Archives de Tag: randonnées

Acadia National Park: Un paradis naturel en toute saison

Dans l’État du Maine, il n’y a pas que les plages, les boutiques ou les lobster shacks. Dans la partie nord-est de cet État se trouve également le seul parc national de la côte Est américaine, le magnifique Acadia Park !

PHOTO LISE GIGUÈRE – De l’Océan, vue sur le Parc national Acadia

Créé en 1919, sur la côte Atlantique, entre Mount Desert Island et Bar Harbor, il se classe parmi les 10 parcs américains les plus populaires et ses splendeurs naturelles attirent, chaque année, quelque 2 millions de visiteurs. À l’automne, lorsque ses arbres se parent de leurs couleurs multicolores, il devient tout particulièrement spectaculaire.

PHOTO LISE GIGUÈRE- En suivant les rochers, on se rend jusqu’à l’Océan

Au programme, des falaises longeant l’océan, des étangs scintillants, des lacs aux eaux cristallines, des plages rocheuses, des sentiers aménagés et la possibilité d’apercevoir de nombreux animaux sauvages tels des élans, des ours, des baleines, des oiseaux de mer, etc.

Un choix difficile

Si ce parc se visite facilement en automobile, on peut également le faire en moto, en vélo, en randonnée et même… à cheval.

Pour bien faire son choix et afin de ne rien manquer, on fait d’abord un arrêt au Centre d’interprétation de Hulls Cove où l’on peut se procurer ($) un permis d’une journée ou de quelques jours et obtenir toutes les informations nécessaires pour profiter au maximum de ce terrain de jeux.

Pour une visite rapide, on opte pour la balade en auto. Il suffit d’emprunter la Park Loop Road, à environ cinq kilomètres du centre d’accueil. Cette route asphaltée de 43 km, principalement à sens unique, comprend de nombreux arrêts où se garer pour accéder à des points de vue spectaculaires.

À ce circuit de plus ou moins deux heures, selon notre besoin de contemplation, s’ajoute un autre tronçon (6 km), grimpant jusqu’au sommet de Cadillac Mountain, le plus haut sommet américain donnant sur l’Atlantique

D’autres possibilités

Si l’on dispose de plus de temps, on opte pour les Carriage Roads réservées aux randonneurs, cyclistes, cavaliers et calèches. Héritage du philanthrope John D. Rockefeller Jr. et de sa famille, ce long ruban de 70 km de routes pittoresques a été créé, à l’origine, pour les calèches. Tout en courbes, ce circuit émerveille par ses arbres qui ploient devant nous formant un tunnel duquel émergent, à 17 reprises, des ponts recouverts de granit et qui surplombent la route. Cette randonnée plaira tout particulièrement aux romantiques.

PHOTO LISE GIGUÈRE-Le parc Acadia compte d’innombrables sentiers de randonnée, dont un autour de Jordan Pond.

Ce parc dispose d’un réseau de plus de 200 km de sentiers pédestres et offre de nombreux défis aux amateurs de sensations fortes. L’un d’eux, Precipice Trail, entraîne ces derniers sur la paroi rocheuse à laquelle ils doivent s’accrocher tandis que les vagues frappent la falaise avec fureur. Frissons garantis.

Un autre phénomène qui mérite un arrêt, c’est Thunder Hole. Il s’agit d’une grotte naturelle, dans laquelle la mer s’engouffre en produisant un bruit de tonnerre et en déversant des jets d’eau et de vapeur d’eau, rendant les roches très glissantes. Prudence !

Enfin, l’étang Jordan et ses eaux claires méritent une pause tandis que les petites familles apprécient s’ébattre et plonger leurs orteils dans les eaux plutôt froides de Sand Beach, dont le sable blanc n’est autre que des coquillages pulvérisés.

PHOTO LISE GIGUÈRE- L’eau de Jordan Pond est d’une clarté impressionnante.


Note

-PHOTO LISE GIGUÈRE -Un service de navette se rend jusqu’à Cadillac Mountain

Un service de navettes offrant Park Loop Road et se rendant jusqu’à Cadillac Mountain est offert, à partir du centre de Bar Harbor. Certaines de ces navettes sont même équipées de remorques pour vélos.

www.acadia.national-park.com ou www.visitmaine.com

Ce texte a d’abord été publié le samedi 15 septembre 2018, dans la chronique Est des USA, du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.

