Archives de Tag: River cruise

Célébration du vin sur le Danube

BUDAPEST, Hongrie | Nombreux sont les voyageurs qui aiment visiter les vignobles, rencontrer les vignerons et goûter différents vins. C’est sans doute ce qui explique la popularité des croisières sur le thème du vin. Voici le récit d’une croisière de sept nuits sur le Danube, entre l’Allemagne et la Hongrie, sur le thème de la célébration du vin, à bord du luxueux AmaCerto de AmaWaterways.

PHOTO COURTOISIE, ÖSTERREICH WERBUNG, POPP-HACKNER
Vue sur le Danube et sur Vienne, en Autriche.

Quel bonheur pour qui aime le vin ! Imaginez un peu… Cette croisière (comme toutes les autres du même genre offertes par cette compagnie) est organisée par un expert du vin qui a non seulement sélectionné des vins de sa cave qui seront servis aux repas et pendant les dégustations, mais également de nombreux vins des vignobles croisés ou visités au cours de la croisière. Plus encore, l’expert invité recommande des accords mets et vins, anime des discussions, organise des dégustations et accompagne les passagers dans les châteaux et les caves de cette région du Danube, célèbre pour son savoir-faire qui remonte à l’époque romaine.

Excursions

Bien que cette croisière soit un véritable régal pour les amoureux du vin, elle convient à tous puisqu’en plus des excursions créées autour du divin nectar, elle s’assure de mettre en évidence les sites célèbres de chacune des escales.

Le navire

PHOTO COURTOISIE AMAWATERWAYS
Le navire AmaCerto.

Construit en 2012, le navire AmaCerto mesure 135 mètres de long et 11 mètres de large. Il compte 84 cabines, dont trois suites, spacieuses et élégamment aménagées. La majorité des cabines ont des balcons doubles (extérieur et intérieur), un salon et une salle de bain en marbre avec douches à jets multiples, différents divertissements (films, musique et chaînes de télévision en anglais) et le Wi-Fi illimité.

Photo :AmaWaterways
Un balcon double permet d’admirer le paysage qui défile et ce, peu importe la température extérieure.

Cuisine locale

En plus de son grand salon et de son pont-soleil avec piscine chauffée et piste de marche, l’ AmaCerto comprend une flotte de vélos que les passagers peuvent utiliser de façon individuelle ou lors des excursions, un spa et une boutique de cadeaux.

PHOTO COURTOISIE AMAWATERWAYS
Le restaurant principal du AmaCerto.

Membre de la société internationale La Chaîne des Rôtisseurs, l’ AmaCerto sert une cuisine d’inspiration locale qui s’accompagne de bière, de boissons gazeuses ou de vins en quantité illimitée.
Le navire peut accueillir 162 passagers et 51 membres d’équipage. Ces derniers offrent un service empressé, parsemé de petites attentions, et toujours avec le sourire. Ce souci du détail est primordial pour les propriétaires d’AmaWaterways qui désirent que les passagers soient traités comme eux aiment l’être quand ils sont en vacances. Et ça paraît !

LES EXPERTS À BORD
  • Pour la croisière dont il est question ici, ce sont deux Canadiens de la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, Dick Lancaster du vignoble Black Widow Winery et Tony Holer de Poplar Grove Winery, qui étaient les experts invités.
  • En novembre 2018, AmaWaterways accueillera à nouveau un Canadien, soit le président du vignoble Quail’s Gate d’Okanagan Valley, Tony Stew.

Sept escales vinicoles

Le navire de croisière AmaCerto coule lentement sur le Danube. Entre l’Allemagne, l’Autriche et la Hongrie, les voyageurs découvrent la richesse vinicole de la région lors de sept escales gourmandes fascinantes.

Vilshofen, Bavière, Allemagne. Notre croisière sur le thème du vin débute par un clin d’œil à l’Oktoberfest, la célèbre fête de la bière. Il s’agit d’un cas de force majeure puisque c’est dans cette ville d’Allemagne qu’est né le créateur de la pilsner !

