Archives de Tag: voyages

Conseils pour choisir sa croisière

Quand vient le moment de réserver sa croisière, on fait malheureusement trop souvent son choix en fonction des escales, d’un navire dont on a vu les photos, ou d’un voyage référé par des amis. C’est une mauvaise idée.

2bac4a95-d3fc-4e87-b120-346f39bf98ab_original

Avant de faire sa réservation, il est toujours préférable de travailler avec un professionnel spécialisé dans ce type de voyages qui aidera à:

1. Trouver son type de croisière

C’est le critère le plus important, celui qui peut faire la différence entre adorer ou ­détester son voyage. Les croisières se divisent en trois catégories:

La croisière classique: Sur un navire de petite ou de grande dimension, cette croisière suit des parcours réguliers et populaires (Caraïbes, Méditerranée). On y trouve des croisières avec thèmes, des croisières familiales, des traversées d’océans, etc. La différence se situe dans le choix du navire et les prestations qui y sont offertes.

La croisière fluviale: Jouissant d’une immense popularité, ce type de croisière permet de ­découvrir le monde par ses fleuves. Ces longs navires circulent lentement, ne font que peu de distance, traversent des écluses et n’accueillent que de 100 à 150 personnes à leur bord. Elles n’offrent que peu d’activités sur le navire, qui n’a généralement qu’un restaurant, un seul espace public intérieur et un pont-terrasse extérieur. Elle plaît beaucoup à ceux qui n’aiment pas se retrouver en mer, mais n’est pas recommandée à ceux qui ne désirent pas socialiser. En ce qui concerne les famil­les, aucun espace n’est prévu pour les enfants.

La croisière expédition: C’est la nouvelle ­tendance. Réservées autrefois aux aventuriers acceptant de se priver de confort, on la trouve désormais dans les brochures des compagnies les plus luxueuses qui ont adapté leurs ­navires, ce qui permet à tous les voyageurs (âgés, ­handicapés ou peu aventurier) d’en profiter. Parmi ces compagnies, Silver­sea possède ­quatre de ces navires (DiscovererGalapagosExplorer et Silver Cloud, qui offraient ­autrefois des croisières classiques, et qui ont été adaptés pour les glaces de l’Antarctique). De son côté, la compagnie Ponant, qui en ­propose déjà à bord de ses yachts de petites ­dimensions, devrait devenir le leader de ce ­domaine avec le lancement, en 2018, de quatre nouveaux navires-expé­dition parmi les plus modernes. Un nouveau joueur s’annonce ­également pour 2018. Il s’agit de Scénic, la compagnie australienne spécialisée dans les croisières fluviales. Son premier navire océanique, Eclipse, fait déjà saliver les aventuriers au portefeuille bien garni. Non seulement ce navire six étoiles emmènera ses passagers à des endroits jusqu’alors inaccessibles, mais, pour leur plus grand plaisir, il transportera à son bord deux hélicoptères et un sous-marin à sept places.

2. Le navire

Le second point le plus important est le choix du navire, car chacun a ses particularités. ­Préférez-vous un paquebot géant ou un navire aux dimensions plus réduites? Un navire où des activités sont organisées pour les enfants? Un navire calme plutôt réservé aux adultes? ­Souhaitez-vous assister à de nombreux ­spectacles? Désirez-vous trouver de multiples activités à bord?

3. Le prix

À peu près chaque jour, les compagnies de croisières offrent des promotions. Il vaut mieux réserver immédiatement, car, dès la ­parution de ces offres, les meilleures cabines et les meilleurs prix s’envolent.

4. La cabine

Même si l’on s’imagine qu’elle n’a que peu d’importance parce qu’on n’y sera que pour dormir, il est important qu’elle offre un certain confort. Qu’arrivera-t-il en cas de mauvais temps si l’on se retrouve confiné dans un ­espace réduit et sans hublot?

5. La date

Si les prix semblent alléchants à certaines périodes de l’année, il faut bien vérifier que ces dates ne coïncident pas avec la saison des pluies, la pério­de des ouragans ou le début et la fin de la saison en Europe, par exemple.

Cet article a été publié dans  la chronique hebdomadaire Voyager sans risque publié dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec.