 

NOTE: En prime, voici quelques photos supplémentaires qui ne sont pas parues dans le journal

PHOTO : Lise Giguère L’un des 17 ponts recouverts de granit qui se trouvent sur Carriage Roads

Photo : Lise Giguère De magnifiques lacs

PHOTO : Lise Giguère La plage de Sand Beach

PHOTO : Lise Giguère À Thunder Hole, les vagues frappent les rochers

PHOTO : Lise Giguère Le fameux Thunder Hole qui laisse s’échapper un geyser entre les rochers

PHOTO : Lise Giguère À l’automne, la nature propose un spectacle aux combinaisons de couleurs naturelles incomparables

 

 

Publicités

9 conseils pour randonneurs

Les spécialistes de la randonnée étant de véritables connaisseurs, cette chronique offre plutôt des conseils à ceux qui débutent et veulent éviter les inconforts et les mauvaises surprises.

PHOTO FOTOLIA

1. Sac à dos

Pour éviter les erreurs, le mieux est toujours de se rendre dans un magasin spécialisé et de demander l’avis d’un vendeur. Les sacs de bonne qualité offrent des ajustements possibles pour épouser la forme du corps et bien distribuer la charge. Il faut aussi s’assurer de prendre le volume (taille) dont on a réellement besoin. Acheter plus grand « au cas où » est une erreur.

2. Imper-respirant

Un imper-respirant (muni d’une membrane qui laisse sortir l’humidité et la chaleur, mais ne laisse rien pénétrer) est sans doute le vêtement le plus utile. Il protège de la pluie, du vent, du soleil, mais ajoute aussi une couche pour se réchauffer.

3. Bottes

C’est certainement l’équipement le plus important du randonneur. Il faut choisir la bonne botte en fonction du type de rando qu’on veut faire. Éviter de se laisser tenter par le « gros » modèle rigide, lequel pour de courtes randonnées sans terrain extrêmement accidenté sera très inconfortable. Pour des randos simples, un soulier de randonnée fait très bien l’affaire. Pour des randos un peu plus avancées, on choisit une botte qui va un peu plus haut sur la cheville. Note : il est très important de « casser » ses bottes neuves avant un voyage. On les porte dans la rue, dans nos activités, jusqu’à ce qu’elles soient plus souples. Pour se protéger des intempéries et de la boue, on peut ajouter une paire de guêtres.

4. Bâtons

Ils font la différence entre être capable de faire un ou plusieurs jours. La charge du sac à dos est partiellement répartie sur les bras, et ça aide les genoux à la descente.

5. Eau des cours d’eau

Partir avec le maximum d’eau sur soi (environ deux bouteilles d’un litre minimum). On peut ajouter un sac de type « Camelback » qui se range dans un compartiment du sac à dos. Le poids de l’eau diminue au fil de la journée, ce qui est agréable ! Idéalement, ne jamais boire dans les cours d’eau, car même avec les filtres et produits, c’est dangereux.

6. Trousse premiers soins

Quelques sachets de Betadine liquide (désinfectant puissant pour accidents seulement), de petits ciseaux, une pince à sourcils pour enlever les échardes, de la « moleskin » (sorte de pansement pour mettre sur les ampoules), des tampons d’alcool ensachés, un grand bandage élastique rose (pouvant soutenir un membre blessé).

7. Carte ou GPS

Trouver le début des sentiers est souvent un défi. Avant le voyage, faire les recherches et bien l’identifier sur une carte papier ou un GPS (application GPS, ou encore GPS portable). Apporter son guide qui décrit les randonnées, donne des trucs sur les endroits où l’on risque de se perdre, détours, etc. Note : si on utilise son téléphone pour le GPS, s’assurer qu’il est chargé au maximum. Sinon, avoir une batterie de secours, ou encore un chargeur à énergie solaire.

8. Sifflet FOX40

Un essentiel en randonnée ! C’est un sifflet qui se fait entendre super loin en cas d’accident.

9. Couteau

Couteau suisse ou lame simple. Multiples usages. Peut couper des sangles. On ne sait jamais, ça peut même sauver des vies !

Ce texte a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci du 24 mars 2018 dans le Journal de Montréal ICI et dans le Journal de Québec ICI

Activités gratuites à faire à San Diego

J’adore la ville de San Diego ! Séduisante à souhait, elle charme les visiteurs avec ses nombreuses plages, sa proximité avec le désert, son parc Balboa, son magnifique zoo, son parc Legoland, etc. Mais saviez-vous que vous pouvez également y trouver de nombreuses activités gratuites ? En voici quelques-unes.

