Archives de Catégorie: internet

9 applications pour rester en contact avec sa famille

Que l’on voyage dans le Sud, en Europe ou ailleurs dans le monde, il est toujours agréable de parler aux membres de sa famille. Ça l’est encore plus si on peut le faire gratuitement. Voici 10 applications pour vous y aider. 

Quelques conseils

Facebook Messenger est certainement l’une des plus populaires. Bien entendu, il faut que ceux que l’on souhaite contacter fassent partie de nos amis(es) Facebook, que l’on soit tous deux connectés à Messenger et que l’on soit dans une zone Wi-Fi. Permet les appels vidéo et vocaux.

 

Skype est largement utilisée dans différents médias pour les entrevues. Utilisée en zone Wi-Fi, elle permet des appels vidéo (même en groupe) et vocaux, partout dans le monde, sur n’importe quel téléphone, tablette ou ordinateur PC/Mac possédant l’application.

 

WhatsApp serait la plus populaire au monde (plus d’un milliard d’utilisateurs). Pas étonnant que Facebook l’ait rachetée. L’usage est lié à son numéro de téléphone et permet d’appeler, d’envoyer des textos, des photos, des vidéos et des enregistrements audio sans SMS. Tout est gratuit, il suffit d’une connexion Wi-Fi et que ses contacts aient aussi l’application sur leur appareil.

 

Facetime est exclusive à Apple, mais si tous nos contacts possèdent des téléphones Apple, il suffit d’être dans une zone Wi-Fi et de cliquer sur Facetime dans sa liste de contacts. Les appareils doivent être du modèle 5C ou ultérieur et être dotés de la dernière version d’iOS.

 

Sunwing. Si l’on voyage dans le sud avec cette compagnie d’aviation, il suffit de télécharger leur application et d’entrer son numéro de réservation pour communiquer gratuitement avec les siens. À noter que cette offre n’est pas disponible pour Cuba, mais qu’elle fonctionne pour toutes les autres destinations desservies par Sunwing.

 

Viber permet d’appeler ses contacts gratuitement et de façon illimitée, d’envoyer des SMS, des photos et des vidéos à tous ses proches possédant l’application. Une de ses meilleures caractéristiques est qu’elle reconnaît ceux de notre liste de contact qui ont l’application (nécessite le Wi-Fi ou 3G).

 

Hangouts (anciennement Google Talk) se trouve facilement dans sa boîte Gmail. Elle permet d’envoyer des messages, des photos, des vidéos, des fichiers (dont des GIF) et des appels vidéo jusqu’à 10 participants.

 

 

Fongo permet son utilisation sans qu’il soit nécessaire qu’un contact l’ait aussi. Il est possible de s’en servir pour appeler ou recevoir un appel d’un numéro mobile ou résidentiel.

 

 

Tango. Comme toutes les autres applications, elle permet des appels gratuits entre tous ceux qui l’ont téléchargée.

 Cet article a d’abord été publié dans la chronique Voyager sans souci dans le JdeM et le JdeQ

10 trucs pour protéger nos appareils et nos données

Depuis que Washington et Londres ont interdit les appareils électroniques de plus grande dimension qu’un téléphone cellulaire à bord des avions partant de neuf aéroports (Turquie, Liban, Jordanie, Égypte, Tunisie, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Qatar et Koweït), ­plusieurs voyageurs s’inquiètent. Comment protéger ses appareils et surtout ses données si l’on transite par ces endroits ou si la mesure ­venait à s’étendre à tous les pays? Voici donc quelques trucs.

1. Crypter ses données. C’est un ­processus que l’on peut faire soi-même, mais si l’on ne veut pas ­commettre d’impair, on peut demander l’aide d’un technicien (indépendant ou dans les boutiques électroniques).

2. Se procurer une balise GPS que l’on met sur ou dans l’ordinateur. La majorité des appareils ont des ­systèmes de traçage. S’assurer qu’ils sont bien fonctionnels.

3. Mettre sur clé USB le travail à ­effectuer et choisir un hôtel ayant un espace de travail avec des ordinateurs.

4.Voyager avec un vieil ordinateur sur lequel on ne laisse aucune ­information personnelle, mais qui prend les données (clés USB) à destination.

5. Stoker ses données sur le Cloud, Dropbox, Gmail et autres pour les télécharger à destination.

6. Dans la valise, mettre ses appareils à l’intérieur de vêtements que l’on roule les uns par-dessus les autres pour les protéger et rendre le vol un peu plus compliqué.