Réserver ses voyages sur la toile

Lorsque vient le temps de préparer un voyage, êtes-vous plutôt du genre à faire les réservations sur internet ou préférez-vous faire appel à un agent de voyages? Si vous préférez organiser vous même votre séjour, voici quelques trucs pour vous aider dans vos démarches.

a5682b6f-74b3-4f62-9f41-3f75e24fc5cf_original

Selon une étude réalisée en ­décembre 2014 par la Chaire de ­tourisme de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, 59 % des ­Québécois achèteraient leurs billets d’avion sur inter­net. Il en serait de même pour l’hébergement (58 %) et pour les croisières (51 %). Cette ­tendance s’observerait plutôt chez les moins de 55 ans.

Pour devenir son propre agent de voyages, il faut aimer faire des recherches, savoir se débrouiller dans les méandres de la toile, avoir le temps et ne pas le compter et, surtout, avoir beaucoup de patience.

En fin de compte, les économies ainsi réalisées ne compenseront peut-être pas les heures investies, mais pour ceux qui voudraient tout de même plonger dans cette grande aventure, voici quelques pistes:

1. Prévoir un temps pour la recherche et le multiplier à l’infini.

2. Lire des articles de voyage pour des idées d’hébergement, d’itinéraires et d’activités offertes par la destination, prendre des notes et vérifier chacun des sites proposés.

3. Se procurer des guides de voyage récents (Ulysse, Lonely Planet, Voir, Routard et autres) pour connaître les nouveautés, horai­res, prix. Bien vérifier si les informations concordent avec les dates de votre séjour.

4. Utiliser des agrégateurs de prix comme Expedia.ca, Trivago, Booking.com, Hotels.com pour visiter virtuellement les établissements, s’assurer qu’ils sont bien situés en regard des activités choisies et trouver les meilleurs prix. N’hésitez pas à téléphoner directement aux hébergements même s’ils affichent complet sur ces sites, car il arrive fréquemment que ce ne soient que les chambres que l’hôtel met à la disposition de l’agrégateur qui ne sont pas disponibles.

5. Lire les commentaires récents (des derniers mois) de clients sur les sites d’évaluation des voyageurs (TripAdvisor) et juger ces critiques en fonction de vos propres critères et en étant logique (par exemple, un hôtel à bas prix doit être évalué comme tel). Aussi, savoir lire entre les lignes et ne jamais oublier que les critiques négatives sont souvent écrites sous le coup de la colère (sans nuances) et qu’une critique dithy­rambique peut avoir été écrite par quelqu’un dont c’est le tout premier voyage et qui n’a aucun comparatif. Soyez vigilant et tentez de trouver les véritables motifs qui ont conduit l’utilisateur à formuler son commentaire.

6. Comme vous paierez sans doute avec votre carte de crédit, assurez-vous que cette dernière comprend une assurance voyage et annulation. Si vous n’êtes pas certain, appelez pour vérifier.

7. Les billets d’avion peuvent être moins chers certains jours et certains vols directs ne sont accessibles que quelques jours par semaine. Pour éviter les mauvaises surprises et si vous avez quelques jours de disponibles pour le départ et le retour, faites une recherche sur Google Flights (www.google.ca/ flights), qui vous présente un éventail de plusieurs jours.

8. Avant de cliquer sur le bouton de confirmation de la réservation, vérifiez et revérifiez (lieux, heures, dates) plusieurs fois!

9. Avant de faire un paiement en ligne, vérifiez l’adresse exacte et complète du site, car des fraudeurs pourraient avoir fait une copie du site.

10. Sur place, vous devrez avoir accès à internet en tout temps pour vérifier vos réservations. Vous pouvez louer un Wi-Fi portatif (Pocket Mobile Wifi) que vous récupérerez à votre arrivée. Vous pouvez également acheter une carte SIM du pays si votre téléphone est débarré.

DIVERS

VRAI OU FAUX

►Les sites internet ne sont pas sécuritaires puisque seuls les agents de voyages ont un permis.
FAUX. Au Québec, la loi exige de détenir un permis d’agent de voyages, même en ligne.

►Réserver avec un agent permet d’avoir accès au Fonds d’indemnisation des clients des Agents de voyage (FICAV) et pourrait s’avérer d’une aide précieuse si l’on a un problème à destination. Les sites internet n’offrent pas cette protection.
FAUX. Le permis exigé à la réponse 1 procure la même protection. Pour être certain de faire affaire avec un site détenant un permis, vérifier sur la page d’accueil où il est affiché.