Passau, Bavière, Allemagne. Malgré la pluie, aucun passager ne boude la découverte de cette petite ville située au confluent du Danube, de l’Inn et de l’Ilz, un lien autrefois très important pour le transport maritime du vin. On y apprend que bien avant les Romains, les Celtes y cultivaient la vigne.

@lisegiguere. Mondsee dans la région des lacs, en Autriche

Linz, Autriche. Ici, les passagers ont le choix entre une longue randonnée en vélo le long du Danube, une visite de cette ville (la troisième plus grande d’Autriche) qui a vu naître Adolf Hitler, un saut à Cesky Krumlov, en République tchèque, ou la découverte de la région des lacs et de Salzbourg, lieu de naissance de Mozart, en 1756. Moment d’émotion dans l’église où il était organiste et où il a composé plusieurs de ses œuvres sacrées. C’est également dans cette ville qu’ont été tournées de nombreuses scènes de La mélodie du bonheur.

PHOTO AmaWaterways
Promenade dans un vignoble à Dürnstein

Dürnstein, Autriche. Situé au cœur de la magnifique vallée de Wachau, l’une des grandes régions viticoles d’Europe, surtout connue pour son riesling, ce charmant village médiéval posé au milieu des vignes ne compte que 200 habitants. Mais sa beauté est telle que, chaque année, on y célèbre quelque… 200 mariages !

PHOTO COURTOISIE, ÖSTERREICH WERBUNG, FILMSPEKTAKEL.AT
Vue sur Dürnstein, en Autriche.

PHOTO LISE GIGUÈRE
L’incroyable Abbaye baroque de Melk dans la région de la Wachau, en Autriche.

Krems, Autriche. Occupant une position stratégique en Basse-Autriche, plus particulièrement dans les vignobles en terrasse de la vallée de Wachau, Krems compte encore aujourd’hui une quarantaine de monastères qui fabriquent toujours leur propre vin. De cet endroit, excursion vers Melk et son abbaye bénédictine (1089) célèbre pour son opulence baroque, où les moines ont longtemps cultivé le vin.

PHOTO COURTOISIE, ÖSTERREICH WERBUNG, LEO HIMSL
Vignoble près de Krems, en Autriche.

Vienne, Autriche. Élégante et romantique, avec un centre historique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, la capitale autrichienne compte de nombreuses et festives auberges et caveaux de vignerons. Ici, le choix est offert entre une soirée à festoyer autour du vin dans l’un de ces endroits ou un concert en hommage à Mozart et à Strauss dans un ancien palais. Bien entendu, partout le vin autrichien est à l’honneur.

PHOTO AGENCE QMI, LISE GIGUÈRE
Le vignoble Schloss Gobelsburg, un des plus anciens vignobles d’Autriche situé dans un ancien monastère cistercien.

Photo: Lise Giguère. On en apprend des choses dans ce type de croisière. Par exemple, dans la cave de pierres du vignoble Schloss Gobelsburg, des bouteilles reposent sous une épaisse couche de penicillium. Repoussant ? Non. En fait, il s’agit d’ une sorte de champignon qui n’affecte pas le vin et que des scientifiques étudieraient pour leur propriété médicinale.

Budapest, Hongrie. C’est le cœur un peu lourd que l’on entre dans cette ville spectaculaire, dernière escale de la croisière. Les célèbres compositeurs classiques Johann Sebastian Bach, Ludwig van Beethoven, Johannes Brahms et Richard Wagner appréciaient beaucoup le vin hongrois.

CE QU’IL FAUT SAVOIR

  • Qui a dit que les croisières n’attirent que les personnes âgées ? Sur cette croisière, si le plus âgé des passagers portait fièrement ses 81 ans et adorait le vin, le plus jeune n’avait que trois ans et préférait le lait.
  • AmaWaterways offre des activités pouvant s’adapter à tous : randonnées en montagne, marches actives, vélo le long du Danube, mais aussi visites et marches adaptées à ceux ayant une mobilité réduite.
  • Une excursion est incluse dans chaque port, mais chacun est libre d’explorer de façon individuelle, à son rythme.
  • En soirée et pendant le jour, des concerts, des spectacles d’opérette, des cours de cuisine et, comme ce fut le cas lors de cette croisière sur le thème du vin, des dégustations et de nombreuses conférences sont au programme.
  • @lisegiguere – La pâtissière du AmaCerto, Zornitsa, enseigne l’art de faire un Apple Strudel, selon la tradition