7. Utiliser des cadenas approuvés par la TSA (Transportation Security Administration), ce qui permet aux ­douaniers d’ouvrir les valises sans les briser. Certains de ces cadenas ont aussi des GPS et permettent de retrouver une valise perdue.

8. Enlever la carte mémoire de son ­appareil photo et la garder avec soi afin de ne pas perdre nos précieux ­souvenirs.

9. Sachant que, chaque jour, quelque 82 000 bagages sont perdus dans le monde et que 13 % d’entre eux ne sont ­jamais retrouvés, plusieurs passagers s’inquiètent également de perdre leurs précieux appareils. Dans un premier temps, comme la cause principale de ­cette perte définitive est le fait d’étiquettes arrachées pendant la manipulation, je ­redonne ce truc fort utile à ceux qui ont pour mandat de trouver à qui appartient le bagage. On écrit simplement ses ­coordonnées complètes sur une feuille, que l’on place, à L’INTÉRIEUR de sa valise, idéalement dans la pochette du haut, de façon à ce qu’on puisse identifier son ­propriétaire du premier coup d’œil.

10. Cependant, un nouveau gadget vient de faire son apparition sur le marché. Il s’agit du E-LOSTBAG ­Premium TM, qui permet de rendre son bagage identifiable auprès de toutes les compagnies aériennes. Placé à l’intérieur de la valise ou du sac, et connecté au ­téléphone intelligent de son propriétaire, il émet une alerte lorsqu’il approche sur le carrousel. On peut le repérer grâce à une sonnerie et le retracer en cas de ­perte, puisqu’il fournit sa position GPS. www.e-lostbag.com

À SAVOIR

  • En gros, si l’on revient d’un de ces pays visés par l’interdiction, ou qu’on y transite pour se rendre vers Londres ou les États-Unis, les ordinateurs portables, ­tablettes (iPad), liseuses électroniques, appareils photo, lecteurs DVD portables, consoles de jeux et imprimantes-scanner doivent ­voyager dans les bagages ­enregistrés.
  • Les appareils médicaux ne sont pas visés par cette mesure. Ils peuvent rester en possession du passager, mais ils seront contrôlés.
  • Dans tous les autres pays que ceux mentionnés plus haut, on suggère de conserver tous ces appareils électroniques dans les bagages de cabine.
  • Certaines compagnies aériennes des pays visés plus haut ont commencé à offrir différentes solutions. Par exemple, Qatar Airways offre à tous les passagers, à la porte d’embarquement, d’emballer les appareils. Ceux-ci seront étiquetés, chargés comme bagages d’enregistrement et retournés au client à leur arrivée aux États-Unis. De plus, cette compagnie prêtera des ordinateurs portables aux passagers de la classe Affaires.
  • Autre exemple: La compagnie ­Emirates permet l’utilisation des ­appareils jusqu’à l’embarquement. Des membres du personnel se ­chargent ensuite de placer ­(gratuitement) ces derniers dans des boîtes adaptées dans la soute avant le début du vol.

Cet article est paru dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec ICI

Réserver ses voyages sur la toile

Lorsque vient le temps de préparer un voyage, êtes-vous plutôt du genre à faire les réservations sur internet ou préférez-vous faire appel à un agent de voyages? Si vous préférez organiser vous même votre séjour, voici quelques trucs pour vous aider dans vos démarches.

a5682b6f-74b3-4f62-9f41-3f75e24fc5cf_original

Selon une étude réalisée en ­décembre 2014 par la Chaire de ­tourisme de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, 59 % des ­Québécois achèteraient leurs billets d’avion sur inter­net. Il en serait de même pour l’hébergement (58 %) et pour les croisières (51 %). Cette ­tendance s’observerait plutôt chez les moins de 55 ans.

Pour devenir son propre agent de voyages, il faut aimer faire des recherches, savoir se débrouiller dans les méandres de la toile, avoir le temps et ne pas le compter et, surtout, avoir beaucoup de patience.

En fin de compte, les économies ainsi réalisées ne compenseront peut-être pas les heures investies, mais pour ceux qui voudraient tout de même plonger dans cette grande aventure, voici quelques pistes:

1. Prévoir un temps pour la recherche et le multiplier à l’infini.

2. Lire des articles de voyage pour des idées d’hébergement, d’itinéraires et d’activités offertes par la destination, prendre des notes et vérifier chacun des sites proposés.

