Le Silver Cloud, affrontera les eaux glacées

De aout à octobre prochain (2017) , le Silver Cloud, le tout premier navire de la flotte Silversea (1994) subira une cure de rajeunissement. En fait, c’est un peu plus que cela, il sera modifié pour se transformer en navire d’expédition dont la coque pourra briser la glace de l’Antarctique et s’appellera désormais le Silver Cloud Expeditions

Le Silver Cloud Expeditions

Aux espaces publics comme La Terrazza, le restaurant, le salon d’observation, le salon panoramique et le salon vénitien, soigneusement rénovés, on ajoutera un salon d’observation.et une salle de gym avec des équipements Technogym.

Le salon d’observation

La Terrazza

Le restaurant

En plus des mises à jour intérieures, la rénovation de plusieurs millions de dollars renforcera  la coque , lui permettant non seulement d’explorer les eaux polaires, mais de fendre les glaces.

Avec ce navire , mariant le luxe, la force et la manoeuvrabilité nécessaires à ce type de voyage en eau glaciale, les croisières expéditions prendront un nouveau souffle.

À bord, quelques 260 passagers pourront vivre les mêmes expériences ne même temps.  De plus, une équipe  de 19 experts s’ingénieront à offrir les meilleures expériences, que ce soit sur les sites, avec les sons ou en partageant l’histoire ou les histoire, lors des présentations et/ou conférences quotidiennes.

Silversea Cruises, compte cinq grands navires: Silver WindSilver ShadowSilver WhisperSilver Spirit and Silver Muse et quatre navires expéditions: . Silver ExplorerSilver GalapagosSilver Discoverer, and avec le  Silver Cloud qui se joindra aux navires expéditions en  November prochain, Silversea offrira des croisières de luxe sur les 7 continents dans plus de 1000 destinations.

Pour la liste des croisières offertes par les Silver Cloud Expeditions, cliquer ICI

 

 

 

Bien planifier ses voyages de golf

Pendant la saison hivernale, les amateurs de golf rêvent de voyages combinant leur passion pour ce sport avec la découverte d’un pays. Mais comment faut-il se préparer pour jouir parfaitement d’un tel séjour ?

1 – Déterminer son type de voyage :

Préfère-t-on une escapade en autocar, une croisière faisant escale sur des terrains de golf de renommée mondiale ou des longs séjours dans le désert ou en bord de mer ? Veut-on un voyage individuel (à la carte) monté précisément pour soi (voyageur seul, avec conjoint (e) ou entre amis) ou préfère-t’on un voyage de groupe (avec accompagnateur) ?

2 – Déterminer son budget:

Il existe des voyages à moins de 1000 $ surtout si l’on s’y rend par ses propres moyens, jusqu’à des voyages de 6000 $ par personne et plus si l’on parle de voyages de rêve ou de terrains mythiques.

3 – Choisir le bon moment :

L’hiver étant considéré comme la haute saison, le prix est plus élevé. Au printemps, certains endroits sont particulièrement intéressants en cette période. (Ex : l’Arizona où les cactus sont en fleurs). C’est à l’automne, que les prix sont au plus bas. Il est important de bien s’informer. Par exemple, il faut bien vérifier les périodes d’ensemencement du terrain de golf car ce dernier pourrait être fermé. Selon l’endroit choisi, il faut également savoir si c’est la saison des pluies, la période des ouragans, etc.

4 – Déterminer combien de rondes on veut jouer et sur combien de parcours :

 

Certains forfaits proposent des séjours ¨Golf Illimité¨ où l’on peut jouer autant de fois qu’on le désire, même 2 fois par jour ! On peut également demander des forfaits à la carte alors que le prix sera calculé à la ronde. Pour certaines destinations, on peut combiner golf et visites culturelles ou choisir des hôtels possédant leur propre terrain de golf. Ce dernier cas de figure est particulièrement intéressant puisqu’il permet à la petite famille de profiter des autres activités sur place. Il est également possible de choisir des voyages exploratoires avec location de voiture ce qui permet de jouer sur des parcours différents tous les jours.