  • En service depuis 15 ans, AmaWaterways possède 20 navires.
  • AmaWaterways a commencé à offrir des croisières sous le thème du vin en 2010. La compagnie en proposait 13 cette année-là, mais ce type de voyage est devenu si populaire qu’elle en offre 50 cette année et 60 en 2019.
  • Les croisières sont offertes en anglais seulement.
  • Coût : 2959 $. Ce prix ne comprend pas les vols, mais tout le reste est inclus et des rabais sont offerts à ceux qui réservent très tôt.
  • Info : www.amawaterways.ca

(Ce voyage a été rendu possible grâce à AmaWaterways)

  • Ce texte a d’abord été publié le samedi 28 avril 2018, à la Une du cahier Voyages du Journal de Montréal ICI et du Journal de Québec ICI.
Publicités

Majestueux Douro

Il existe différentes façons de visiter la vallée du Douro, au Portugal.

L’une d’entre elles consiste à suivre les méandres de ce fleuve au cours d’une croisière offrant la découverte de ­paysages bucoliques, de villages figés­­ dans le temps et de vignobles ­produisant le porto, ce célèbre vin ­fortifié. Là encore, l’offre est variée, mais ­difficile d’égaler la croisière ­fluviale de 11 jours à bord du luxueux Scenic Azure.

@ScenicCruises

@ScenicCruises

Devenu paisible, puisque dompté par des barrages, le Douro prend sa ­source en Espagne et traverse le ­Portugal jusqu’à Porto, où il se jette dans l’Atlantique. Importante voie ­navigable depuis l’Antiquité, surtout pour le commerce des vins portugais, on pourrait croire que le Douro n’intéresse que les amateurs de vin. Il n’en est rien. Répertorié au patrimoine mondial de l’UNESCO, celui que l’on surnomme le «fleuve d’or» fascine par les majestueux paysages qu’il ­traverse.

Impossible de rester de marbre ­devant ces montagnes de granit, ces collines modelées en terrasses par des murets de pierres où pousse la vigne, et ces vestiges archéologiques rappelant que la région vinicole du Douro est l’une des plus anciennes du monde (depuis l’époque romaine).

@lisegiguere - Dans les montagnes de granit, des tunnels ont été creusés pour permettre au train d’y circuler

@lisegiguere – Dans les montagnes de granit, des tunnels ont été creusés pour permettre au train d’y circuler

Le navire

  • Le Scenic Azure est le tout premier navire de cette luxueuse compagnie australienne à offrir, depuis avril 2016, des croisières sur le Douro. Il a été construit spécialement pour naviguer sur ce fleuve.
  • Misant sur le noir, le blanc, les surfaces lisses, les miroirs, le granit et de ­magnifiques sculptures, l’ensemble offre un style moderne et dépouillé laissant toute la place aux splendeurs du Douro qui s’infiltrent par toutes les immenses fenêtres.
  • Les 48 suites possèdent un balcon, qui se transforme en verrière les jours de pluie ou de froid.
  • Les espaces publics comprennent la ­réception, un salon où se trouve le bar, un espace où café, thé, biscuits et desserts sont toujours disponibles, un petit gym, un spa et une terrasse pour se détendre sur les transats ou profiter du jacuzzi. On y trouve aussi deux restaurants: le ­Portobello (24 places), où l’on sert des repas gastronomiques typiquement ­portugais, et le Crystal, où les repas sont servis dans une formule libre.