3. Se procurer des guides de voyage récents (Ulysse, Lonely Planet, Voir, Routard et autres) pour connaître les nouveautés, horai­res, prix. Bien vérifier si les informations concordent avec les dates de votre séjour.

4. Utiliser des agrégateurs de prix comme Expedia.ca, Trivago, Booking.com, Hotels.com pour visiter virtuellement les établissements, s’assurer qu’ils sont bien situés en regard des activités choisies et trouver les meilleurs prix. N’hésitez pas à téléphoner directement aux hébergements même s’ils affichent complet sur ces sites, car il arrive fréquemment que ce ne soient que les chambres que l’hôtel met à la disposition de l’agrégateur qui ne sont pas disponibles.

5. Lire les commentaires récents (des derniers mois) de clients sur les sites d’évaluation des voyageurs (TripAdvisor) et juger ces critiques en fonction de vos propres critères et en étant logique (par exemple, un hôtel à bas prix doit être évalué comme tel). Aussi, savoir lire entre les lignes et ne jamais oublier que les critiques négatives sont souvent écrites sous le coup de la colère (sans nuances) et qu’une critique dithy­rambique peut avoir été écrite par quelqu’un dont c’est le tout premier voyage et qui n’a aucun comparatif. Soyez vigilant et tentez de trouver les véritables motifs qui ont conduit l’utilisateur à formuler son commentaire.

6. Comme vous paierez sans doute avec votre carte de crédit, assurez-vous que cette dernière comprend une assurance voyage et annulation. Si vous n’êtes pas certain, appelez pour vérifier.

7. Les billets d’avion peuvent être moins chers certains jours et certains vols directs ne sont accessibles que quelques jours par semaine. Pour éviter les mauvaises surprises et si vous avez quelques jours de disponibles pour le départ et le retour, faites une recherche sur Google Flights (www.google.ca/ flights), qui vous présente un éventail de plusieurs jours.

8. Avant de cliquer sur le bouton de confirmation de la réservation, vérifiez et revérifiez (lieux, heures, dates) plusieurs fois!

9. Avant de faire un paiement en ligne, vérifiez l’adresse exacte et complète du site, car des fraudeurs pourraient avoir fait une copie du site.

10. Sur place, vous devrez avoir accès à internet en tout temps pour vérifier vos réservations. Vous pouvez louer un Wi-Fi portatif (Pocket Mobile Wifi) que vous récupérerez à votre arrivée. Vous pouvez également acheter une carte SIM du pays si votre téléphone est débarré.

DIVERS

VRAI OU FAUX

►Les sites internet ne sont pas sécuritaires puisque seuls les agents de voyages ont un permis.
FAUX. Au Québec, la loi exige de détenir un permis d’agent de voyages, même en ligne.

►Réserver avec un agent permet d’avoir accès au Fonds d’indemnisation des clients des Agents de voyage (FICAV) et pourrait s’avérer d’une aide précieuse si l’on a un problème à destination. Les sites internet n’offrent pas cette protection.
FAUX. Le permis exigé à la réponse 1 procure la même protection. Pour être certain de faire affaire avec un site détenant un permis, vérifier sur la page d’accueil où il est affiché.

N.B.: Le site de l’Office de la protection du consommateur comporte une section Voyage où vous trouverez des réponses à plusieurs de vos questions.
www.opc.gouv.qc.ca

BON À SAVOIR

►Durant le vol, buvez beaucoup d’eau. Apportez une bouteille vide que vous pouvez remplir après avoir passé la sécurité. Comme l’air est très sec dans un avion, prévoir un petit sac dans lequel vous glisserez des gouttes ophtalmiques pour le dessèchement des yeux, une solution saline pour les narines, un baume pour les lèvres et une bonne crème hydratante pour le visage et les mains.
►Une nouvelle application TRIPS de Google, propose des itinéraires parmi les plus populaires, permettant de découvrir une ville (200 plus grandes villes du monde), pour une journée ou moins. Elle peut également vous éviter bien des détours. Ainsi, vous ciblez un endroit que vous désirez visiter et l’application vous suggérera d’autres lieux à ne pas manquer, tout près.

Cet article a d’abord été publié dans la Chronique Voyager sans souci du Journal de Montréal et du Journal de Québec. 