N.B.: Le site de l’Office de la protection du consommateur comporte une section Voyage où vous trouverez des réponses à plusieurs de vos questions.
www.opc.gouv.qc.ca

BON À SAVOIR

►Durant le vol, buvez beaucoup d’eau. Apportez une bouteille vide que vous pouvez remplir après avoir passé la sécurité. Comme l’air est très sec dans un avion, prévoir un petit sac dans lequel vous glisserez des gouttes ophtalmiques pour le dessèchement des yeux, une solution saline pour les narines, un baume pour les lèvres et une bonne crème hydratante pour le visage et les mains.
►Une nouvelle application TRIPS de Google, propose des itinéraires parmi les plus populaires, permettant de découvrir une ville (200 plus grandes villes du monde), pour une journée ou moins. Elle peut également vous éviter bien des détours. Ainsi, vous ciblez un endroit que vous désirez visiter et l’application vous suggérera d’autres lieux à ne pas manquer, tout près.

Cet article a d’abord été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal et du Journal de Québec. 

Le Salon International Tourisme Voyage est de retour

Pendant trois jours, du 21 au 23 octobre, la Place Bonaventure accueillera la 28e édition de cet incontournable rendez-vous pour tous les amoureux des destinations lointaines.

capture-decran-2016-10-18-a-16-47-19

La Grèce aura son kiosque au Salon

Sans avoir à se déplacer plus loin que le centre-ville de Montréal, on peut ainsi parcourir le monde grâce à des rencontres, des dégustations, des spectacles, des conférences, des jeux-questionnaires, des expositions et même des visites guidées virtuelles.

Pour vous donner une petite idée de ce qui vous attend, voici le Salon en chiffres.

17 blogueurs ou spécialistes de Guides de Voyages Ulysse, à la Zone Experts. Au programme: conseils, trucs, astuces. Pour l’horaire et les sujets traités: www.salontourismevoyages.com/wp-content/uploads/2016/09/Horaire-Zone-Expert-.pdf.

jeux-questionnaires sur le voyage animés par Guy Richer, vendredi, à la Place d’animation. Plus de 5000 $ en prix de la Boutique voyage CAA-Québec seront distribués parmi ceux qui participeront.

1 aéroport, celui de Montréal, qui est également le présentateur du Salon. Dans l’Espace ADM, exposition de photos d’archives sur les 75 ans de l’Aéroport de Montréal. Aussi, grâce à des écrans, visites guidées virtuelles présentées en boucle.

concours offert par Voyages Traditours, un voyage organisé de 24 jours pour deux personnes en Thaïlande, dont cinq nuits à Phuket (valeur de 14 320 $.) sera tiré parmi tous les visiteurs qui auront inscrit leur nom sur les tablettes posées à l’entrée du Salon.

10 NOUVELLES DESTINATIONS EXOTIQUES 

  • Éthiopie
  • Azerbaïdjan
  • Madagascar
  • Seychelles
  • Grèce
  • Roquebrune-sur-Argens en France
  • La route de la soie en Ouzbékistan
  • Sri Lanka
  • Mexicali au Mexique
  • Zagreb en Croatie.

CHIFFRES EN RAFALE

  • 400 exposants
  • 250 destinations-vedettes
  • 100 pays
  • 293 conférences gratuites
  • 42 spectacles
  • 50 (environ) agences de voyages
  • 40 (environ) compagnies de services
  • 10 (environ) compagnies aériennes

POUR MIEUX FAIRE VALOIR SES DROITS

Volenretard.ca, une jeune compagnie québécoise en activité depuis juillet, a pour mission d’aider les voyageurs lésés par un retard ou une annulation de leur vol à obtenir une compensation juste.  Dans les 12 derniers mois, pas moins de 634 retards et 115 annulations de vol ont été enregistrés. Pourtant, seulement 2 % des passagers ont déposé une demande d’indemnisation. Créée par Jacob Charbonneau, ex-employé d’un des plus grands transporteurs aériens canadiens, Volenretard.ca espère changer la situation.