Animation à bord

  • Pendant la journée, différentes activités sont offertes: cours de cuisine ou de peinture sur tuiles selon la méthode ­traditionnelle («azulejos»), musique ­portugaise, spectacle de fado, fabrication de bijoux, sans oublier la fascinante ­observation de la traversée des cinq écluses, dont celle de Carrapatelo, la plus haute d’Europe et l’une des plus ­importantes au monde (35 m).
  • La navigation se faisant uniquement le jour, les passagers peuvent se détendre la nuit puisqu’aucune annonce (uniquement en cas d’urgence) ne vient troubler leur quiétude. Un grand souci a également été apporté au confort du lit qui offre de multiples positions (têtes ou jambes surélevées), tandis qu’un ­majordome veille au bien-être de ­chacun. Aucun médecin n’est à bord, mais en cas de besoin, un membre de l’équipage vous y conduira. Le navire ­mérite bien ses cinq étoiles!
  • Le petit plus: l’ambiance résolument ­portugaise à bord (musique, fado, gastronomie­­, vins, artisanat, sans oublier les 39 membres d’équipage, tous d’origine­­ ­portugaise).

Les escales

Porto : Une des plus vieilles villes d’Europe (2000 ans d’histoire), située à l’embouchure du Douro. Ses maisons s’agrippent aux collines et semblent observer la zone riveraine de la Ribeira, où des «rabelos» transportent désormais des touristes désireux de naviguer quelques heures sur ce fleuve.

@lisegiguere- Porto

@lisegiguere– Porto

Regua : Pour comprendre la création de cette vallée par les hommes, ­l’acclimatation de ces vignes sur ce sol hostile, sans oublier les origines du ­fameux porto, le musée du Douro est un incontournable.

Lamego : Dominée par une tour carrée érigée par les Maures au 11e siècle, cette petite ville possède le sanctuaire Nossa Senhora dos Remédios, que l’on atteint par un immense escalier (600 marches) de style baroque ponctué de nombreuses chapelles et décoré d’«azulejos». À voir aussi: le Musée d’art sacré, que l’on dit l’un des plus beaux du pays.

@lisegiguere - Le sanctuaire Nossa Senhora dos Remédios,

@lisegiguere – Le sanctuaire Nossa Senhora dos Remédios,

Salamanque (Espagne): La ville de Vega Terron marque la frontière séparant­­ l’Espagne et le Portugal. De là, direction Salamanque surnommée la «cité d’or», une jolie ville de 160 000 habitants. Fait rare, on y trouve deux cathédrales sur un même site (la vieille, qui date du 12e siècle, et la ­nouvelle, dont la construction s’est étendue du 16e au 18e). Salamanque est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour la splendeur de sa vieille ville. À savoir: d’importants centres de recherche (cancer et ­développement technologique de l’eau) y sont installés. Pour souligner cet arrêt en Espagne, les passagers se voient offrir un repas espagnol et un spectacle de flamenco.

@lisegiguere - Vue du parvis de la Cathédrale de Salamanque.

@lisegiguere – Vue du parvis de la Cathédrale de Salamanque.

Vallée de la Côa : C’est le plus ­important site d’art rupestre en plein air du Paléolithique supérieur de toute l’Europe. Son musée rassemble plus d’un millier de gravures rupestres, ­lesquelles auraient sans doute plus de 25 000 ans. Le site est inscrit depuis 1998 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

@lsiegiguere - Dans le petit village Freixo de Numâo, cet homme brise des amandes, selon la méthode traditionnelle, à l’aide d’un marteau. Ses mains ont terriblement souffert des coups reçus.

@lsiegiguere – Dans le petit village Freixo de Numâo, cet homme brise des amandes, selon la méthode traditionnelle, à l’aide d’un marteau. Ses mains ont terriblement souffert des coups reçus.

Provesende : Figé dans le temps, ce petit village n’a qu’une route principale (en pierre), une superbe fontaine et a conservé son pilori. D’anciens manoirs, dont plusieurs tombent en ruine, ­prouvent son importance à une autre époque.

Guimaraes : Ville médiévale ­remarquablement préservée, il ­s’agirait de l’endroit où le Portugal a pris naissance.