Maximiser son passage à l’aéroport

Vous n’avez pas mis les pieds à l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal depuis un certain temps ? Préparez-vous à un choc. C’est désormais un réel plaisir d’y attendre son prochain vol.

Capture d’écran 2016-05-29 à 02.28.52

Les 350 M$ consacrés à l’agrandissement et aux améliorations afin d’accroître la capacité du secteur international, d’agrandir le secteur domestique et d’ajouter une nouvelle aire commerciale afin de bonifier l’expérience-client ont donné lieu à un aménagement lumineux et franchement très agréable. Dans les aires ouvertes sont intégrées des éléments artistiques et culturels dont des murales de grandes dimensions créées par des artistes d’ici, des vitrines dédiées aux grands musées montréalais ainsi qu’une aire de jeux fantaisiste.

Capture d’écran 2016-05-29 à 02.29.03Élément devenu essentiel à tout voyageur, le WIFI est disponible gratuitement et quelque 1000 fauteuils ont été dotés de prises électriques ou USB. De nombreuses boutiques ont ouvert leur porte tandis que des restaurants bien connus, comme Auberge St-Gabriel, Burger Queue de Cheval, bar à vin Le Grand Comptoir, resto-bar Avenue des Canadiens ainsi que Montreal Bagel & Deli, proposent des menus variés. On y trouve même un Food Truck Montréal Cuisine de rue !

Capture d’écran 2016-05-29 à 02.28.18Bref, Aéroport de Montréal qui célèbre cette année son 75e anniversaire, a réussi son pari. À l’arrivée et au départ, on y trouve un lieu fonctionnel et vibrant qui offre une image fort positive de Montréal !

BOX

Saviez-vous ?

Voici quelques petits trucs, susceptibles de vous simplifier la vie, lors de votre passage à l’aéroport Montréal-Trudeau ? Ces derniers sont accessibles facilement sur le site www.admtl.com.

1 – Possibilité de réserver un passage prioritaire à la sécurité pour tous les départs sauf à destination des Etats-Unis et ce 24h avant l’heure de son vol. Il suffit de réserver en ligne (maximum 5 personnes) et de confirmer son inscription en répondant à un message SMS. Bien entendu, il faut se présenter à l’heure prévue dans la ligne Secur Express.

2 – Réserver son stationnement en ligne permet d’économiser jusqu’à 35 % du prix à la barrière (7 jours ou plus) !

3 – Sur réservation en ligne, les membres CAA peuvent obtenir un rabais de 10 % sur le prix régulier de tous les stationnements. Aussi, rabais de 12 $ si l’on réserve avec Air Transat, Nolitours et Vacances Transat, en inscrivant son code promotionnel.

4 – Le Marriott Terminal Aéroport de Montréal offre le forfait Stationnez ici qui comprend une nuit d’hébergement dans une chambre de luxe et le stationnement intérieur gratuit (8 jours ou 15 jours). À partir de 249,00 $. http://www.marriott.fr/hotels/travel/yulma-montreal-airport-marriott-in-terminal-hotel/

5 – Télécharger l’application YUL permet de trouver son chemin facilement dans l’aérogare, de connaître le temps de marche et le temps d’attente au point de contrôle, de repérer facilement et d’obtenir des offres exclusives des restaurants et des boutiques, de recevoir des informations (en temps réel) sur son vol et de réserver son stationnement en ligne.

BOX

Truc

  • Au moment de passer la sécurité, ne jetez pas votre bouteille d’eau vide. Une fois cette étape franchie, rendez-vous près des toilettes où des fontaines d’eau ont été spécialement adaptées pour remplir rapidement, et très facilement, votre bouteille.
  • Si votre vol ne comprend pas le repas, vous pouvez acheter ce dernier dans un restaurant de l’aéroport et l’apporter dans l’avion. Il est également possible de vous confectionner des sandwichs à la maison et de les apporter. Eh oui, ils passeront la sécurité. Oubliez cependant les liquides, yogourt, etc.

Pour faciliter son arrivée en France

La France et le Québec vivent une histoire d’amour depuis très longtemps. Nombreux sont les voyageurs qui n’imaginent pas passer une année sans traverser l’Atlantique. Quand on est un habitué, qu’on y compte de nombreux amis, ce n’est guère un problème, mais pour ceux et celles qui s’apprêtent à y faire leur premier voyage, voici quelques trucs permettant de faciliter leur arrivée à Paris.