David contre Goliath

«Défendre ses droits devant des compagnies multinationales au budget quasi illimité, c’est David contre Goliath, commente M. Charbonneau. Ces dernières refusent régulièrement de les dédommagements en invoquant une circonstance extraordinaire et la plupart des passagers n’ont pas suffisamment d’informations ou de temps pour déposer une demande d’indemnisation.» Résultat, le montant des dédommagements non réclamés dans la dernière année équivaudrait à 155 M$.


À noter que Volenretard.ca aura un kiosque au Salon international du voyage.  

Cet article a été publié dans le cadre de la Chronique Voyager sans souci parue dans le Journal de Montréal ICI et le Journal de Québec ICI.

10 trucs pour réussir ses photos de voyage

Écrire dans un quotidien est un privilège, mais il arrive parfois que les contraintes de la publicité obligent les personnes en place à faire des choix. C’est ce qui est arrivé avec ma chronique aujourd’hui. Alors que je leur avais fait parvenir une chronique contenant 10 trucs pour mieux réussir ses photos de voyage, c’est devenu 8 trucs pour réussir ses photos de voyages.

Je remets donc ici le texte en entier ce qui ne vous empêche aucunement de vérifier le texte sur Journal de Montréal ICI et Journal de Québec ICI 

Courtoirie

Courtoirie

Voici donc le texte original:

 

On rêve tous de faire la photo parfaite. Malheureusement, la photographie est un art et les photos que l’on admire dans les magazines ou dans les livres de voyages ont été réalisées par des professionnels. De plus, ces derniers possèdent des équipements sophistiqués et de grande valeur. Il est cependant tout à fait possible, de réaliser de très belles photos avec de petits appareils, et même avec nos cellulaires. Mais pour cela, il faut respecter certaines règles. Voici 10 petits trucs qui devraient vous aider.

1 – La toute première chose à faire est, bien entendu de lire le mode d’emploi de votre caméra, d’essayer d’en comprendre toutes les subtilités et de ne pas hésiter à questionner des professionnels (en boutiques ou en magasins).

2 – Amusez-vous à bien observer les photos prises par les professionnels. Pourquoi les aimez-vous ? Qu’est-ce qui accroche votre regard ? Apprenez ensuite à former votre œil à voir ce qui vous entoure et à multiplier les essais avant le voyage.

  1. Évitez de photographier lorsque le soleil est à son zénith. Une lumière trop forte éblouit les objets et délave les couleurs tandis que les zones d’ombre deviennent noires et dénuées de détails. Préférez les moments où le soleil se rapproche de la ligne d’horizon.

4- En tout temps, assurez-vous de tourner le dos au soleil. C’est la personne photographiée qui doit être mise en lumière, sinon, on ne verra d’elle qu’une silhouette.

5 – Corrigez un contre-jour à l’aide du flash intégré. Si l’endroit que vous désirez absolument photographier est dos au soleil et que ce dernier est en face de vous, forcez le flash à se déclencher. Cela devrait aider à corriger le contre-jour.

6 – Si au contraire, le temps est gris, il vous faut alors jouer avec vos angles. Par exemple : une jolie chute, un lac et des arbres d’un beau vert feront une très belle photo, même par temps gris, selon la façon dont vous cadrez.

  1. Choisissez le bon mode scène (SCN) pour la situation. Même si vous utilisez le mode automatiques à 100 %, certains réglages permettent d’optimiser vos photos en précisant: Paysage (profondeur de champ), Crépuscule (enlève le soleil pour prendre la lumière ambiante), Nuit (augmente la sensibilité), Musée (désactive le flash et monte la sensibilité), Neige (surexpose pour que la neige soit blanche et non grise), Portrait (met l’accent sur le sujet principal).

8 – Ne jamais positionner le sujet au centre de la photographie ce qui le banalise. Respecter la règle des tiers. Pour comprendre cette dernière, dessinez un rectangle, séparez le en 3 sections horizontales et verticales. Vous aurez alors 9 sections. Placez votre sujet au croisement des lignes. Votre image sera ainsi plus dynamique.

9 – La règle des tiers s’applique aussi en profondeur. Votre sujet principal étant au centre (un lac par exemple) et votre arrière-plan une montagne, utilisez un avant plan pour démontrer la distance ou la grandeur. Ce peut être un objet petit et en périphérie de l’image (ex un canot rouge). Attention, è ne jamais cacher votre arrière- plan avec le sujet (se placer devant une pyramide).

