wine-day-tours. com/france-wine-tour.html
  • Découvrez la ville avec Les greeters. Apparu à New York au début des années 1990, ce concept d’hôtes est désormais bien établi en France. On y découvre la ville avec des habitants désireux de parta­ger leur attachement et leurs coups de cœur. www.greeters.paris
  • Procurez-vous un City Pass (24 h, 48 h ou 72 h). Certains proposent des formules réservées aux visites culturelles, d’autres sont basés sur des thématiques (Pass Vignerons à Aix-en-Provence, Pass Romain à Nîmes, etc.). www.parispass.com
  • Valable pour 2, 4 ou 6 jours, le Paris Museum Pass permet un accès libre, direct et illimité à plus de 60 musées et monuments de Paris et de la région parisienne. Sur le site officiel du Paris Museum Pass. www.parismuseumpass.com
  • Pour d’autres suggestions, on se rend sur le site officiel d’Atout France à www.rendezvousenfrance.com
  • Cet été, Air France proposera trois vols par jour au départ de Montréal. Ensemble, Air France et KLM transportent 1 700 000 voyageurs entre le ­Canada et l’Europe vers 38 villes (Paris et 37 correspondances), chaque année. www.airfrance.ca

Ce texte est paru dans le Journal de Montréal, cliquer ICI et dans le Journal de Québec, cliquer ICI

N. B.: la semaine prochaine, je vous dresserai un agenda des activités et événements à venir en France cet été.

La croisière d’une vie !

Il y a quelques mois, j’avais l’immense chance de me rendre dans les îles Galapagos à bord du Silver Galapagos, l’un des navires expéditions de Silversea. Un voyage dont je suis ressortie bouleversée par la beauté des lieux, mais surtout par la façon dont les animaux qui y survivent ont dû s’adapter.

Curieusement, c’est aujourd’hui, au lendemain des terribles attentats à Paris que mon texte a été publié dans le Journal de Montréal. En le voyant dans le Journal, il m’est apparu que si le terrorisme continuait à détruire notre confiance et notre liberté, nous n’aurions d’autres choix que de faire comme ces animaux et modifier notre façon de vivre pour s’adapter à ce monde qui devient de plus en plus cruel. Quelle tristesse !

Pour ceux qui rêvent découvrir ce paradis parsemé d’embûches, voici les liens pour lire mon texte.

Les îles Galápagos sont souvent dépeintes comme un véritable paradis. Pas étonnant qu’elles se retrouvent sur la liste «des endroits à voir avant de mourir» de plusieurs voyageurs.

@lisegiguere - Les fascinantes tortues géantes des Galapagos

@lisegiguere – Les fascinantes tortues géantes des Galapagos

@lisegiguere - L'ile Bartolomé et Pinnacle Rock

@lisegiguere – L’ile Bartolomé et Pinnacle Rock

@lisegiguere - Se baigner en compagnie des liions de mer

@lisegiguere – Se baigner en compagnie des liions de mer

@lisegiguere - Une plage des Galapgos

@lisegiguere – Une plage des Galapgos

Pour lire la suite sur QMI-Canoe. ca

Ou dans le Journal de Montréal

ou encore dans le Journal de Québec

Le A-380 arrive aujourd’hui

C’est à 17h20 ce soir que le A-380 d’Air France arrivera à l’aéroport P.E. Trudeau de Montréal, pour  les vols, désormais réguliers et quotidiens, reliant Montréal et Paris. 

Pour en savoir plus sur l’appareil et sur les coûts qui seraient les mêmes que sur les autres appareils (si espace), cliquez ici.

Vous pouvez également regarder cette vidéo

Comme je ferai l’essai, en mai, de ce bel oiseau, je vous en reparlerai. Promis !