Aussi : En plus des escales ci-dessus, Scenic offre quelques exclusivités. Les passagers visitent, par exemple, une maison typique vieille de 400 ans dans laquelle on produit du porto, mais où l’on cultive également les olives et les amandes. Ils ont également droit à un repas d’adieu servi chez Burmester dans le plus vieux ­cellier de la région et même à une ­sortie en canot sur la rivière Sabor.

À savoir

  • Scénic célèbre cette année son 30e anniversaire.
  • Les croisières sur le Douro ont lieu d’avril à fin octobre.
  • Elles sont offertes uniquement en anglais.
  • «Dans la campagne pro­­fonde, les Portugais ne parlent­­ pas l’anglais», nous a dit la guide de la croisière, nous suggérant d’utiliser nos mains pour communiquer. Mais, petit truc, essayez le français, car cette langue était autrefois obligatoire au Portugal. Les plus anciens se souviennent!
  • Type de croisière: fluviale, grand luxe, tout-inclus.
  • Coût: à compter de 6845 $. Ce prix ne comprend pas les vols.
  • Si l’on préfère réserver ­auprès d’un agent, cette croisière est vendue 7345 $ (sans le vol) au Québec, par Voyages Gaby Carlson Wagonlit. Info: Suzanne Lavigne 514 924-0728.
  • Info: www.scenic.ca

Cet article a d’abord été publié sur le site de Canoe.ca, ainsi que dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec.

Mystérieux lien entre l’impératrice Sissi et Columbo ?

Depuis déjà quelques jours, je suis en croisière, de Budapest à Amsterdam, sur le Danube, à bord du Viking Idun. C’est ma première expérience de ce type de croisière, ma foi très différent des croisières en mer.

Viking Idun

Bien entendu, je visite chacune des petites villes que nous traversons  en gardant les  yeux bien ouverts, histoire de  trouver des histoires susceptibles de vous intéresser ou, à tout le moins de vous faire sourire.

Impossible de ne pas commencer par Sissi, la belle impératrice qui a laissé sa marque un peu partout. Née Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach à Munich, le 24 décembre 1837, elle était duchesse de Bavière.

Sissi

A Budapest on raconte qu’elle était une jeune femme splendide qui prenait grand soin d’elle. Elle mettait entre 3 et 4 heures par jour seulement pour peigner ses cheveux. Elle avait aussi le don des langues et pouvait compter sur un professeur privé qui lui enseignait. Il se trouve que ce dernier était l’arrière-arrière-arrière grand-père du comédien Peter Falk qui a longtemps tenu le rôle de Columbo.

Peter Falk «Columbo»

Et voilà un premier mystère éclairci. Elle attire ensuite  notre attention sur le Café Ruszwurm

@lisegiguere. Le café Ruszwurm

Sissi adorait les pâtisseries et il semble qu’elle ne s’en privait pas et que ce petit péché mignon n’altérait en rien sa grâce et sa beauté. La chanceuse ! Ce café aurait été son favori.  On y servait et on y sert toujours de délicieuses pâtisseries dans un décor vieillot à souhait. Ça vaut le coup de s’y arrêter.

@lisegiguere. Pâtisseries

À Vienne, une autre guide nous pointe un café, ou plutôt un glacier, le Demel, en nous précisant que c’était le préféré de Sissi. Décidément, elle avait la dent sucrée. À sa défense, les glaces y sont, encore aujourd’hui,  variées et délicieuses.

@lisegiguere. café Demel

Passau, dès le début de la visite, on pointe le Wilder Mann Hotel dans lequel Sissi aurait passé ses deux dernières nuits à Passau avant de s’embarquer pour Vienne afin d’épouser  son cousin, l’empereur François-Joseph 1er

@lisegiguere. Hotel Wilder Mann

et ainsi  devenir l’impératrice d’Autriche, mieux connue sous le nom de Sissi.

@lisegiguere. Médaillon hommage à Sissi

Aujourd’hui, cet hôtel est devenu le Glass Museum.

NOTE: Vous pouvez également lire

Vous pouvez également lire les aventures de Maurice, mon ourson voyageur sur son blogue Maurice sur le Danube et sur le Rhin.

* Ce voyage a été rendu possible grâce à l’aimable invitation de Viking River Cruise