Capture d’écran 2016-04-21 à 03.29.17

  • Prévenez les vôtres dès votre arrivée aux aéroports Charles-de-Gaulle et d’Orly avec le WiFi ­gratuit. Aussi, plus de 400 points d’accès internet favorisent votre décou­verte de la Ville Lumière dans 260 lieux municipaux (bibliothèque, musée, etc.)
  • Pour être toujours connecté pendant votre voyage, prenez quelques minutes avant votre départ pour louer le routeur mobile Travel WiFi ou My Webspot (aussi connu sous le nom de «mifi»). L’appareil (moins de 10 €/jour) vous sera livré par courrier (en France) ou par coursier (à Paris) sur votre lieu de séjour. Infos: my-webspot.com ou travel-wifi.com
  • Depuis le mois dernier, les taxis appliquent un forfait pour les courses entre les aéroports parisiens et la capitale. Ce sont les mêmes tarifs qu’autrefois: 30 € ­entre l’aéroport d’Orly et Paris Rive gauche; 35 € entre l’aéroport d’Orly et Paris Rive droite; 50 € ­entre l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et Paris Rive droite, et 55 € entre l’aéroport de Roissy et Paris Rive gauche), mais les suppléments ont été supprimés, sauf pour l’utilisation de véhicules de grande taille. Les frais de réservation ont également été plafonnés: 7 € pour une réservation­­ à l’avance, 4 € pour une réservation immédiate.
  • Le réseau de navettes d’Air France effectue une liaison régu­lière directe entre les deux aéro­ports vers de nombreux arrêts dans Paris. Depuis et vers l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, on a des arrêts à la gare Montparnasse, la gare de Lyon, la place de l’Étoile et la porte Maillot. Depuis et vers l’aéroport de Paris-Orly: ­arrêts à la gare Montparnasse, la place de l’Étoile et aux Invalides. On se procure les billets à l’avance sur internet, ce qui garantit une place assise à bord. boutique.lescarsairfrance.com/ihm_vad/index.php
  • Si vous partez avec un enfant, il n’est pas nécessaire de transporter tous les articles dont bébé a besoin. L’entreprise Kidelio offre un service de location de matériel de puériculture accessible partout en France, et ce, pour moins de 10 € par jour pour plusieurs articles. www.kidelio.com
  • Air France propose le site ­Travel by Air France, un guide de voyages pour voyageurs curieux, exigeants et passionnés. Ce guide, accessible sur tous les supports numériques, en anglais et en ­français, ­propose 89 destinations et une vaste sélection de restaurants ­insolites, d’hôtels de charme, de sites pittoresques, etc. Info: www.airfrance.fr/ guide-voyage
  • Pour découvrir Paris autrement, Go-Self Tours propose des véhicules électriques (à 2 places) entièrement vitrés et offrant une vue à 360º, dotés de GPS, WiFi et de deux caméras permettant de filmer le parcours touristique et les réactions à l’intérieur du véhicule. Visite guidée autonome grâce à des iPad qui s’animent à l’approche des sites touristiques. Offert en six langues (français, anglais, espagnol, allemand, japonais et ­italien). Six parcours: Paris et ses ponts (1 h), Paris essentiel (1 h), Montmartre (2 h), Notre-Dame (2 h), Paris­­ Tour (2 h) et le Grand Paris (3 h). www.goselftours.com
  • Guide privé pour découvrir ­Paris en une journée sur le thème de votre choix (Paris entre filles, Les incontournables, Paris de luxe, Paris en amoureux, etc.). www.1dayinparis.com
  • French for a day. Visite personnalisée de Paris autour des thèmes de la mode et de la gastronomie. www.frenchforaday.com
  • Un après-midi de Parisienne. Découvrez les meilleures adresses (pâtisseries, boutiques, musées, etc.) et le Paris d’une vraie ­Parisienne. www.midiparis.com
  • Tour de vignobles d’une journée. De Paris, on se rend dans la vallée de la Loire et en Bourgogne pour déguster les sancerre, pouilly-fumé et coteaux du Giennois­­. www.wine-day-tours. com/france-wine-tour.html
  • Découvrez la ville avec Les greeters. Apparu à New York au début des années 1990, ce concept d’hôtes est désormais bien établi en France. On y découvre la ville avec des habitants désireux de parta­ger leur attachement et leurs coups de cœur. www.greeters.paris
  • Procurez-vous un City Pass (24 h, 48 h ou 72 h). Certains proposent des formules réservées aux visites culturelles, d’autres sont basés sur des thématiques (Pass Vignerons à Aix-en-Provence, Pass Romain à Nîmes, etc.). www.parispass.com
  • Valable pour 2, 4 ou 6 jours, le Paris Museum Pass permet un accès libre, direct et illimité à plus de 60 musées et monuments de Paris et de la région parisienne. Sur le site officiel du Paris Museum Pass. www.parismuseumpass.com
  • Pour d’autres suggestions, on se rend sur le site officiel d’Atout France à www.rendezvousenfrance.com
  • Cet été, Air France proposera trois vols par jour au départ de Montréal. Ensemble, Air France et KLM transportent 1 700 000 voyageurs entre le ­Canada et l’Europe vers 38 villes (Paris et 37 correspondances), chaque année. www.airfrance.ca