10 – Si vous désirez photographier quelqu’un qui fait face au soleil, il se peut que la personne ait de la difficulté à garder les yeux ouverts. Suggestion : demandez-lui de fermer les yeux et de les ouvrir au décompte de 3 en souriant. Dès qu’elle ouvre les yeux, photographiez immédiatement.

  • Un immense merci aux photographes Jean-François Landry et Andrew James Gentile de Gosselin Photo Video Inc pour leurs précieux conseils qu’ils partagent également lors de cours, ateliers, présentations et même des sorties spécialisées dont une axée principalement sur les photos de voyages (3h). Info : www.gosselinphotos.ca

 

 

 

Quelques idées pour vos vacances

Comme c’est le cas chaque année, plusieurs traverseront la frontière pour se rendre aux États-Unis. Voici quelques suggestions pouvant vous permettre de sauver quelques sous !

Parc National des Everglades

Parc National des Everglades

Parc National des Everglades

Parc National des Everglades

C’est le 100e anniversaire des parcs nationaux des É.-U. cette année. Si vous prévoyez en visiter plusieurs, vous pouvez vous procurer le laissez-passer America the Beautiful. Valable pendant 12 mois, il permet l’accès à un véhicule, à son propriétaire et à trois personnes l’accompagnant. Il faut cependant être vigilant, les parcs d’États et les réserves indiennes ne sont pas compris. Pour plus d’infos et pour achat: https://www.nps.gov/planyourvisit/passes.htm

Si votre itinéraire comprend le parc national des Everglades, en Floride, sachez que ce dernier a désormais une association avec Go City Card. Le laissez-passer, livré par courriel, peut être imprimé ou affiché sur votre téléphone intelligent. Plusieurs options sont possibles: passes d’entrée de sept jours pour les véhicules privés (20 $), pour une moto (15 $), pour les piétons / cyclistes (8 $). Aussi, possibilité de passe annuelle (40 $).

Capture d’écran 2016-07-20 à 09.57.51

De nombreuses villes des É.-U. ont des sites que l’on ne voudrait manquer à aucun prix. La Go City Card est offerte dans une douzaine d’entre elles (Boston, Chicago, Las Vegas, Los Angeles, Miami, New York City, Oahu, Orlando, San Antonio, San Diego, San Francisco et Washington). On peut l’acheter en ligne avant le départ ou sur place à l’arrivée. En plus des rabais offerts, la Go City Card permet d’éviter les files d’attente de certaines attractions.

Saviez-vous qu’il est également possible de laisser l’auto à la maison et de partir en train vers les É.-U. avec Amtrack ? Cette compagnie offre une trentaine d’itinéraires ferroviaires vers plus de 500 destinations dans 46 États en Amérique du Nord. C’est certes un peu plus long, mais c’est très agréable et ça permet l’accès à de magnifiques paysages. De plus, des rabais sont offerts aux étudiants, militaires, aînés et aux enfants. Possibilité de visites guidées.

La Route 66

Route 66 - Sur la route, itinéraires clés en main - 1ed-1Symbole de liberté, inspiratrice de Jack Kerouac, des Rolling Stones ou de Clint Eastwood, la route 66 fait rêver. Débutant à Chicago, elle traverse 8 États sur 3620 km et traverse le Grand Canyon, s’arrêtant au Bagdad Café ou bifurquant vers Las Vegas. C’est LA route mythique ou légendaire, celle qui permet la découverte de l’Amérique, ses villes fantômes, ses paysages spectaculaires et ses routes abandonnées. Ce magnifique volume est en fait la 3e édition du guide proposé en 2008 par deux passionnées de motos, Marie-Sophie Chabres et Jean-Paul Naddeo. Éternelle route 66 pour rêver à ce circuit ou pour préparer son périple! Aux éditions Gründ (Interforum).

De magnifiques découvertes

Les plus beaux itinéraires du monde - Voyages inoubliables - copie

Quels sont selon vous les plus beaux itinéraires du monde? Aux éditions Geo, Mary-Ann Gallagher suggère 50 circuits à travers le monde. Photos à l’appui, elle nous entraîne sur le Transsibérien Express, en Namibie, dans les Rocheuses, au Mexique à bord du train El Chepe, en Corse, mais surtout, vous y découvrirez que notre belle Gaspésie fait partie de cet ouvrage magnifique. Voyages inoubliables, Éditions Prisma.