5 – La durée du voyage : Veut-on partir un long weekend (3 nuits/3 rondes) 1 semaine, 10 jours, 1 mois ou plus. De façon générale, dans la majorité des destinations golf, on peut décider du nombre de nuits précis.

6 – Le terrain qui convient :

Les voyages de golf s’adressent aux golfeurs de tous niveaux, mais il est préférable de consulter des spécialistes pour éviter de se retrouver sur un terrain qui ne convient pas du tout à nos attentes et à nos performances.

7 – Louer ou apporter son équipement :

Louer des bâtons à destination est souvent assez dispendieux, (50 $ à 75 $ US) par ronde/par équipement. De plus, le transport des sacs de golf est souvent gratuit à bord des transporteurs aériens (ou tarifs réduits). Même si l’on doit payer le transport, c’est quand même beaucoup moins cher que de les louer à destination.

NOTE : Merci à Eve Gourdeau, directrice des ventes Golf chez Gendron Golf, Voyage Gendron, spécialiste de cet univers depuis 30 ans, pour l’aide apportée à la rédaction de cette chronique. Info : voyagesgendron.com

 

Une partie de cette chronique a été publiée dans le Journal de Montréal, dans la Chronique Voyager sans risque sous le titre: Planifier son voyage de golf en 5 questions, ICI et dans le Journal de Québec ICI

 

 

Aura, un spectacle absolument spectaculaire signé Moment Factory !

Depuis hier soir, et pour les cinq prochaines années,  la Basilique  Notre-Dame de Montréal met tous les soirs son manteau son et lumière préparé spécialement à son intention, par l’équipe de Moment Factory. Un moment de pure grâce qui permet de redécouvrir ce bâtiment emblématique.

Pas toujours nécessaire de partir au loin pour s’offrir un souvenir inoubliable. Parfois, ça se passe à deux pas de chez nous. C’est exactement le sentiment ressenti, hier soir, à la première de Aura.

Combien d’entre nous, poussons la porte d’églises, de cathédrales, de Basilique en voyage ? Et de ce nombre, combien ont visité ce joyau architectural à la beauté incommensurable ? C’est à l’occasion du 375e de la Ville de Montréal que cet audacieux projet a vu le jour. 

Un spectacle immersif

Le spectacle se déroule en deux parties distinctes. La première est un parcours libre permettant un regard différent sur  8 oeuvres d’art situées de chaque côté de la Basilique. Les jeux de lumière apportent une dimension toute particulière à ces dernières. Auréolées de lumière en mouvement, elles  semblent tout à coup sortir des cadres pour révéler des détails qui, autrement passeraient inaperçus.

Pour la seconde partie, il faut s’asseoir (de préférence au centre de la Basilique pour ne rien perdre). C’est alors que débute la musique originale, composée par Marc Bell et Gabriel Thibaudeau pour Troublemakers, accompagnée d’un orchestre de 32 musiciens, de 20 choristes et de l’organiste de la Basilique.

Bousculé par le grondement sourd du début de cette interprétation, on se laisse totalement emporté par les illuminations qui nous transportent dans les 4 saisons avant que la Basilique toute entière se retrouve  engloutie. Un spectacle totalement fascinant qui ne laisse pas une seconde de repos à nos sens.

D’une durée approximative d’une heure, le spectacle Aura nous transporte dans un autre univers tout en préservant et en mettant en valeur la magnifique architecture des lieux. Frissons garantis !

À votre tour, laissez-vous emporter par cette vidéo

En terminant, petit conseil ‘à tous les visiteurs outre mer qui se visiteront Montréal. C’est à voir absolument, même si vos convictions religieuses n’adhèrent pas à celles que représentent cette Basilique.

Avoir de la classe, en avion !

Avoir de la classe, quelle belle expression ! Cependant, lorsqu’on utilise le terme classe en avion, il fait plutôt référence au confort, aux luxe, à l’espace. C’est vrai que depuis quelques années, la classe économique ne cesse de perdre des plumes. On aimerait bien voyager en classe Premium, Affaires, Affaires Plus et même en Première Classe, mais est-on prêt à payer la différence de prix ?