1- 30 plages accessibles au public.

2- Au Balboa Park, le plus grand parc culturel urbain aux États-Unis, on célèbre un pays différent chaque dimanche, on y offre des concerts d’orgue dans le Spreckels Organ Pavilion, on y tient le Festival d’été international d’orgue du centenaire (août), etc.

@lisegiguere - Le parc Balboa

@lisegiguere – Le parc Balboa

3- Le quartier historique Gaslamp à l’architecture victorienne du début du XXe siècle, est aujourd’hui un endroit branché avec magasins, restaurants, discothèques et bars.

4- Old Town State Historic Park, lieu de naissance de la Californie perpétue la tradition mexicaine grâce à des sites historiques, des magasins, des restaurants, des musées, etc.

5- Leçons de pêche à la mouche par le San Diego Fly Fishers Club, les dimanches matins au lac Murray, à La Mesa. Possibilité de prêt de matériel gratuit.

6- Sur le rivage de La Jolla Cove, l’un des sites naturels les plus spectaculaires au monde, on admire les lions de mer qui s’amusent.

@lisegiguere - Admirer les lions de mer

@lisegiguere – Admirer les lions de mer

7- À marée basse, on explore la vie aquatique qui grouille dans les cuvettes d’eau claire et peu profonde de La Jolla Cove et de Point Loma.

8- Au sommet du mont Soledad, à La Jolla, on a une vue spectaculaire (360 degrés) de San Diego.

@lisegiguere - Vue spectaculaire sur San Diego

@lisegiguere – Vue spectaculaire sur San Diego

9- Au sommet du mont Helix, à La Mesa, vue sur tout l’Est du comté.

10- Visite du Centre d’information du Mission Trails Regional Park pour des informations sur les autochtones et les merveilles naturelles de cette région. Le parc offre plus de 64 km de sentiers de randonnée et de pistes cyclables.

11- À Mission Bay Park, 32 km de sentiers de vélos, randonnées ou jogging.

12- Oceanside Municipal Pier, la plus longue jetée en bois sur la côte ouest-américaine (566 mètres).

13- Vélo sur l’emblématique Bayshore Bikeway (39 km).

14- Le long du Waterfront Park, on admire les navires, les sculptures, les monuments et une fontaine d’eau de 253 mètres de long.

15- Promenade (5 km) panoramique de Mission Beach et Pacific Beach.

@lisegiguere - Mission Bay

@lisegiguere – Mission Bay

16- Randonnées dans les sentiers de Torrey Pines State Natural Reserve Park pour admirer les pins de Torrey, de nombreuses espèces animales et des plages vierges.

17- Route panoramique vers le mont Laguna pour des randonnées, du vélo ou un pique-nique.

18- Les chiens (sans laisse) sont les bienvenus sur les plages désignées comme Ocean Beach, Coronado et Del Mar. On peut même les inscrire au concours de frisbee ou, mieux encore, au Unleashed by Petco Surf Dog Competition qui a lieu en juillet à Imperial Beach!

DSC_0312

19- Les peintures murales Parc Chicano racontent l’histoire des luttes et les triomphes de la communauté hispanique locale.

20- Plongée sous-marine ou apnée au large des côtes.

21- Marchés quotidiens pour trouver quelque 200 variétés de produits frais cultivés à San Diego.

22- Le Musée d’art contemporain de San Diego offre l’entrée gratuite aux 25 ans et moins sur présentation d’une carte d’identité valide.

23- Pendant les week-ends d’été, au Flying Leatherneck Aviation Museum, d’anciens pilotes maritimes invitent à prendre place dans le cockpit.

24- Promenade le long de la Lagune Batiquitos à Carlsbad, l’une des rares zones humides restantes de marée sur la côte sud de la Californie. On y admire les oiseaux, les insectes, les plantes, les poissons et autres animaux.

25- Au Seaport Village, le site de l’ancien siège de la police de San Diego, devenu un petit musée, les cellules sont ouvertes au public.

Pour d’autres suggestions: www.sandiego.org

Un nouveau Club Med qui fait «Sensations»

VAL THORENS – Ça y est ! Le tout nouveau Club Med Val Thorens Sensations a été inauguré ce midi devant de nombreux invités dont 700 journalistes provenant de 26 pays sur 5 continents !