Quelques spéciaux

Rocky Mountaineer propose un crédit voyage pouvant aller jusqu’à 1000 $ à ceux qui réservent, d’ici le 26 août, un forfait 2017 de huit jours ou plus. Afin de bonifier l’expérience des passagers de Rocky Mountaineer dans l’Ouest canadien et le Pacific Northwest, ces derniers pourront appliquer le crédit sur des nuitées supplémentaires ou encore une croisière en Alaska.

Jusqu’au 18 février prochain, Club Med propose des séjours tout compris, vols inclus, dans 45 villages dans le monde. De plus, les personnes ayant réservé avant le 24 août 2016, bénéficieront de divers privilèges (séjour gratuit pour les moins de 4 ans; aucun supplément en occupation simple; premier bagage enregistré gratuit; ainsi que Golf et ski nautique gratuits).

Un concours

Récemment, le Manoir Hovey était nommé  en première position des Meilleurs Hôtels Villégiature/Auberges au Canada selon le classement du magazine Travel & Leisure « World’s Best 2016 ». Situé sur les berges du Lac Massawippi dans les Cantons-de-l’Est, cet hôtel 5 étoiles est membre de l’Association Relais & Châteaux.

Bravo à toute l'équipe !

Bravo à toute l’équipe !

Pour célébrer cette distinction, le Manoir Hovey lance un concours de photos aux 18 ans et plus.  Jusqu’ au 31 août, les participants sont invités à poster, sur Instagram (@ManoirHovey), une photo d’une activité sportive ou culturelle qu’ils pratiquent en couple.  Ils doivent utiliser le hastag #WorldsBestGetaway. Chaque photo ne peut être soumise qu’une fois mais l’on peut en soumettre plusieurs.

À gagner : un séjour de 2 nuitées dans une suite luxueuse incluant un crédit d’une valeur de 1000 $ CA pour le transport. L’escapade comprendra également une visite privée et guidée de certains joyaux des Cantons-de-l’Est, les petits déjeuners champêtres et les dîners en soirée au Restaurant Le Hatley. Le concours se termine le 14 septembre.

Cette chronique a été publiée dans le Journal de Québec ICI

Une partie de cette chronique a été publiée dans le Journal de Montréal, ICI

 

Rêver de voyages grâce au Salon du livre!

Il n’est pas toujours nécessaire de prendre l’avion pour s’évader vers des lieux mythiques. L’une des plus merveilleuses façons de le faire est de se plonger dans des livres de voyage et de s’abandonner à la découverte de contrées lointaines par le biais d’écrits passionnés, de récits enlevants ou de photographies époustouflantes. Quelle chance, c’est mercredi que commence la 38e édition du Salon du livre de Montréal à la Place Bonaventure!

78cb0e5f-06ea-4503-b7a3-e6cf5ec79973_ORIGINAL

NOTE: Si cette chronique a été écrite à la veille du Salon du livre, sachez qu’elle vaut pour tous les Salons du livre qui ont lieu partout au Québec, tout au long de l’année. Les salons du livre, les librairies grande surface et les petites librairies de quartier sont des endroits merveilleux pour s’évader. Bonne lecture.

Pour lire la suite de cet article et découvrir les livres que je vous suggère dans le Journal de Montréal, cliquer ICI et dans le Journal de Québec, cliquer ICI.

N’abandonnez pas la Tunisie

Il y a quelques semaines, j’avais préparé un texte qui devait être publié dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec. Dans ce dernier, je vous invitais  à visiter la Tunisie et même, pourquoi pas, à y prévoir de longs séjours pour l’hiver prochain. L’attentat contre le Musée du Bardo a relégué ce texte aux oubliettes.

Le magnifique Musée du Bardo

Le magnifique Musée du Bardo

J’ai donc décidé de le publier dans ce blogue, mais d’abord il fallait l’adapter. C’est la peine au cœur que j’ai effacé les informations contenues. Ce faisant, je me suis souvenu de mon voyage de l’an dernier où il semblait évident que la Tunisie peinait à se remettre de la Révolution du Jasmin. Les magnifiques hôtels étaient presque vides et le personnel qui y travaillait avait été réduit de moitié. Dans ce pays, comme dans plusieurs, le tourisme est l’un des principaux rouages de l’industrie.