Lorsqu’on achète son billet d’avion, on privilégie souvent l’économie au confort. Après tout, payer le triple pour aller au même endroit, manger un meilleur repas, c’est vrai que c’est agréable et tentant, mais ne vaut-il pas mieux garder ses sous pour profiter pleinement de ses vacances ?

Histoire de vous donner une petite idée, voici une courte présentation de ces différentes classes, suivie en fin de texte d’une comparaison de prix.

La classe économique

classe économique Air Canada

Il faut bien l’avouer, ce n’est certainement pas la façon de voyager la plus confortable. Les sièges sont étroits et n’offrent que peu de distance avec le voisin devant nous et celui derrière. L’inclinaison est donc réduite voire impossible, il faut partager son accoudoir avec le voisin et l’on n’a que très peu de place pour ranger les choses dont on a besoin durant le vol. Le service est, lui aussi, réduit au minimum et sur certains vols, plus courts, on n’offre rien d’autre que du café, du jus ou une boisson gazeuse.
La classe Premium

Classe Premium Air Canada

Elle porte différents noms selon les compagnies, mais c’est celle qui se situe entre la classe affaires et la clase économie. Ses sièges sont plus confortables et offrent plus d’espace, le service est meilleur (repas plus copieux, écran plus large, prises USB). Elle coûte entre 10% et 30% de plus que la classe économique.

La classe Affaires

Classe Affaires Air Canada

Il est certain que si l’on traverse l’Atlantique et qu’une réunion nous attend à l’arrivée, c’est la classe à privilégier. Elle offre un véritable confort et ce, dès l’arrivée à l’aéroport (inscription dans une zone réservée, embarquement en priorité, restauration raffinée et, bien entendu de larges sièges dont certains forment même un véritable lit. Mais elle coûte de 2 à 3 fois le prix le plus bas de la classe économie.

Première classe

Première classe Air France

C’est la plus prestigieuse. Située en avant de l’avion, elle ne compte généralement que quelques sièges qui ressemblent à de petites chambres. C’est un confort extrême. Mais son prix est également très élevé et elle n’est pas disponible sur tous les vols.

Les différences de prix

Lorsqu’il n’est pas obligatoire de voyager à une date précise, il vaut la peine de vérifier les coûts selon les dates de départ car cela peut varier beaucoup. Voici, à titre d’exemple, les prix issus d’une recherche faite sur les sites d’Air France et d’Air Canada pour un billet sur un vol direct (aller-retour Montréal-Paris) :

  • Chez Air France : Pour un départ le 3 mars et retour le 10 mars : 1 204 $ en Classe Économie ; 2 236 $ en classe Premium et 6 557 $ en classe Affaires. Du 6 au 13 mars, ce même vol coûtait 746 $ en économie ; 2 116 $ en Premium et 6 557 $ en classe Affaires.
  • Chez Air Canada: 3 au 10 mars : 874 $ en classe économie ; 2 265$ en Economie Privilège et 6 359 $ en classe Affaires. Du 6 au 13 mars : 745 $ en économie ; 2145 $ en Economie Privilège et 6 354 en classe Affaires. www.aircanada.com

Note : Ces prix sont à titre indicatif seulement. Il y a de fortes chances, squ’ils ne correspondent pas aux prix de vos recherches. C’est que la façon de déterminer les prix (pricing) des billets d’avion est très sophistiquée. Les tarifs évoluent en permanence en fonction de l’offre et de la demande. Ils sont ensuite ajustés en fonction de l’environnement (concurrence, période du voyage, nombre de sièges disponibles, etc.). Bref, un beau casse-tête dont on ne sort jamais réellement gagnant.

 

 

Les 10 plus beaux circuits à moto au monde

Les voyages à moto étant de plus en plus populaires auprès des passionnés, Bianca Kennedy, la directrice des deux Salons de la moto (Qc et Mtl) et son équipe nous ont préparé une liste des plus belles randonnées à faire dans le monde. Voici de  quoi faire saliver tous les motocyclistes.