IMG_2365

Pendant quelques jours encore, ces derniers continueront de découvrir ce village de ski qui mise sur la participation des cinq sens. À la fois chic et décontracté, fidèle aux valeurs du Club Med mais résolument moderne et contemporain, ce tout nouveau village, 4 Tridents, devient ainsi le 15e Village en montagne du groupe en France.

VTHC_K114_001

Construit en 17 mois. il a nécessité un investissent de 80 Millions d’euros  (115 millions CAD) ! Mais le résultat est époustouflant. D’ailleurs, même s’il n’accueillera ses premiers clients qu’à compter du 14 décembre, il affiche déjà un taux d’occupation de  86 % pour la période des fêtes de fin d’année.

Tout pour séduire

Il y a d’abord sa situation privilégiée au coeur du domaine skiable des 3 Vallées qui regroupe 8 stations de ski (Courchevel, La Tania, Méribel, Brides-les-Bains, les Menuires, Saint-Martin de Belleville, Val Thorens et Orell).

Avec 600 km de pistes reliées, dont 85% se situent à plus de 2 000 mètres, Val Thorens est  le plus grand domaine skiable au monde. Élue Meilleure station de ski au monde depuis deux années consécutives (2013-2014) lors du World Travel Awards, Val Thorens accueille chaque hiver une clientèle internationale (70%) provenant de 55 pays différents.

Misant sur la nature et les jeux de lumière, le Club Med Val Thorens Sensations se joue des espaces et crée constamment des surprises en transformant les salles au gré des humeurs ou des besoins de sa clientèle ou des événements.

De plus, signe des temps, on mise énormément sur la technologie, que ce soit dans la musique, différente à chaque étage, mais qui crée des enchaînements, les jeux de lumières qui modifient les espaces, l’application mobile qui permet d’être informé en temps réel, le réseau social animé, sans oublier l’enregistrement rendu plus facile ou, comme on dit ici, le «easy check in».

Son  restaurant le Yurt où, comme son nom l’indique, trône une yourte, perpétue la tradition des  buffets bien garnis, véritable signature Club Med. À ce dernier s’ajoute le,  un concept   gourmand dont le menu est signé par le chef Edouard Loubert (2 étoiles au Guide Michelin).

@lisegiguere - Epicurious Gourmet Lounge

@lisegiguere – Epicurious Gourmet Lounge

Ce lieu, entièrement dédié aux plaisirs de la table, se modifie également au cours de la journée: petit-déjeuner tardif, menu pique-nique le midi, heure du thé, tapas en soirée et restaurant gourmand. On y trouve également une épicerie fine et des vins provenant de vignerons de la France et d’Italie.

Lumineuses et claires , les chambres sont simples, mais fonctionnelles et surtout confortables. Au nombre de 344, elles comprennent 11 suites toutes situées au dernier étage et dont les fenêtres panoramiques offrent la vue sur les montagnes.

Une suite

Une suite

Quant à ces dernières, véritables terrains de jeu tout blanc, elles invitent au ski (skis au pied), à la planche à neige, la raquette, la luge sur la plus longue piste de France (6 km),  la tyrolienne (la plus haute d’Europe), le VTT sur neige, la motoneige, les randonnées pédestres, le parapente et même les visites guidées. Tous les équipements portent  la marque Rossignol et sont entièrement neufs. D’ailleurs tous les mois d’avril, il est prévu que des spécialistes de Rossignol viennent sur place pour faire essayer le matériel des années suivantes. bon à savoir 🙂 !

Après toutes ces expériences, il ne manque plus qu’un peu de détente. Qu’à cela ne tienne, Club Med Val Thorens Sensations est le premier village de montagne à proposer une formule combinant glisse et bien-être dans son Spa Club Med by Carita. Ahhhhh !

@lisegiguere - Dur, dur la vie en montagne, il faut bien se reposer un peu :-)

@lisegiguere – Dur, dur la vie en montagne, il faut bien se reposer un peu 🙂

Bon, eh bien, ça ne fait qu’une journée que je suis ici, ça vous donne une petite idée de tout ce qui vous attend si vous prenez un forfait d’une semaine ?

À ce propos, Club Med propose un forfait à compter de 2 559$ * incluant le vol Montréal-Genève sur les ailes d’Air Canada avec les transferts, un repas gourmand du chef Loubet, tous les autres repas au goût, une dégustation de vins,   toutes les activités, les boissons, etc.

* Certaines conditions s’appliquent.