Que va-t-il se passer maintenant dans ce pays reconnu, jusqu’à tout récemment, comme un modèle de stabilité et d’ouverture dans le monde arabe ? Les touristes oseront-ils confronter leur peur ? Déjà, plusieurs navires de croisière ont avisé qu’ils ne feraient plus escale à Tunis.

Au moment d’écrire ces lignes, l’avis du Ministère du tourisme du gouvernement du Canada ne se fait pas alarmant, mais mentionne toutefois qu’il faut faire preuve d’une grande prudence. Du côté de la Tunisie, on promet que l’armée sera désormais très présente pour sécuriser les villes et protéger les touristes, mais est-ce que ce sera suffisant ? Il est vrai que les terroristes semblent s’être déployés partout dans le monde et, jusqu’à maintenant, ne frappent pas deux fois au même endroit.

Un beau pays

Je souhaite de tout cœur que les touristes n’abandonnent pas la Tunisie et ses multiples beautés. Située au cœur de la Méditerranée, au carrefour de l’Asie, de l’Orient et de l’Europe, ce pays déploie 1 300 km de côtes avec des plages, des centres de thalassothérapie et une mer parfois douce, parfois plus agressive comme ici, à Mahdia.

@lisegiguere - Mahdia

@lisegiguere – Mahdia

Terre de contraste, elle offre des golfs, des sites archéologies rappelant la présence de nombreuses civilisations (Phéniciens, Romains, Byzantins, Arabes, Andalous et Turcs)

@lisegiguere. Ce colisée, construit dans la première moitié du 111 e siècle, est le monument romain le plus célèbre de la Tunisie et l’amphithéâtre le mieux conservé d’Afrique du Nord. Il a fait l’objet d’un classement au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979.

@lisegiguere. Ce colisée, construit dans la première moitié du 111 e siècle, est le monument romain le plus célèbre de la Tunisie et l’amphithéâtre le mieux conservé d’Afrique du Nord. Il a fait l’objet d’un classement au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979.

sans oublier son incroyable désert

DSCN5794

dans lequel on trouve toujours des maisons troglodytes habitées et des greniers devenus hôtels.

@lisegiguere - Certains greniers sont devenus des hôtels

@lisegiguere – Certains greniers sont devenus des hôtels

DSCN6072Voici quelques informations sur ce pays qui compte 3 000 ans d’histoire et qui accueille les touristes depuis 1970,

– On y trouve 9 sites classés au Patrimoine de l’Unesco et les Médinas les mieux conservées du monde arabe

– C’est la 2e destination au Monde (après la France) pour la Thalassothérapie. On y trouve, entre autres, des thermes dont plusieurs datent de l’époque romaine.

– Le pays compte 9 parcours de golf, 26 ports, 6 marinas, 9 aéroports intérieurs et plus de 859 hôtels dont certains sont vraiment spectaculaires.

– Chaque mois de mai, des pèlerins de partout dans le monde, se dirigent vers Djerba pour le pèlerinage annuel.

– Le Lézard rouge (train touristique) circule dans l’incroyable panorama des Gorges de Selja. On se croirait au cœur d’un western.

@lisegiguere - Le Lézard rouge

@lisegiguere – Le Lézard rouge

– Possibilité de tourisme sportif (trekking, randonnées, ski sur dunes, plongée sous marine, etc.), de tourisme écologique (parcs naturels et réserves), de tourisme bien être et même de tourisme médical.

– Meilleurs temps pour s’y rendre : septembre à mai

– Possibilité de longs séjours (15 jours et plus) pour les Snowbirds.

À savoir

  • En octobre, Tunisair devait offrir des vols directs Montréal/Tunis, deux fois par semaine, les mercredi et samedi. Une bonne nouvelle pour les 25 000 Tunisiens vivant au Canada. Le gouvernement tunisien poursuivra-t-il ce projet ?
  • Voyages Traditours tient à rassurer ses clients qui ont déjà réservé l’un des deux circuits de 17 jours intitulés Séduction Tunisie en avril et en octobre. Ils sont en contact constant avec le Ministère des Affaires étrangères qui suit de près la situation. Info : http://www.traditours.com