1. La Great Ocean Road (Australie): Près de 300 km de route serpentant entre la forêt tropicale et la rive, en passant par les petites villes de surf et la Ship Wreck Coast, et qui offre une vue magnifique sur le panorama bleu, entre le ciel et la mer.

2. The Cat & Fiddle Road (Angleterre): Route mythique du Derbyshire n’est autre qu’un tronçon de la route A537, connue pour ses virages serrés. Il s’agit d’une route réservée aux conducteurs avancés, voire très avancés, en raison des nombreux défis techniques qu’elle pose.

3. La Route 66 (États-Unis): Symbole de liberté, cette route n’a plus besoin de présentations. D’une longueur de près de 4000 km, elle traverse littéralement le continent américain et demeure un incontournable pour les motocyclistes de partout à travers le monde.

4. La Route Che Guevara (Cuba): De la Havane à Baracoa, on traverse l’île alors que défilent des montagnes luxuriantes et des plages de sable blanc.

5. La route de montagne Trollstigen (Norvège): Avec son dénivelé de 9 % et ses 11 virages en épingle, la route 63 de Norvège est l’un des lieux de mototourisme les plus populaires dans cette région.

6. La route Transfagarasan (Roumanie): Route militaire stratégique construite dans les années 1970 par Nico­lae Ceaușescu, elle représente 56 milles de torsions traversant les plus hautes montagnes des Carpates du Sud en Roumanie.

7. La Côte amalfitaine (Italie): Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, cette côte est connue pour être l’une des plus impressionnantes et romantiques au monde. Elle permet à ceux qui s’y aventurent de découvrir les charmes de l’Italie et d’admirer la beauté de la Méditerranée.

8. La Piste Ho Chi Min (Vietnam): Ce chemin, puisqu’on ne peut pas vraiment dire qu’il s’agit d’une route, a été construit au début des années 1960. Il se voulait alors un lien stratégique entre le Vietnam du Nord et du Sud, à travers ses voisins le Laos et le Cambodge. Accessible uniquement à pied ou à moto, il offre une vue époustouflante sur la campagne environnante.

9. La Ruta 40 (Argentine): Plus longue route d’Argentine, la Ruta 40 est aussi l’une des plus longues du monde. Elle fait 5300 km du cap Virgenes, à l’extrême sud de la Patagonie, jusqu’à La Quiaca, à la frontière bolivienne. Cette route légen­daire suit la cordillère des Andes et traverse pas moins de 20 parcs nationaux. Ce trajet a été promu comme produit touristique national.

10. La Route de Hana (Maui, Hawaï): Étroite et sinueuse, cette route de 84 km est une des attractions les plus populaires de Maui. Elle traverse des forêts tropicales, 59 ponts et compte plus de 600 virages. Elle est célèbre mondialement pour la beauté naturelle de ses paysages, ses plages de sable noir et ses cascades imposantes, mais également par son surnom de Route des divorces. On dit que les difficultés qu’elle engen­dre auraient causé de nombreuses dispu­tes de couples!


 

Cet article a été publié, à l’occasion du Salon de la moto et du VTT de Québec (3 au 5 février) et de Montréal (24 au 26 février  dans la Chronique Voyager sans risque du Journal de Montréal, ICI et du Journal de Québec, ICI

Deux livres à se procurer !

Cette semaine, quelques-uns de mes collègues ont lancé leur livre. Important pour moi de vous en glisser quelques mots. Premièrement parce que ce sont des gens que j’aime et que je respecte et, ensuite, parce que je sais que ces deux livres ont été faits avec professionnalisme, sérieux et respect.

Il y a d’abord Testé et Approuvé

Ce collectif, dirigé par Marie-Julie Gagnon, propose plus d’une centaine d’expériences originalesici au Québec. Le livre idéal à offrir à celui ou celle qui s’imagine qu’il faut obligatoirement quitter le pays pour vivre des activités qui sortent de l’ordinaire. Surprises garanties.