Ce texte est paru dans le Journal de Montréal, cliquer ICI et dans le Journal de Québec, cliquer ICI

N. B.: la semaine prochaine, je vous dresserai un agenda des activités et événements à venir en France cet été.

Où aller en Allemagne ?

Avez-vous déjà visité l’Allemagne ? Voici deux photos prises en Bavière, un lieu magique qui m’a tout particulièrement marquée.

@ Lise Giguère

Et vous, quels sont vos sites préférés ?

L’ONAT (Office National Allemand du Tourisme) mène actuellement une enquête pour connaître les 100 sites touristiques préférés des visiteurs étrangers.  Les résultats devraient servir au  développement d’une application pour les tablettes et les téléphones intelligents.

Si vous avez le goût d’y participer, vous avez jusqu’au  au 15 mars 2012 pour répondre aux deux petites questions d’un sondage (disponible en 26 langues) sur internet au  www.germany.travel ou sur les profils Facebook  francophone Allemagne Tourisme.

Pas facile, n’est-ce pas ? Il y a tellement d’endroits magnifiques dans ce pays ! Si vous répondez au sondage,  vous pourriez remporter l’un des dix iPods sont mis en jeu pour les participants. Ça vaut la peine de fouiller dans vos souvenirs, non ?

J’AIME….. le A380 d’Air France !

C’est le 22 avril que le A380 d’Air France effectuera son vol inaugural  avec, à son bord, 538 passagers que l’on promet de gâter. Et pour souligner l’événement, Air France Canada lance un concours auprès des blogueurs et des internautes.

Chez les blogueurs

Seulement 20 blogues ont été contactés. Comment faire pour que Mille et un voyages soit le gagnant ? Il suffit de vous rendre ici et de cliquer sur le bouton J’AIME 🙂 ou, mieux encore de cliquer tout simplement sur le bouton J’AIME au bas de cette page. À vous de choisir !

Chez les internautes

Il m’aurait été très difficile de vous demander de voter pour moi si vous n’aviez eu la possibilité de vous joindre à ce voyage, vous-aussi. Mais, heureusement, Air France offre une paire de billets aux non-blogueurs qui n’ont qu’à se rendre ici sur le site de 365 choses à faire à Montréal et y rédiger un court texte expliquant ce qu’ils attendent, espèrent ou souhaitent en terme de confort et de qualité du A380.

Laissez aller votre imagination, votre créativité, votre humour et puis, demandez à vos amis de cliquer sur le bouton J’AIME à droite de votre commentaire.  Là-aussi, les gagnants seront ceux ayant reçu le plus grand nombre de clics.

Pour vous aider à formuler vos textes, rendez-vous sur le site d’Air France, plus précisément sur cette page. Vous y apprendrez des faits historiques très intéressants.

Le nom des gagnants seront  publiés le 15 avril ! À noter que le vol Montréal-Paris sera effectué sur un appareil déjà en service, (date au choix des gagnants à partir du 16 avril). A bord, vous aurez droit à une visite de l’appareil et plein d’autres surprises.

Comme la gastronomie française vient de trouver sa place au Patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco, on nous promet que les repas servis à bord sauront représenter dignement ce titre. Ça serait le fun de s’y rendre ensemble pour vérifier, non ? Allez, on clique et reclique !!!!

NOTE :

Au total, Air France proposera trois vols quotidiens Montréal-Paris pendant l’été. Les départs de Paris auront lieu à 16h10 (arrivée à 17 h 20) et de Montréal  à 19h55 (arrivée à 8h30 le lendemain).