Par exemple, saviez-vous qu’il est possible, à quelques heures de route de Dormir dans un monastère, dans une prison, dans un phare, dans un sous-marin, dans une bulle dans un arbre ou  avec les loups ? Que l’on peut faire du vélo dans les arbres ? Camper sur une île déserte ? Chasser les champignons ?

Ceux qui lisent Marie-Julie ou l’écoutent à la télévision (Salut Bonjour Week end)  ou à la radio (Les Éclaireurs) connaissent  sa fougue, son énergie, sa curiosité, son amour de la vie, mais surtout sa passion pour le Canada et le Québec en particulier. Pour les autres qui la connaissent un petit peu moins, je vous invite à vous rendre sur son blogue Taxibrousse, les pérégrinations d’une techno made. Ça vaut le détour.

Autour d’elle, des journalistes et blogueuses, différentes dans leur approche, dans leur écriture et dans leur expérience, mais toutes profondément amoureuses de leur métier et débordant d’une envie folle de partager leurs découvertes.

Certaines d’entres elles sont mes amies, d’autres sont des collègues rencontrées lors d’un voyage et que je revois chaque fois avec plaisir, d’autres encore me sont encore inconnues (note à moi-même: une lacune à combler).

Ce sont:

• Anne-Marie Parent que l’on peut lire dans le Blogue du tourisme responsable d’Ulysse et dans de nombreux magazines comme Camping-caravaning, Rando-Québec, Canoe Voyages, Tourisme Plus, etc.

• Anne Pelouas du blogue Grouille pour pas qu’ ça rouille chez Ulysse, les tribulations d’une babyboomeuse. On a pu la lire le Monde, Terre Sauvage, La Presse, Découvertes, Canoe et le Huffington Post. Elle est aussi rédactrice en chef pour le site de Découvertes

Jennifer Doré Dallas, du blogue Moi, mes Souliers,

Véronique Leduc, journaliste, blogueuse et gestionnaire de médias sociaux. e;;e est ;a co-fondatrice du magazine Caribou et collabore à Avenues.ca

Pascale Langlois, blogueuse sur sur Scouich.com

Isabelle-Marjorie Tremblay, chroniqueuse, journaliste, animatrice collabore à différents médias notamment ç à l’émission Marina Orsini.

Sarah-Émilie Nault, journaliste et blogueuse ICI. Elle fait également partie du groupe de filles Les Copines en cavale chez Ulysse et on peut la lire sur Canoe,ca, Huffington Post, Vélo Mag, Atmosphère et voyagevoyage.ca

Marie-Eve Blanchard, auteure, chroniqueure  et recherchiste, elle a collaboré à diverses publication.

et l’Acadienne, Marie-Michèle Doucet, historienne et blogueuse sur Entre 2Escales

• Publié chez Parfum d’encre !

Ajoutons à cela, les magnifiques photographies de Mathieu Dupuis.

Le GOÛT DU BONHEUR
Un autre journaliste, Daniel Daigneault, avec qui j’ai eu le bonheur de travailler voilà quelques années, vient également de lancer son livre, À la recherche du bonheur, témoignages de 50 personnalités dévoilent leur notion du bonheur et donnent des conseils pour être heureux, en plus de raconter des moments inoubliables qu’ils ont vécus

 

Un rendez-vous pour de belles confidences qui font du bien et, qui sait, pourraient donner la clé pour ramener un sourire à ceux qui en ont besoin.

Aux éditions La Semaine.

 

 

Le Celebrity Edge, un navire au design novateur

Le monde des croisières est en constante évolution. Les nouveaux navires se raffinent et tendent à se distinguer les uns dans autres et à offrir aux croisiéristes des designs novateurs, des expériences originales et une douceur de vivre incomparable.

Ainsi, la  compagnie de croisière Célebrity cruises vient de révéler les premières images de son futur paquebot, le Celebrity Edge. Et quel paquebot ! La construction de ce dernier a commencé en 2016 aux chantiers navals de Saint-Nazaire, en Loire Atlantique. La livraison de ce luxueux navire est prévue pour le printemps 2018.

Pour avoir une première idée de ce qui vous attend si vous réservez une croisière à bord du Celebrity Edge, voici une petite vidéo